20 Minutes France n°3610ES 9 fév 2021
20 Minutes France n°3610ES 9 fév 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3610ES de 9 fév 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 9

  • Taille du fichier PDF : 1,4 Mo

  • Dans ce numéro : un confinement au poil.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
L. Barakat/Sipa (illustration) ACTUALITÉ Covid-19 Face aux variants, la durée de quarantaine des personnes contaminées est allongée Tester. Isoler. Contrôler. Et ne pas se laisser déborder. Alors que trois vaccins sont disponibles dans l’Hexagone, l’apparition ces dernières semaines de variants du coronavirus suscite de vives inquiétudes (lire ci-dessous). Aussi, la direction générale de la Santé (DGS) a expliqué qu’« un renforcement spécifique [était] prévu » pour les variants brésilien et sud-africain, dans une note urgente publiée dimanche cErere cmccifernos. (.1.41t urgaD.15 En France, le vaccin AstraZeneca est injecté en priorité aux soignants. T. Samson/Pool/AFP soir à destination des professionnels de santé. Car, bien que leur circulation soit « aujourd’hui minoritaire », ils pourraient rendre les vaccins moins efficaces. La DGS a donc décidé d’alourdir le protocole sanitaire entourant les personnes contaminées par l’un ou l’autre de ces deux variants. Désormais, l’isolement de ces dernières passera à dix jours, contre sept en cas d’infection par la souche classique ou par le variant britannique. « Ce délai de sept jours, nous étions nombreux à le trouver trop court, rappelle le D r Jean-Paul Hamon, président d’honneur de la Fédération des médecins de France. Le ramener à dix jours semble raisonnable. » Par ailleurs, la levée de l’isolement ne sera pas automatique. « Du fait de la La stratégie vaccinale face aux variants L’arrivée rapide de vaccins avait suscité l’espoir, elle provoque maintenant des doutes. Ce week-end, l’Afrique du Sud a suspendu son programme de vaccination avec le produit d’AstraZeneca, jugé trop peu efficace (22% selon des chiffres provisoires) contre les cas modérés de Covid-19 liés au variant apparu sur son territoire. Or, en France et en Europe, le vaccin AstraZeneca vient d’entrer en circulation et sert à vacciner en priorité les soignants (lire l’encadré). Faut-il alors changer de stratégie ? « Pour l’instant, il vaut mieux continuer à vacciner, ça reste quand même efficace sur le variant historique majoritaire, réagit Christian Rabaud, contagiosité de ces deux variants, un test de sortie d’isolement doit être systématiquement réalisé pour les personnes qui en sont porteuses », prévoit la DGS. S’il est négatif, pas de problème  : elles pourront reprendre leurs activités. En revanche, « si le test revient positif, l’isolement sera prolongé de sept jours après ce résultat », ajoute la DGS. Soit au moins dix-sept jours au total. « On sait que les tests PCR mettent infectiologue au CHRU de Nancy. On ne peut pas rester dans l’immobilisme, car, dans deux mois, un nouveau variant sera peut-être apparu. » Une solution pourrait consister à injecter « un premier vaccin puis un rappel à partir d’un deuxième vaccin », explique Marie- Aline Bloch, chercheuse en sciences de gestion à l’Ecole des hautes études en santé publique. Surtout, « il faut penser stratégie d’ensemble  : développer des tests efficaces, rapides, les gestes barrières, la vaccination et la recherche de traitements, estime Marie-Aline Bloch. C’est grâce à cette combinaison qu’on arrivera progressivement à lutter contre l’épidémie. » Lucie Bras 4 Mardi 9 février 2021 Le délai d’isolement des personnes contaminées par les variants brésilien et sud-africain sera de dix jours, voire dix-sept en cas de nouveau test positif. La possibilité d’un (long) isolement « Des malades ont eu des tests positifs jusqu’à cinquante jours après le premier test positif. » Jean-Paul Hamon, médecin du temps à « se négativer », cela n’a aucune valeur, réagit Jean-Paul Hamon. Des malades ont eu des tests PCR positifs jusqu’à cinquante jours après le premier test positif, mais les débris de virus détectés ne signifient pas qu’on est encore contagieux. » Pour ce qui est des cas contact de personnes infectées par les variants brésilien et sud-africain, la DGS élève aussi le niveau de vigilance. Elles doivent « bénéficier d’un test PCR dès l’identification », précise-t-elle. Et même en cas de résultat négatif, elle insiste sur « l’importance de bien respecter la période de quarantaine de sept jours depuis le dernier contact à risque et sur la nécessité de réaliser un test RT-PCR à J7, à l’issue de cette période ». Anissa Boumediene « Il va falloir que ça dépote » « Je n’ai rien senti, vous avez été formidable. » Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a reçu lundi une première dose de vaccin AstraZeneca contre le Covid-19, au centre hospitalier de Melun (Seine-et-Marne). « A partir de maintenant, il va falloir que ça dépote », a-t-il estimé, espérant pouvoir « dans les quinze jours vacciner l’ensemble des soignants, pompiers et aides à domicile ». Il a précisé que la France avait reçu 270 000 doses samedi, les premières injections ayant eu lieu dès ce week-end.
DIX NEWS 1 Une résistance marquée au rouge « Kabar Ma Kyay Bu. » C’est actuellement la demande la plus populaire dans les salons de tatouage, en Birmanie. Cette phrase, tirée d’une chanson révolutionnaire, se traduit par  : « Nous tiendrons jusqu’à la fin du monde ». Les jeunes Birmans sont de plus en plus nombreux à graver sur leur peau leur résistance, après le coup d’Etat militaire qui a mis fin à une expérience démocratique de dix ans. Présente massivement dans les rues des grandes villes comme Rangoun 2 Alexandre Müller s’invite à la table des grands « J’ai appris la nouvelle deux heures avant mon match. J’étais au restaurant quand quelqu’un de l’ATP m’a envoyé le message pour que je me prépare. » Alexandre Müller a bien fait de décrocher. Repêché de toute dernière minute après le forfait de Federico Delbonis, le 210 e joueur mondial a remporté, lundi à Melbourne, sa toute première victoire sur le circuit principal. Le Français se hisse ainsi au deuxième tour de l’Open d’Australie, aux dépens de Juan Ignacio Londero (4-6, 6-3, 6-0, 6-3). « Je suis heureux d’avoir saisi cette opportunité », a confié Müller après le match. De quoi se faire un bon dîner. 9 Nos internautes ont du talent W. West/AFP nri L11 minutes -e-s. avec 5 Mardi 9 février 2021 ou Naypyidaw depuis ce week-end, la contestation a donc aussi gagné les salons de tatouage, comme celui de Ko Sanay. A l’encre rouge, le tatoueur écrit soigneusement les caractères dans la langue birmane. « Nous sommes totalement contre la dictature militaire, témoigne Ko Sanay. Nous la combattons [de toutes les manières possibles]. » « Je ressens une colère profonde », abonde Zaw Myo Htut, un client chez qui la chanson résonne parfaitement et qui a guidé son choix. De jeunes Birmans affluent dans les salons de tatouage depuis le coup d’Etat. 3 Le créateur de KakaoTalk est loin d’être une barre Un exemple de générosité. Kim Beom-su, fondateur de KakaoTalk, l’application de messagerie la plus populaire de Corée du Sud, a promis, lundi, de donner plus de la moitié de sa fortune à des fins philanthropiques. La fortune de ce self-made man sud-coréen est estimée à 7,8 milliards d’euros par le magazine Forbes. 4 Les derniers jours du condor, pas une fiction En Bolivie, une enquête a été ouverte dimanche, après la mort de 35 condors. Ces oiseaux sont présumés empoisonnés, dans une communauté rurale du sud du pays. Dénonçant une « atteinte irrémédiable à notre nature », le ministère de l’Environnement bolivien a annoncé l’envoi sur place d’une commission d’experts qui devra faire toute la lumière sur ce qui est considéré comme l’un des massacres les plus importants de condors, un rapace menacé d’extinction. G. Gamain Cette photo nous a été envoyée par Gérard Gamain. Vous êtes doué pour la photographie ? Envoyez vos images à contribution@20minutes.fr ou postez-les sur Instagram avec le hashtag #nosinternautesontdutalent Vos photos ne seront destinées qu’à cette rubrique. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données  : https://www.20minutes.fr/politique-protection-donneespersonnelles STR/AFP 5 Le « Boss », chantre de l’unité... et de Jeep Habituellement peu porté sur la publicité, Bruce Springsteen a cédé à ces sirènes lors de la retransmission du Super Bowl, dans la nuit de dimanche à lundi. L’inoxydable rockeur a représenté la marque Jeep pour un spot qui plaide pour l’unité des Américains. Le « Boss » arpente les grandes étendues du Midwest et voit « l’espoir, sur la route ». Une des nombreuses publicités à messages d’une soirée qui en avait sous le capot. 6 Pour le ski alpin, prenez la deuxième à droite La station de ski huppée de Courchevel, en Savoie, a ouvert, samedi, une petite piste de ski alpin de 2 km, ouverte aux débutants et atteignable en voiture. Autorisée par arrêté municipal pour les vacances de février, la piste, gratuite, est accessible via la route, moyennant un trajet de dix minutes. Une publication virale affirme, capture d’écran du ministère de la Santé espagnol à l’appui, qu’il y a eu moins de décès dans ce pays en 2020 qu’en 2019. D’autres publications vont dans ce sens. Ces dernières s’appuient sur des chiffres de l’indice national de mortalité (INM), datés du 22 janvier 2021  : 401 359 personnes sont mortes en Espagne en 2020, contre 418 574 en 2019. Comme il est indiqué sur le site du ministère, le décompte des décès est enregistré avec un décalage temporel  : « Tous les décès qui surviennent au cours d’un mois donné ne peuvent pas être intégrés au mois suivant, certains 7 Attention, chiens méchants ! Ne tombez pas dans le panneau. Le risque d’être mordu par un chien ne dépend pas de sa race, mais d’une multitude de facteurs, a indiqué, lundi, l’Anses. « Certaines morsures [l’agence sanitaire en dénombre 10 000 par an, en France] dépendent du chien, de son développement, de son bien-être, relève Matthieu Schuler, directeur général délégué au pôle science de l’Anses. D’autres facteurs sont liés aux personnes, leur âge et si elles sont attentives ou non aux signaux du chien. » 8 L’escroc des tumeurs à l’heure de la prison Appelé « l’Homme aux 2 000 tumeurs », un Espagnol, qui prétendait en 2010 n’avoir plus que quelques mois à vivre, a été condamné, lundi, à deux ans de prison. L’homme a escroqué des anonymes et des célébrités afin de financer un prétendu traitement. L’Espagne compte plus 10 de morts en 2019 qu’en 2020 le sont plus tard. » De plus, ces chiffres, bien que relayés sur le site du ministère, ne sont pas « officiels ». En Espagne, le décompte officiel des décès est publié par l’Institut national de la statistique (INE) et le système MoMo, dont s’occupe un institut de recherche dépendant du ministère de la Science. Ce système, lui, a enregistré des excédents de décès en 2020  : 44 573 du 10 mars au 9 mai, 4 723 du 20 juillet au 29 août, 21 544 du 1er septembre au 25 décembre, soit un total de 70 840 pour ces périodes. Mathilde Cousin 20 Minutes lutte contre les fake news. Un doute ? Ecrivez à fakeoff@20minutes.fr.

1 2-3 4-5 6-7 8-9 9


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :