20 Minutes France n°3607 29 jan 2021
20 Minutes France n°3607 29 jan 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3607 de 29 jan 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Lala &ce prend la place.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ACTUALITÉ Candidats sur toute la ligne Présidentielle Après Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, Bruno Retailleau a lancé son outil numérique « 2022 », tout simplement. C’est le nom de l’application lancée jeudi par Bruno Retailleau pour sa campagne présidentielle. A quinze mois du scrutin, le sénateur LR de Vendée se dote d’un outil numérique à l’attention de ses militants. Quelques jours plus tôt, Marine Le Pen a lancé un site participatif. Fin décembre, les insoumis ont mis en ligne une plateforme de coordination. 20 Minutes passe en revue cette palette d’outils numériques. V Une appli ludique pour Bruno Retailleau. Après six mois de développement externalisé, l’appli « 2022 » est disponible sur Android et iOS. Elle permet déjà de lire des articles sur l’actualité du président de Force républicaine (FR), de répondre à des sondages sur des propositions ou de faire un don pour la campagne. L’équipe du sénateur prévoit de nouvelles fonctionnalités, à partir de juin. Le parti espère « créer autour de Bruno Retailleau une communauté numérique militante ». Fort de 20 000 adhérents, il vise 5 000 à 10 000 téléchargements d’ici à juin. La spécialiste des campagnes numériques Fabienne Greffet est un peu sceptique, même si une appli permet de « proposer des usages plus adaptés au quotidien de publics plus jeunes ». V « Une agora positive » pour Marine Le Pen. Du côté du Rassemblement national (RN), un site participatif, Mlavenir.fr (« un nom positif pour une Une pétition pour revoir le mode de calcul de l’AAH fait bouger les lignes. J. Witt/Sipa M. Gile/Sipa (illustration) A. Robert/Sipa Bruno Retailleau (LR), Marine Le Pen (RN) et Jean-Luc Mélenchon (LFI). agora positive ») , a été lancé lundi par la présidente. Via un formulaire, on peut partager une idée ou un article. « Ça répond à une demande des gens, qui veulent contribuer, et Marine [Le Pen] souhaite ouvrir au maximum sa campagne », explique Franck Allisio, conseiller de la patronne du RN. Marine Le Pen envisage d’inclure certaines de ces contributions dans son programme. « L’expérience a montré que les contributions des citoyens sont utilisées pour légitimer le programme du candidat, plutôt que pour le renouveler », nuance Fabienne Greffet. V Un « réseau social d’action » pour Jean-Luc Mélenchon. En décembre, les insoumis ont lancé Actionpopulaire.fr, une plateforme pour la campagne présidentielle de La réforme de l’allocation aux adultes handicapés bientôt relancée Social Depuis 2017, plusieurs propositions de lois et amendements ont été déposés pour désolidariser l’allocation aux adultes handicapés (AAH), autrement dit, faire que les revenus du conjoint n’entrent plus en compte dans son calcul. Une première étape avait été franchie en février 2020, lorsque l’Assemblée avait adopté la proposition de loi allant dans ce sens et portée par la députée Jeanine Dubié (Liberté et territoires). Depuis, le texte est parti au Sénat, mais « aucun groupe parlementaire ne voulait l’inscrire au calendrier », R. Meigneux/Sipa Jean-Luc Mélenchon. Particularité insoumise, elle a été développée par des militants salariés du mouvement. Une messagerie interne sera bientôt développée pour permettre aux militants d’échanger sur la plateforme, plutôt que de passer par d’autres canaux. « On essaie de développer cet aspect réseau social d’action », explique Jill Maud Royer, responsable des outils numériques du mouvement. LFI revendique « plusieurs dizaines de milliers d’inscrits » sur le site. « Jean-Luc Mélenchon a construit depuis plusieurs années une importante communauté numérique, cette plateforme est donc un complément, analyse Fabienne Greffet. Aucun candidat ne peut faire l’économie d’une présence en ligne. » Laure Cometti déplore la députée. Une pétition officielle a vu le jour en septembre sur le site du Sénat (elle recueillait plus de 95 500 signatures, jeudi soir). La mobilisation a fait bouger les lignes La semaine dernière, le Sénat a décidé de nommer un rapporteur pour porter le texte, qui devrait être examiné en mars. Pour les partisans de la réforme, il reste à convaincre le gouvernement, qui considère que des dispositions spécifiques suffisent déjà à assurer un niveau de vie décent aux personnes handicapées. Nicolas Raffin 4 Vendredi 29 janvier 2021 Le ton monte entre l’UE et AstraZeneca Vaccination L’Union européenne en a ras le masque. Depuis le début de la semaine, les institutions européennes dénoncent le non-respect par le laboratoire AstraZeneca de son engagement à livrer aux 27 Etats membres des millions de doses de vaccins anti-Covid-19 dès ce premier trimestre. Mercredi, Bruxelles a réclamé des vaccins produits au Royaume-Uni, se basant sur son contrat de précommande, établi l’été dernier. AstraZeneca justifie ce retard par « une baisse de rendement » dans l’une de ses usines, en Belgique. Pascal Soriot, le PDG français d’AstraZeneca, rejette la faute sur les sous-traitants, en retard, selon lui, car ils doivent « apprendre » le processus de production du vaccin. D’après l’AFP et l’agence Belga, à la demande de la Commission européenne, des experts du régulateur sanitaire belge ont indiqué jeudi avoir été chargés d’inspecter l’usine de Seneffe. Leur objectif est de « s’assurer que le retard de livraison était bien dû à un problème de production » sur le site. Leur rapport sera rendu d’ici « quelques jours ». Rachel Garrat-Valcarcelnnru secondes La verrerie Duralex reprise par la maison mère de Pyrex. La célèbre verrerie Duralex, à La Chapelle-Saint-Mesmin (Loiret), est sauvée. Le tribunal de commerce d’Orléans a validé jeudi l’offre de reprise de la maison mère de Pyrex, International Cookware. Un homme abat deux femmes, dans la Drôme et en Ardèche. Jeudi matin, un ingénieur sans emploi de 45 ans a tué par balle une conseillère Pôle emploi à Valence (Drôme). L’homme a ensuite abattu une employée de 51 ans dans une entreprise à Guilherand-Granges (Ardèche). Le suspect, dont le mobile est inconnu, a pu être interpellé et placé en garde à vue. LE CHIFFRE + 11% Soit la hausse des viols commis en France en 2020. Les violences intra familiales sont aussi en nette augmentation (+ 9%) , pour la troisième année d’affilée. Ministère de l’Intérieur
ACTUALITÉ Agriculture Une éleveuse bovine va expérimenter un abattoir mobile en Côte-d’Or Vos courses faciles de chez vous avec Casino.fr Livraison 7j/7 en Île de France de 6h à 23h même le dimanche avec CacSine.fr #Plusr ADAPTÉ À MON QUOTIDIEN Livraisons dès 6h et jusqu'à 23h Sur un créneau d'1 heure, même le dimanche Commande modifiable jusqu'à la veille de votre livraison DE QUALITÉ ET D'ÉCONOMIES Garantie fraîcheur Un choix de 16000 produits Caen'Produits de qualité depuis 1901 Les meilleures promotions toute l'année OFFRE DÉCOUVERTE JUSQU'AU 28 FÉVRIER 2021 15 € OFFERTS sur votre prochaine commande dès 80C dépensés avec le code CPLUSP15 158 offerts sur votre prochaine commende Casinos d'un montant minimum de &X. Offre valable sur le site PlusCasInofr. Offre limitée à une seule utilisation par foyer (même non même adresse) et valable jusqu'au 28/02/2021 avec le code CPWS15GR à saisir sur la page de validation de commande, non cessible, non remboursable en tout ou partie et non cumulable. Service clients à votre écoute du lundi au samedi de 8h à 22h au 3931 =ri Dites "Casino Plus" 5 Vendredi 29 janvier 2021 On achève bien les animaux à la ferme Un abattoir mobile qui se déplace de ferme en ferme, venant aux animaux, et non plus l’inverse. Emilie Jeannin, à la tête avec son frère d’un élevage bovin à Beurizot (Côte-d’Or), a passé commande fin décembre auprès d’un fabricant suédois, et la livraison est prévue en juin. Elle verra alors l’aboutissement d’une bataille de cinq ans pour pouvoir expérimenter l’abattage à la ferme en France. Moins de souffrances Dans l’Hexagone, un abattoir mobile pourrait faire sens. « Ne serait-ce que pour répondre à la disparition progressive des abattoirs de proximité, qui laisse les éleveurs sans solutions dans certains territoires », pointe Caroline Brousseaud, présidente de l’Association en faveur de l’abattage des animaux dans la dignité. Résultat de M. Allili/Sipa (illustration) Les animaux abattus à la ferme ne quittent jamais leur environnement. cette « désertification » des abattoirs  : les temps de parcours s’allongent. Or les voyages en bétaillère sont l’un des points noirs de la souffrance animale, selon les associations. Par ailleurs, avec l’abattoir mobile, « les animaux ne quittent jamais leur environnement, restent avec des congénères qu’ils côtoient souvent depuis la naissance », souligne Emilie Jeannin. Et puis, il y a les cadences, très faibles. Une fois son rythme de croisière trouvé, Le Bœuf éthique, l’entreprise créée par Emilie Jeannin, prévoit de tuer huit bêtes par jour. Très loin du rythme à tenir dans bon nombre d’abattoirs fixes. Mais elle ne souhaite pas se limiter à cette seule étape  : c’est une nouvelle filière de viande bovine qu’Emilie Jeannin veut créer, jusqu’à prendre en charge la vente de la viande issue de ce nouveau système d’abattage, sous la marque Bœuf éthique. La viande sera servie dans des restaurants, en boucheries, dans un réseau de distributeurs partenaires, ou encore via Partenaires L’agricultrice dit avoir déjà construit un réseau d’une centaine d’éleveurs bovins partenaires. Dans un premier temps, l’abattoir mobile se déplacera dans la région Bourgogne-Franche-Comté. Emilie Jeannin espère vite élargir ce périmètre. un site de vente en ligne. A quel prix ? « Proche de celui de la viande bovine bio », répond Emilie Jeannin. Pas pour toutes les bourses, donc. Caroline Brousseaud ne doute pas pour autant que Le Bœuf éthique trouvera sa clientèle. « Le projet d’Emilie Jeannin permet déjà d’assurer une traçabilité totale de la viande, une demande forte d’une part croissante de consommateurs, commence-t-elle. Surtout, on devrait consommer moins de viande à l’avenir, en cherchant sans doute à en consommer mieux, c’est-à-dire de meilleure qualité. » C’est un autre avantage de l’abattoir mobile  : « En limitant le stress des animaux, on améliore la qualité de la viande », promet Emilie Jeannin. Fabrice Pouliquen



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :