20 Minutes France n°3614ES 16 mar 2021
20 Minutes France n°3614ES 16 mar 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3614ES de 16 mar 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 11

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : vaccin en salle d'attente.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
CULTURE « Justice League » trouve le bon fluide Film On ne peut qu’être emballé par la version longue de « Zack Snyder’s Justice League », disponible en achat numérique dès jeudi On n’y croyait plus, mais il l’a fait. Zack Snyder a repris la main sur Justice League, qui sera disponible en VOD dès jeudi et en achat numérique le 31 mars. Cette fresque, dans laquelle Batman (alias Ben Affleck) va recruter des superhéros pour sauver le monde, semblait maudite. Ce nouveau montage, orchestré par Snyder lui-même, surprend fort agréablement. 20 Minutes a vu ce film de quatre heures lundi. Et il est bien meilleur que la version précédente. Zack Snyder avait dû renoncer à finir Justice League en raison du suicide de sa fille Autumn, à qui ce nouveau film est dédié. C’est Joss Whedon qui avait alors repris le projet. Le relatif échec commercial du film, sorti en 2017, a convaincu Snyder de le remanier à son idée. Warner a investi 70 millions de dollars afin de permettre au Entre « Mank » et « The Father », la guéguerre Oscars The Father, film de Florian Zeller, avec Anthony Hopkins, a reçu lundi six nominations pour la 93 e édition des Oscars. Le réalisateur français, dont c’est là le premier film, sera notamment en lice dans la catégorie reine, celle du meilleur film. Il y affrontera, entre autres, Mank. Le film de David Fincher, avec Gary Oldman dans le rôle principal, part en tête de la course aux statuettes cette année, avec dix nominations au total. Mank est en lice dans les catégories meilleur film, meilleur acteur, meilleur réalisateur, meilleure actrice dans un second rôle (Amanda Seyfried) et de nombreuses catégories techniques. Pour couronner une année durant laquelle les cinémas du monde entier ont été (et sont toujours) fermés, l’Académie américaine des arts et sciences du cinéma a donc placé, lundi, un film Netflix en tête des nominations. De nombreux films récoltent ensuite six nominations, dont Nomadland, de Chloe Zhao, déjà récompensé aux Golden Globes. réalisateur de Man of Steel (2013) et Batman v Superman (2016) de compléter sa vision à base de remontage et de scènes tournées pour l’occasion, réunissant les acteurs de la première mouture et quelques nouveaux. Du spectaculaire en plus Quand on découvre que le film dure quatre heures, on tremble un peu. Et, pourtant, Zack Snyder apporte un tel souffle épique à ses personnages que le spectateur s’envole avec eux. Les superhéros Wonder Woman (Gal Gadot), Flash (Ezra Miller), Cyborg (Ray Miller) et Aquaman (Jason Momoa) prennent une nouvelle vie. Les ajouts de scènes psychologiques les rendent aussi plus attachants, ce qui renforce l’implication du spectateur. Zack Snyder a aussi le sens du spectacle, et les scènes d’action, mieux intégrées dans un ensemble cohérent, gagnent en spectaculaire. Certains plans semblent directement sortis des comics. Zack Snyder laisse le temps de déguster ces instants de magie, au sein de séquences de combats frénétiques contre les créatures cornaquées par le grand méchant Steppenwolf. Evidemment, on retrouve l’armature du film de 2017 et son scénario envoyant les héros à la recherche de puissants cubes magiques. Si la mise en scène de Zack Snyder peut agacer par son côté grandiloquent, cette œuvre pharaonique, au style élégant et flamboyant, est surtout hautement recommandable. Caroline Vié Le rap décapsule la série « Caïd » Musique Si Caïd est avant tout une histoire de guerre de gangs, c’est aussi une histoire de rap. Disponible depuis mercredi sur Netflix, la série d’Ange Basterga et Nicolas Lopez, coécrite avec Nicolas Peufaillit, a pour point de départ le tournage d’un clip, qui ne se passe pas comme prévu. Car Tony, le rappeur que suivent les réalisateurs de Mika Cotellon/Netflix Rappeur et acteur, Abdramane Diakité tient le rôle de Tony. Warner Bros France Le réalisateur signe un montage de quatre heures de son film. cette vidéo, est aussi à la tête d’un trafic de drogue. Dans son casting, sa réalisation et sa bande originale, la série fait la part belle au rap français. Il s’invite dès le générique et rythme chaque épisode, où créations originales et tubes préexistants se mêlent. Avant ce projet pour Netflix, Nicolas Lopez réalisait des courts-métrages et des clips de rap. « C’est comme ça que j’ai appris mon métier », explique-t-il à 20 Minutes. Il ne faut toutefois pas voir dans Caïd une série sur le rap et son industrie. C’est également sur un tournage de clip que Nicolas Lopez a fait la connaissance d’Abdramane Diakité, de son nom de scène KID, qui tient le rôle de Tony dans la série. Le réalisateur lui a aussi confié une partie de la bande originale. Malgré son omniprésence, il ne faut toutefois pas voir dans Caïd une série sur le rap et son industrie. « Le rap est un plus, affirme Nicolas Lopez. Notre point de vue, c’est Tony. Il veut se servir de son talent de rappeur pour s’en sortir. » Clio Weickert 8 Mardi 16 mars 2021 Même pour les néophytes Les amoureux de l’univers DC auront une longueur d’avance sur les néophytes. Mais cet opus se montre assez riche en explications pour constituer une belle introduction à cet univers. Tout le monde peut donc se retrouver dans les personnages. Certains favoris des fans, absents du premier montage, font des apparitions propres à surprendre tout le monde. Ils sont suffisamment ancrés dans la culture populaire pour être facilement identifiables.nnCu secondes De nouvelles accusations visent Patrick Poivre d’Arvor. Lundi, Le Monde a recueilli les témoignages de huit femmes qui dénoncent, après la journaliste Florence Porcel, les agissements de Patrick Poivre d’Arvor. Journalistes, ex-étudiantes ou anciennes assistantes, elles évoquent pour trois d’entre elles des viols, pour d’autres des agressions sexuelles. De Lyon à Bordeaux, le mouvement d’occupation de salles s’intensifie. Elles sont désormais près de 50 salles à être occupées à travers la France, dont l’Opéra de Lyon et le Grand Théâtre de Bordeaux. Lundi, intermittents et étudiants réclamaient la réouverture des lieux culturels et le retrait des projets de décret de la réforme de l’assurance-chômage. La France va restituer un Klimt issu d’une spoliation en 1938. La France va restituer à une famille juive un tableau de Gustav Klimt, Rosiers sous les arbres, dont cette dernière avait été spoliée en Autriche en 1938, a annoncé lundi la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot.
CULTURE Télévision Le tournage de « Pékin Express » a été suspendu six mois, avant de reprendre. Les candidats ont dû s’adapter LA PLACE PARIS CONVENTION el laPlace Ir"':". 0 0 0 LA PLACE El IÉI 108 INTERVENANTS ETARTISTES 17 CONFÉRENCES ET TALKS 6 MASTERCLASSES 2 CONCERTS 6 LIEUX PARTENAIRES RAP/DANSE/GRAFFITI/CINÉMA/KNOWLEDGE SOITI if I n E Téléramai mOr DAIlI LA PLACE PARIS 9 Mardi 16 mars 2021 « J’aurais démissionné pour repartir » Et soudain, le Covid-19 s’est mis au travers de la route de « Pékin Express ». En mars 2020, le troisième épisode du jeu de M6 est tout juste mis en boîte en Ouganda quand Emmanuel Macron annonce la fermeture des frontières et de l’espace aérien. La stupéfaction s’abat sur les candidats. « Quand on est rentrées, on aurait dit qu’il y avait la guerre. » Jenny et Crisoula « On venait d’arriver en Ethiopie. La production nous a annoncé que le tournage devait être interrompu », se remémore auprès de 20 Minutes Pierre-Louis, l’un des deux « frères fêtards ». « C’était P.Robert/M6 Le coup d’envoi de la quatrième étape est diffusé ce mardi soir sur M6. cataclysmique, appuie le Nordiste Jonathan, lancé dans la course au côté de son épouse, Aurore. On était dans une bulle depuis deux semaines, c’est comme si on débarquait sur une nouvelle planète. » Les binômes prennent alors conscience de l’ampleur de la pandémie. « Quand on est rentrées, on aurait dit qu’il y avait la guerre, tout était fermé », nous confient les Belges Jenny et Crisoula. Pour les duos toujours en compétition, une angoisse surgit  : et si ce qui avait été tourné finissait à la poubelle ? « On ne savait pas si on allait pouvoir repartir, mais la production ne nous a jamais dit que le tournage était définitivement arrêté », reprend Pierre-Louis. Mi-juillet, fin de l’attente  : les binômes sont informés que la course pourra reprendre en septembre sur un autre trajet. Toutes et tous ont dû à nouveau se libérer pour les quatre semaines de tournage restantes. « Nos employeurs ont été compréhensifs. Les miens savaient à quel point j’étais Avec l’aide de WhatsAppPendant le confinement, les candidats ont gardé contact via WhatsApp. « Cela permettait d’exorciser nos angoisses. On parlait des fenêtres de tir potentielles », glisse Jonathan. déterminé à vivre cette aventure et que j’aurais pu démissionner, sans hésitation, pour faire "Pékin Express" », assure le Nordiste, qui gère un regroupement de quatre agences d’intérim. C’est dans la célèbre ville grecque d’Olympie que le coup d’envoi de la quatrième étape – diffusée ce mardi soir sur M6 – est donné. Les candidats doivent s’adapter au protocole sanitaire, avec la consigne de ne monter à bord de véhicules ne transportant aucun autre passager. Comme le dit l’animateur, Stéphane Rotenberg, « dans un contexte pareil, quand quelqu’un accepte de vous donner le gîte et le couvert, ça paraît incroyable ». Que les fidèles se rassurent  : même baignant dans le gel hydroalcoolique, « Pékin Express » reste une expérience humaine. Fabien Randanne www.laplace-paris.com LA PLACE PARIS CONVENTION



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :