20 Minutes France n°3618ES 30 mar 2021
20 Minutes France n°3618ES 30 mar 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3618ES de 30 mar 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : pour Adrien Taquet, la fermeture n'est pas taboue.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
ACTUALITÉ Pour le collectif Drastic, il y a un hic Covid-19 Ses membres mènent leur propre enquête sur l’origine de l’épidémie C’est l’un des rapports les plus attendus de l’histoire. Les premières conclusions de l’enquête conjointe menée par les experts de l’OMS et de la Chine sur les origines de l’épidémie de Covid-19, dont l’AFP a obtenu lundi une copie, privilégient l’hypothèse d’une transmission du virus à l’homme par l’intermédiaire d’un animal infecté par une chauve-souris. La thèse d’une fuite d’un laboratoire chinois est ainsi écartée. De son côté, le collectif Drastic a lancé sa propre enquête sur l’origine de la pandémie. V Le collectif Drastic, qu’est-ce que c’est ? Drastic, pour « Decentralized Radical Autonomous Search Team Investigating Covid-19 » (« équipe de recherche autonome radicale décentralisée enquêtant sur le Covid-19 ») , est un collectif pluridisciplinaire, composé d’une trentaine de personnes, qui s’est constitué sur Twitter dès février 2020. Le groupe inclut « des biologistes, des spécialistes en génétique, des ingénieurs avec des connaissances de la construction et maintenance de laboratoires, des spécialistes des données, des profils d’analystes, des spécialistes de l’open data, des spécialistes de la culture chinoise », détaille à 20 Minutes Gilles Demaneuf, un data analyst néo -zélandais, membre K. Kataoka/AP/Sipa du collectif. Chaque profil est le bienvenu « tant qu’il contribue », précise l’ingénieur. V Pourquoi a-t-il été créé ? « On veut trouver des faits, des preuves, et non pas des sophismes », explique Rodolphe de Maistre, directeur de projet dans une entreprise d’ingénierie et autre membre du collectif. Si le groupe s’est emparé du sujet, c’est aussi parce qu’il estime que la thèse d’une fuite accidentelle d’un virus modifié au Wuhan Institute of Virology est l’explication « la plus plausible », avance André Goffinet, professeur à SIlddV-113Msall ! MPe./In suo ! slAeld gh l’Institut de neuroscience de Louvain, en Belgique, membre du collectif. V Que pensent ses membres du rapport de l’OMS et de la Chine ? Pour le collectif, l’enquête n’a pas été réalisée en toute transparence. « L’OMS a suggéré 17 membres internationaux qui ont été validés par la Chine », estime Gilles Demaneuf. Pour certains, le sujet même de l’enquête est biaisé. « Le rapport a reçu explicitement la mission de comprendre comment le virus a pu passer de la chauve-souris à l’humain, regrette André Goffinet. Ils ont exclu d’envisager l’hypothèse d’un 2 Mardi 30 mars 2021 Des enquêteurs de l’Organisation mondiale de la santé arrivant au centre de virologie de Wuhan, en Chine, le 3 février. Plein de printemps pour mardi La journée est superbe, avec des températures dignes d’un début de mois de juin, sous un beau soleil. Sauf près de la Méditerranée, où quelques nuages bas circulent. accident de laboratoire en prétextant que c’est trop peu probable. » Mona Rahalkar, microbiologiste à l’institut de recherche Agharkar en Inde et membre du collectif, estime que les deux hypothèses pourraient être reliées  : « Et si des animaux porteurs de virus s’enfuyaient du laboratoire ? Serait-ce dérivé du laboratoire ou dérivé d’animaux ? Les deux, non ? » Lundi, le patron de l’OMS a estimé que toutes les hypothèses avancées méritaient d’être étudiées. Le rapport doit être rendu public ce mardi. Manon Aublanc La météo en France En France, une troisième vague pire que la deuxième en réanimation Pic dépassé. Lundi, 4 974 patients étaient en réanimation en France pour cause de Covid-19, soit davantage qu’au plus fort de la seconde vague, avec 4 903 patients le 16 novembre, selon Santé publique France. Ce chiffre est toutefois loin du pic de la première vague, avec 7 019 patients, le 8 avril. Et la flambée épidémique (entre 40 000 et 50 000 patients testés positifs chaque jour la semaine dernière) n’augure pas d’une baisse immédiate des entrées à l’hôpital. Malgré des appels des soignants à serrer la vis, et avant un conseil de défense sanitaire décisif autour du chef de l’Etat mercredi, la majorité défend la stratégie de l’exécutif, celle d’un confinement en tout dernier recours. « Les décisions prises qui permettent de freiner la propagation du virus sont celles qui sont pertinentes d’un point de vue sanitaire et acceptables au regard des restrictions que les Français acceptent de respecter depuis déjà un an », a résumé sur Public Sénat la présidente déléguée de LREM à l’Assemblée nationale Aurore Bergé. Les régionales reportées ? L’hypothèse d’un durcissement des restrictions pose en outre la question de la tenue des élections régionales et départementales, les 13 et 20 juin. A ce sujet, le conseil scientifique a renvoyé à l’exécutif la décision d’un nouveau report. Pour sortir du tunnel, l’exécutif mise plus que jamais sur la vaccination. Le quatrième vaccin autorisé en Europe, celui de Johnson & Johnson, sera livré sur le continent à partir du 19 avril, a indiqué lundi le laboratoire américain.
ACTUALITÉ « L’enjeu est de préserver l’égalité scolaire » Covid-19 Le secrétaire d’Etat Adrien Taquet justifie la décision de laisser les écoles ouvertes Contrairement à nombre de ses voisins européens, la France refuse de fermer ses écoles. Le secrétaire d’Etat chargé de l’Enfance et des Familles, Adrien Taquet, revient sur les raisons qui expliquent cette décision. La France refuse de fermer ses écoles malgré la détérioration de la situation sanitaire. Y a-t-il la volonté d’afficher une réussite politique ? Laisser les écoles ouvertes n’est pas un défi que s’est lancé le gouvernement. Cette décision a été prise en tenant compte de paramètres tant éducatifs que sociaux. Ne sous-estimons pas la détresse psychologique des enfants et de leurs parents. Il est important que les enfants puissent se construire auprès des autres. La fermeture des écoles n’est pas taboue, mais ce sera une décision de dernier ressort. Estimez-vous que généraliser l’école à distance aurait des conséquences sur la santé mentale des enfants ? L’enjeu est de préserver le plus possible l’égalité scolaire, mais aussi la socialisation des enfants. D’autant que la situation est préoccupante  : 40% des adolescents seraient en détresse psychologique, contre 12% habituellement. Le fait, pour les parents, d’apprendre du jour au lendemain que la classe La vidéo a été diffusée au procès de l’ex-policier Derek Chauvin, lundi.C. Ena/AP/Sipa AP/Sipa Le secrétaire d’Etat chargé de l’Enfance et des Familles, Adrien Taquet. de leur enfant ferme risque de compliquer leur quotidien… Nous en avons conscience, mais l’évolution de l’épidémie nous oblige à adapter les protocoles sanitaires en temps réel. Nous veillons à ce que des dispositifs soient mis en place pour permettre aux parents de garder leurs enfants. Les salariés du secteur privé peuvent ainsi bénéficier de l’activité partielle. Et les indépendants, professions libérales ou de santé et contractuels peuvent poser un arrêt maladie s’ils ne peuvent pas télétravailler. Ne craignez-vous pas que certains taisent les cas de Covid-19 et envoient leurs enfants à l’école ? Le jury face à l’agonie de George Floyd à l’ouverture de l’audience Procès La planète entière a déjà vu ces images. Mais, au tribunal de Minneapolis lundi, à l’ouverture du procès de l’ex-policier Derek Chauvin, jugé pour le meurtre de George Floyd le jury a enduré les « neuf minutes et vingt-neuf secondes » d’une vidéo insoutenable. A 27 reprises, cet Afro- Américain, interpellé après avoir acheté des cigarettes avec un billet contrefait, a crié « Je ne peux pas respirer », menotté et immobilisé, le genou de Derek Chauvin appuyant sur son cou. « Vous pouvez faire confiance à vos yeux, a asséné Jerry Blackwell, un Nous faisons confiance à chacun pour avoir le sens des responsabilités. C’est en respectant les consignes sanitaires que nous sortirons le plus rapidement de cette situation. Les employeurs doivent également être compréhensifs et rassurer leurs salariés. La crise a fait augmenter le nombre de familles pauvres. Le gouvernement va-t-il prendre de nouvelles mesures pour les aider ? Dans les prochains jours, nous annoncerons une aide matérielle aux familles les plus précaires, leur permettant d’avoir accès à des biens de première nécessité. Propos recueillis par Delphine Bancaud des avocats de l’équipe du procureur. C’est un homicide. C’est un meurtre. » La défense, elle, a assuré que George Floyd était mort d’une « arythmie cardiaque », après avoir « avalé un mélange de méthamphétamine et de fentanyl ». La cause du décès devrait être au cœur d’un procès sous haute tension. Derrière son masque, Covid-19 oblige, impossible de lire les réactions de l’ex-policier dans la salle d’audience. Il risque quarante ans de réclusion en cas de condamnation. De notre correspondant aux Etats-Unis, Philippe Berry 3 Mardi 30 mars 2021 Un « débat sans filtre » sur Twitch Projet de loi Climat Quarante-cinq heures pour le projet de loi « Climat et résilience ». L’examen en séance plénière à l’Assemblée de la dernière grande loi environnementale du quinquennat d’Emmanuel Macron, commencé lundi et pour trois semaines, se fait en « temps législatif programmé ». Cette règle a pour conséquence de réduire à la portion congrue le temps de parole des députés non inscrits dans l’Hémicycle. Les dix députés du groupe politique Ecologie, démocratie, solidarité (EDS) en font notamment les frais. Ils disposeront de quinze minutes dans la discussion générale, calculent-ils. En parallèle de la séance plénière, ils ont donc lancé depuis lundi un live sur la plateforme de streaming Twitch. L’objectif affiché est « de lancer plus de quatre-vingts heures de débats sans filtre sur la loi Climat » jusqu’au 16 avril, annoncent-ils. Concrètement, « les débats en séance plénière seront diffusés, commentés et analysés en direct, promet le collectif EDS (…) Et les amendements déclarés irrecevables ou « muets », faute de temps de parole, seront défendus et expliqués. » Fabrice Pouliquen * A retrouver sur le site Debatsansfiltre.fr.nnru secondes Accord entre députés et sénateurs sur le projet « Sécurité globale ». Députés et sénateurs sont parvenus lundi à un accord sur la proposition de loi LREM controversée « Sécurité globale », ont indiqué des sources parlementaires. En conséquence, le projet va pouvoir être adopté définitivement sous peu. Les chèques énergie expédiés depuis lundi. Le gouvernement a commencé lundi sa campagne d’envoi des chèques énergie, afin d’aider les ménages modestes, a-t-il annoncé. L’aide « bénéficiera en 2021 à plus de 5,8 millions de ménages [contre 5,5 millions en 2020] », indique le ministère de la Transition écologique. Le ministre de la Défense brésilien quitte le gouvernement. Fernando Azevedo e Silva, le ministre brésilien de la Défense, a créé la surprise en annonçant lundi qu’il quittait son poste, sans préciser de motif. Peu avant, un autre ministreclé du gouvernement Bolsonaro, le chef de la diplomatie, Ernesto Araujo, a annoncé sa démission.

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :