20 Minutes France n°3596 4 jan 2021
20 Minutes France n°3596 4 jan 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3596 de 4 jan 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : l'innov'an 2021.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ACTUALITÉ Défense Malgré la mort de cinq soldats en une semaine au Mali, l’exécutif exclut toute idée d’un retrait Elle était pacsée et mère d’un jeune garçon. La sergente Yvonne Huynh, 33 ans, est la première femme militaire française morte au combat depuis le début des opérations extérieures, en 1963. Samedi, vers 11h, le véhicule blindé léger qu’elle conduisait a sauté sur un engin explosif improvisé, alors qu’elle effectuait une mission de renseignements au nord de Ménaka (Mali). Le brigadier Loïc Risser, 24 ans, a également perdu la vie à cette occasion, portant à 50 le nombre de soldats français tués au Sahel depuis le début de l’intervention française en 2013. Cent morts dans les attaques de deux villages au Niger Afrique Un des pires massacres de civils au Niger. Cent personnes ont été tuées samedi dans les attaques de deux villages de l’ouest du pays, en pleine élection présidentielle. « A Tchoma Bangou, il y a eu jusqu’à 70 morts et, à Zaroumadareye, 30 morts, a déclaré dimanche Almou Hassane, le maire de Tondikiwindi, commune qui administre les deux villages. Il y a eu également 25 blessés. » L’attaque a été perpétrée « par des terroristes venus à bord d’une centaine de motos ». Pour attaquer les deux villages (distants de 7 km) de la région de Tillabéri, les assaillants « se sont divisés en deux colonnes  : pendant que l’une attaquait Zaroumadareye, l’autre a attaqué Tchoma Bangou », a précisé le maire. D’après un haut responsable de la région, l’attaque a été commise en plein jour, vers midi, au même moment que la proclamation des résultats du premier tour de l’élection présidentielle du 27 décembre, donnant largement en tête (39,33%) le candidat du parti au pouvoir, MohamedBazoum, ancien ministre de l’Intérieur qui a promis de renforcer la lutte contre les groupes djihadistes. Le président sortant, Mahamadou Issoufou, a fait part dimanche dans un tweet de ses « condoléances les plus émues aux populations de Tchoma Bangou et Zaroumadareye, à la suite de l’attaque lâche et barbare de leurs villages ». Le second tour de l’élection présidentielle doit se dérouler le 20 février. P.Saura/Sipannru secondes Quarante nouveaux foyers de grippe aviaire. La France comptait 61 foyers de contamination à la grippe aviaire au 1er janvier, soit 40 de plus en quelques jours, selon le dernier bilan du ministère de l’Agriculture publié dimanche. La plupart des foyers confirmés se situent dans les Landes. L’Inde autorise deux vaccins contre le Covid-19. « Pour des situations d’urgence », l’Inde a autorisé l’utilisation de deux vaccins contre 4 Lundi 4 janvier 2021 La lutte contre le terrorisme continue « La pugnacité des militaires français demeure intacte. » Florence Parly, ministre des Armées A l’époque, il s’agissait de stopper la progression de convois de djihadistes avant qu’ils ne s’emparent de Bamako, la capitale malienne. C’était l’opération Serval. Bamako a été sauvée et, sept ans après, les choses ont changé. Les militaires engagés sur place font désormais partie de la force Barkhane. Charge à eux de lutter contre les groupes terroristes dans « la zone des trois frontières », aux confins du AFP/Sirpa AFP/Sirpa Mali, du Niger et du Burkina Faso. Dans ce désert, l’ennemi s’appuie sur une population locale exsangue à laquelle il fait miroiter un billet en échange d’un renseignement. Téléphone portable, talkie-walkie, quand ce n’est pas un miroir renvoyant les rayons du soleil  : tout est bon pour prévenir les djihadistes de l’arrivée d’un convoi militaire. Postés plus loin, ils n’ont plus qu’à enfouir leurs bombes sous le sable, en espérant que la roue du véhicule approchant se posera dessus. C’est ainsi qu’Yvonne Huynh et Loïc Risser sont morts. Tout comme trois de leurs frères d’armes tombés dans la Force Barkhane (positions au Mali) Point d’appui Base avancée 100 km GUINÉE MAURITANIE BAMAKO région d’Hombori, cinq jours plus tôt. Mais pas de quoi remettre en cause l’engagement français. « La motivation, la pugnacité et l’abnégation des militaires français demeurent intactes face aux groupes qui sèment terreur et chaos », a précisé dans un communiqué Florence Parly, la ministre des Armées. Le retrait des forces françaises n’est pas à l’ordre du jour. « Il faut bien comprendre que nous nous battons au Sahel pour éviter que se développent des réseaux capables de perpétrer des attentats sur notre sol », explique David Habib, député (PS) et vice-président de la commission défense MALI Tombouctou Hombori Gossi BURKINA FASO Tessalit ALGÉRIE Kidal Gao Ménaka La sergente Yvonne Huynh (en haut), 33 ans, est morte samedi, au côté du brigadier Loïc Risser, 24 ans, au Mali. NIGER de l’Assemblée nationale. L’exécutif français n’entend pas ouvrir de négociations avec les groupes armés. Et il n’est pas gêné par l’opinion publique sur le sujet. « Les Français sont concentrés sur l’épidémie de coronavirus, analyse Jean-Marc Tanguy, auteur de Forces spéciales [éd. Gründ]. C’est triste, mais ils ne pensent à Barkhane que lorsqu’il y a des morts. » Ce lundi, à 16 h 30 sur le pont Alexandre-III, le passage du convoi funéraire emportant les corps des trois soldats tués le 28 décembre pourrait leur rappeler que 5 100 militaires français sont engagés là-bas. Vincent Vantighem le Covid-19, a annoncé dimanche l’autorité locale de régulation du médicament. L’un est celui développé par AstraZeneca et l’université d’Oxford ; l’autre, par la firme pharmaceutique indienne Bharat Biotech. Johnson opposé à un référendum sur l’indépendance de l’Ecosse. Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a réaffirmé dimanche son opposition à la tenue d’un nouveau référendum sur l’indépendance de l’Ecosse. Celui-ci est souhaité par la cheffe du gouvernement écossais, Nicola Sturgeon, qui a dit samedi espérer que l’Ecosse puisse rejoindre l’Union européenne, soulignant que le Brexit s’était fait contre la volonté des Ecossais. K. Tian,L. Chu/AFP
ACTUALITÉ Etudes de cas avec le Brexit Enseignement Le retrait du Royaume-Uni du programme Erasmus pourrait dissuader de nombreux jeunes Européens de venir y étudier C’était l’une des destinations préférées des jeunes Européens. Le Royaume- Uni, qui a accueilli plus de 31 000 étudiants Erasmus dans ses universités en 2018, a décidé de quitter ce programme. Le pays de Boris Johnson a fait le choix de développer son propre programme d’échange universitaire. Une décision qui intervient dans le cadre de la signature de l’accord post- Brexit. Mais que cela change-t-il pour les jeunes Français voulant étudier outre-Manche ? V Un visa nécessaire. Sur le site consacré aux conséquences du Brexit, le gouvernement français est clair  : les étudiants désireux d’étudier au Royaume-Uni pour une période supérieure à six mois doivent demander un visa depuis le 1er janvier. Pour l’obtenir, ils devront être acceptés L’exécutif promet d’accélérer la cadence Vaccination Critiqué pour le nombre modeste de vaccins administrés (516 personnes au 1er janvier selon le ministère de la Santé) par rapport à d’autres pays européens, le gouvernement répète qu’il met les bouchées doubles. Dans Le Parisien, le porte-parole de l’exécutif, Gabriel Attal, annonce une accélération de l’arrivée des doses chaque semaine et un renforcement des moyens pour les transférer aux Ehpad. Par ailleurs, dès ce lundi, les soignants de 50 ans et plus pourront commencer à être vaccinés. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a avancé leur tour de plusieurs semaines. Si les conséquences des fêtes de fin d’année sur la circulation du virus ne seront connues que dans plusieurs jours, « la tendance est déjà préoccupante », a affirmé le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, au Journal du dimanche. « Le vaccin ne commencera à impacter que dans trois mois, a insisté dimanche sur BFMTV l’épidémiologiste Arnaud Fontanet. Là, on a trois mois difficiles. » Photomix Company/Pixabay dans un établissement d’enseignement supérieur britannique, parler, lire, écrire et comprendre l’anglais, et être capables de financer leur séjour d’études au Royaume-Uni. Les étudiants intéressés devront débourser 385 € et rajouter plusieurs centaines d’euros pour bénéficier du service de santé publique. V Des frais d’inscription plus élevés. Le programme Erasmus permet aux étudiants d’effectuer jusqu’à une année scolaire complète dans un établissement d’enseignement supérieur de n’importe quel pays membre du programme, en payant les frais d’inscription de leur établissement d’origine. Comme le gouvernement français le précise, « à partir de l’année universitaire 2021-2022, les étudiants de l’Union européenne voulant étudier dans une université britannique devront s’acquitter de frais de scolarité majorés applicables aux étudiants internationaux ». « Les droits d’inscription risquent d’augmenter considérablement, regrette Corinne Bord, vice-présidente de la fédération Léo- Lagrange et spécialiste de la mobilité étudiante. En moyenne, ils oscillent au Royaume-Uni entre 7 000 et 8 000 € l’année. Faire ses études outre- Manche risque donc d’être réservé à quelques happy few [privilégiés]. » V Une bourse en moins. L’autre conséquence majeure de ce retrait du programme Erasmus pour les étudiants, c’est qu’ils ne pourront plus bénéficier de la bourse mensuelle Le crédit immobilier sera-t-il vraiment plus accessible en 2021 ? Logement Le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), qui avait demandé aux banques, fin 2019, de serrer la vis pour compenser les taux d’intérêt bas, est revenu sur ses pas. Réuni le 17 décembre sous la présidence du ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, le HCSF a assoupli ses recommandations en matière de crédit immobilier. Le taux d’effort d’endettement, calculé pour accorder Le taux d’endettement maximum passe de 33% à 35% en 2021. D. Duart/Sipa 5 Lundi 4 janvier 2021 Les étudiants de l’UE doivent demander un visa pour étudier au Royaume-Uni. un crédit ou non à un ménage, passe notamment de 33% à 35% en 2021. Les crédits dans le neuf pourront aussi intégrer deux années d’amortissements, permettant aux acheteurs d’étaler leurs paiements sur vingt-sept ans au lieu de vingt-cinq. Les mêmes dossiers pénalisés Malgré tout, les professionnels du secteur affichent leur pessimisme. D’abord parce que ces recommandations continuent de pénaliser les mêmes dossiers. Les apports demandés sont notamment de plus en plus importants, pouvant atteindre jusqu’à 10% du montant du crédit, avance Alban Lacondemine, président d’Emprunt-direct.com. Ce qui exclut directement les primo-accédants et les revenus les plus modestes. D’autant que les banques demandent souvent une épargne résiduelle après le calcul du taux d’effort. Une aberration pour Maël Bernier, porte-parole de Meilleurtaux.com  : « On bloque les dossiers de jeunes fonctionnaires pour 1% ou 2%, alors que ce sont les seuls dont les revenus n’ont pas baissé cette année. » Romarik Le Dourneuf accordée par la France pour faire leurs études dans ce pays. Pour les accompagner dans leur mobilité et faire face au coût de la vie quotidienne, parfois élevé dans des villes comme Londres, les étudiants pouvaient auparavant recevoir entre 150 et 300 € par mois et entre 300 et 450 € pour les étudiants stagiaires. En revanche, la décision de nos voisins britanniques de quitter Erasmus n’aura pas d’impact sur la reconnaissance des diplômes obtenus sur place par les étudiants français. Bien que le pays soit sorti de l’Union européenne, il reste dans l’Espace européen de l’enseignement supérieur. Hélène SergentnnCu secondes Une prolongation des aides en faveur de l’emploi des jeunes. La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a annoncé la prolongation des aides pour l’emploi des jeunes de l’opération « Un jeune, une solution », au-delà de fin janvier, dans le Journal du dimanche. Garde à vue prolongée dans l’affaire de la rave en Bretagne. La garde à vue d’une personne soupçonnée d’avoir organisé la fête sauvage qui a rassemblé quelque 2 500 personnes au Nouvel An près de Rennes a été prolongée, dimanche. L’homme, interpellé à Iffendic (Ille-et-Vilaine), sera déféré ce lundi au parquet de Rennes. Dix blessés dans l’explosion d’un stock de gaz au Liban. Au moins dix personnes ont été blessées dimanche au Liban par une explosion dans des entrepôts de stockage de gaz dans une zone frontalière de la Syrie, a indiqué la Croix-Rouge libanaise. Plusieurs passages frontaliers illégaux destinés à la contrebande se trouvent dans cette zone.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :