20 Minutes France n°3614 15 mar 2021
20 Minutes France n°3614 15 mar 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3614 de 15 mar 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : la visoconférence est devenue incontournable.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
F. Fife/AFP SPORTS La joie des Nantais, vainqueurs suprise à Paris. Marco Verratti, Danilo Pereira et Marquinhos étaient interloqués. Contre Nantes, le PSG était complètement à l’ouest Football Paris pouvait être leadeur de L1, mais s’est incliné contre le FCN (1-2) dimanche Quatre jours après leur qualification face au FC Barcelone, les Parisiens ont osé s’incliner à domicile (1-2), dimanche soir, face à des Nantais pourtant 19 es de Ligue 1. L’ancien Parisien, désormais entraîneur du FCN, Antoine Kombouaré a joué là un bien vilain tour à son ex. Il peut avoir le sourire, son FC Nantes n’est plus qu’à un point du premier non-relégable. V Nantes plante Paris. Pour une équipe en grande difficulté au classement, le FC Nantes a montré un visage carrément sexy au Parc des Princes, dimanche soir. Est-ce l’effet du penalty oublié par l’arbitre (et par le VAR, ce qui est beaucoup plus problématique…), après une faute grossière de Kimpembe sur Kolo Muani dans la surface (21 e) ? Ou bien faut-il chercher ça du côté de la théorie « Jean-Claude Dussesque », la fameuse « oublie que t’as aucune chance, vas-y fonce, on sait jamais, sur un malentendu » ? Toujours est-il que les Canaris ont réussi à jouer un vilain tour aux Parisiens malgré l’ouverture du score de Julian Draxler juste avant la pause. Le pire, c’est que leur victoire – grâce à des buts de Touré (59 e) et de Simon (71 e) – est on ne peut plus méritée. V Le PSG au fond du trou. Après leur première période exécrable, version cirque Pinder, face au Barça mercredi, les Parisiens devaient se reprendre pour offrir à leurs supporteurs un visage plus conforme à leur standing. Les Bleus iront bien aux Jeux olympiques Handball Heureusement que Dans le tournoi héraultais, face à des la victoire n’était pas obligatoire pour cadors du handball mondial comme la se qualifier pour les Jeux olympiques. Croatie et le Portugal, les Français ont Dimanche, pour leur troisième match confirmé leurs progrès des dernières du tournoi de qualification (TQO) disputé à Montpellier, les Bleus se sont avec l’ambition de retrouver le podium semaines et se présenteront à Tokyo inclinés en toute fin de match face olympique, qu’ils n’ont plus quitté depuis les Jeux de Pékin, en 2008. Ils au Portugal (29-28). Une défaite qui n’empêche pas les hommes de pourront s’appuyer sur les hommes Guillaume Gille de valider leur ticket forts de ce TQO  : Vincent Gérard et pour le Japon. Michaël Guigou (photo). S. Thomas/AFP Mais, face à une équipe nantaise combative et sacrément joueuse, l’aide d’un Neymar aurait été précieuse pour faire sauter la banque. D’autant que, positionné en pointe (il faut arrêter ça Pochettino, hein !) , Mbappé a été obligé de dézoner en permanence pour espérer toucher le ballon. A l’arrivée, c’est un zéro pointé (- 8000 même) pour « Poché » et sa bande. V Lille se marre. Après les matchs nuls de Lyon et du Losc ce week-end, Paris avait l’opportunité, le devoir, même, de remonter sur le trône de Ligue 1. Mais ce club est à part et aime ne jamais être là où on l’attend. Après cette piteuse défaite, les Parisiens sont donc toujours bloqués à trois points de Lille au classement. Autant dire que les deux prochains matchs des Rouge et Bleu en L1 (l’OL à l’extérieur et Lille au Parc) vaudront cher dans la course au titre. Aymeric Le Gall 14 Lundi 15 mars 2021 Ligue 1 - 29 e journée Dimanche  : Nîmes-Montpellier (1-1), Dijon-Bordeaux (1-3), Lorient-Nice (1-1), Rennes-Strasbourg (1-0), Monaco-Lille (0-0), Lens-Metz (2-2), Paris-Nantes (1-2) Samedi  : Angers-Saint-Etienne (0-1), Marseille-Brest (3-1) Vendredi  : Reims-Lyon (1-1) Classement Pts Diff. 1 LILLE 63 +32 2 Paris 60 +44 3 Lyon 60 +31 4 Monaco 56 +18 5 Marseille 45 +5 6 Lens 45 +3 7 Metz 42 +6 8 Rennes 41 +2 9 Montpeller 41 -3 10 Angers 39 -10 11 Bordeaux 36 -4 12 Nice 36 -5 13 Reims 35 -1 14 Brest 34 -10 15 Strasbourg 33 -6 16 Saint-Etienne 33 -12 17 Lorient 28 -18 18 Nantes 27 -15 19 Nîmes 26 -27 20 Dijon 15 -30nnCu secondes Première étape vers les JO pour les Espoirs. Le sélectionneur de l’équipe de France Espoirs, Sylvain Ripoll, annonce ce lundi la liste des 23 joueurs qui participeront à la première phase de l’Euro, fin mars en Hongrie. Un groupe qui pourra être modifié avant la phase finale, prévue début juin, et surtout les Jeux olympiques, cet été à Tokyo. Cristiano Ronaldo était revanchard. Cible des critiques en Italie après l’élimination de la Juventus Turin en Ligue des champions, le Portugais a répliqué avec trois buts en trente minutes contre Cagliari (1-3), dimanche. Avec ce triplé, CR7 a désormais marqué plus de buts (670) en matchs officiels que Pelé. Antoine Rozner remporte le Qatar Masters. Avec une carte de 67 dimanche, le golfeur français, 97 e joueur mondial, a remonté trois coups de retard pour décrocher sa deuxième victoire sur le circuit européen. « Parcours de folie, s’est réjoui Rozner. Remporter un tournoi est tellement rare, mais s’imposer deux fois en quelques mois est juste irréel. »
SPORTS « Pourquoi comparer les filles et les garçons ? » Basket La présidente de Lyon Asvel Féminin, Marie-Sophie Obama, veut « soulever des montagnes » Ancienne basketteuse pro, Marie- Sophie Obama a eu plusieurs vies avant d’accepter la proposition de Tony Parker en 2017. Après avoir conduit Lyon Asvel Féminin à son premier titre de champion de France dès 2019, la présidente déléguée de 40 ans rêve d’un exploit lors des quarts de finale d’Euroligue, qui auront lieu mercredi et vendredi (18 h et 20 h 05) en Hongrie. Pourquoi votre carrière professionnelle s’est-elle arrêtée dès l’âge de 26 ans, à Calais ? Ma deuxième grossesse y a mis un terme, car c’était quand même compliqué de tout gérer. Je ne nourris aucun regret par rapport à ma carrière pro. Mon agent m’a ensuite proposé de travailler avec lui. Et puis, à un moment, je me suis senti étouffer dans ce milieu-là. J’avais envie de voir ce que je valais dans la vraie vie. J’ai réussi le concours d’infirmière, puis j’ai passé cinq ans au sein d’une agence immobilière. C’est cette expérience entrepreneuriale qui m’a le plus aidée quand Tony [Parker] m’a appelée et qu’on a repris le club. Est-ce parfois compliqué d’avoir un président à la mentalité américaine si marquée qui affiche clairement ses ambitions ? Non, ce n’est pas compliqué du tout. Ntamack est resté sur le banc. S. Clavel A. Dennis/AFP Marie-Sophie Obama est la présidente déléguée du club depuis quatre ans. Ce n’est pas mon tempérament à la base, mais je m’inspire beaucoup de Tony. (...) L’ambition est bien sûr de gagner l’Euroligue. On veut soulever des montagnes. En 2019, vous vous êtes élevée, comme beaucoup de dirigeants et de joueuses, contre une chronique jugée « sexiste » sur RMC Sport. Etait-ce un moment charnière pour le basket féminin français ? Disons qu’on a à peine eu l’occasion d’être diffusées une fois à la télévision que, direct, on a fait les frais d’une chronique. On n’est pas contre la dérision, mais laissez-nous un peu commencer avant de nous tomber dessus. On nous dit qu’on n’est pas « bankables », et on ne montre que quatre actions avec des « airballs » et des joueuses qui tombent, comme cela arrive aussi dans les matchs NBA. Il faut être un minimum respectueux. Le sport féminin a-t-il du mal à être pris au sérieux en France ? Pourquoi toujours comparer les performances des garçons et des filles ? Nous ne sommes pas égaux dans les dispositions physiques. Je revendique le fait qu’on puisse pratiquer un autre basket. Ce basket mérite d’éduquer l’œil pour qu’on puisse voir ce qu’il a de beau et de différent à apporter. Propos recueillis à Lyon par Jérémy Laugier Ça ne tourne pas en fin de match Rugby A chaud, on pouvait avoir envie de tout mettre sur le dos du perfide arbitre Andrew Brace. Parce qu’on ne sait toujours pas, deux jours après Angleterre-France (23-20), si Maro Itoje a clairement aplati le ballon pour l’essai de la victoire. Mais ce serait céder à la facilité. Car cela est venu récompenser quinze minutes d’intense pression dans le camp tricolore. Depuis le coaching anglais, en fait, pendant que le staff des Bleus choisissait de garder de la poudre dans la cartouchière. Fabien Galthié, le sélectionneur, a reconnu « une perte de contrôle en deuxième période, notamment sur la fin, où ils nous ont mis sous pression ». Alors, pourquoi ne pas profiter de l’expérience de Romain Ntamack, en faisant basculer Matthieu Jalibert à l’arrière ? Pourquoi s’obstiner à laisser Antoine Dupont jusqu’à la fin du match, alors qu’il ne livrait pas la meilleure performance de sa carrière ? « On avait prévu des options, mais on a décidé de coacher par rapport au match », s’est rapidement justifié Galthié. Cette gestion habituelle des doublures interpelle sur le long terme, pour qui se souvient de Galthié barbant les médias en tout début de mandat pour qu’ils préfèrent le terme de « finisseurs » à celui de « remplaçants ». Aujourd’hui, la plupart sont surtout des spectateurs. J.L.L. Cironneau/AP/Sipa 15 Lundi 15 mars 2021 Nouveau calvaire pour Roglic Cyclisme Il avait course gagnée. Après avoir dominé de la tête et des épaules la 137 e édition de Paris- Nice, avec trois victoires d’étape à la clé, Primoz Roglic avait « juste » besoin de gérer les 97 kmentre Le Plan-du- Var et Levens. Mais, affaibli par deux chutes et des ennuis mécaniques, le Slovène s’est retrouvé esseulé dans les vingt derniers kilomètres et a concédé plus de trois minutes au vainqueur du jour, le Danois Magnus Cort Nielsen. « Nous sommes déçus, mais le monde ne va pas s’arrêter de tourner, a déclaré le n°1 mondial. J’ai essayé de revenir, je me suis donné à fond, dans un combat avec moi-même, mais ce n’était pas possible. Cela fait partie du sport. » Primoz Roglic avait déjà perdu sur le tard le Tour de France en 2020. Il avait cédé son maillot jaune à son compatriote Tadej Pogacar à la veille de l’arrivée, dans le contre-la-montre de la Planche des Belles Filles, alors qu’il semblait avoir, là aussi, course gagnée. Dans le Var, c’est Maximilian Schachmannqui a profité des déboires de Roglic. « Je ne sais pas si je peux être heureux, a commenté l’Allemand, déjà vainqueur en 2020. Ce n’est pas agréable de gagner comme ça. » nnCu secondes Doublé tricolore en Slovénie, mais Pinturault perd gros. Les skieurs français Clément Noël et Victor Muffat-Jeandet ont signé un doublé lors du slalom de Kranjska Gora, dimanche. Une course qui a tourné au fiasco pour le leadeur de la Coupe du monde, Alexis Pinturault. Sorti lors de la deuxième manche, il n’a plus que 31 points d’avance au général sur le Suisse Marco Odermatt. Décès du merveilleux Marvin Hagler. Sa patte gauche restera l’une des plus dévastatrices de l’histoire de la boxe  : l’Américain Marvin Hagler est décédé à l’âge de 66 ans, samedi. « Marvelous » Hagler a été un champion incontesté chez les poids moyens de 1980 à 1987. Il a offert aux fans des combats mémorables, notamment contre Thomas Hearns ou Sugar Ray Leonard.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :