20 Minutes France n°3623 3 mai 2021
20 Minutes France n°3623 3 mai 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3623 de 3 mai 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : faites entrer Lelandais.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
GRAND PARIS Le maire de Colombes jugé pour injure publique Justice Patrick Chaimovitch (EELV) avait comparé les forces de l’ordre à la police de Vichy Lui-même a reconnu une « maladresse » et « regretté que [son] propos ait pu prêter à confusion ». Des excuses qui n’empêcheront pas Patrick Chaimovitch, le maire écologiste de Colombes (Hauts-de-Seine), de comparaître mardi devant la 14 e chambre du tribunal correctionnel de Nanterre pour injure publique envers un corps constitué, un fonctionnaire, un dépositaire de l’autorité ou un citoyen chargé d’un service public par parole. Tollé à droite et à gauche Retour le 19 juillet. Ce jour-là, le maire tout juste élu célèbre le 78 e anniversaire de la rafle du Vel’d’Hiv. C’est au cours de ce discours que Patrick Chaimovitch compare les forces de I. Harsin/Sipa Patrick Chaimovitch comparaît mardi devant le tribunal de Nanterre. l’ordre à la police de Vichy  : « Les policiers français, les gendarmes français qui ont obéi aux ordres de leurs supérieurs en mettant en œuvre la rafle du Vel’d’Hiv (…) sont les ancêtres de ceux qui, aujourd’hui, avec le même zèle, N’attendez pas la fin des aides ! 30 juin traquent les migrants, les sans-papiers, les déboutés des droits humains, ces êtres vivants qui essaient de survivre dans le dénuement. » Rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux, la séquence a provoqué l’indignation, tant à gauche qu’à droite. « Comparaison insensée et scandaleuse », selon Valérie Pécresse (Libres), présidente de la région Ile-de-France ; « un amalgame et une double faute » aux yeux du chef du PS, Olivier Faure, qui précise que « la police ne renvoie pas les migrants vers les chambres à gaz mais dans leur pays d’origine ». Le lendemain du discours, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé avoir porté plainte contre Patrick Chaimovitch, qui encourt jusqu’à 12 000 € d’amende. L’intéressé, après avoir réitéré ses propos sur Twitter, a finalement fait marche arrière et rappelé son soutien aux forces de l’ordre, « qui exercent la lourde responsabilité républicaine de sécurité dans des conditions extrêmement difficiles ». Il devra s’en expliquer mardi. Caroline Politi Isolation de votre maison Rendez-vous sur particulier.hellio.com ou au 0 800 080 230 (appel gratuit) O Pime Rénov" ENGAGE leAIR Changement de votre système de chauffagennru secondes Des travaux de rénovation énergétique à l’obtention de vos aides, Hellio s’occupe de tout ! A prime G19 Energie 2 Lundi 3 mai 2021 Hidalgo « pas favorable à une primaire » pour la présidentielle. La maire de Paris, Anne Hidalgo (PS), s’est déclarée « pas favorable à une primaire » pour désigner un candidat de gauche à l’élection présidentielle de 2022, lors d’un entretien au JDD. Elle a rappelé qu’elle prendrait sa décision quant à une candidature à l’automne. Pas d’alliance avec LREM aux régionales, affirme Pécresse. Après la controverse sur le retrait de la liste LREM au profit de Renaud Muselier en Paca, la présidente sortante de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, candidate à sa réélection, a promis qu’elle ne ferait pas d’alliance avec les macronistes au premier comme au second tours. Tentative de rave dans le quartier de Bercy. A Paris, samedi soir, une tentative de rave a échoué dans le quartier de Bercy. Elle s’est soldée par trois interpellations, dont celle de la personne soupçonnée d’organisation pour mise en danger de la vie d’autrui. Trente-quatre verbalisations ont été dressées. Rénovation globale
GRAND PARIS Un combat pour faire terre le béton Agriculture Marie Proix cultive des légumes dans le Val-d’Oise D’un côté, l’odeur du bitume chauffé par les passages des poids lourds venus ravitailler les grands magasins. De l’autre, celle des arômes des fruits et légumes cultivés par quelques maraîchers. Un peu plus loin, 280 ha de terres agricoles déclarées « zone à défendre » par une poignée de militants. En quinze ans à Gonesse (Val-d’Oise), les vitrines des commerces ont remplacé les fermes de maraîchers invités « Quand on est maraîcher, on est forcément militant. » Marie Proix, agricultrice à se délocaliser. « Je faisais ma rentrée en 6 e lorsque mes grands-parents ont été expropriés de leur domaine », se rappelle Marie Proix, 28 ans, issue d’une lignée de maraîchers installés à Gonesse. m01 U minutes www20minutes.fr/paris www.facebook.com/20MinutesParis twitter.com/20minutesparis vingt.minutes sur Snapchat « L’expropriation, qui était en suspens depuis presque dix-sept ans, est arrivée au moment où ma grand-mère a décidé de s’arrêter, raconte-t-elle. Mon père, qui travaillait à ses côtés, a dû réfléchir à faire autrement. » A l’époque, son père, Jacques, cultive du thym un peu plus loin sur les terres historiques de sa famille. Il décide alors de s’y installer et de poursuivre la culture d’herbes aromatiques, tout en gardant un coin pour le potager familial. Après des études de communication, Chez Sâj, des galettes libanaises « croustillantes » à la page Gastronomie Sâj… comme une image, mais loin des clichés. Le chef étoilé Alan Geaam a ouvert un comptoir de galettes libanaises à manger sur le pouce, Sâj, rue de Montmorency à Paris (3 e). « Ce n’est pas parce que les restaurants sont fermés qu’il faut se priver de gourmandise, estime le chef libanais auprès de 20 Minutes. Les rues offrent cette possibilité. » Taillées en sandwichs, ses sâj sont autant d’invitations à flâner. Cuites sur une tôle bombée, les galettes qu’Alan sert sur le trottoir sont hyper copieuses. « Mes recettes sont fidèles aux traditions, explique Alan Geaam. Mais la pâte est travaillée différemment, pour qu’on puisse se satisfaire d’une avec vous E. Petit/20 Minutes S. Leblanc/20 Minutes Marie Proix, 28 ans, est issue d’une lignée de maraîchers à Gonesse. seule galette croustillante, légère et gourmande. » On a apprécié la manouché (7,90 € ) , avec son pain recouvert d’un mélange d’épices mariné dans de l’huile d’olive. Trempez-la dans une sauce au fromage ou croquez-la telle quelle, et vous retrouverez les saveurs qui ramènent Alan Geeam vers Tripoli et ses souvenirs d’enfance. Stéphane Leblanc Tous les jours, suivez l’actualité de votre région et participez ! paris@20minutes.fr wwwinstagram.com/20minutesparis fr.linkedin.com/company/20-minutes www.pinterestfr/20minutes Marie Proix retrouve finalement le chemin de la ferme familiale. Rapatriés sur 1,25 ha situé quelques kilomètres derrière le parc d’activité des Cressonnières, les légumes s’étalent sur un terrain en conversion bio, depuis un peu plus d’un an. « L’idée, c’est aussi d’essayer de recréer du lien entre les producteurs, les paysans et la population, explique Marie. Quand on est maraîcher, on est forcément militant. Profondément, même. Et d’autant plus lorsqu’on est La météo à Paris AUJOURD’HUI ET EN FRANCE Prévisions ultra détaillées WEB-APPLIS d Apçlb.0,e IR C++.91kPlay. 3 Lundi 3 mai 2021 à Gonesse, où on ne se sent pas forcément les bienvenus quand on est agriculteur. » En raison de la rareté des terres agricoles, seulement 1 à 2% de la consommation de produits frais en Ile-de-France est assurée en local. Projet d’un quartier d’affaires Alors, chaque parcelle est une pépite que tout le monde s’arrache. En témoigne le combat qui se joue dans le triangle agricole attenant à la commune. Malgré l’abandon du projet de mégacomplexe baptisé EuropaCity, les 280 ha de terres agricoles restent très convoités par son détenteur, Grand Paris Aménagement, qui poursuit le projet de construire une gare assortie d’un quartier d’affaires. Au détriment des agriculteurs, qui continuent de cultiver ce terrain fertile, loin d’être en friche mais stratégiquement situé entre les aéroports de Roissy-Charlesde-Gaulle et du Bourget. « Mon père s’est senti marginalisé pendant longtemps, parce qu’il avait un mode de vie qui ne collait pas du tout avec l’évolution de notre société, réagit Marie. Voir Gonesse comme ça, aujourd’hui, je pense que ça le rend un peu triste. » Emilie Petit DEMAIN matin après-midi matin après-midi 5 °C 17 °C 8 °C 16 °C Une journée ensoleillée, mais ça va changer Profitez-en bien, car c’est la plus belle journée de la semaine. Le soleil est présent sur les trois quarts du pays. Des gelées sont possibles le matin. En soirée, un vent fort balaie les côtes de la Manche, avec des rafales à 100 km/h !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :