20 Minutes France n°3623ES3 6 mai 2021
20 Minutes France n°3623ES3 6 mai 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3623ES3 de 6 mai 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 14

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : survivalistes, taillés dans la peur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
SPORTS Faut-il à tout prix chercher un repreneur local ? Football Le destin de Bordeaux et Nantes intéresse plusieurs personnalités Les supporteurs français adorent le détester. Pourtant, ils rêvent tous d’avoir leur propre Jean-Michel Aulas. Un entrepreneur local, fou de son club et loin des fonds étrangers. A Nantes et Bordeaux, deux clubs en crise, on en rêve un peu plus qu’ailleurs. Avant de se retrouver à la Beaujoire, samedi (13h), pour un match capital dans la course au maintien, les Girondins (15 es) comptent cinq points d’avance sur les Canaris, barragistes, à trois journées de la fin du championnat. Depuis l’annonce du désengagement de King Street, il y a deux semaines, la mairie et la métropole de Bordeaux font tout ce qui est possible pour peser sur le choix du repreneur. « Ça nous plairait d’avoir un gars du coin, confie un proche de l’édile écologiste, Pierre Hurmic. Ce serait plus simple car il connaîtrait tout l’environnement. » Mais acheter, puis faire vivre un club de la dimension de Nantes ou Bordeaux en 2021 coûte plusieurs dizaines de millions d’euros rien qu’à l’achat. Dans la cité des Ducs, certains sponsors se sont fédérés pour préparer l’après Kita. Des entreprises régionales ont été sondées, mais les incertitudes concernant les droits TV et le sort sportif du FC Nantes n’aident pas. « On pourrait réunir 10-15 millions d’euros, mais ce n’est pas suffisant pour racheter un club comme le Le Strasbourgeois Yannis Morin (à d.) lors d’un match contre l’Asvel. S. Thomas/AFP F. Florin/AFP (archives) Waldemar Kita et Frédéric Longuépée, à la tête de Nantes et de Bordeaux. FC Nantes [dont le déficit serait d’au moins 40 millions en fin de saison] », confiait Philippe Plantive, dirigeant de l’entreprise Proginov, au Courrier du Pays de Retz, début avril. Plus au sud, les dossiers « locaux » fleurissent avec le départ de King Street. Mais des doutes subsistent sur des candidats, sachant que les Girondins ont un déficit de près de 100 millions d’euros. « Un repreneur local, c’est beaucoup plus compliqué avec de très gros clubs. » Luc Dayan, dirigeant français Pour Luc Dayan, qui a participé à plusieurs rachats, ce scénario « est possible avec des clubs de taille moyenne ou de L2, mais beaucoup plus compliqué avec de très gros clubs ». A défaut d’un actionnariat 100% local, le souhait de la mairie de Bordeaux serait de voir un attelage mixte entre locaux et étrangers reprendre le club. Même chose du côté des Canaris, où Philippe Plantive et ses acolytes ont en tête cette idée de partage avec un actionnaire majoritaire provenant d’un fonds étranger. Autre difficulté, pour un repreneur local associé à d’autres investisseurs, la gouvernance. « Il faut que les actionnaires sachent rester à leur place », rappelle Luc Dayan. Et on ne parle même pas de l’intégration d’un actionnariat populaire comme le prônent certains candidats au rachat des Girondins. Pour l’un des potentiels repreneurs des Marine et Blanc, « réussir à gouverner dépend beaucoup du profil des investisseurs, car chacun doit comprendre tout de suite quelle est sa place dans le projet ». A Bordeaux, Clément Carpentier et à Nantes, David Phelippeau Après Monaco, Strasbourg aussi rêve de briller en Europe Basket Une semaine à peine après le triomphe de l’AS Monaco en Eurocoupe, Strasbourg pourrait soulever un autre trophée continental ce week-end  : la Ligue des champions. Le triomphe passera par trois victoires en quatre jours, à Nijni Novgorod, en Russie. Dont une première, ce jeudi, face aux Espagnols de Tenerife (16 h), en quart de finale. Mission impossible pour les Alsaciens ? L’an dernier, voire ces deux dernières saisons, la SIG était dans le dur. Mais elle est revenue sur le devant de la scène avec 12 victoires surL. Venance/AFP ses 15 derniers matchs de Jeep Elite et une actuelle 3 e place au championnat. Même réussite en Europe, donc, avec cette qualification in extremis au Final 8 de la BCL. « Dans le train dans lequel on est depuis quelques mois, tout est possible. J’ai confiance en l’équipe, elle a déjà montré qu’elle savait se mobiliser », confie le président de la SIG, Martial Bellon, sans nier la qualité du premier adversaire. Actuel 3 e du championnat espagnol, Tenerife a remporté la Ligue des champions en 2017 et en a été finaliste en 2019. A Strasbourg, Thibaut Gagnepain Ça glisse, pour l’arbitre de City-PSG 12 Jeudi 6 mai 2021 Polémique Joueurs et encadrement du PSG en avaient gros sur le cœur mardi soir, après la défaite à Manchester City (2-0), en demi-finale retour de la Ligue des champions. Non seulement ce revers, conjugué à l’échec de l’aller au Parc (1-2), a scellé la fin de l’aventure européenne des Parisiens, mais en outre, plusieurs d’entre eux se sont plaints d’avoir été insultés par l’arbitre. A priori, Bjorn Kuipers n’a pas trop de soucis à se faire. Interrogée par L’Equipe, l’UEFA a indiqué qu’elle ne souhaitait pas commenter le sujet. Mais, selon le quotidien, il n’y aurait pas d’enquête prévue contre le sifflet néerlandais âgé de 48 ans, qui peut donc préparer sereinement l’Euro, pour lequel il a été sélectionné, comme 17 autres collègues. En revanche, des joueurs du PSG pourraient prochainement avoir des nouvelles de la commission de discipline  : Angel Di Maria bien sûr, expulsé à l’Etihad Stadium, mais aussi certains de ses coéquipiers, qui auraient usé de mots crus à l’adresse de Bjorn Kuipers. Nicolas Stivalnnru secondes Un footballeur de Serie B suspendu dix matchs pour racisme. Michele Marconi, attaquant du club de Pise (Serie B), a été suspendu pour dix matchs en raison de déclarations racistes, a décidé mercredi la cour d’appel de la Fédération italienne de football. Il était jugé pour avoir lancé au milieu de terrain nigérian du Chievo Vérone, Joel Obi, la phrase « la révolte des esclaves ». Julien Marchand pourrait rater la finale de Champions Cup. Ce serait une mauvaise nouvelle pour le Stade Toulousain. Le talonneur international Julien Marchand va passer devant la commission de discipline de l’EPCR qui pourrait le priver de la finale de Coupe d’Europe face à La Rochelle, le 22 mai à Twickenham. Bientôt jusqu’à 10 000 spectateurs dans les stades de Premier League. Les supporteurs anglais vont pouvoir revenir dans les stades lors des deux dernières journées de championnat pour les matchs à domicile, et sous réserve de l’assouplissement des restrictions sanitaires, a indiqué mercredi la Premier League.
« 11n1111,111.r1j8LIEdeffll-in'... Ému gi.c qual,m dmu hp-mork Mill...Fe.. ti ti.1.1..:44,1mr si..0myr.. 164.3r0.31:41e.L.liel 20 Tableau de-bard mn. yyrn Lec14.1.crés +minable., wein.m+s ers fr.prgem fa Kaaba na Faminardld ubturial tlY HL ▪rrif.eGhr Lm UT rullry 41414..411 k I.1.¢ «.04 raana.rmrnsuprahameii— =arum. in.:14.0,11.1.1m. ▪rc I:, n-rn. ▪ Flir1.1:4,1{1Fru - cYrrale paa.F.CGIC 2115n - edFurikrg441.:11. armer dellarr1.rmx.1.,1 41, PK,4.+4 - 44144ruirm. Nx.dNnyrwnnTURBO- minutes délura 41,0 Lm parc. dr4..v.i.o.141.:letori Découvrez notre abonnement Un accès plus rapide aux contenus Un meilleur confort de lecture Une application sans publicité Scannez ce code pour découvrir notre abonnement exclusivement sur l’application 20 Minutes -. DISPONnLE SUR%'Google Play



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :