20 Minutes France n°3619ES2 7 avr 2021
20 Minutes France n°3619ES2 7 avr 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3619ES2 de 7 avr 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : des dîners trop riches.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
ACTUALITÉ La météo en France Adopte des abeilles sauvages Biodiversité Elles vivent en Sous le soleil solitaire, ne fabriquent pas de miel, ne piquent pas. Pour ces raisons, les exactement… ça caille abeilles sauvages sont moins connues Un temps calme et ensoleillé, que leurs cousines, les abeilles domestiques. Pourtant, ces insectes mais froid pour la saison, s’impose. Les températures solitaires œuvrent aussi à la pollinisation et font face aux mêmes menaces  : pesticides, urbanisation, pa- sont dignes d’un mois de février. Seul l’extrême Sud-Est connaît rasites. Aussi, « le risque d’extinction un temps plus menaçant, avec est réel pour certaines espèces sauvages », explique Lise Ropars, éco- un risque d’averses sur les reliefs. logue à l’Institut méditerranéen de biodiversité et d’écologie. Une bonne raison d’accueillir chez soi a, lb un nichoir pour abeilles sauvages ? C’est Prévisions ultra détaillées ce que proposent l’entreprise suisse TV-WEEI-APPLIS k demie - Pollinature* avec BeeHome, en France, météo depuis 2018, ou encore les Dorloteurs d’abeilles*, projet lancé en mars 2020 LAC HAINEM ETEO.COM par l’entreprise rochelaise Un toit pour 41 (les abeilles. Dans les deux cas, leurs 2 Mercredi 7 avril 2021 « Je peux vous dire que ça vous glace » Médias Victime d’une tentative de sabotage, la journaliste Morgan Large reconnaît « avoir peur » En radio, cela n’arrive jamais. Mardi midi, les auditeurs de RKB (Radio Kreiz Breizh) ont pourtant entendu un grand blanc. Un acte militant de la part de la radio bretonne, qui tenait à marquer son soutien à sa journaliste Morgan Large. Mardi, la Bretonne n’était pas au micro de la radio de Saint-Nicodème (Côtes-d’Armor), mais sur la place du marché de Rostrenen, pour remercier les centaines de personnes rassemblées en son honneur. Syndicalistes, « Le monde agricole est sur la défensive. Il y a des enjeux, des pro blèmes de société. » Morgan Large journalistes et citoyens étaient réunis pour dénoncer l’acte de malveillance dont cette journaliste, spécialiste des enquêtes sur l’agroalimentaire, a été victime. Le 31 mars, elle avait retrouvé les boulons de l’une des roues de sa voiture dévissés. « Je peux vous dire que ça vous glace, explique Morgan Large, qui va porter plainte. Ce n’est plus de la menace sourde, là. » Jointe au téléphone après le rassemblement, la journaliste est émue de cet D. Meyer/AFP Morgan Large, journaliste de la radio RKB, mardi à Rostrenen (Côtes-d’Armor), lors d’un rassemblement en son soutien. élan de soutien. Mais elle n’est pas tranquille  : « Je ne sais pas s’il faut que je le dise, mais, oui, j’ai peur. Si cet acte a été fait pour ça, il est réussi. » Vendredi, Reporters sans frontières a parlé de « mise en danger » pour décrire ce probable acte de sabotage. La piste de la défaillance matérielle, personne n’y croit. « Ça fait des années que l’on fait des sujets qui dérangent et qu’on nous menace. On a déjà perdu des subventions publiques à cause de ça. Un maire nous l’avait même dit en direct, à l’antenne, il y a quelques années. Ça pose question, non ? » Si elle se refuse à désigner un quelconque coupable de cet acte de sabotage, la journaliste sait qu’elle fait l’objet d’une attention particulière de la part de la filière agroalimentaire. Un mastodonte de l’économie bretonne que la rédactrice a souvent égratigné au fil de ses enquêtes. Et qu’elle n’a pas hésité à critiquer quand elle a témoigné dans le documentaire « Bretagne, une terre sacrifiée », diffusé en décembre sur France 5. « Je ne sais pas d’où proviennent ces menaces, mais je sais que des inspecteurs du travail avaient déjà été victimes d’un déboulonnage de leurs roues de voiture alors qu’ils visitaient une serre de tomates, il y a quelques années, raconte la journaliste. Le monde agricole est sur la défensive. Il y a des enjeux, des problèmes de société. La mobilisation que j’ai vécue aujourd’hui le prouve. Il y a de plus en plus de gens qui s’interrogent, qui expriment leur lassitude face à ces comportements. » Morgan Large aurait aimé « que le monde agricole se désolidarise » de cet acte. Seul le syndicat Confédération paysanne l’a fait. A Rennes, Camille Allain nichoirs sont des maisonnettes en bois, semblables aux hôtels à insectes. Particularité  : ils se composent de tubes comme autant de tiges creuses, abri naturel préféré d’un grand nombre d’abeilles sauvages pour confectionner leurs nids. « L’avantage de nos nichoirs est qu’ils peuvent être posés aussi bien dans un jardin que sur un balcon, voire un rebord de fenêtre », explique Pauline Jung, responsable de développement aux Dorloteurs d’abeilles. Ces nichoirs sont livrés avec de premiers cocons prêts à éclore. Les Dorloteurs proposent en plus un système d’abonnement qui permet un suivi dans le temps des cocons. En un an, les Dorloteurs ont essaimé 3 239 nichoirs en France, tandis que BeeHome en comptabilise 10 000 dans l’Hexagone depuis 2018. Fabrice Pouliquen * Pollinature.net/fr et Lesdorloteurs.fr
ACTUALITÉ Le faste les rend furieux Covid-19 Un reportage sur des restaurants clandestins a provoqué l’ire de nombreux Français Diffusé vendredi, un reportage de M6 sur un luxueux restaurant clandestin à Paris a enflammé le week-end de Pâques. Une colère amplifiée par les propos du collectionneur Pierre- Jean Chalençon dans le document  : « J’ai dîné cette semaine dans deux ou trois restaurants qui sont soi-disant des restos clandestins, avec un certain nombre de ministres. » (Lire l’encadré.) Ce week-end, 190 000 tweets ont été publiés derrière le hashtag #OnVeutLesNoms autour des ministres supposément concernés et 32 000 sur #MangeonsLesRiches. Pourquoi une haine aussi forte alors que, pour le moment, aucune preuve n’atteste la présence de ministres ? « Besoin de défouloir » « L’époque est si difficile à vivre avec le coronavirus que les gens ont besoin de défouloir, explique Robert Zuili, psychologue et spécialiste des émotions sociales. Toute occasion est bonne à prendre pour extérioriser la colère. » Une absence de preuve d’autant plus reléguée au second plan que le scénario (des ministres allant dans des dîners cachés du reste de la société) colle avec les théories complotistes sur les élites. William Genyes, politologue à Sciences po, atteste  : « Les gens se jettent dedans car ils ont envie d’y croire, qu’importe si c’est faux, c’est plaisant et soulageant de penser que ça a lieu. » « A ma connaissance, il n’y a pas de ministres » A la suite de la polémique, le collectionneur Pierre-Jean Chalençon a évoqué une « blague » et un « poisson d’avril ». « A ma connaissance, il n’y a pas de ministres » parmi les participants à des dîners clandestins, a déclaré mardi le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, sur Europe 1. Il a dénoncé « la rumeur qui sape les fondements de la démocratie ». Dimanche, le parquet de Paris a ouvert une enquête pénale. Les gendarmes ont commencé leurs recherches, mardi. Telba/LMS/Sipa F. Nascimbeni/AFP Pierre-Jean Chalençon évoque des dîners avec des ministres dans le reportage. Au-delà des repas, c’est surtout cette ambiance du monde d’avant qui suscite la jalousie. « Il y a le sentiment que, avec ces restaurants clandestins, les riches peuvent s’offrir un déni de réalité, vivre en dehors de la crise sanitaire, et faire comme si tout cela n’existait pas », note Robert Zuili. Après des mois de restrictions, c’est bien l’insouciance qui énerve le plus. Dans un contexte psychique très tendu, « les gens sont à cran et se jettent sur tout sentiment d’injustice ou tout comportement qu’ils ne s’autorisent pas », résume le psychologue. Avant les riches dans les restaurants clandestins, les Parisiens en exil ou les joggeurs subirent l’ire, au moins virtuelle, de la foule. A qui le tour ? Jean-Loup Delmas Les fouilles ont repris dans les Ardennes Affaire Mouzin Michel Fourniret perdant la tête, son exfemme, Monique Olivier, pourrait finalement permettre aux enquêteurs de résoudre l’énigme de la mort d’Estelle Mouzin, dix-huit ans après. Des fouilles ont commencé mardi à Issancourt-et-Rumel (Ardennes), dans le but de retrouver le corps de la fillette disparue en janvier 2003 à Guermantes (Seine-et-Marne), à un peu plus de 200 km de là. « Ces opérations font suite aux fouilles qui ont eu lieu la semaine passée [dans les environs] et aussi à l’audition de Monique Olivier. » Surtout à l’audition de Monique Olivier, devrait dire cette source proche de l’enquête. Jeudi, dans la caserne de gendarmerie de Charleville- Mézières, elle a, pour la première fois, reconnu face à la juge Sabine Khéris avoir joué un rôle matériel dans la séquestration d’Estelle Mouzin, avant que son ex-mari la tue, comme il l’a reconnu il y a un peu plus d’un an. Contrairement à la semaine passée, les gendarmes de la section de recherches de Dijon (Côte-d’Or), chargés des investigations, doivent bénéficier des renforts de militaires spécialisés dans la recherche des charniers lors des opérations extérieures. Ils pourraient fournir de précieux renseignements sur les endroits visés. Vincent Vantighem 3 Mercredi 7 avril 2021 « Poutine pourrait tenir le pouvoir jusqu’à sa mort » Russie Lundi, Vladimir Poutine a signé une loi l’autorisant à se présenter pour deux nouveaux mandats présidentiels, ce qui pourrait lui donner les rênes de la Russie jusqu’en 2036. Pour Lukas Aubin, chercheur en géopolitique spécialiste de la Russie, ce pouvoir pourrait vite devenir fragile. Poutine a-t-il signé une loi faisant de lui un potentiel président à vie ? Vladimir Poutine aura 83-84 ans en 2036, et il pourrait tenir le pouvoir en Russie jusqu’à sa mort. L’alternance n’existe toujours pas en Russie. La population va-t-elle accepter ce prolongement de pouvoir ? Pour la nouvelle génération, il y a l’envie d’une opposition viable. Mais Vladimir Poutine a tellement investi tous les organes de pouvoir du pays qu’il y a le sentiment d’une impossibilité de changement. Est-il certain de rester au pouvoir ? Le désintérêt de la jeunesse peut devenir dangereux pour le pouvoir russe. Rien ne dit que les prochaines élections ne verront pas d’intenses contestations. Propos recueillis par Jean-Loup Delmasnnru secondes Lien confirmé entre le vaccin AstraZeneca et des thromboses. Un responsable de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a confirmé mardi, dans une interview à un quotidien italien, le lien entre le vaccin AstraZeneca et les thromboses. L’EMA « n’a pas encore abouti à une conclusion », a déclaré l’agence peu après. Nétanyahou promet un gouvernement « fort » en Israël. Le Premier ministre sortant, Benyamin Nétanyahou, a été chargé mardi de former le prochain gouvernement en Israël. « Nous formerons un gouvernement fort », a-t-il promis devant les élus de son parti de droite, le Likoud. Des discussions sur le nucléaire iranien « constructives ». Les premières discussions pour tenter de sauver l’accord international sur le nucléaire iranien, qui ont commencé mardi à Vienne, ont été « constructives », selon Washington. Une nouvelle rencontre de la commission mixte doit avoir lieu ce mercredi après-midi.

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :