20 Minutes France n°3618ES2 31 mar 2021
20 Minutes France n°3618ES2 31 mar 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3618ES2 de 31 mar 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : triés sur le volet du Covid ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
ACTUALITÉ Covid-19 Nombre de personnels redoutent la troisième vague en réanimation Faudra-t-il en passer par de nouvelles mesures restrictives pour endiguer la troisième vague de Covid-19 qui déferle actuellement ? Alors que le chef de l’Etat devrait se prononcer cette semaine sur la question, nombre de soignants redoutent d’être très bientôt contraints de « trier » les patients admissibles en service de réanimation, tant la pression de l’épidémie est forte et les hôpitaux saturés, notamment en Ile-de-France. « Ce tri concernera tous les patients, Covid et non Covid, en particulier pour l’accès des patients adultes aux soins critiques », ont indiqué dans une tribune publiée par Le Journal du dimanche 41 directeurs médicaux de crise de l’AP-HP. « L’objet de cette tribune n’est pas de faire paniquer les populations, mais d’informer sur la réalité de notre quotidien  : on est aujourd’hui dans une troisième vague différente des deux précédentes, avec des patients beaucoup plus jeunes et sans comorbidités, et une maladie assez agressive, explique à 20 Minutes le P r Elie Azoulay, chef du service de réanimation de l’hôpital Saint-Louis, à Paris. L’idée d’avoir deux patients éligibles à la réanimation et d’en arriver à devoir faire un « tri » commandé par le seul manque de lits, les soignants en crèvent psychologiquement. » En pratique, « le tri des patients a déjà commencé en dehors des réanimations avec les déprogrammations chirurgicales massives qui ont été décrétées », souligne Benjamin Davido, infectiologue à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine) et signataire de la tribune. Dans cet établissement, « la pression hospitalière est de plus en plus forte et extrêmement angoissante, confie le D r Davido. Parce qu’on n’est plus dans la situation de la première vague, avec des régions épargnées qui nous envoient des soignants en renfort. Aujourd’hui, le virus est partout. » Cette crainte des soignants, le gouvernement assure l’entendre. « Il y a une ligne rouge absolue, c’est le tri des malades », a affirmé mardi le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, sur la radio RCJ. Aussi, le président Macron pourrait rapidement annoncer un nouveau tour de vis. « Nous, soignants et signataires, ce qu’on veut, ce n’est pas un reconfinement strict, insiste le D r Davido. On souhaite que les gens se contaminent le moins possible, quelles que soient les mesures, car force est de constater que celles qui valent aujourd’hui ne sont pas efficaces. » Anissa Boumediene 4 Mercredi 31 mars 2021 Les soignants face à la crainte du « tri » « La pression hospitalière est de plus en plus forte et angoissante. » Benjamin Davido, infectiologue Les classes ferment dès le premier cas de Covid-19 depuis lundi. E. Dessons/JDD/Sipa M. Pattier/Sipa Face à une nouvelle vague violente, les soignants « crèvent psychologiquement » à l’idée de faire des choix critiques. « Les fermetures de classes pourraient être multipliées » Depuis lundi, dans les 19 départements reconfinés, les classes ferment dès le premier cas de contamination détecté. Philippe Vincent, secrétaire général du SNPDEN-Unsa, le premier syndicat de personnels de direction, fait le point sur cette nouvelle donne dans les établissements scolaires. Beaucoup de classes ont-elles fermé depuis lundi ? Vendredi, 3 256 classes étaient fermées en France sur 528 400. Nous ne disposons pas encore de chiffres consolidés, mais, avec les nouvelles mesures sanitaires, les fermetures de classes pourraient être multipliées par quatre ou cinq dès cette semaine. Les chefs d’établissement arrivent-ils à gérer la situation ? Ce nouveau protocole nous occupe toute la journée. C’est compliqué. Beaucoup d’enseignants sont-ils absents ? C’est variable d’un établissement à un autre. Ce qui est sûr, c’est que les enseignants qui sont absents une dizaine de jours ne sont, bien souvent, pas remplacés. Car les services du rectorat sont débordés, et ils remplacent en priorité les absences longues. Constatez-vous une augmentation du droit de retrait chez les enseignants ? Non, car les enseignants ne veulent pas mettre leurs élèves plus en difficulté. Propos recueillis par Delphine Bancaud L’UE partagée sur le vaccin russe Quelle place pour le vaccin russe dans l’Union européenne ? Pourtant en manque de doses, les Vingt-Sept ne se pressent pas pour répondre aux appels du pied de Moscou. Les Russes se sont déclarés capables de fournir des vaccins à 50 millions d’Européens à partir de juin, après que l’Agence européenne des médicaments (EMA) a commencé l’examen du vaccin Spoutnik V, le 3 mars. Mais les Européens en voudront-ils ? Pour Thierry Breton, le commissaire européen chargé de la stratégie vaccinale, Spoutnik V sera au mieux « un vaccin de complément ». « Un moyen de propagande » Une position qui diffère de celle de l’Allemagne, favorable au vaccin russe. Le 19 mars, Angela Merkel a prévenu que, en cas de non-commande européenne malgré une validation de l’EMA, l’Allemagne pourrait passer commande. De son côté, la Hongrie n’a pas attendu l’avis de l’EMA pour commander des doses. La France semble loin de ces positions. Le ministre des Affaires étrangères, Jean- Yves Le Drian, déclarait vendredi que Spoutnik V était « un moyen de propagande et de diplomatie agressive ». En raison d’un passé douloureux avec la Russie, d’autres pays refusent tout achat de doses, comme la Pologne ou la Lituanie. Jean-Loup Delmas Vidéo Que sait-on du vaccin russe Spoutnik V ?
DIX NEWS 1 Le diable est dans les détails C’est un buzz qui pourrait coûter cher. A l’occasion de la sortie du clip Montero de Lil NasX, la société MSCHF a commercialisé, en partenariat avec le rappeur, des « Satan Shoes » en série limitée. Les 666 exemplaires se sont arrachés en moins d’une minute malgré leur prix, 1 018 $ (environ 864 € ). Problème  : il s’agit d’une version modifiée des Air Max 97, customisée avec une goutte de sang et un pentagramme. Nike, qui n’a pas donné 2 Le Brésil aime « Big Brother » à la folie C’est un phénomène de société. « Big Brother Brasil » en est à sa 21 e saison et les Brésiliens ne s’en lassent pas. L’émission quotidienne compte 40 millions de spectateurs en moyenne et 50% de part d’audience. Le diffuseur TV Globo se frotte les mains  : le BBB 21, qui a démarré le 25 janvier, sera le plus long de tous, avec cent jours, et surtout le plus lucratif. Trois spots de publicité suffisent à payer la prime de 220 000 € versée au vainqueur. Et chaque rebondissement est commenté sur les réseaux sociaux par des millions d’internautes, y compris Neymar. 9 Nos internautes ont du talent O Globo TV/AFP 3 Trop de pub tue le point de deal Stop pub. Les policiers de Lille ont démantelé, dimanche, un point de deal dont la promotion était assurée à l’aide de prospectus publicitaires. Des trafiquants de drogue ont, en effet, distribué des flyers, dans les boîtes aux lettres lilloises, sur lesquels était inscrite l’adresse du lieu où s’approvisionner en stupéfiants. A l’aide de ces précieuses informations, les policiers ont interpellé six personnes et saisi de l’argent et de la drogue. 4 Retour aux sources pour les Londoniens Dans les trois étangs du parc de Hampstead Heath dédiés à la baignade, des Londoniens ont retrouvé le plaisir de plonger dans l’eau fraîche. Depuis lundi, la pratique des sports en plein air a repris en Angleterre, après des mois de restrictions dues au Covid- 19. « C’est froid, mais on se sent vraiment mieux après », assure Margaret Dickenson, qui approche les 80 ans. nri L11 minutes -e-s. Le phare du cap Fréhel. avec 5 George Martin repart à l’aventure avec HBO George R. R. Martin, père de l’univers de Game of Thrones, a signé un accord de cinq ans avec la chaîne HBO pour développer de « nouveaux contenus » qui pourraient se dérouler dans le monde de Westeros. D’après Hollywood Reporter, le contrat inclurait le récit de la reine-guerrière Nymeria, censée avoir régné un millénaire avant les événements de Game of Thrones et dont le titre provisoire serait 10 000 Ships. House of the Dragon, une série dérivée, a déjà été annoncée pour 2022. 6 Le Gendarme débarque à Saint-Malo Un commerçant de Saint-Malo (Illeet-Vilaine) s’est offert la Oldsmobile F-85 Cutlass, voiture dans laquelle aurait paradé Louis de Funès à la fin du film Le Gendarme à Saint-Tropez, rapporte Ouest-France. Elle était en vente sur Le Bon Coin, à 28 500 € . 5 Mercredi 31 mars 2021 son accord, a attaqué MSCHF en justice pour violation de copyright, les baskets affichant sa célèbre virgule. L’entreprise estime que sa réputation « a été endommagée », car le public a pu croire que l’entreprise « soutenait le satanisme ». Dans son clip, le rappeur, qui revendique fièrement son homosexualité, ce qui reste rare dans le hip-hop américain, se fait séduire dans le jardin d’Eden et descend en enfer où il danse sur les cuisses de Satan. Philippe Berry La société MSCHF a lancé ses « Satan Shoes » en partenariat avec Lil NasX. Y. Jezequel Cette photo nous a été envoyée par YannJezequel via Instagram @yjezequel6. Vous êtes doué pour la photographie ? Envoyez vos images à contribution@20minutes.fr ou postez-les sur Instagram avec le hashtag #nosinternautesontdutalent Vos photos ne seront destinées qu’à cette rubrique. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données  : https://www.20minutes.fr/politique-protection-donneespersonnelles MSCHF Des sympathisants du mouvement des « gilets jaunes » ont-ils été verbalisés au seul motif qu’ils portaient leurs vêtements de manifestation sur les Champs-Elysées à Paris ? C’est ce que laisse penser une séquence filmée samedi et diffusée en direct par la page Facebook « Syndicat GJ ». « C’est la même chose à chaque fois, dénonce Stéphanie Poursac, autrice de la vidéo et secrétaire adjointe du Syndicat GJ. On respecte les consignes, on se disperse quand on nous le demande, puis des contrôles soi-disant routiniers se transforment en verbalisation. » Elle confirme le déroulé 7 Avec « Mars House », il vit dans un monde virtuel C’est une première  : Mars House, une maison virtuelle, a été vendue grâce à la technologie Non Fungible Token (NFT). Ces jetons numériques uniques visent à rendre les œuvres d’art numériques infalsifiables. Son nouveau propriétaire a payé en cryptomonnaie 288 ethers, soit environ 420 000 € . 8 Saurez-vous craquer ce code ? Un tweet sibyllin et pour cause. Dimanche, le compte officiel du commandement chargé du contrôle militaire de l’arsenal nucléaire américain (Stratcom) a publié  : « ; l ; ; gmlxzssaw, ». « Le responsable, qui était en télétravail, a laissé le compte ouvert et sans surveillance, a détaillé un porte-parole. Son jeune enfant a profité de la situation et s’est mis à jouer avec le clavier et, a, sans s’en rendre compte, publié le tweet. » Le message a été supprimé. Des « gilets jaunes » ont bien 10 été verbalisés sur les Champs des faits qu’elle a filmés et explique ne pas comprendre le motif de sa verbalisation. « Un arrêté en date du 23 mars 2021 interdit tout rassemblement de personnes se revendiquant du mouvement des « gilets jaunes » à différents endroits de la capitale, dont l’avenue des Champs-Elysées, indiquent, de leur côté, les services de la préfecture de police de Paris. Ces trois personnes ont été verbalisées parce qu’elles portaient des signes distinctifs de sympathisants « gilets jaunes ». » Tom Hollmann20 Minutes lutte contre les fake news. Un doute ? Ecrivez à fakeoff@20minutes.fr

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :