20 Minutes France n°3618ES3 1er avr 2021
20 Minutes France n°3618ES3 1er avr 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3618ES3 de 1er avr 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 11

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : on rentre à la maison.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
10 11
A. Kisbenedek/AFP SPORTS Arrêtée, la France sort la carte Griez’Football Emoussés et sans inspiration en Bosnie, mercredi, les Bleus s’en sont remis à Antoine Griezmannpour arracher la victoire (0-1) Les hommes de Didier Deschamps se sont imposés (1-0) contre la Bosnie- Herzégovine, mercredi soir, grâce à un joli but de la tête signé Antoine Griezmann. Les Bleus réalisent une très belle opération puisque, dans le même temps, l’Ukraine n’a pu faire mieux qu’un match nul à domicile face au Kazakhstan. Après trois matchs éliminatoires, nos Tricolores sont largement leadeurs de leur groupe. V Un capitaine à la fête. Hugo Lloris a voulu marquer le coup pour sa 123 e sélection en équipe de France, synonyme de deuxième place – à égalité avec Thierry Henry – au classement des joueurs les plus capés de l’histoire des Bleus. Le portier des Spurs a livré un match très solide, à l’image de cette manchette d’extraterrestre sur sa ligne après une tête smashée de Dzeko. C’est lui qui a permis aux Bleus de revenir à la pause sans encaisser de but. La victoire finale est donc, en (bonne) partie, pour lui. V Une compo étonnante. Loin de nous l’idée de vouloir donner des leçons de coaching à un sélectionneur champion du monde en titre, mais, quand même… c’était quoi cette compo avec Mbappé en pointe, Didier ? Face à une équipe bosnienne appelée à parquer le char devant ses buts toute la soirée, on aurait imaginé voir Giroud d’entrée de jeu. Deschamps a finalement attendu l’heure de jeu pour remettre les pièces du puzzle à leur place. Tout ça pour que ce soit « Grizou » qui se retrouve dans l’axe pour placer le coup de boule à l’origine de la victoire des Bleus. Le foot, la science exacte, tout ça, tout ça. Les Bleuets en quarts après leur succès contre l’Islande Football Mission accomplie et rendez-vous… fin mai. Bien emmenée par son capitaine, Mattéo Guendouzi (photo), buteur avec Hodson Edouard, l’équipe de France Espoirs a battu sans grande difficulté l’Islande (2-0), mercredi, à Györ (Hongrie). Deuxièmes du groupeC, les Bleuets se sont ainsi qualifiés pour les quarts de finale de l’Euro, où ils affronteront les Pays-Bas du Parisien Bakker et de Justin Kluivert, le 31 mai, à Budapest. F. Fife/AFP 10 Jeudi 1er avril 2021 L’attaquant du Barça a réussi à faire sauter le verrou bosnien de la tête. V Les Bleus leadeurs. Avec trois matchs en huit jours et des déplacements à vous faire regretter un confinement strict, les Bleus ne s’en tirent pas trop mal, globalement. Même si tout n’a pas été parfait, loin de là, l’équipe de France (7 pts) termine cette première phase de matchs éliminatoires en tête de son groupe, devant l’Ukraine (3 pts). Aymeric Le GallnnCu secondes Dylan van Baarle remporte A travers la Flandres. Le Néerlandais Dylan van Baarle a remporté, mercredi, la semiclassique A travers la Flandres, comptant pour le World Tour. Il s’est imposé en solitaire à Waregem devant le Français Christophe Laporte et le Belge Tim Merlier, au terme de la course de 184 km. Décrochés, les grands favoris Julian Alaphilippe et Mathieu van der Poel n’ont pu suivre les meilleurs du jour. Des annonces pour l’Euro. Jusqu’à cinq changements de joueurs par match et par équipe seront autorisés durant l’Euro, qui débute le 11 juin, a annoncé mercredi l’UEFA. Par ailleurs, l’instance européenne du footballa levé la jauge de 30% de spectateurs dans les stades décidée en octobre, laissant les autorités locales décider d’éventuelles limites. Pas de finales de rugby au Vélodrome. Les finales de Challenge européen et de Coupe d’Europe de rugby n’auront pas lieu à Marseille les 21 et 22 mai, comme prévu, à cause du Covid-19, a annoncé mercredi l’organisateur.
E. Boomer/Red Bull Content Pool SPORTS « L’extrême, c’est dans son ADN » Hors-terrain Après une carrière de slalomeuse, qui a failli la mener aux JO, Nouria Newman s’épanouit dans le kayak freeride, l’esprit libre et bien loin des compétitions Nouria Newman en pleine action dans une cascade de la rivère Wind, aux Etats-Unis. La kayakiste peut faire des chutes d’une vingtaine de mètres. « Ça va vite, tu glisses, tu es tranquille, c’est super. » Dans une amusante archive INA de 2004, on découvre une enfant de 12 ans ravie de participer, au milieu des adultes, au premier rassemblement de kayak freestyle d’« Hawaïsur-Rhône ». A savoir une impressionnante vague située au nord-est de Lyon. « Elle allait déjà au charbon avec une volonté étonnante, se souvient David Arnaud, ex-kayakiste pro. Cette vague était hyper intimidante pour tout le monde. Mais, elle, elle n’avait pas vraiment d’appréhension. » Elle, c’est Nouria Newman et, dixsept ans plus tard, David Arnaud est le réalisateur du dernier projet vidéo de cette athlète Red Bull, une session vertigineuse de kayak extrême en Islande, mise en ligne le 25 mars. Durant vingt minutes, on la voit dompter des chutes de 12 à 22m, dans des conditions climatiques dantesques. « Le mot extrême n’est pas là pour rien quand on voit les prises de risques de Nouria, c’est dans son ADN », indique Anthony Colin, son coach durant dix ans au club de La Plagne. La connexion entre la native de Chambéry (Savoie) et le kayak commence à l’âge de 5 ans. « Toute petite, je me souviens que j’avais l’impression d’avoir affaire à un gros jouet, une sorte « Dans mes plus grandes fiertés, il n’y a jamais de compétition. » Nouria Newman de Playmobil géant », sourit-elle. Au collège, l’adolescente est une sportive tellement complète qu’elle fait partie des meilleurs skieuses en slalom de Haute-Tarentaise, tout en devenant championne de France UNSS de crosscountry. Mais c’est le pôle France de kayak que la jeune Savoyarde intègre, en parallèle d’études en sciences politiques, avant de rejoindre l’équipe de France senior, en 2010. Déjà championne du monde junior en kayak freestyle en 2009, Nouria Newman approche la consécration en 2013, à tout juste 22 ans, en étant vice-championne du monde en slalom. Les J 0 de Rio en 2016 semblent lui tendre les bras. Une grosse blessure à l’épaule en 2015, ainsi que des résultats plus décevants, la privent de Jeux et la poussent à remettre en question ses ambitions. « En 2013, je pensais que voir un monsieur en costard me passer une J. Saget/AFP médaille autour du cou allait changer ma vie, confie-t-elle. Mais rien n’a changé, et ça ne me convenait plus d’avoir un planning dicté par les étapes de Coupe du monde et les stages. » Ses titres de championne du monde sont finalement obtenus en kayak extrême. Et, même là, l’intéressée a une mémoire très floue des années (2013 et 2017) de ces deux sacres. Car ils n’ont pas une si grande signification que cela  : « Dans mes plus grandes fiertés, il n’y a jamais de compétition. Ça serait hors de question pour moi d’échanger ce que je fais en ce moment contre une place aux Jeux olympiques de Tokyo. Je suis bien plus épanouie en faisant du kayak de haute rivière que je ne l’étais en équipe de France. » La récente aventure islandaise permet au grand public de découvrir le travail de recherches de la Savoyarde en amont des descentes. Comment la kayakiste peutelle vraiment maîtriser les périlleuses deux secondes 11 Jeudi 1er avril 2021 d’une chute d’une vingtaine de mètres ? « Les gens ont l’impression qu’on se balance dans les rapides comme ça, comme si on était dans un tonneau, explique Nouria Newman. Mais, on n’est pas fous, on essaie de trouver la bonne ligne. La partie technique pour savoir quel appui mettre à tel moment, ça me plaît beaucoup plus que l’adrénaline d’une chute. » Aussi étonnant que cela puisse paraître, elle s’est davantage blessée durant sa vie de slalomeuse que de freerideuse. « On a un sport qui pardonne beaucoup, jusqu’au moment où il ne pardonne plus, estime l’intéressée. On se blesse très peu, mais il peut y avoir directement une sanction bien plus grave, avec un risque de mort. » A l’image de sa très grosse frayeur en Inde, lors d’une expédition en solitaire sur trois rivières au Ladakh, qui a failli lui être fatale en 2018, Nouria Newman a appris à vivre avec ce risque ultime  : « C’est sûr qu’il vaut mieux ne pas être seule, car c’est une discipline dans laquelle on assure la sécurité des uns et des autres. Mais on a parfois envie d’être face à soi-même, à ses peurs. Si on devait toujours faire ce qui est recommandé, je ne sais pas si on ferait grandchose, et c’est encore plus vrai en ce moment. » A Lyon, Jérémy Laugier « Il peut y avoir une sanction bien plus grave, avec un risque de mort. » Nouria Newman

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10-11 11


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :