20 Minutes France n°3623 3 mai 2021
20 Minutes France n°3623 3 mai 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3623 de 3 mai 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : faites entrer Lelandais.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
V. Hache/AFP SPORTS I ml ah le °COM.. -alabsilieema r—r » "'rie Pn,ira tes.4 ! -.trreare gine L r SErn... 4r.'ea stà gr- Buteur et passeur décisif, le Néerlandais Memphis Depay (à g.) a réussi à ramener les Lyonnais dans le match. En principauté, Lyon a réussi à casser le Rocher Football Battu par l’OL (2-3), qui peut croire à la 3 e place, Monaco s’éloigne du duo de tête Pour leurs retrouvailles, quinze jours après un quart de finale de Coupe déjà explosif, Monaco et Lyon ont assuré le show dans l’affiche de cette 35 e journée de Ligue 1. Cette fois, ce sont les hommes de Rudi Garcia qui l’ont emporté (2-3) et ont relancé la course à la Ligue des champions. Mais, pour Monaco, c’est le titre qui s’envole sûrement. V Monaco peut dire adieu au titre. Privé de nombreux joueurs blessés ou touchés par le Covid-19, Monaco a été freiné dans sa dynamique, qui lui permettait de croire à un titre de champion. Les hommes de Niko Kovac sont désormais à cinq points de Lille, le leadeur du championnat, et quatre du PSG. V L’OL peut croire à la Ligue des champions. Jean-Michel Aulas l’avait confirmé un peu plus tôt dans la journée  : ce match avait tout d’« une finale ». Battus, une semaine après la défaite face à Lille, ses joueurs auraient pratiquement dit « adieu » à la Ligue des champions. Et, malgré de belles frayeurs, un carton rouge contre Caqueret et un penalty grossier de Lopes, le patron de l’OL peut toujours espérer se qualifier pour la C1. Après une entame tout en domination, mais sans but – une reprise de Léo Dubois à bout portant au dessus à la 4 e et une autre frappe de Toko Ekambi repoussée par le portier monégasque Au PSG, Marquinhos est le prince dans les airs Football Il n’a évidemment pas le mental de Marquinhos qui fait la différence sur les phases de coups de pied la même charge émotionnelle que celui contre Manchester City, mais ce coup arrêtés. « C’est un joueur qui croit en de boule sur corner de Marquinhos ce qu’il fait etn quand il monte sur corner, il a toujours la conviction que le bal- contre Lens, samedi, vaudra peutêtre son pesant d’or en fin de saison. lon va lui arriver », avance l’Argentin. Interrogé sur la capacité de son capitaine à mieux maîtriser les airs qu’un trouvé sur ces phases de jeu, c’est sur- Si le défenseur parisien est si souvent contrôleur aérien, Mauricio Pochettino tout que ses coéquipiers le recherchent a salué le « super timing de saut » de systématiquement. La détente, le timing, la précision des coups de son capitaine. Plus que le talent, c’est boule, (o à la 15 e –, la rencontre sur le Rocher virait bel et bien au cauchemar pour les hommes de Rudy Garcia (1-0, 25e, sur un but de Volland). V Memphis Depay peut partir l’esprit libre. C’est sans conteste l’homme du match côté lyonnais. L’international néerlandais, en fin de contrat à l’OL en juin, a encore été déterminant à plusieurs reprises. De retour des vestiaires, les Lyonnais sont revenus dans le match sur un exploit individuel de Memphis Depay (1-1, 58 e). Et ils ont confirmé leur supériorité grâce à Marcelo à la 77 e (1-2), à la suite d’une passe décisive du Néerlandais sur coup franc. Depay aurait également pu marquer un autre but entre-temps, mais son tir était mal assuré. Sur le troisième but de l’OL, Depay n’a eu qu’à admirer le talent de Guimaraes et Cherki, auteur du tir décisif à la 89e. A Monaco, Fabien Binacchi cette manière de prendre le dessus sur chaque duel aérien n’appartiennent en revanche qu’à lui. Auteur samedi de son troisième but en trois matchs, le « Marqui » s’impose comme une force offensive. « Marquinhos a un potentiel énorme et pas seulement d’un point de vue défensif, estime Pochettino. Il attaque super bien. » Ne mettrait-on pas une piécette sur un nouveau golazo du Brésilien à l’Etihad, mardi ? A.L.G. 14 Lundi 3 mai 2021 Ligue 1 - 35 e journée Dimanche  : Bordeaux-Rennes (1-0), Dijon-Metz (1-5), Lorient- Angers (2-0), Brest-Nantes (1-4), Nîmes-Reims (2-2), Montpellier-Saint-Etienne (1-2), Monaco-Lyon (2-3) Samedi  : Paris-Lens (2-1), Lille-Nice (2-0) Vendredi  : Marseille-Strasbourg (1-1) Classement Pts Diff. 1 LILLE 76 +37 2 Paris 75 +52 3 Monaco 71 +32 4 Lyon 70 +33 5 Lens 56 +7 6 Marseille 56 +7 7 Rennes 54 +11 8 Montpellier 47 -4 9 Metz 46 0 10 Nice 46 -3 11 Reims 42 -2 12 Saint-Etienne 42 -12 13 Angers 41 -19 14 Brest 40 -13 15 Bordeaux 39 -15 16 Strasbourg 38 -10 17 Lorient 38 -16 18 Nantes 34 -14 19 Nîmes 32 -29 20 Dijon 18 -42nnCu secondes Fin de l’aventure pour les joueuses du PSG en Ligue des champions. Après un nul à l’aller (1-1), les Parisiennes se sont inclinées à Barcelone (2-1), en demi-finale retour de la Ligue des champions. Pour le titre, les Catalanes joueront contre Chelsea. C’est la première fois depuis 2014 qu’aucun club français ne sera présent en finale. La Rochelle rejoint Toulouse en finale de la Champions Cup. Une finale 100% française à Twickenham, dans le temple du rugby anglais, le 22 mai. En battant en demi-finale les Irlandais du Leinster (32-23), dimanche, La Rochelle a rejoint le Stade Toulousain en finale de la Champions Cup. Des spectateurs en nombre limité à Roland-Garros. Dans le cadre du déconfinement progressif, il y aura bien des spectateurs admis à Roland-Garros, mais dans une double limite de 1000 par court et d’un tiers de capacité, a confirmé dimanche le ministre de l’Education et des Sports, Jean-Michel Blanquer, dans l’émission « Stade 2 ».
SPORTS « J’ai refusé des sponsors pour raisons écologiques » Handball Le joueur du PSG Nikola Karabatic s’engage pour la planète On est habitués à le voir s’engager sans compter dans la défense adverse. Mais Nikola Karabatic donne de sa personne aussi pour la lutte contre le réchauffement climatique. Se servant de sa notoriété pour sensibiliser le grand public à cette cause, le joueur du PSG veut embarquer ses collègues sportifs et espère convaincre clubs et dirigeants de prendre en compte l’écologie dans leurs décisions. D’où vient votre conscience écolo ? Ça date d’il y a une dizaine d’années. C’est devenu plus important encore avec la naissance de mes enfants, en se rendant compte de l’état de la planète dont ils vont hériter. Quand j’étais jeune, je n’avais que le hand en tête. Tout ce qu’il y avait autour, ça me touchait, mais ce n’était pas le plus important dans ma vie. Aujourd’hui, le hand est toujours important, mais j’ai compris beaucoup de choses en grandissant  : comment fonctionnent le monde, la société, la politique… Quels sont vos gestes au quotidien pour la planète ? En famille, on a réduit, voire quasiment enlevé la consommation de viande et de poisson. Quand on en consomme, on fait en sorte que ce soit de la qualité, d’élevages respectueux des animaux, venant des circuits courts. On achète dans des commerces de proximité. On essaie d’être acteur avec notre carte de crédit et notre carte d’électeur, « Des équipes prennent l’avion pour des déplacements de trente minutes. » aussi. Pour les déplacements, on n’a pas de voiture, on se déplace à vélo, on essaie de ne prendre que le train. On trie les déchets, mais on aimerait faire plus  : on est en appartement, le compost est donc un peu compliqué. Quels sont les freins à ce système ? Les déplacements avec l’équipe, en France, se font majoritairement en train. En coupe d’Europe, on est contraints de prendre l’avion. Il y a énormément d’actions qu’on ne peut pas mener individuellement. L’interdiction d’emballages plastique doit émaner de la décision des politiques, l’annulation de certaines lignes d’avion aussi. Dans les vestiaires, est-il plus simple de discuter du système de défense ou de défense de l’environnement ? Il y a beaucoup de générations différentes dans le vestiaire. Et c’est plus facile d’en parler avec les plus anciens. Entre nous, on se demande si on a vu le dernier reportage sur le sujet, on en discute… Quant aux plus jeunes, ils savent, mais ça leur passe un peu au-dessus de la tête. J’en vois encore certains qui utilisent des bouteilles en plastique, alors qu’ils ont les moyens de s’acheter une gourde. Des choses vous chagrinent-elles encore dans le haut niveau ? Quand on voit par exemple la réforme de la Ligue des champions au foot, avec plus d’équipes, plus de matchs, ça ne va pas dans le bon sens. Enormément d’équipes dans certains sports, et notamment ceux qui ont plus de moyens financiers, prennent encore l’avion pour faire des déplacements de trente minutes. Il a aussi été décidé que l’Euro de football se joue dans je ne sais pas O. Andersen/AFP combien de villes, ce qui va induire un nombre de déplacements impressionnants de fans et supporteurs. Appliquez-vous des normes écologiques au niveau du sponsoring ? Oui, j’essaie de challenger mes sponsors personnels. Il m’est arrivé récemment de refuser des sponsors pour ces raisons. Je peux aujourd’hui me permettre de faire le tri et de choisir des partenaires qui sont dans le même état d’esprit. Etes-vous attentif à l’actualité autour de l’écologie, comme celle de la loi Climat ? C’est un dossier politique, et la politique, ça nous touche tous en tant que citoyens. L’erreur serait de s’en déconnecter et de la laisser aux seules mains de ceux qui nous gouvernent. Ils sont là pour nous servir. « L’enjeu primordial, aujourd’hui, c’est de réussir à toucher nos dirigeants, nos politiques. » Qu’on le veuille ou non, on fait tous de la politique. C’est important de me tenir au courant de ce qui est fait, de savoir les lois qui sont passées, de voir que la loi Climat n’est pas à la hauteur, de voir que la Convention citoyenne, qui a été une initiative géniale, a vu ses propositions retouchées. On avance, mais pas assez vite. Est-il plus facile de s’engager quand on a votre statut de joueur célèbre qui n’a plus rien à prouver ? Peut-être, parce que j’ai atteint tous mes rêves, même si j’ai encore des choses à faire. Des jeunes joueurs s’engagent, mais c’est vrai que ce sont souvent des sportifs avec plus d’expérience qui commencent à prendre conscience qu’ils peuvent se servir de leur notoriété à bon escient. L’enjeu primordial, aujourd’hui, c’est de réussir à toucher nos dirigeants, nos politiques. Ce sont eux qui ont le vrai pouvoir de décisions et de changements. Propos recueillis par Alexia Ighirri F. Mazzitello/AP/Sipa 15 Lundi 3 mai 2021 A Manchester, la colère des fans de United Football Ils étaient des centaines à s’être donné rendez-vous devant Old Trafford, quelques heures avant le choc entre Manchester United et Liverpool, dimanche. Le but de ce rassemblement  : réclamer le départ des propriétaires du club, la famille Glazer. Echaudés depuis de longs mois déjà, ils ne pardonnent pas la participation de leur club au projet (avorté) de Superligue. L’Américain Joe Glazer avait présenté ses excuses dans la semaine. Mais ça n’a pas convaincu les fans, tellement remontés que nombre d’entre eux ont forcé l’accès jusqu’à la pelouse du stade mancunien. « Vous pouvez acheter notre club, mais vous ne pourrez pas acheter notre cœur et notre âme », pouvait-on lire sur une bannière des supporteurs des Red Devils. Face à ce mouvement, le match entre Manchester United et Liverpool a été reporté, « en raison de questions de sûreté et de sécurité », a expliqué le club mancunien. L’une des principales conséquences de ce report est que Manchester City, qui aurait été sacré champion d’Angleterre en cas de victoire de Liverpool, devra attendre.nnCu secondes Geraint Thomas vainqueur du Tour de Romandie. Si le chrono final, dimanche, a été remporté par le Français Rémi Cavagna, c’est le coureur gallois qui s’est adjugé le Tour de Romandie. Leadeur avant cette ultime étape, le Canadien Michael Woods termine cinquième. L’Inter met fin à l’hégémonie de la Juventus. Grâce au match nul de l’Atalanta à Sassuolo (1-1), l’Inter Milan a été sacré champion d’Italie. Les Nerazzurri empêchent la Juventus Turin de remporter son dixième titre d’affilée. L’Ajax champion pour la 35 e fois. Après sa facile victoire face à Emmen (4-0), dimanche, l’Ajax Amsterdam a remporté son 35 e titre de champion des Pays-Bas, alors qu’il reste encore trois journées de championnat à jouer.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :