20 Minutes France n°3603 20 jan 2021
20 Minutes France n°3603 20 jan 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3603 de 20 jan 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : Joe devant !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ACTUALITÉ L’attaque des clones mutants Covid-19 Les découvertes de nouveaux variants inquiètent les autorités Après les variants britannique, sud-africain ou brésilien (lire ci-contre), une nouvelle souche du SARS-CoV-2 a été isolée en Allemagne. Cette nouvelle mutation du coronavirus a infecté au moins 35 personnes sur les 73 nouveaux cas enregistrés dans un hôpital de Garmisch-Partenkirchen, en Bavière. Une nouvelle source d’inquiétudes pour les autorités sanitaires. Mais pourquoi les découvertes de nouveaux variants se multiplient-elles ? V Est-il normal que le virus mute ? Oui, d’autant plus que le coronavirus est un virus à ARN, une famille de virus beaucoup plus sujette aux mutations que le virus à ADN, « protégé par des doubles hélices, contrairement à l’ARN, qui n’est que sur un seul brin », explique l’épidémiologiste Antoine Flahault, ressuscitant des souvenirs de cours de sciences de la vie et de la Terre. Et encore, le SARS-CoV-2 mute assez peu, par rapport à d’autres virus, notamment celui de la grippe. V Pourquoi autant de variants ? Le virus risque de muter à chaque fois qu’il se transmet. « En réalité, le virus a muté des milliers de fois depuis Wuhan [la ville de Chine où a émergé le virus] », explique Antoine Flahault. Simplement, on ne retient que les variants, à savoir un virus avec une vingtaine de D. Haria/LNP/Shutterstock/Sipa En France, une année 2020 en berne Démographie Décès en hausse, espérance de vie réduite de plusieurs mois, effondrement des mariages… Le Covid-19 a laissé une nette empreinte sur la démographie française en 2020. Pendant cette première année de l’épidémie, 667 000 personnes sont décédées en France, toutes causes confondues, soit 9% de plus qu’en 2019, selon le bilan publié mardi par l’Insee. Une évolution démographique majeure n’a, ##JEV#144-84-https://tinyurl.com/y64zjg4y##JEV# mutations par rapport à la souche d’origine et qui se diffuse de manière massive. V Pourquoi certains variants se diffusent-ils plus que d’autres ? Simple théorie de l’évolution  : les virus avec un avantage évolutif s’imposent peu à peu. Exemple avec le variant britannique, plus contagieux. Au Royaume- Uni, il a pris le dessus sur la souche originale, car il se diffuse plus rapidement. Au contraire, il a dû exister des mutations du coronavirus peu propices à sa transmission, qui, de fait, ne se sont pas imposées. Jean-Loup Delmas Un variant pourrait-il rendre les vaccins inefficaces ? Le risque existe, surtout une fois la population majoritairement vaccinée. « Le fait de passer outre le vaccin serait un avantage évolutif, qui pourrait donner un variant se répandant massivement », note Antoine Flahault. Mais, avec une population mondiale majoritairement vaccinée, « le virus circulera bien moins » souligne Michaël Rochoy. Et moins il y a de circulation du virus, moins il y a de risque de mutations et, donc, de nouveaux variants. en revanche, pas de lien direct avec le Covid  : seuls 740 000 bébés sont nés en France en 2020 (– 1,8% en un an), un nombre qui n’avait jamais été aussi bas depuis 1945. Le nombre de femmes entre 20 et 40 ans étant globalement stable depuis 2016, cette baisse constante des naissances, année après année, s’explique surtout par la baisse de la fécondité, à 1,84 enfant par femme en 2020 contre 1,86 en 2019.nnCu secondes 8 Mercredi 20 janvier 2021 Au Royaume-Uni (ici à Londres), le variant britannique s’est rapidement propagé grâce à sa plus grande contagiosité. Manaus frappée par le variant brésilien P.1. Une lettre et un chiffre pour nommer le variant brésilien, qui sème le chaos à Manaus. Cette ville de 2,2 millions d’habitants, située dans la forêt amazonienne, subit depuis décembre une nouvelle vague meurtrière de l’épidémie de Covid-19. Pourtant, la propagation du virus avait été telle en avril que la majorité des habitants de Manaus avaient contracté le Covid-19. Une étude publiée dans la revue Science a démontré que, à l’automne, 76% des habitants de la ville avaient développé des anticorps contre le SARS-CoV-2. Des effets sur l’immunité A l’instar des variants anglais et sud-africain, le variant brésilien mis au jour en décembre pourrait être beaucoup plus contagieux et expliquer la reprise épidémique à Manaus. « C’est l’explication la plus plausible Le Danemark remonte les SDF dans l’accès prioritaire au vaccin. Mardi, le Danemark a annoncé faire passer les sans-abri en priorité pour se faire vacciner contre le Covid-19, en raison du risque particulier pour cette population fragile. La stratégie vaccinale danoise, déployée depuis le 27 décembre, est actuellement la plus rapide de l’Union européenne. à une croissance aussi explosive », a expliqué JesemOrellana, chercheur à l’institut Fiocruz Amazonia, au journal Estadao de Sao Paulo. Mais le variant P.1 a la particularité de renfermer un large éventail de mutations. L’une d’elles, la mutation E484K, aurait de fâcheux effets sur l’immunité. Cette mutation est « la plus inquiétante de toutes » sur le plan de la réponse immunitaire, estime Ravi Gupta, professeur de microbiologie à l’université de Cambridge, interrogé par l’AFP. Une étude publiée le 6 janvier décrit ainsi le cas d’une Brésilienne contaminée par le Covid-19 en mai, réinfectée en octobre par un variant porteur de cette mutation E484K. L’immunité collective atteinte par la première vague à Manaus pourrait donc ne plus être assez efficace pour empêcher les contaminations par ce nouveau variant. Anissa Boumediene Une quatrième nuit d’affilée de heurts en Tunisie. La tension reste vive en Tunisie après une quatrième nuit de heurts, de lundi à mardi, malgré le couvre-feu pour tenter d’endiguer la pandémie. A Tunis, des centaines de jeunes ont jeté des pierres sur des policiers déployés en force. Ces protestations n’ont pas abouti à des revendications politiques claires.
DIX NEWS 1 Un musée qui ne manque pas d’air Surnommé « Baby Trump », un bébé gonflable à l’effigie du président américain sortant sera exposé au Museum of London, a annoncé lundi cet établissement consacré à la vie de la capitale britannique. Ce bébé blond au visage colérique, vêtu d’une simple couche-culotte, téléphone portable à la main, était devenu un symbole des protestations anti-Trump lors de sa visite d’Etat à Londres, en juin 2019. Sharon Ament, la directrice du musée, a acquis cet objet afin de représenter 2 Un dernier cadeau dans le pied du sapin A Strasbourg, le sapin de Noël de la place Kléber, haut de 30m, ne sera pas uniquement transformé en compost. Démonté lundi matin, le tronc permettra de fabriquer des instruments de musique. « On devrait réaliser des percussions de différentes variétés qui serviront lors de notre concert de Noël » programmé le 25 septembre, a précisé Stéphane Roth, le directeur du festival Musica. « On se dirige vers la création de claves », confie Clément Lebrun, de l’ensemble Omédoc. Chaque spectateur pourrait donc repartir avec son morceau du sapin. 9 Nos internautes ont du talent G. Varela/20 Minutes 3 Réservez votre dîner avec Line Renaud Une quarantaine de lots seront mis aux enchères du 28 au 31 janvier par Sidaction, a annoncé mardi l’association de lutte contre le sida. Parmi eux, des robes haute couture, des visites des maisons Hermès, Balenciaga et Alaïa… et un dîner en tête à tête avec Line Renaud ou Jean-Paul Gaultier. Cette vente remplace le traditionnel « dîner de la mode » de Sidaction, un événement caritatif rendu impossible par l’épidémie de coronavirus. 4 Attention, traversées de Pokémon Des petites bêtes qui coûtent cher. Les chercheurs de l’université américaine de Purdue, dans l’Indiana, se sont intéressés à la corrélation entre les accidents de la route et la pratique du jeu Pokémon Go. Résultat  : le coût total des accidents dus à l’inattention des joueurs au volant dépasserait les 18 milliards d’euros en quatre ans et cela, rien qu’aux Etats-Unis. nri L11 rogg) minutes es. 5 Quand la potion miracle tourne au vinaigre Le mois dernier, des milliers de personnes se sont ruées dans un village du centre du Sri Lanka pour s’y procurer le sirop fabriqué par Dhammika Bandara. Ce menuisier prétendait avoir trouvé, tout seul, un remède au coronavirus. Problème, plusieurs hommes politiques, dont un ministre, ont été contaminés bien qu’ils en aient bu. Depuis, le gouvernement a pris ses distances avec cette initiative. 6 Poutine et les glaçons, prix de la mise en scène Baignade par -20 °C  : le président russe, Vladimir Poutine, s’est offert mardi un bain dans l’eau glacée, près de Moscou, pour célébrer le baptême du Christ. Des milliers de Russes plongent chaque année dans des trous dans la glace ou dans des rivières. 9 Mercredi 20 janvier 2021 « la vague de sentiments qui a submergé la ville ce jour-là et de capturer un moment particulier de résistance ». Le ballon de 6 m de haut avait été exhibé une première fois en 2018, pour protester contre les honneurs prévus pour le milliardaire américain. En parallèle, le musée est en contact avec les propriétaires d’un autre ballon, à l’effigie du maire travailliste de Londres, Sadiq Khan, qui avait critiqué le « tapis rouge » déroulé à Donald Trump au Royaume-Uni. Le ballon géant est devenu un signe de ralliement des anti-Trump. Vertige en forêt. S. Biarrotte-Sorin Cette photo nous a été envoyée par Sabrina Biarrotte-Sorin via Instagram @mastuvu_sab. Vous êtes doué pour la photographie ? Envoyez vos images à contribution@20minutes.fr ou postez-les sur Instagram avec le hashtag #nosinternautesontdutalent Vos photos ne seront destinées qu’à cette rubrique. Pour en savoir plus  : https://www.20minutes.fr/politique-protection-donneespersonnelles M. J. Ocner/AP/Sipa (archives) Avec l’objectif d’un million de tests du Covid-19 réalisés dans les écoles, collèges et lycées français d’ici aux vacances de février, le gouvernement entend éviter toute propagation massive de l’épidémie en milieu scolaire. Un formulaire, en date du 18 janvier, a été relayé sur les réseaux sociaux. Il invite les parents à donner leur accord à la réalisation d’un test antigénique « au sein du collège ». « Dans le cas d’un refus de votre part, votre enfant devra respecter un isolement préventif de sept jours à son domicile et vous pourrez passer au collège deux fois par semaine, afin de récupérer ses cours », indique le document. Contacté par 20 Minutes, le 7 Les singes apprennent, les touristes grimacent Les singes du temple d’Uluwatu à Bali, en Indonésie, ont appris à estimer la valeur des objets qu’ils dérobent aux touristes. En échange de la restitution de leur butin, ils obtiennent souvent des aliments. Du coup, les singes ont compris que certains accessoires, comme les smartphones, leur permettaient de récupérer davantage de nourriture, selon une étude publiée dans The Royal Society Publishing. 8 Encore un qui ne rentre pas dans son smoking Blake Shelton a décidé de perdre les 5 kg qu’il a pris durant le confinement avant d’épouser sa fiancée, la chanteuse Gwen Stefani. « J’ai réajusté tous les miroirs dans la maison, je n’arrive plus à me regarder », a confié le chanteur à « Party BarnRadio ». Non, des collégiens ne seront 10 pas contraints à l’isolement ministère de l’Education nationale confirme que « ce document a bien été distribué aux parents d’élèves [d’un] collège de l’est de la France », mais précise  : « En cas de refus de test, il n’y aura pas de conséquences pour les collégiens. » « Il s’agit d’une erreur de la direction du collège. L’objectif de ce document était de s’assurer de la continuité [du travail] des élèves en cas de test positif et non en cas de refus de se faire tester », ajoute le ministère, tout en indiquant qu’un « nouveau courrier a été envoyé aux parents d’élèves ». Alexis Orsini 20 Minutes lutte contre les fake news. Un doute ? Ecrivez à fakeoff@20minutes.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :