20 Minutes France n°3627ES3 20 mai 2021
20 Minutes France n°3627ES3 20 mai 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3627ES3 de 20 mai 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 14

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : une dose de likes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
ACTUALITÉ « Le problème, c’est la justice » Manifestation Mercredi, les policiers étaient 35 000 devant l’Assemblée nationale pour dénoncer leurs conditions de travail Pour tous, le meurtre d’Eric Masson, tué au début du mois alors qu’il procédait à un contrôle sur un point de deal à Avignon (Vaucluse), a été la goutte d’eau qui a fait déborder un vase déjà trop plein. « Aujourd’hui, à chaque fois qu’on sort, on se demande dans quel état on va rentrer. Si on va rentrer, même », confie Manu, « vingt-cinq ans de maison », qui a fait le déplacement depuis Toulouse pour participer au rassemblement devant l’Assemblée nationale, mercredi. Sa fille, Elodie, l’a rejoint au milieu du cortège, pour rendre hommage au brigadier, père de deux enfants. « Forcément, on s’identifie. » Selon les organisateurs (la police, donc), ils étaient près de 35 000 à braver la pluie pour participer à la manifestation organisée par plusieurs syndicats. Au milieu de la foule, compacte, de nombreux politiques Biden veut une « désescalade » immédiate à Gaza Proche-Orient Le président américain, Joe Biden, a appelé à une « désescalade » dès mercredi dans le conflit israélo-palestinien, a indiqué la Maison-Blanche, dans un bref compte-rendu d’un échange téléphonique entre Joe Biden et Benjamin Netanyahu. Israël a dit attendre « le moment opportun » pour cesser ses frappes sur Gaza visant à « dissuader » le Hamas de lancer de nouvelles roquettes. Les Etats-Unis ont refusé de soutenir « des actions qui sapent les efforts en faveur d’une désescalade », en réaction au projet français d’une résolution au Conseil de sécurité de l’ONU appelant à une cessation des hostilités. Mais mercredi, sept Palestiniens, dont un homme handicapé, sa femme enceinte et leur fille de 3 ans, ont péri dans les frappes israéliennes dans la bande de Gaza, et un huitième a succombé à ses blessures, selon le ministère de la Santé local. Ces nouveaux décès portent à 227 le nombre de Palestiniens tués dans l’enclave de Gaza depuis le début du conflit le 10 mai. de tous bords tentent de se frayer un chemin jusqu’à l’estrade. A commencer par « le premier flic de France », Gérald Darmanin, accompagné du préfet de police de Paris, Didier Lallement. « Un climat de violence » Franck, qui porte en évidence son brassard « police », a le majeur bandé. Il y a quinze jours, il a eu le tendon sectionné, alors qu’il tentait de procéder à une interpellation. En poste à Lille, il affirme être confronté depuis quelques années à une montée en puissance de la violence dans son travail. A ses côtés, deux de ses collègues, Benjamin et Steven, acquiescent. Tous les trois racontent leur lassitude d’interpeller « quinze fois, vingt fois » les mêmes individus avant qu’il y ait de « vraies peines ». « Cela entretient un climat de violence, précise ce dernier. Ces jeunes se croient au-dessus de la justice. » Les manifestants applaudissent à tout rompre, lorsque, à la tribune, le secrétaire général d’Alliance, Fabien Vanhemelryck, assure que « le problème de la police, c’est la justice ». Les organisateurs réclament la mise en place de peines minimales pour les auteurs de violences commises à l’égard des forces de l’ordre ou des pompiers. Une demande partiellement entendue par le gouvernement  : Jean Castex s’est engagé à étendre à trente ans la période de sûreté pour les personnes mises en cause dans un crime contre un policier ou gendarme. Caroline Politi Les prévenus du procès Bygmalion rappelés au tribunal ce jeudi Justice On prend les mêmes et on recommence. Enfin, presque… Ajourné le 17 mars en raison de l’hospitalisation de l’un des avocats de la procédure, touché par le Covid-19, le procès de l’affaire Bygmalion va reprendre ce jeudi, à 13 h 30, devant la 11 e chambre du tribunal judiciaire de Paris. Anciens cadres de l’UMP, responsables Nicolas Sarkozy à son arrivée au tribunal judiciaire de Paris, le 1er mars. T. Coex/AFP A.-C. Poujoulat/AFP (archives) Le rassemblement citoyen était organisé par les syndicats de police. de la campagne de 2012, dirigeants de Bygmalion, la société chargée d’organiser les meetings... Au total, quatorze personnes sont renvoyées dans cette vaste affaire de fausses factures ayant permis, selon l’accusation, d’exploser le plafond de dépenses autorisées lors de l’élection présidentielle de 2012. Dont le candidat de droite de l’époque, Nicolas Sarkozy. En mars, Nicolas Sarkozy était le seul à avoir séché l’audience. Ces derniers jours encore, l’ancien chef de l’Etat entretenait le suspense sur sa présence, ou non, au tribunal ce jeudi. En mars, il était déjà le seul à avoir séché l’audience. Comme pour mieux signifier sa distance avec les autres prévenus soupçonnés d’avoir créé le fameux système d’escroquerie sans l’en avoir informé. Lui n’est soupçonné que d’en avoir « bénéficié ». Il encourt une peine d’un an de prison ferme et 3 750 € d’amende. Le procès doit durer jusqu’au 22 juin. Vincent Vantighem 4 Jeudi 20 mai 2021 Darmanin hué par certains La présence du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a divisé, tant dans la classe politique que dans la manifestation. Il a été hué et sifflé par certains, applaudi par d’autres. « Venir nous soutenir, c’est une chose, mais nous, ce qu’on veut, c’est des solutions, des effectifs, des moyens », lâche Lydie, brigadière en poste à Colmar, alors que le ministre s’éloigne déjà, quelques minutes à peine après être arrivé.nnru secondes Bruxelles durcit le ton contre le Maroc sur l’immigration. Des migrants tentaient encore, mercredi, en vain, d’atteindre l’enclave espagnole de Ceuta, à l’instar des milliers d’autres entrés illégalement depuis lundi en provenance du Maroc. L’Union européenne a durci le ton contre ce pays, en assurant qu’elle ne se laisserait pas « intimider » sur la question migratoire. Au moins 91 morts après le passage du cyclone en Inde. La Marine indienne a retrouvé mercredi 26 corps et poursuivait les recherches de 49 personnes, disparues en mer dans l’ouest de l’Inde, balayée par le cyclone Tauktae. Le bilan était d’au moins 91 morts. Le bitcoin tempère sa chute. Le bitcoin a plongé temporairement de 30% mercredi, très proche de la barre symbolique des 30 000 $ (25 000 € ) , après un rappel à l’ordre en Chine contre les cryptomonnaies, qui s’ajoute aux propos négatifs d’Elon Musk la semaine passée. En fin de journée, il tempérait néanmoins un peu son plongeon.
Il L minutes Dès la veille au soir, lisez le journal du lendemain directement sur votre mobile. Fe MW=t.Z:r."."1 - g:mem Scannez ce code pour découvrir notre nouvelle édition journal.20minutes.fr S II D D Drir-EF. iÉe Lu



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :