20 Minutes France n°3610ES 9 fév 2021
20 Minutes France n°3610ES 9 fév 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3610ES de 9 fév 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 9

  • Taille du fichier PDF : 1,4 Mo

  • Dans ce numéro : un confinement au poil.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
ACTUALITÉ cl'3 4 7 ; lel e -1 ler 12 7_2'14 is 13 14 1.5 Les Bretons avancent à pas feutrés dans la neige Le froid est vif. Un important épisode neigeux arrive en Bretagne et peut apporter jusqu’à 10 cm localement. Il pleut dans le Sud-Ouest, car l’air y est plus doux. Dans l’Est, le temps est calme et froid. le Prévisiwis ultra détaillées TV-WEB-APPLISrneteo LAC HAMM ETEO. 001111 2 Mardi 9 février 2021 Un procès en destitution joué d’avance Etats-Unis Mis en accusation pour incitation à l’insurrection, Donald Trump est jugé à partir de ce mardi Comme un air de déjà-vu. Pour la seconde fois en un peu plus d’un an, Donald Trump va être jugé, à partir de ce mardi, par les sénateurs. Mis en accusation pour incitation à l’insurrection dans le cadre de l’attaque du Capitole, l’ex-président des Etats-Unis risque une destitution et une possible inéligibilité. Mais, face à des républicains qui ne semblent pas décidés à le lâcher, l’ancien locataire de la Maison- Blanche devrait échapper au pire. A moins que des témoins soient convoqués, le procès pourrait être bouclé en une semaine. Lundi, démocrates et républicains se sont mis d’accord sur les règles. Le procès va commencer ce mardi par un débat de quatre heures, suivi d’un vote préliminaire. Ensuite, les procureurs démocrates auront seize heures pour présenter leur dossier. Ils accusent Donald Trump d’avoir « volontairement incité à la violence » ses supporteurs, qui ont pris d’assaut le Capitole, le 6 janvier. Les avocats de l’ex-président américain disposeront de la même durée. Ils soutiennent que son discours relevait J. Martin/AP/Sipa Donald Trump s’adresse à ses supporteurs avant l’attaque contre le Capitole, le 6 janvier, à Washington. de la liberté d’expression, et qu’il a simplement appelé la foule à manifester pacifiquement. A moins que des témoins soient convoqués, le procès pourrait être bouclé en une semaine. Les procureurs ont demandé à entendre l’ancien président sous serment, mais ce dernier a refusé. Les sénateurs peuvent en théorie assigner des témoins à comparaître, mais cela donnerait lieu à une longue bataille juridique, que Joe Biden préférerait éviter face à la pandémie. Dans une tribune publiée par Politico, l’ancien procureur Renato Mariotti estime toutefois que « des témoins seraient le seul facteur susceptible de chambouler un procès qui semble joué d’avance ». Plusieurs émeutiers du Capitole ont notamment affirmé devant la justice qu’ils avaient répondu à l’appel de Donald Trump. Option nucléaire, une destitution nécessite une majorité des deux tiers, soit 67 sénateurs sur 100. Les 50 démocrates auraient donc besoin du vote de 17 républicains. Fin janvier, seulement 5 conservateurs ont voté en faveur du procès. Même si leur leadeur, Mitch McConnell, et quelques-uns La météo en France Veolia lance une nouvelle offensive à vau-l’eau contre Suez Economie La guerre qui se déroule entre Veolia et Suez vient de connaître un nouvel épisode retentissant ce week-end. Les deux mastodontes spécialisés dans les services de l’eau et des déchets s’affrontent depuis des mois dans une bataille boursière sans merci. Le scénario  : Veolia souhaite absorber Suez pour devenir un « champion mondial » de son secteur. Après avoir acquis, auprès d’Engie, 29,9% de Suez en octobre, Veolia pensait en finir avec son concurrent en lançant dimanche une « offre publique d’achat » (OPA). Le groupe proposait 18 € par action aux actionnaires de Suez, un montant supérieur au cours en Bourse, afin de les convaincre de céder leurs titres. Cela aurait normalement pourraient changer d’avis, on devrait être loin du compte. Donald Trump est donc parti pour échapper à une destitution et à un second vote qui aurait pu le rendre inéligible. Il pourrait, en théorie, se représenter en 2024. Mais, après l’attaque du Capitole, sa cote de popularité a chuté de 18 points chez les républicains. Selon un sondage pour la chaîne ABC, 56% d’Américains sont désormais favorables à sa destitution. Dépourvu de suspense, le procès pourrait un peu plus ternir son image. De notre correspondant en Californie, Philippe Berry permis à Veolia de racheter le reste du capital de son concurrent (soit 70,1%) pour 7,9 milliards d’euros et de contrôler entièrement l’entreprise. Mais cette OPA « inamicale », car non souhaitée par Suez, a été bloquée lundi par le tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine). La justice demande que soient examinés les « engagements d’amicalité » de Veolia. En octobre, cette dernière avait en effet promis de ne pas lancer d’« OPA hostile » contre Suez. Dans la foulée, Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie, a lui aussi critiqué la manœuvre de Veolia, annonçant qu’il saisissait l’Autorité des marchés financiers (AMF), le gendarme de la Bourse. L’AMF a fait savoir lundi qu’elle communiquerait « le moment venu » sur sa position. Nicolas Raffin
ACTUALITÉ La crise en bonne compagnie Animaux La période actuelle, marquée par les restrictions et le repli sur la vie domestique, a donné envie à de nombreux Français d’adopter Depuis le début de la crise sanitaire, chacun a restreint sa vie sociale. Un repli sur l’univers domestique qui a poussé certains Français à adopter ou à zin...n avec i ii vous minutes acheter un chien ou un chat. La SPA a enregistré 37 667 adoptions en 2020, avec un taux de retour d’animaux adoptés historiquement bas de 3,8%, a-t-elle annoncé fin janvier. Les confinements ont souvent eu un rôle de déclic pour se lancer dans le projet, comme pour Elisa, qui a répondu à notre appel à témoins  : « Je n’ai pas apprécié de voir peu de monde lors du premier confinement. Juste après, j’ai eu l’occasion de récupérer un chaton tout noir. J’ai sauté dessus. » Par ailleurs, en changeant les habitudes de travail et de vie, la crise sanitaire a facilité la démarche. « Avec le nouveau Un « coup de chaleur » aggravé par les gendarmes Affaire Traoré Un dossier « complexe » de l’aveu des quatre experts belges. Quatre ans et demi après la mort d’Adama Traoré, un nouveau rapport commandé par les magistrats chargés de l’instruction de cet épineux dossier attribue le décès de l’homme de 24 ans à un « coup de chaleur » aggravé par les manœuvres d’immobilisation et de menottage des gendarmes. La victime est décédée quelques minutes après son interpellation, dans la gendarmerie de Persan-Beaumont (Val-d’Oise), en juillet 2016. La manœuvre s’est « inscrite chez un individu en état de difficultés respiratoires et d’affaiblissement net », écrivent les experts dans ce rapport dévoilé lundi par L’Obs et que 20 Minutes a pu consulter. « C’est la première fois que des médecins désignés par des juges parviennent aux mêmes conclusions que ceux désignés par les parties civiles », insiste Yassine Bouzrou, avocat de la famille Traoré. Le conseil espère désormais la mise en examen des quatre gendarmes mis en cause dans cette affaire. Caroline Politi J. Urbach/20 Minutes mode de vie imposé, j’ai revu mon organisation, raconte Vincent. Quand on m’a proposé de sauver un chat de la mort (l’agriculteur voulait noyer la portée), j’ai accepté », confie le maître de Ralphie, petite chatte qui a rejoint son domicile juste avant le deuxième confinement. « Quand c’est trop compliqué à la maison, je m’en vais avec mon chien. » Céline Le fait d’être plus souvent à la maison a permis une meilleure adaptation de ces animaux de compagnie, comme le souligne Laurine  : « Le confinement nous a permis d’être présents pour accompagner le chiot dans notre nouvelle vie et de répondre à ses besoins. » Pour Forte mobilisation pour un apprenti menacé d’expulsion près de Nantes Migrants « Le moral commence à revenir avec tous ces gens qui se battent pour moi. » Depuis quelques jours, la mobilisation grandit dans la région nantaise autour de Bangaly Soumah. Ce Guinéen de 18 ans, arrivé dans la cité des ducs en 2018, est Bangaly Soumah (à g.) et son patron, Arnaud Christophe, lundi. R. Vondrous/AP/Sipa (illustration) Céline, son chien, Rio, est une sorte de soupape  : « Je me promène avec lui plusieurs fois par jour. Quand c’est trop compliqué à la maison, je m’en vais avec lui. Il est toujours content. Ça me change des reproches constants de mes enfants. » De surcroît, alors que beaucoup de Français ne voient plus trop leurs amis, les animaux permettent de faire des rencontres  : « Grâce à mon chien, j’ai pu faire plein de nouvelles connaissances, raconte Benjamin. Il y a de nombreux groupes dans les parcs ou sur les réseaux sociaux qui accueillent avec plaisir les nouveaux chiens. » Delphine Bancaud sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français à la mi-février. Une situation inacceptable pour les proches de cet apprenti charpentier  : ils ont lancé une pétition qui a récolté plus de 19 000 soutiens, lundi. Son patron, Arnaud Christophe, est l’un des premiers à avoir signé. « Bangaly est intégré et a un boulot, il n’y a aucune raison qu’il parte », estime le dirigeant de l’entreprise Christophe à Sainte- Luce-sur-Loire, qui compte 17 employés. C’est un très bon élément, ça se passe bien avec tout le monde. Tout ce que je demande, c’est de continuer à le former et de l’embaucher pour de bon, s’il le souhaite. » « Un membre de la famille » Un rassemblement est organisé samedi à 10 h devant la préfecture de Loire-Atlantique en soutien à Bangaly Soumah, dont « l’attitude et le sérieux ont toujours été salués », assure Antoine Lahorgue, son hébergeur à Nantes, qui le considère comme « un membre de la famille à part entière ». Contactée, la préfecture n’avait pas donné suite, lundi, aux sollicitations de 20 Minutes. A Nantes, Julie Urbach 3 Mardi 9 février 2021 La SPA a enregistré un taux de retour d’animaux adoptés historiquement bas. « Inquiet de l’après-Covid » Les nouveaux maîtres sont assez disponibles en cette période, mais ils savent que cela ne va pas durer. « Je m’inquiète de l’après-Covid, confie Clément, qui a accueilli un chien en mars 2020. J’ai peur qu’il supporte mal le fait de rester seul à la maison. » Benjamin a, lui, décidé d’anticiper  : « Nous devons préparer nos animaux à moins de présence à la maison, mais aussi changer un peu nos habitudes afin que notre rythme de vie reste compatible avec le leur. » nnCu secondes Enquête pour menaces sur un prof ayant défendu Samuel Paty. Une enquête a été ouverte pour menaces sur personne chargée de mission de service public, après qu’un professeur de philosophie d’un lycée de Trappes (Yvelines) a reçu des menaces à la suite de plusieurs interventions médiatiques sur l’assassinat de Samuel Paty. Alerte à la neige et au froid en Bretagne et dans le Nord. Météo- France a placé six départements de la Bretagne et des Hauts-de-France en vigilance orange, avant l’arrivée, ce mardi, d’une perturbation qui devrait provoquer des chutes de neige sur la moitié nord. « Aucun car scolaire ne circulera [ce mardi] en Bretagne », a précisé la région. L’armée birmane menace les manifestants de représailles. La loi martiale a été décrétée lundi dans plusieurs villes de Birmanie. Pour la première fois, les généraux font planer la menace de représailles contre les manifestants, descendus par centaines de milliers dans les rues contre le coup d’Etat.

1 2-3 4-5 6-7 8-9 9


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :