20 Minutes France n°3634 9 jun 2021
20 Minutes France n°3634 9 jun 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3634 de 9 jun 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : génération déconfinée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
* 12 MERCREDI 9 JUIN 2021 Algues vertes Un village breton résiste encore à l’envahisseur + DE 20 MINUTES PLANÈTE Si la commune n’a pas dit adieu aux algues vertes, elle a vu les échouages baisser très fortement. Alors que le ramassage a déjà commencé dans la baie de Saint- Brieuc, la plage de Saint-Michelen-Grève est toujours propre en ce début du mois de juin. Un vaccin pour avoir sa dose « d’amour et de sexe » Marion Pignot « J’ai tenu pendant plus d’un an. C’était inconcevable pour moi de rencontrer mon « date » avant d’être sûre de moi et de lui. Le vaccin était incontournable. » Amandine, 29 ans, vient de partager un verre en terrasse avec Samir, 35 ans… plus de douze mois après le début de la pandémie. La presque trentenaire a répondu à l’appel à témoignages de 20 Minutes, qui, on ne vous le cache pas, comptait sur ses lecteurs pour vous raconter des anecdotes croustillantes de premier « date » architendu post 19-Mai. Mais les célibataires semblent désormais bien plus sages que ceux qui, il y a un an, déjouaient les restrictions pour rencontrer leur partenaire 2.0. Les célibataires (ou pas) attendent leur vaccin pour avoir, comme Axel, 33 ans, leur dose « de peau, d’amour et de sexe ». Un vaccin « comme un sésame pour ouvrir la porte de la chambre à coucher », note joliment Agathe, 21 ans. Vaccinée, Saint-Michel-en-Grève (Côtes-d’Armor) peut servir de modèle dans son combat contre les ulvophytes I À Rennes, Camille Allain l voit souvent les photos du passé resurgir, et ça le rend vert. Maire de Saint-Michel-en-Grève (Côtesd’Armor), François Ponchon sait que sa commune a longtemps été le symbole du désastre des algues vertes. En 2009, le Premier ministre François Fillon s’y était rendu après la mort d’un cheval, victime de l’hydrogène sulfuré dégagé par les algues en putréfaction. Mais beaucoup de choses ont changé. La solution vient des agriculteurs Dix ans après le lancement du premier plan de lutte contre les algues vertes, la baie de Saint-Michel pourrait être citée comme un exemple de réussite. Sommé par la justice de durcir ses mesures, l’État pourra-t-il s’en inspirer ? Pas impossible. « Tout n’est pas parfait, mais la tendance est à une baisse générale depuis 2015, se réjouit François Ponchon. Cela montre que les actions mises en œuvre produisent leur effet. » Sur les cinq cours d’eau de son bassin versant, quatre sont déjà passés sous la barre de 20 mg de nitrates par litre. Les tonnages ramassés ont alors baissé  : de 23 000 t en 2018 à 8 700 t en 2020. VOTRE VIE VOTRE AVIS même à demi, la jeune femme jointe sur Instagram a foncé non sans « avoir indiqué sur Bumble » qu’elle avait eu sa première injection. Pareil pour Maxime, 44 ans. « Après un an d’attente, retrouver de l’intimité, c’est la meilleure des récompenses. C’est de ça qu’ils devraient parler dans leur campagne télé. » « Avoir à nouveau l’impression de vivre, c’est vraiment un moment magique que l’on a vécu plus intensément que si ça avait été un banal rencard », explique Nathalie, qui rencontre à nouveau des couples sur des sites spécialisés. « Le masque et le vaccin, c’est devenu pour mon mari et moi aussi important que la capote à une époque », confie Alexandre, « de retour en force » sur un site de rencontres entre libertins. Et là, comme sur Happn, Bumble et cie, les inscrits s’affichent « vaccinés ». « Ça permet d’engager la conversation. On se montre même nos certificats dès la première rencontre », raconte Louison, célibataire d’avant-Covid-19, qui vient de choper « le virus de Tinder ». Lu minutes AVEC VOUS 2'En acceptant de s’inscrire dans une « boucle vertueuse », la plupart des agriculteurs ont diminué leurs rejets. Comment ? « En favorisant les terres enherbées, en couvrant les sols en hiver, en limitant le maïs », poursuit le maire. Pour convaincre la profession de s’engager, l’État et l’Agence locale de l’eau ont consenti des aides financières, qui ont pesé dans la balance, et 27 fermes sont passées en bio. « La solution, c’est que les fermes soient autonomes en alimentation, prévient YannYobé, éleveur de vaches à Saint-Alban. Qu’elles nourrissent leurs vaches avec de l’herbe, pas avec du maïs. Mais, pour cela, il faut qu’elles réduisent leur taille. » Le défi, c’est de convaincre. À Saint-Michel-en-Grève, toutes les exploitations n’ont pas accepté de s’engager. Un choix qui révolte les associations environnementales, qui réclament des mesures plus contraignantes. « La Bretagne n’est pas une terre de maïs, donc il faut ajouter des intrants pour qu’il pousse, estime André Ollivro, militant anti-algues vertes. Il faut que ça change. » L’ancien président de l’association Halte aux marées vertes demande à l’État de « mieux accompagner les agriculteurs », mais aussi d’élargir le plan de lutte à toute la Bretagne. Car, depuis quelques années, les abords de Lorient (Morbihan), par exemple, sont tapissés de vert, notamment dans les vasières, où le ramassage des algues est difficile. Photo  : F. Ponchon CETTE PHOTO NOUS A ÉTÉ ENVOYÉE PAR ÉRIC PETIT Des arbres de Judée sur les rives de l’Aveyron. VOUS ÊTES DOUÉ POUR LA PHOTOGRAPHIE ? Envoyez vos images à contribution@20minutes.fr ou postez-les sur Instagram avec le hashtag #nosinternautesontdutalent. Vos photos ne seront destinées qu’à cette rubrique. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données  : https://www.20minutes.fr/politique-protection-données-personnelles
t eowmEr Prêt à atteindre votre pic de orne ? Du 9 AU 20 JUIN* SUR LE 2ÈME PRODUIT ACHETÉ ET C'EST AUSSI LE MOMENT DE RELEVER UN NOUVEAU DÉFI AVEC LA COURSE AU SOMMET RED BULL DU 1ER AU 30 JUIN. PARCOUREZ LE PLUS DE MÈTRES POSSIBLE EN MONTÉE, EN COURANT OU EN MARCHANT, ET TENTEZ DE REMPORTER DE NOMBREUX PRIX. MONOPP1X * Les 13 et 20 juin, uniquement pour les magasins ouverts le dimanche. ** Remise immédiate en caisse sur le moins cher des 2 produits au choix sur les références Red Bull Energy Drink et Sugar Free 250 ml et 4 x 250 ml, Red Bull Blue et Red Edition 250 ml. Offre non cumulable avec toute autre offre ou promotion en cours. Monoprix - SAS au capital de 78 365 040 € -14-16, rue Marc Bloch - 92110 Clichy - 552 018 020 R.C.S. Nanterre - Pré-presse  : elpey POUR VOTRE SANTÉ, ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRÉ, TROP SALÉ. WWW.MANGERBOUGER.FR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :