20 Minutes France n°3610 8 fév 2021
20 Minutes France n°3610 8 fév 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3610 de 8 fév 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : exclusif, protection des enfants.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ACTUALITÉ Info « 20 Minutes » Les secrétaires d’Etat Cédric O et Adrien Taquet lancent une plateforme mardi A l’occasion du SafeR Internet Day, qui aura lieu mardi, Cédric O, le secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique, et Adrien Taquet, secrétaire d’Etat chargé de l’Enfance, lancent une campagne visant à interpeller les parents sur les dangers de l’exposition des enfants à la pornographie. Une plateforme d’aide, Jeprotegemonenfant.gouv.fr, sera mise en ligne mardi. L’exposition des jeunes à la pornographie est, selon vous, « un fléau » dans notre société… Adrien Taquet  : Aujourd’hui, plus d’un enfant sur trois a vu des contenus pornographiques avant l’âge de 12 ans, et deux tiers considèrent que ça les a choqués. Par ailleurs, seuls 7% des parents pensent que leur enfant a déjà vu du porno. Etre exposé à ce type de contenu trop jeune est une forme de violence. Cédric O  : La question d’une meilleure régulation des espaces numériques est un sujet très important pour le gouvernement. La meilleure protection contre la « face noire » d’Internet, c’est la formation, l’éducation et la sensibilisation. C’est vrai pour la haine en ligne, les fausses informations et la protection des enfants. Sur ce sujet, nous avons besoin d’aider les parents en leur donnant des outils. En quoi consiste la plateforme que vous lancez mardi ? L’association e-Enfance a enregistré 4 315 appels l’an dernier.C. Follain/20 Minutes (illustration) Les violences en ligne contre les mineurs en forte hausse en 2020 Messages d’insultes, cyberharcèlement, comptes « ficha », revenge porn, mise en ligne de photos ou vidéos gênantes, incitation au suicide, création de faux profil… Les jeunes ont été particulièrement exposés aux violences en ligne en 2020. L’association e-Enfance a enregistré l’an dernier une hausse de 57% des cyberviolences sur sa ligne d’assistance* et de protection des mineurs sur Internet, avec 4 315 appels (contre 2 747 en 2019). « Les chiffres enregistrés cette année sur notre plateforme témoignent de la violence présente dans la sphère numérique, explique Justine Atlan, la directrice générale de l’association e-Enfance. Une violence exacerbée avec la pandémie et les confinements successifs, qui touche particulièrement les jeunes. » Toutes les formes de violences numériques sont concernées, notamment celles à caractère sexuel. Le cyberharcèlement a quasiment doublé sur l’année, porté par la hausse du nombre de cas de chantage à la webcam et de revenge porn (lire l’encadré). « Cette hausse de la violence en ligne est principalement liée à l’explosion du phénomène de « sextorsion », la menace ou la diffusion de contenu à caractère sexuel sans consentement, détaille l’association e-Enfance. Avec une part des 15-17 ans en forte augmentation chez les victimes. » H.B. * Netecoute.fr ou 0800 200 000. 6 Lundi 8 février 2021 « Faciliter l’usage du contrôle parental » N. Messyasz/Sipa Pour « 20 Minutes » Cédric O (à g.) et Adrien Taquet veulent lutter contre l’exposition des enfants à la pornographie en ligne. A.T.  : C’est un portail qui agrège l’ensemble des contenus d’accompagnement à l’e-parentalité. Aujourd’hui centré sur la question de la pornographie, il pourrait concerner demain d’autres contenus, comme le cyberharcèlement. Un spot de sensibilisation destiné aux parents sera diffusé dès ce lundi sur les réseaux sociaux et les principaux sites de replay, pour officiellement lancer cette plateforme. Vous aviez tous deux élaboré, en février 2020, un protocole d’engagement contre l’exposition des mineurs à la pornographie. Où en est aujourd’hui ce dispositif ? A.T.  : Les principaux réseaux sociaux, fournisseurs d’Internet, les moteurs de recherche, les associations d’e-parentalité ont signé ce protocole. Le but était de mettre en place une solution intégrée de contrôle parental pour protéger les mineurs. Le contrôle parental est méconnu et sous-utilisé  : un Français sur trois ne le connaît pas. Nous devons aujourd’hui faciliter son usage. D’autres pistes ont été évoquées pour limiter l’accès au porno des jeunes, comme la mise en place d’un dispositif avec France Connect…C. O  : Ce ne sont pas des solutions pour résoudre le problème. Ça aurait juste reporté l’audience vers d’autres sites établis à l’étranger et encore moins contrôlés. Le défi, c’est d’être efficaces sur un sujet sur lequel personne, aujourd’hui dans le monde, n’a trouvé de solution. En France, la loi contre les violences conjugales adoptée l’été dernier permet au CSA de bloquer des sites pornos accessibles aux mineurs. Est-elle aujourd’hui appliquée ? C.O  : Le CSA a été saisi en novembre par des associations pour enjoindre une dizaine de sites pornographiques de se mettre en conformité avec la loi. Si le CSA donnait suite à cette demande, les sites auraient quinze jours pour s’exécuter. Au terme de ce délai, le CSA pourrait saisir le président du tribunal judiciaire de Paris pour ordonner le blocage des sites. Propos recueillis par Oihana Gabriel et Hakima Bounemoura Chantage et revenge porn Le chantage à la webcam a essentiellement concerné des jeunes garçons de 14 ans en moyenne, victimes par exemple d’individus se faisant passer pour des femmes pour les piéger et leur soutirer de l’argent en menaçant de divulguer des vidéos compromettantes. Quant au revenge porn, « il a principalement concerné des lycéennes de 15-16 ans, victimes de la diffusion de photos ou vidéos à caractère sexuel, associées à tort ou à raison à leurs noms », détaille Justine Atlan. Alertée, notamment par des enseignants, l’association a aussi recensé « pas mal d’insultes en ligne ».
Anticipon dès aujourd'hui pour préparer l'aveuk Préparer l'arrivée d'un enfant, financer des études, penser à la retraite... La Macif vous accompagne dans vos projets de vie en vous conseillant et en vous proposant un ensemble de solutions d'Épargne assurance-vie et de Prévoyance solidaires de vos besoins. Découvrez toutes nos offres et services en agence ou sur macif.fr Crédit photo  : Getty Images - Tim Robberts. MACIF - MUTUELLE ASSURANCE DES COMMERÇANTS ET INDUSTRIELS DE FRANCE ET DES CADRES ET SALARIÉS DE L'INDUSTRIE ET DU COMMERCE. Société d'assurance mutuelle à cotisations variables. Entreprise régie par le code des assurances. Siège social  : 2 et 4 rue de Pied-de-Fond 79000 Niort.ri La Macif vous accompagne pour préparer vos projets de demain il MACIF Essentiel pour moi



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :