20 Minutes France n°3610ES9 19 fév 2021
20 Minutes France n°3610ES9 19 fév 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3610ES9 de 19 fév 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : violences sexuelles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
ACTUALITÉ Greffe Toute jeune grand-mère, Brigitte a fait don de son utérus à sa fille, qui a pu devenir mère à son tour C’est un cas médical qui accumule les premières  : en 2019, Deborah, alors 34 ans, a été la première femme en France à recevoir une greffe d’utérus. Le 12 février, elle est devenue la première en France à donner naissance à un bébé grâce à cet utérus greffé, à l’hôpital Foch, à Suresnes (Hauts-de- Seine). Le magazine de M6 « Zone interdite » a suivi, pour un documentaire qui sera diffusé dimanche à 21 h 05, son parcours. La mère de Deborah, Brigitte, qui lui a donné son utérus, a répondu aux questions de 20 Minutes. Les dons d’organes en famille ne sont pas rares, mais, en l’occurrence, il s’agissait d’une première en France. Pourtant, ce don semble avoir été une évidence pour vous… Tout à fait. Je l’ai toujours dit  : si, un jour, je pouvais lui donner mon utérus, je n’aurais pas de souci à le faire. Bien sûr, dans ce type d’opération, le risque zéro n’existe pas. Alors, Deborah a voulu demander l’avis à ses frères. C’était important que tout le monde soit sur la même longueur d’onde. Dans le documentaire, vous expliquez que vous vous en êtes « voulu » de ne pas avoir « donné » d’utérus à votre fille. Avez-vous vu votre geste comme une réparation ? -12 -1- 14 11 13 15 151 14 20 41'11.13 - 14 1.4 Non, pas du tout. Je n’ai pas cherché à me « racheter ». Quand on met au monde un enfant, on se sent toujours un peu responsable de ce qui lui arrive. Là, un syndrome a fait qu’elle est née sans utérus. On sait bien que ce n’est pas notre faute, c’est très rare. Mais il y a toujours ce petit quelque chose. L’équipe médicale n’a pas vu d’inconvénient à ce que vous soyez la donneuse ? Dans les précédentes greffes d’utérus qui ont été réalisées, en Suède ou ailleurs, la maman est souvent la donneuse. Ça aurait pu être une cousine 6 Prévisions ultra détaillées er TV-WER-APPLIS méteo LACHAINEMETEO.COM de Deborah, mais elles ont à peu près le même âge, or il faut avoir au moins 40 ans pour être donneuse. Moi-même, même si je suis sa mère, j’aurais très bien pu ne pas être compatible. En tout cas, l’enfant de Deborah est le sien et celui de son mari, je n’ai fait que donner un « petit nid ». La greffe a eu lieu il y a deux ans, mais il y a eu un contretemps pour l’implantation des embryons à cause de la pandémie. Avez-vous eu peur que le processus tombe à l’eau ? Non. La preuve, Deborah a encore l’utérus. Il n’est pas encore enlevé pour 2 Vendredi 19 février 2021 « Je n’ai fait que donner un « petit nid » » I. Aibar/Zone interdite/M6/Nova Production Brigitte (à g.) et sa fille, Deborah, dans le documentaire qui sera diffusé dimanche, à 21 h 05, sur M6. Un avant-goût du printemps à plein temps Après des brumes matinales, le soleil revient en cours de journée. Les températures sont en hausse. En Bretagne, le vent souffle fort. On note des nuages sur le pourtour du Languedoc. éviter des complications. En Suède, certaines femmes qui ont bénéficié d’une greffe ont même eu un deuxième enfant. Cela aurait peut-être été plus compliqué si la pandémie était arrivée au moment du processus de greffe, à cause des déplacements limités et des hôpitaux surchargés. De toute façon, il faut bien comprendre que, tout au long du processus, on a eu de la chance. Entre le moment où on a signé le protocole et celui de la greffe, le temps de faire tous les examens, il s’est écoulé un an. Propos recueillis par Rachel Garrat-Valcarcel La météo en France Les violences verbales sur écoute Application Les victimes de harcèlement, d’insultes racistes ou d’outrages sexistes le savent bien  : faute de preuve incriminant l’agresseur, l’action en justice est souvent perçue comme une épreuve incertaine. « L’immense majorité des victimes ne déposent pas plainte parce qu’elles ont peur de ne pas être prises au sérieux, or le sentiment d’impunité favorise la récidive », affirme Jean-Philippe Tible, entrepreneur des Côtes-d’Armor qui a travaillé pendant près de vingt ans dans la vente de matériels de sécurité. Agé de 56 ans, il vient de lancer Qui-Vive, une application pour smartphone permettant de constituer une preuve sonore en cas d’agression verbale. Une fois l’application activée, le micro du téléphone enregistre en permanence, par boucle de vingt minutes, l’environnement extérieur. La séquence s’efface et se renouvelle automatiquement. En cas d’agression, l’utilisateur n’a qu’à sauvegarder l’enregistrement pour obtenir un fichier audio des vingt dernières minutes. Une version gratuite « Ça fonctionne très bien, même si le téléphone se trouve dans une poche ou dans un sac, assure Jean-Philippe Tible. Ça peut rendre service à de nombreuses personnes  : une femme harcelée dans les transports en commun, un homme victime de propos discriminatoires, un jeune racketté… » Qui-Vive, développée en collaboration avec des avocats, propose une version gratuite limitée à dix minutes d’enregistrement. La version payante (3 € par mois) mémorise aussi la position des bornes wifi et antennes-relais les plus proches. A Nantes, Frédéric Brenon
ACTUALITÉ Monsieur Brexit fait son entrée Présidentielle Michel Barnier, l’ex-négociateur de l’UE pour le Brexit, va créer, en mars, son microparti afin de peser dans la campagne En 2016, il faisait la fierté de la droite française, flattée qu’un des siens soit choisi pour mener à bien les négociations du Brexit. Cinq ans plus tard, Michel Barnier est de retour à Paris. Sa mission auprès de l’Union européenne s’achèvera en mars, et, depuis janvier, l’ex-ministre LR prépare le lancement, dans la foulée, d’un microparti. A un an de la présidentielle, le Savoyard est, pour certains responsables LR, le candidat idéal, tandis que d’autres préféreraient qu’il mette son expérience au service d’une autre tête d’affiche. Depuis peu, Michel Barnier n’arrête pas. Une rencontre avec les sénateurs LR a eu lieu le 2 février, une autre avec les députés mardi, puis un échange avec le syndicat CFDT mercredi, avant un rendez-vous avec le patronat du Medef. Il publiera également en avril un livre de 600 pages environ, un « journal » de ses Le Pas-de-Calais souhaite attirer les généralistes Santé Bassin minier, désert médical. Dans le Pas-de-Calais, il faut parfois plus d’une demi-heure de voiture pour trouver un médecin généraliste. Un problème que le conseil départemental veut tenter de résoudre. « Nous allons embaucher des médecins généralistes pour combler un manque, et non pour faire de la concurrence au secteur libéral », affirme Maryse Cauwet, conseillère départementale chargée de la santé. Les contrats proposés sont des CDI contractuels de trois ans rémunérés « à partir de 4 000 € net », négociable en fonction de critères comme l’expérience. Le département promet aussi des emplois du temps moins chargés que dans le libéral. « Il y aura deux équivalents temps plein de trente-neuf heures dans chaque secteur retenu », poursuit Maryse Cauwet. Il faut croire que le Pas-de-Calais a visé juste puisque les candidatures affluent. « Le but, c’est de leur faire connaître les territoires et de leur laisser le temps de se constituer une patientèle », insiste la conseillère départementale. A Lille, Mikaël Libert J. Demarthon/AFP années de négociation du Brexit, qui pourrait lui donner l’occasion de faire un tour de France pour des dédicaces. « Il y a du teasing ! », résume le député LR de la Manche Philippe Gosselin. A LR, on soupèse les atouts et faiblesses de ce nouveau venu dans la campagne. S’il ne s’est pas officiellement déclaré candidat à la primaire de la droite, prévue dans les statuts du parti, Michel Barnier ne cache pas son désir de peser dans la campagne présidentielle. « Le risque pour le pays d’être fracturé n’a jamais été aussi grave », et « c’est une des raisons pour lesquelles je souhaite prendre ma part dans ce débat public », a-t-il déclaré à La Croix. Mardi, devant Pourquoi le gouvernement cumule les clins d’œil à l’extrême droite « Islamo-gauchisme » Voir le ministre de l’Intérieur expliquer à la leadeuse de l’extrême droite qu’elle est « molle » était déjà surprenant. Voir la ministre de l’Enseignement supérieur du même gouvernement reprendre à son compte, pour désigner des opposantes et opposants, le terme « d’islamo-gauchiste », surtout popularisé par des groupes ou des médias proches de l’extrême droite, interroge aussi. Cela Les ministres Frédérique Vidal et Gérald Darmanin, en 2019. J. Thys/Pool/AFP les députés LR, il a annoncé qu’il prendrait la tête d’un groupe de travail du parti sur le thème « patriote et européen », recommandant au passage à ses pairs « d’écouter la colère sociale ». « Il va travailler autour de la souveraineté, un thème majeur de la présidentielle », précise le vice-président du parti, Damien Abad. A LR, on soupèse les atouts et faiblesses de ce nouveau venu dans la campagne. Pour Damien Abad, Michel Barnier « a la carrure d’un chef de l’Etat, il a discuté d’égal à égal avec les dirigeants européens durant plusieurs années ». Rigueur, expérience sont des termes qui reviennent souvent dans les échanges. fait déjà des mois que le gouvernement et sa majorité sont accusés de faire le jeu de l’extrême droite. Mais les dernières sorties de Frédérique Vidal et surtout de Gérald Darmanin ont tout de même fait couiner dans la majorité. Le président de la République, luimême, a recadré ses deux ministres  : ouvertement pour la première, en off pour le second. Une stratégie pour 2022 ? Malgré ces dénégations, la politiste et professeure à Kedge Business School interrogée par 20 Minutes, Virginie Martin, voit là une stratégie « électoraliste » de triangulation de la part du pouvoir macronien. C’est-à-dire aller piocher dans les thèmes de l’adversaire pour le prendre à revers. D’après elle, l’objectif est qu’Emmanuel Macron se retrouve au second tour de la présidentielle de 2022 face à Marine Le Pen. Directeur d’étude à l’institut de sondage Ipsos, Mathieu Gallard pense que, si jamais tout cela relève d’une stratégie pour 2022, elle vise le premier tour. « Il s’agit de « sécuriser » le duel avec Marine Le Pen en rendant invisible la droite traditionnelle. » Rachel Garrat-Valcarcel 3 Vendredi 19 février 2021 A 70 ans, l’ex-ministre veut mettre son expérience au service de LR. L’âge de ce politique aguerri, qui vient de fêter ses 70 ans, est tantôt perçu comme un atout – pour se différencier du président actuel – ou comme une faiblesse. « Avec son profil pas très sexy de techno et de proche des territoires, c’est un peu notre Jean-Marc Ayrault à nous… », glisse un LR. Selon un récent sondage Elabe, Michel Barnier a une meilleure image auprès des sympathisants Modem et LREM (60% d’opinions positives) qu’auprès des électeurs de droite (39%). Le lancement de son association politique et la parution de son livre pourraient lui permettre de rallier davantage de soutiens à droite. Laure Comettinncu secondes Un isolement plus long pour les personnes contaminées. Afin d’éviter que « la digue lâche » face aux variants et à l’épidémie en général, l’isolement des personnes contaminées par le coronavirus va passer de sept à dix jours à partir de lundi, a annoncé le ministre de la Santé, Olivier Véran, jeudi. Vote unanime par l’Assemblée sur les violences sexuelles sur mineurs. L’Assemblée nationale a adopté jeudi, à l’unanimité, une proposition de loi PS envoyant un « interdit clair » aux auteurs de violences sexuelles sur mineurs. Il fixe notamment à 15 ans le seuil de non-consentement, 18 ans en cas d’inceste (lire aussi p.5). Un plan à 1 milliard d’euros contre les cyberattaques. Emmanuel Macron a confirmé jeudi un plan de 1 milliard d’euros pour renforcer la cybersécurité des systèmes sensibles. Les hôpitaux de Dax (Landes) et de Villefranchesur-Saône (Rhône), victimes de cyberattaques, ont été entièrement paralysés les 8 et 15 février.

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :