20 Minutes France n°3623ES2 5 mai 2021
20 Minutes France n°3623ES2 5 mai 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3623ES2 de 5 mai 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 13

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : covid-19, mal de mère.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
ACTUALITÉ Allô (jeunes) mamans solos Covid-19 Les restrictions sanitaires renforcent l’isolement de celles qui découvrent leur rôle de mère Mère, l’un des plus beaux rôles d’une vie de femme. Peut-être l’un des plus difficiles aussi. Mais comment gérer ses angoisses liées à la parentalité nouvelle quand s’y ajoutent les peurs associées à la crise sanitaire ? « A ma sortie de la maternité, une paire de bras supplémentaires m’aurait bien aidée », témoigne Nelly. Quand on a un nourrisson, les coups de main des proches sont les bienvenus. Sauf que, avec les restrictions de déplacement et des proches qui habitent parfois à plusieurs centaines de kilomètres, le cercle sur lequel on peut habituellement compter « Mes amis n’ont toujours pas rencontré mon fils, qui va avoir 6 mois. » Nelly est absent au moment où l’on en a le plus besoin. « A notre retour à la maison, nous n’avons vu personne pendant un mois, se souvient Christel. Ma tante qui devait venir nous aider n’est pas venue à cause du Covid-19. A part mon mari et moi, personne n’a pris mon fils dans ses bras jusqu’à ses 3 mois. » A cause de la pandémie, « il n’y a pas eu de visites, donc pas d’aide ni de conseils 1T ? ; " 11 raf. (Mie 1 12 7- 17 i- 1B 24 16 21 1 22 4 41'F. Seco/AP/Sipa (illustration) En mai, ne fais pas ce qu’il te plaît Un temps très frais pour la saison, et particulièrement instable, concerne une majorité de régions ce mercredi. Seuls les bords de la Méditerranée conservent un peu de douceur. 6 Prévisions ultra détaillées TV-WEEI-APPLIS méteo LAC H AINEMETEO.COM 2 Mercredi 5 mai 2021 A cause de la pandémie, les visites de proches ne sont pas possibles dans les maternités, lors de l’arrivée du bébé. des proches, souligne Myriam Szejer, pédopsychiatre, psychanalyste et présidente de l’association La Cause des bébés. Certaines PMI [service de protection maternelle et infantile] et professionnels de la périnatalité ont même arrêté de venir à domicile en raison des protocoles sanitaires et, au tout début, du manque de matériel de protection. Cela a nettement accentué la solitude des mères. » Alors que « la maternité et le post-partum les fragilisent déjà, le contexte accroît leurs angoisses et leurs besoins, complète Audrey Ndjave-Sulpizi, infirmière clinicienne en périnatalité, qui a créé Happy Mum & Baby, un centre périnatal virtuel. Avec les recommandations sanitaires qui changent souvent, le climat anxiogène et la peur du virus, il y a un boom des demandes de consultations, d’aide à la mise en place de l’allaitement ou d’accompagnement sur le sommeil des bébés. Les parents, en particulier les mères, ont davantage besoin d’être accompagnés par des professionnels de la périnatalité. » « Mes amis et une partie de ma famille n’ont toujours pas rencontré mon fils, qui va bientôt avoir 6 mois, témoigne La météo en France « Les discours de Macron s’inspirent le plus de ceux de Sarkozy » Politique Depuis plus de vingt ans, Damon Mayaffre analyse les discours des politiques français avec l’aide de l’informatique. Le chercheur du CNRS publie jeudi Macron ou le Mystère du verbe (éd. de l’Aube). Qu’avez-vous découvert grâce à l’algorithme que vous avez créé ? D’abord, que les discours d’Emmanuel Macron s’inspirent le plus de ceux de Nicolas Sarkozy, à 29%. Ensuite de ceux de François Hollande à 26%. Il évoque souvent la libération du travail. Une autre thématique revient, plus récemment, celle de l’autorité. Et sur la forme ? Emmanuel Macron affiche un complexe un peu pompidolien, de grand littéraire, de normalien. Il y a une Nelly. On ne peut pas partager son arrivée, la pandémie nous vole tout ça. » Pour ces mères, « l’isolement freine l’épanouissement global  : être privée du partage, des souvenirs, est source de tristesse, de colère et de frustration, analyse Audrey Ndjave-Sulpizi. Et face au risque de dépression du post-partum, il ne faut pas souffrir en silence. Etre maman est un bouleversement physiologique, physique et psychique  : c’est un raz de marée. Or, si on est accompagnée, on comprend mieux ce que l’on traverse, et on passe plus facilement ce cap. » Anissa Boumediene vraie richesse lexicale. Il fait aussi des phrases plus longues, notamment par rapport à celles de Nicolas Sarkozy. Qu’apprend-on de l’étude de la récurrence des termes ? Il utilise énormément de mots avec le suffixe « -tion », bien plus que ses prédécesseurs. Ce sont des termes qui traduisent le mouvement. Il a notamment dit « transformation profonde » des dizaines de fois. La « transformation » peut être aussi « réelle » ou « inédite ». Les analyses de discours pourraientelles prédire certaines décisions ? J’y travaille. Nous voulons proposer un observatoire de la campagne électorale de 2022. On pourra sélectionner un candidat et savoir ce qui est caché dans ses discours. Propos recueillis à Nice par Fabien Binacchi
ACTUALITÉ Comment écouler le stock de doses ? AstraZeneca La France a reçu une nouvelle livraison, alors que la méfiance pour le vaccin suédo-britannique est durablement ancrée Gabriel Attal l’a réaffirmé dimanche  : le gouvernement entend tenir son calendrier de vaccination. A savoir 20 millions de primo v accinés au 15 mai, 30 millions au 15 juin. Un timing réaliste selon Stanislas Niox-Chateau, le patron de Doctolib, partenaire du ministère de la Santé pour la prise de rendez-vous. A condition de lever les craintes sur l’AstraZeneca. Alors que seulement 75% des doses du sérum suédobritannique trouvent aujourd’hui preneurs, la France a reçu cette semaine 2 millions de ces flacons. Selon le ministère des Finances et de la Relance, au total, 36 millions de doses sont attendues d’ici au mois de décembre. « Il est certain que, pour écouler ces doses, il va falloir vacciner davantage, reconnaît-on au ministère de la Santé. Donc augmenter l’adhésion à AstraZeneca. » Pour éviter gâchis et Le conseil scientifique valide le pass sanitaire Covid-19 Pour faciliter le « retour à la vie normale », le conseil scientifique s’est dit favorable, mardi, à un pass sanitaire, à condition que ce soit « de manière temporaire et exceptionnelle ». L’outil, assurant qu’une personne est vaccinée contre le Covid-19 ou a eu un test négatif, permet « d’envisager de rouvrir et de reprendre, en contrôlant le risque sanitaire sans qu’il puisse être affirmé que ce dernier soit nul ou très faible, des activités rassemblant un nombre élevé de personnes », juge l’instance. Dans la mesure où le pass utilisera des « données personnelles relatives à l’état de santé, il constitue un précédent dont il convient de limiter les effets en termes de durée et d’ampleur », ajoute le conseil présidé par Jean-François Delfraissy. L’instance ne recommande donc pas son utilisation pour « des actes de la vie quotidienne ». Jeudi, Emmanuel Macron a considéré qu’il serait « absurde de ne pas utiliser » un tel système « dans les lieux où se brassent les foules, comme les stades, festivals, foires ou expositions ». F. Scheiber/Sipa nouveaux retards, le gouvernement doit donc trouver des pistes pour renouer la confiance envers ce vaccin. « Un travail de persuasion » « La réticence, on la sent depuis un moment dans nos cabinets, confirme Luc Duquesnel, généraliste en Mayenne. Ici, généralistes, pharmaciens et infirmières mettons nos doses en commun et arrivons à vacciner 200 à 300 patients par semaine. Mais c’est énormément de travail de persuasion. » Beaucoup accusent les médias d’avoir trop insisté sur des cas rares de thrombose (caillots sanguins) atypiques. Depuis le 19 mars, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a répertorié 28 cas de thromboses, dont 8 décès, sur 3,6 millions d’injections en France d’AstraZeneca. Le risque de mourir de cette affection F. Scheiber/Sipa postvaccination avec le sérum suédo - britannique est de 0,0002%. Alors, le gouvernement doit-il revoir sa copie côté communication ? C’est l’une des recommandations publiées lundi par le collectif citoyen sur la vaccination  : « Il faut communiquer sur les bénéfices, sur le fait que la protection individuelle va entraîner une protection générale, assure Gilles, membre des 35 citoyens tirés au sort. Et cibler l’intérêt des gens de plus de 50 ans  : se retrouver entre amis, voyager… » Un travail au ministère de la Santé est justement en cours pour réaliser une campagne visant les plus de 55 ans. Oihana Gabriel 3 Mercredi 5 mai 2021 D’ici à décembre, 36 millions de doses sont attendues au total en France. « Certains restaurateurs vont préférer ne pas rouvrir et attendre juin » Déconfinement A compter du 19 mai, les terrasses des restaurants et des cafés pourront à nouveau accueillir les clients, avec des tables limitées à six personnes. Jean Terlon, vice-président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie, détaille les enjeux de cette réouverture progressive. Les terrasses des restaurants et des cafés pourront rouvrir dès le 19 mai. Comment avez-vous accueilli l’annonce de la réouverture des terrasses le 19 mai ? Il y a eu deux réactions positives. La première, c’est d’avoir un programme de réouverture. La deuxième, c’est que les trois semaines de prévenance ont été respectées. Cette ouverture partielle pose-t-elle problème aux restaurateurs ? Une terrasse, c’est très sympa, mais seuls 40% d’entre eux possèdent de vraies terrasses. Certains vont préférer ne pas rouvrir par manque de rentabilité et attendre l’ouverture complète du restaurant au mois de juin. Y a-t-il des difficultés à recruter du personnel ? La grosse inquiétude, c’est celle-là. Entre 100 000 et 130 000 personnes qui travaillaient dans la restauration se sont réorientées. Les salariés dans notre profession ont vécu pendant huit mois une vie normale avec des soirées, sans travailler les weekends. Certains vont se dire que, finalement, il est possible de faire autre chose, avec un salaire similaire, sans les contraintes horaires. P ropos recueillis par Maureen Songne La limite d’âge étudiée Et si la France ouvrait la vaccination avec AstraZeneca aux moins de 55 ans ? Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a saisi la Haute Autorité de santé, qui devrait rendre son avis dans les prochains jours. « D’autres pays le font, assure Luc Duquesnel. Les thromboses sont rares et ne concernent pas que des gens de moins de 55 ans. » De son côté, l’ANSM précise que « les nouveaux cas concernent des patients avec une moyenne d’âge de 64 ans ».nncu secondes Benalla jugé en septembre pour les violences du 1er mai 2018. L’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron Alexandre Benalla sera jugé du 13 septembre au 1er octobre pour des violences commises lors de la manifestation du 1er mai 2018 et l’utilisation frauduleuse de passeports, a annoncé mardi le tribunal correctionnel de Paris. Le forfait psy pour les enfants en détresse mis en place fin mai. Le dispositif qui permettra le remboursement de dix séances chez un psychologue pour les enfants affectés par la crise sanitaire sera « opérationnel » fin mai, a indiqué mardi le secrétariat d’Etat à l’Enfance. L’Assemblée adopte le projet de loi Climat. Mardi, l’Assemblée nationale a adopté en première lecture le projet de loi Climat. Inspiré des travaux de la Convention citoyenne pour le climat, il comprend notamment la suppression de certaines lignes aériennes intérieures. Le texte est attendu au Sénat courant juin.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :