20 Minutes France n°3618ES3 1er avr 2021
20 Minutes France n°3618ES3 1er avr 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3618ES3 de 1er avr 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 11

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : on rentre à la maison.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
V. Hache/AFP ACTUALITÉ Une « bavure » qui laisse des traces Militaire Un rapport de l’ONU accuse une frappe de l’armée française au Mali d’avoir tué 19 civils. Les conséquences pourraient être multiples Que s’est-il passé dans le village malien de Bounti ? Mardi, la Minusma, la mission de l’ONU au Mali, a publié les résultats d’une enquête accusant la France d’avoir tué 19 civils, réunis pour célébrer un mariage, lors d’une frappe aérienne. La France, elle, conteste toute bavure et maintient qu’il s’agissait de djihadistes. Si le rapport se révèle exact, à quelles conséquences Paris doit-il s’attendre ? De ce qu’il s’est passé le 3 janvier à Bounti, aucune image n’a circulé. Les faits se sont produits dans une zone éloignée et dangereuse, où les djihadistes sont très présents. La force antidjihadiste française Barkhane a rapidement été montrée du doigt sur les réseaux sociaux. « C’est la violation du principe de précaution qui est avancée par le rapport, explique Julien Antouly, doctorant au Centre de droit Cédric Herrou définitivement relaxé Migrants « La solidarité ne sera plus un délit. » C’est par ces mots que l’agriculteur de la vallée de la Roya Cédric Herrou, devenu l’une des figures de l’aide aux migrants en France, s’est réjoui de sa relaxe définitive « après onze gardes à vue, cinq perquisitions, cinq procès et cinq ans de lutte ». Selon une décision que 20 Minutes a pu consulter, la Cour de cassation a ainsi décidé mercredi de rejeter le pourvoi formé par le parquet général de Lyon, mettant un terme à plusieurs années de procédures. Le militant des Alpes-Maritimes était poursuivi pour avoir convoyé en 2016 environ 200 sans-papiers, de la frontière italienne jusqu’à son domicile, puis d’avoir organisé avec des associations un camp d’accueil sur un centre de vacances inoccupé. A Nice, Fabien Binacchi A. Gelebart/20 Minutes (archives) international (Cedin) de l’université Paris-Nanterre. La France n’est pas accusée d’avoir tué intentionnellement des civils. Elle est accusée de ne pas avoir pris toutes les précautions en amont de cette attaque pour s’assurer qu’il s’agissait de cibles militaires. » Justice française Contestation ou non de Paris, à l’issue de ce rapport, aucune conséquence judiciaire immédiate ne plane sur la France. En conclusion de son enquête, la Minusma invite d’ailleurs Paris et Bamako à conduire « une enquête indépendante, crédible et transparente » de leur côté. Et pour la suite ? « On est dans une situation de conflit armé non international dans cette affaire, indique Julien Antouly. Dans ce cas, on a tendance à penser à la Cour pénale internationale, mais, en réalité, le premier juge responsable de sanctionner les potentielles violations du droit humanitaire reste le juge interne de chaque Etat. » Ce sera donc à la justice française de trancher, et de décréter d’éventuelles sanctions et réparations. Mais « ce qui s’est passé affaiblit politiquement la France, souligne Jean- Pierre Maulny, directeur adjoint à l’Institut de relations internationales et stratégiques, et spécialiste des questions de défense [lire l’encadré]. Il y a nécessairement une guerre médiatique, une guerre de l’opinion. L’image que vous donnez dans les conflits armés est importante. » Barkhane mobilise actuellement 5 100 soldats. Lucie Bras « La prison, je la mérite », avoue la commanditaire d’un assassinat Procès A 18 ans, Amandine Soave s’imaginait avocate ou gardienne de la paix. « Pour aider mes concitoyens », insiste la trentenaire, derrière l’épaisse vitre du box des accusés de la cour d’assises de Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Depuis mardi, elle Le procès a lieu au tribunal de grande instance de Bobigny. D. Benoit/AFP (illustration) 4 Jeudi 1er avril 2021 Des soldats de la force Barkhane patrouillent à proximité d’un drapeau malien. est jugée pour avoir commandité l’assassinat de son ancien compagnon, le père de son fils, un soir d’août 2017. Le couple, déjà séparé depuis plusieurs années, se promenait dans la forêt de Bondy avec leur enfant de 3 ans, lorsqu’un homme a surgi de derrière les bosquets et tiré dans l’abdomen de la victime, désormais paraplégique. Cinq accusés comparaissent au côté d’Amandine Soave, parmi lesquels son père et son frère. « Ils ont été embarqués dans mon drame », souffle la jeune femme. Emprise et violence Si elle reconnaît avoir commandité l’assassinat de JimmyC., elle affirme avoir avant tout cherché à se libérer de son emprise et sa violence. Cet été, il a obtenu la garde de leur fils, près de trois ans après que ce dernier a été témoin de sa tentative d’assassinat. Amandine Soave, en détention provisoire, n’a jamais demandé sa libération. « La prison, je la mérite, même si c’est pas facile tous les jours », insiste-t-elle. Elle encourt, comme ses complices, la réclusion criminelle à perpétuité. Caroline Politi Un impact politique Pour l’armée, l’impact pourrait aussi être politique. Cette enquête intervient dans un contexte particulier, où la force Barkhane au Sahel est remise en cause après huit années d’existence. « Si on estime que le droit international a été bafoué, cela peut amener à fragiliser les conditions des frappes à venir. Il y a un risque de décrédibilisation de l’action étrangère au Mali », estime Jean- Marc Tanguy, journaliste spécialisé dans les questions de défense.nnCu secondes La condamnation de l’initiatrice de #BalanceTonPorc annulée. En 2019, Sandra Muller avait été condamnée à payer 15 000 € de dommages et intérêts à Eric Brion, qu’elle avait accusé de harcèlement sexuel. Une décision infirmée en appel, mercredi, la cour reconnaissant « la bonne foi » de la journaliste. Son tweet avait lancé un mouvement de dénonciation des violences sexistes. Des denrées pour les tout-petits en grande précarité. Du lait, des couches et des petits pots vont être distribués avant l’été aux familles de 50 000 enfants de moins de 3 ans, dont la précarité a été aggravée par l’épidémie de Covid-19, a annoncé mercredi le secrétariat d’Etat à l’Enfance. De nouvelles recherches infructueuses dans l’affaire Mouzin. L’ex-femme du tueur en série Michel Fourniret, Monique Olivier, a été emmenée mercredi dans une zone marécageuse des Ardennes, pour aider la justice dans une opération de recherche du corps d’Estelle Mouzin. Aucune découverte n’a été faite.
DIX NEWS 1 Pâques va coûter les œufs de la tête Dans le quartier populaire de Tor Marancia, dans le sud de Rome, en Italie, des badauds restent captivés devant la vitrine d’une pâtisserie. Chaque œuf en chocolat est sculpté en hommage à un artiste choisi par le maître des lieux, Walter Musco, un Romain de 47 ans, sanglé dans sa veste immaculée et qui déambule avec nonchalance au milieu de ses créations. Parmi elles, deux personnages de Keith Haring s’agitent sous un cœur, un œuf jaune tournesol est 2 Tout le monde peut décrocher la lune Vous voyez-vous dans la combi de Thomas Pesquet (en photo) ? La campagne de recrutement des futurs astronautes européens s’est ouverte mercredi sur le site de l’Agence spatiale européenne (ESA). La sélection s’achèvera en octobre 2022 avec l’embauche de quatre à six personnes. L’ESA propose une procédure parallèle de recrutement d’astronautes en situation de handicap physique atteints aux membres inférieurs ou ayant une très petite taille. Ils participeront à une étude de « faisabilité » sur l’accès des vols spatiaux aux « parastronautes ». 9 Nos internautes ont du talent ESA/Nasa/AFP (archives) 3 Sans permis, l’ado se croyait tout permis Le fils d’un commissaire de Clermont- Ferrand, âgé de 18 ans, a été identifié sur des vidéos au volant de la voiture de fonction de son père, roulant sans permis de conduire. Il était « en grand excès de vitesse, puisqu’il roulait à 120 km/h » sur une portion limitée à 50 km/h, a précisé mardi le parquet. L’une des vidéos, partagée sur les réseaux sociaux, était accompagnée du commentaire  : « Quand tu prends un dos-d’âne à 120, ça donne ça. » 4 Volkswagen admet une « Volt farce » Le constructeur automobile allemand Volkswagen avait annoncé mardi vouloir changer le nom de sa filiale américaine en « Voltswagen » pour symboliser son virage vers l’électrique. Tout avait été fait pour donner à cette annonce un caractère officiel, avec un changement du compte Twitter. Il s’agissait en réalité d’un poisson d’avril, a depuis reconnu l’entreprise. nri L11 rogg) minutes -e—s. 5 Quand l’impression combat la répression Mercredi, le groupe allemand Giesecke+Devrient, l’un des leadeurs mondiaux dans l’impression de billets de banque, a annoncé suspendre ses livraisons de matériel aux autorités birmanes. Il s’agit « d’une réaction aux violents affrontements en cours entre les militaires et la population civile », a expliqué l’entreprise. 6 Vacciner les animaux, une industrie de niche La Russie a annoncé mercredi l’homologation du premier vaccin au monde contre le coronavirus à destination des animaux, Carnivac-Cov, vantant un taux d’efficacité de 100% et annonçant une production de masse dès avril. Les animaux testés étaient des chats, des chiens, des renards roux et polaires et des visons. 5 Jeudi 1er avril 2021 orné d’incisions comme les toiles du peintre argentin Lucio Fontana, une colombe s’est échappée d’une photo de l’Américain Robert Mapplethorpe. « J’éprouve une passion pour l’art, et j’ai élargi mon champ d’action à la littérature, à la musique et au cinéma », raconte Walter Musco, qui utilise un chocolat noir 55% d’origine française pour ses œufs réalisés de façon artisanale. Pour s’offrir un œuf, il faut compter de 150 € à 400 € . A ce prix-là, on n’est pas obligés de les manger. Walter Musco s’inspire d’œuvres d’art pour créer ses œufs en chocolat. Un petit croissant ? C. Meunier Cette photo nous a été envoyée par Cyril Meunier, via Instagram @azaphotographie. Vous êtes doué pour la photographie ? Envoyez vos images à contribution@20minutes.fr ou postez-les sur Instagram avec le hashtag #nosinternautesontdutalent Vos photos ne seront destinées qu’à cette rubrique. Pour en savoir plus  : https://www.20minutes.fr/politique-protection-donneespersonnelles V. Pinto/AFP La scène s’est déroulée à Lille, lundi vers 19 h 30. Huit policiers semblent avoir un échange tendu avec un groupe de mères accompagnées de leurs enfants. L’un des fonctionnaires déclenche sa bombe lacrymogène au niveau des yeux de l’une d’entre elles. Une seconde proteste, avant d’être tirée par les cheveux par l’un des membres des forces de l’ordre. Les policiers apostrophent ensuite un homme qui passe à vélo  : « Viens te battre si t’es un homme ! » « Ça s’est passé place de l’école Wagner, près du commissariat », a témoigné Inès, l’autrice de la vidéo. Contacté par 20 Minutes, le service d’information et de communication 7 Les Japonais surpris par le temps des cerises A Kyoto, au Japon, la floraison des cerisiers a atteint son apogée le 26 mars, soit dix jours plus tôt que la moyenne et un record depuis que le gouvernement a commencé à enregistrer de telles données en 1953. L’agence météorologique nationale établit un lien entre cette précocité et le réchauffement climatique. 8 Pas de confession pour l’archevêque L’archevêque de Canterbury semble contredire les déclarations de Meghan Markle, la femme du prince Harry, selon lesquelles le prélat aurait célébré leur union trois jours avant leur mariage officiel devant les caméras de télévision. A un journal italien, l’archevêque se défend d’avoir commis ce qu’il décrit comme « un grave délit ». Des mères de famille prises 10 à partie par des policiers de la police nationale confirme le déroulé des faits. « Les policiers sont intervenus pour mettre fin à un regroupement important, de plus de six personnes, qui étaient à l’extérieur pendant les heures de couvre-feu, ce qui constitue deux infractions. » Une enquête administrative a été ouverte, précise le Sicop, qui indique que l’intervention n’a donné lieu à aucune interpellation. Du côté du parquet de Lille, le procureur a aussi ouvert une enquête, confiée au service départemental de déontologie, discipline, application et méthode de la police nationale. Tom Hollmann20 Minutes lutte contre les fake news. Un doute ? Ecrivez à fakeoff@20minutes.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :