20 Minutes France n°3627 17 mai 2021
20 Minutes France n°3627 17 mai 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3627 de 17 mai 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : impasse diplomatique entre Israéliens et Palestiniens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ACTUALITÉ Le conflit israélo-palestinien s’enlise Proche-Orient La communauté internationale se montre incapable d’apaiser la situation Forcément, les mots sont dérisoires face aux images. Celle de cette petite fille palestinienne hospitalisée, le visage noirci d’éclats de bombes. Ou celles montrant ces Israéliens allongés, les mains sur la tête, sur la plage de Tel-Aviv en attendant qu’une nouvelle roquette s’écrase au sol. Mais l’ONU n’a que des mots. Après la réunion de son Conseil de sécurité, dimanche, elle n’a pas adopté de déclaration commune permettant d’aboutir à une cessation des hostilités. Commencées il y a une semaine, les violences entre l’armée israélienne et les groupes armés palestiniens ont fait plus de 200 victimes, essentiellement des civils, selon le dernier bilan communiqué dimanche. D’après le ministère de la Santé de la bande de Gaza, au moins 192 Palestiniens, dont 58 enfants, ont péri dans les bombardements. Côté israélien, le bilan fait état de 10 morts dont une petite fille tuée avec son père alors qu’ils se trouvaient dans une voiture circulant à Lod, dans la banlieue de Tel-Aviv. « On a la chance que le « Dôme de fer « [un dispositif antimissiles] nous protège, explique Anny, une Franco-Israélienne installée à Netanya, une ville côtière au sud d’Haïfa. Sinon, nous n’existerions plus. » Près de 3 000 roquettes De fait, en tirant environ 3 000 roquettes en l’espace de sept jours, les groupes armés palestiniens, dont le Hamas au pouvoir à Gaza, ont battu le triste record établi lors du conflit survenu en 2019 ou de celui de 2006 opposant Israël au Hezbollah libanais. En réponse, les autorités israéliennes ont choisi, quant Le suspect des meurtres des Cévennes mis en examen Justice Le suspect du double homicide survenu mardi dans une scierie des Cévennes, près du village des Plantiers (Gard), a été mis en examen dimanche après-midi pour assassinats. L’homme de 29 ans, qui s’est rendu sans violences vendredi soir, a avoué les crimes, a indiqué le procureur de Nîmes, Eric Maurel, dans la matinée, lors d’une conférence de presse. « Il H. Moussa/AP/Sipa à elles, de cibler des symboles. Après avoir détruit, samedi, la tour dans laquelle étaient installés des médias, l’armée s’en est pris, dimanche, au domicile de Yahya Sinouar, l’un des chefs politiques du Hamas à Gaza. Immédiatement diffusée sur Twitter, la vidéo montre une maison réduite en poussières. Mais aucune information n’a filtré sur son état de santé. Quoi qu’il en soit, la diplomatie va devoir redoubler d’efforts pour inciter les deux camps à cesser le feu. « Je compte beaucoup sur la médiation égyptienne, a indiqué Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères, sur France Info. Ce sont les seuls qui parlent à tout le monde, notamment au Hamas. » Ce lundi matin, Abdel-Fatah Al-Sissi, le président égyptien, sera d’ailleurs à Paris, à l’occasion d’un sommet international. L’occasion de parler d’autre chose que de la vente d’avions de chasse Rafale avec Emmanuel Macron. Vincent Vantighem est calme, s’exprime et est cohérent », a précisé le procureur. Le suspect n’a pas fait part de regrets quant aux faits qui lui sont reprochés. Mardi, il est arrivé sur son lieu de travail muni d’une arme « qui était approvisionnée » et, sans doute, « prête au tir », selon Eric Maurel. La préméditation a été retenue. A Montpellier, Nicolas Bonzom Les Arabes israéliens éprouvent « des sentiments ambivalents » La nouvelle flambée de violences entre l’armée israélienne et le Hamas s’est accompagnée d’événements plus inédits  : des émeutes, violentes et parfois meurtrières, dans des villes mixtes israéliennes, avec des Arabes israéliens. Frédéric Encel, auteur d’Atlas géopolitique d’Israël (éd. Autrement), explique les paradoxes de cette population composite. Qui sont les Arabes israéliens ? Ce sont des Palestiniens qui sont restés dans l’Etat d’Israël après la fin de la guerre de 1948-1949. En janvier 1949, il reste 156 000 Arabes en Israël, soit environ 15% de la population à l’époque. Il s’agit de la minorité qui n’a pas fui la guerre ou qui n’a pas été expulsée. Ceux-là vont devenir des citoyens israéliens à part entière.nnCu secondes 6 Lundi 17 mai 2021 e - IN I h il Les violences (ici à Gaza) ont pour l’instant fait plus de 200 victimes dans les deux camps, essentiellement des civils. Certains commerces fermés en novembre vont percevoir une aide. Les commerces spécialisés dans l’habillement, les articles de voyage ou de sport fermés en novembre en raison du confinement vont percevoir une aide complémentaire pour tenir compte des difficultés à écouler leurs stocks, selon un décret paru dimanche au Journal officiel. Quels sont les rapports des Arabes musulmans israéliens avec les Palestiniens des territoires ? Il y a une très grande ambivalence de sentiment à l’égard des Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza. Ces Arabes israéliens savent qu’ils sont mieux traités en Israël qu’ils le seraient partout ailleurs au Moyen-Orient  : ça reste une démocratie. Malgré tout, il existe un sentiment national palestinien. Mais sur un mode de plus en plus conservateur, voire islamiste. Comment expliquer les récents événements ? Pour moi, ils sont provoqués par l’instrumentalisation de la charge symbolique de plusieurs semaines de heurts à Jérusalem, conjuguée au ramadan. Propos recueillis par Rachel Garrat-Valcarcel Réouverture des frontières en vue en Algérie. L’Algérie va rouvrir partiellement ses frontières à partir du 1er juin, a annoncé la présidence. Cette fermeture prolongée a déclenché des mouvements de protestation, et de colère, au sein de la nombreuse diaspora algérienne, en particulier en France. Les modalités de cette réouverture seront connues dans une semaine.
ACTUALITÉ Quelles stratégies pour les partis ? Régionales Les candidatures devront être déposées au plus tard ce lundi, alors que les élections se tiendront a priori dans cinq semaines Déjà reportées pour cause de crise sanitaire, les élections régionales et départementales devraient bien avoir lieu les 20 et 27 juin. Alors que ce lundi est la date limite du dépôt des candidatures, pour le premier tour 20 Minutes fait le point sur les forces en présence. V La gauche désunie par-ci, unie par-là. L’objectif des partis de gauche, très divisés depuis 2017, est surtout d’éviter leur élimination dès le premier tour dans certaines régions. Cette année, l’union a été faite, des insoumis aux socialistes, dans les Hauts-de- France, avec l’écologiste Karima Delli comme tête de liste. C’est presque le cas en Paca, avec l’écologiste Jean- Laurent Félizia, mais La France insoumise a été exclue de cette alliance. Ailleurs, on trouve de tout  : de la désunion totale (la plupart du temps, et Crédit photo  : Maciek Pozoga – IME RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté ÊgIié Fnermité notamment en Ile-de-France, Nouvelle- Aquitaine ou Auvergne-Rhône-Alpes) à des alliances à géométrie variable. En Normandie, par exemple, le PS et EELV sont alliés face à une liste des communistes et des insoumis. V La majorité (quand même) présente. Le jeune parti qu’est LREM a du mal avec les élections locales, faute d’implantation. Aux régionales, une élection plus lisible que les municipales, difficile de ne pas porter, au moins au premier tour, la parole macronienne, à moins d’un an de la présidentielle. Résultat  : dans toutes les régions de France continentale, il y aura une liste LREM au premier tour. Une exception  : en Paca. Après de nombreux rebondissements, une quinzaine de candidats et candidates macronistes seront présentes sur la liste du président sortant LR, Renaud Muselier. M. Allili/Sipa V La droite traditionnelle en mode primaire. Certaines personnalités de la droite traditionnelle voient dans les régionales une manière de s’imposer comme candidat d’une droite en mal de leadeur pour la prochaine présidentielle, à l’instar de Xavier Bertrand, le président sortant LR des Hauts-de- France. Avant de regarder 2022, la droite, qui détient 6 des 12 présidences de région de France continentale, a quelques espoirs de victoire dans le Centre-Val-de-Loire et en Bourgogne- Franche-Comté. Mais elle peut surtout être menacée par la gauche dans les Pays-de-la-Loire et, dans une moindre mesure, en Ile-de-France. Egalité Fraterni 1 E FRANÇAIS Oui, ma fille est lesbienne. Face à l'intolérance, à nous de faire la différence. Témoignages et conseils sur QuestionSexualité.fr Continuons de respecter les gestes barrières. Portons un masque quand cela est nécessaire. 7 Lundi 17 mai 2021 Les scrutins des 20 et 27 juin sont les derniers avant la présidentielle de 2022. V Le RN bien placé ? Le parti de Marine Le Pen apparaît partout en filigrane dans les stratégies d’alliance de ses adversaires. C’est sa grande force  : faire en sorte que tout le monde se positionne par rapport à lui. Et aussi sa grande faiblesse  : au second tour, si les autres font bloc, il est isolé. Grâce à un paysage politique plus fractionné qu’en 2015, le RN paraît près de gagner dans les Hautsde-France et en Paca. Or gagner une ou deux régions est capital pour le parti. A moins d’un an de la présidentielle, elles peuvent devenir des vitrines pour la campagne de Marine Le Pen. Rachel Garrat-Valcarcel ▪ Santé publique France



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :