20 Minutes France n°3595 18 déc 2020
20 Minutes France n°3595 18 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3595 de 18 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : pas de cadeaux pour le covid.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ACTUALITÉ Réveillon Les conseils à suivre pour slalomer entre les gouttelettes On invite mamie ? On garde les masques ? Avec la pandémie, organiser Noël n’a jamais autant ressemblé à un casse-tête que cette année. Le gouvernement conseille de limiter les convives à six adultes. Mais comment faire ? C’est à chaque famille de trouver sa réponse. « Le plus pragmatique, c’est de ne pas recevoir de personnes à risque qui ne vivent pas sous votre toit habituellement », tranche Pierre Parneix, médecin de santé publique au CHU de Bordeaux. V Pour le trajet en voiture. Si vous vous retrouvez à partager la route avec une tante qui ne vit pas dans votre foyer, mieux vaut porter un masque. Une étude de l’université du Massachusetts, parue dans la revue Science Advances le 4 décembre, renseigne sur la façon optimale de prendre la voiture sans se contaminer. Selon ces chercheurs, il vaut mieux s’assoir en diagonale  : le passager se place derrière le conducteur et à sa droite. Pour l’aération, si toutes les fenêtres ne peuvent rester ouvertes, l’étude montre que, en ouvrant la fenêtre la plus éloignée du conducteur et du passager, le courant d’air fait barrière. V Pour l’arrivée dans la famille. Premier réflexe quand on passe la porte  : le gel hydroalcoolique ou le savon au petit coin. On le sait, les embrassades de bienvenue ne sont pas à ruu 4 Vendredi 18 décembre 2020 Un Noël dans les règles de l’ère Covid Le soir de Noël, 49% des Français comptent éviter les embrassades. Mario Guti/Getty Images (illustration) T. Weller/AP/SIPA L’Organisation mondiale de la santé conseille le port du masque lors des réunions familiales de fin d’année. la fête en 2020. « L’être humain émet des particules fines et des gouttelettes quand il respire, parle, crie, chante, tousse, éternue », liste Jean-François Doussin, professeur de chimie atmosphérique à l’université Paris-Est- Créteil. D’où l’intérêt d’organiser un réveillon masqué. L’OMS a d’ailleurs, mercredi, préconisé le port du masque lors des réunions familiales de Noël. V Pour le dîner. Un dîner assis, en installant des rallonges, les assiettes et les couverts en avance et un plan de table qui regroupe les convives par âge ou facteurs de risque semble plus sûr qu’un buffet. Et « il faut ventiler avant, pas en plein repas, prévient Pierre Parneix, spécialiste d’hygiène hospitalière. Si vous avez un bout de table qui a le Covid, le flux d’air va le porter vers l’autre côté. » Autre option, plus radicale  : l’extérieur. Ceux qui ont la chance d’avoir un jardin, une terrasse ou un balcon peuvent y disposer le repas. V Pour les cadeaux. Peut-être vaut-il mieux qu’une seule personne joue au père ou à la mère Noël. En particulier celles et ceux qui viennent de faire un test antigénique ou PCR négatif. Surtout, les médecins rappellent que, dans les jours qui suivront ces rassemblements, chacun doit, au moindre symptôme, faire un test et prévenir ses proches. Oihana Gabriel Des Français relâchés lors des fêtes ? Exclusif Dans les prochains jours, les vaccins devraient arriver en France, autorisant chacun à rêver au monde d’après. Entre-temps, l’Hexagone passera à l’heure des fêtes de fin avec vous d’année. A cette occasion, le second baromètre de la santé YouGov* pour 20 Minutes et Doctissimo révèle que 89% des Français comptent respecter le couvre-feu mis en place. Mais plus de six Français sur dix (62%) trouvent injustifié le maintien de la fermeture des restaurants jusqu’au 20 janvier. En revanche, environ deux tiers des Français trouvent normal que le gouvernement ait levé le couvrefeu le soir de Noël (64%) et comprennent qu’il ait été maintenu pour la Saint-Sylvestre (67%). Les gestes barrières, les Français les ont massivement adoptés, puisque 97% des personnes interrogées assurent les respecter. Toutefois, à l’occasion des réunions familiales de Noël, moins d’un Français sur deux (49%) compte éviter les embrassades, et seules 42% des personnes interrogées ont prévu de respecter la règle des six convives prescrite par le gouvernement. Alors, pour limiter les risques, certains comptent prendre des précautions supplémentaires. C’est peu, mais 7% des Français ont prévu de se faire tester, et 12% vont opter pour l’auto-isolement recommandé par le conseil scientifique. Anissa Boumediene * Réalisé en ligne les 14 et 15 décembre auprès de 1 010 personnes âgées de 18 ans et plus. Le boom des cadeaux faits maison Des savons maison, une bougie fabriquée par des doigts agiles, un album photo, un panier gourmand personnalisé, des confitures artisanales… Il devrait y en avoir plein sous le sapin. Selon un sondage* Toluna pour le site de fournitures I Make, cette année, 43% des Français prévoient d’offrir un cadeau fait main pour Noël. Un chiffre qui s’explique par un effet confinement, comme l’analyse Natacha Seret, autrice de Je sais coudre (éd. L’Inédite)  : « Certains Français ont redécouvert les loisirs créatifs, comme le montrent les fortes ventes des machines à coudre ces derniers mois. Les deux confinements leur ont donné du temps pour se lancer. » Si le cadeau maison est si tendance, c’est aussi pour des raisons économiques. « Entre le chômage partiel et le confinement, on a décidé cette année que les cadeaux entre adultes seraient faits main, raconte Julie, qui a répondu à notre appel à témoins. Je suis devenue une brodeuse compulsive. » Mais ce n’est pas tout  : « Beaucoup de personnes ont envie d’offrir un cadeau personnalisé, sortant de l’ordinaire », explique Elodie Abecassis, fondatrice d’I Make. C’est le cas de Sophie  : « Je me fais plaisir à fabriquer pour les autres. Eux sont contents d’avoir des choses utiles et adaptées. » Delphine Bancaud * Réalisé le 22 octobre auprès de 1 037 personnes.
M ON OPR1X Chocolat Noir Tony’s Chocolonely 3 € 79 Côte de Beaune-Villages Joseph Drouhin 19 € 50 Foie Gras de Canard Monoprix Gourmet 13 € 99 les 100 g Bourgogne Rouge Côte de Beaune-Villages Joseph Drouhin 2018, la bouteille de 75 cl, 13% vol. - 19 € 50. Chocolat Noir aux amandes et sel de mer «Tony’s Chocolonely», 180 g - 3 € 79. Foie gras de canard entier I.G.P. Sud-Ouest cuit au torchon «Monoprix Gourmet», le torchon de 100 g - 13 € 99 soit 139 € 99 le kilogramme. POUR VOTRE SANTÉ, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE. WWW.MANGERBOUGER.FR L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION. Monoprix - SAS au capital de 78 365 040  € - 14-16, rue Marc Bloch - 92110 Clichy - 552 018 020 R.C.S. Nanterre – – Pré-presse  : o



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :