20 Minutes France n°3595 18 déc 2020
20 Minutes France n°3595 18 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3595 de 18 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : pas de cadeaux pour le covid.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
CULTURE De l’émotion dans les tuyaux Voix artificielle L’équipe d’Amplify, filiale de l’Ircam, bûche sur les intonations des futurs assistants vocaux « Quand on parle à un humain, on s’adapte à la manière dont il parle. Un même message prononcé différemment déclenche une réaction différente sur l’interlocuteur. » Nathalie Birocheau, directrice générale d’Ircam Amplify, pourrait débattre des heures durant sur l’interaction entre l’homme et la machine. Avec Marion Laporte, directrice marque et communautés, et Vincent Meurisse, chef de projet à Amplify, elle a reçu 20 Minutes, mercredi, à Paris. L’importance de la prosodie Près du Centre Pompidou trône l’Institut de recherche et coordination acoustique-musique (Ircam). La filiale Amplify, créée depuis quelques mois, s’appuie sur les recherches de l’Ircam pour réfléchir aux usages de demain. L’équipe a dévoilé ses travaux sur la voix artificielle et ce que l’on peut envisager pour les assistants vocaux intelligents. Et le débat investit le sujet de la prosodie (les caractéristiques de la voix qui rendent les émotions et les intentions intelligibles). Car, pour comprendre les autres, il ne suffit pas de prononcer des mots sur un ton monocorde. Et les assistants vocaux ont du pain sur la planche avant de ressembler à la voix suave de Scarlett Johansson, l’intelligence artificielle dans le film Her, de Spike Jonze. Illustration avec les centres d’appels des urgences « Des tests ont été faits sur les centres d’appels d’urgences médicales », souligne Nathalie Birocheau. Ils ont montré qu’un même message ne déclenche pas la même réaction. « Si je suis un homme, que je parle doucement avec un certain timbre, une certaine prosodie, j’ai neuf chances sur dix d’avoir des secours, alors que, si j’ai une voix aiguë et chevrotante, peu sûre d’elle, j’ai une chance sur dix d’en avoir », pointe-t-elle. Jean-Pierre Pernaut va manquer aux fidèles du JT. G. Aresteanu/Ircam AmplifyC. Chevalin/TF1/Sipa Dans un studio de l’Institut de recherche et coordination acoustique-musique. Au revoir, « Papy Pernaut » « 13 Heures » de TF1 « Il va nous manquer. » C’est, en substance, ce que la majorité de la centaine de lecteurs et lectrices de 20 Minutes LU minutes avec vous ayant répondu à notre appel à témoignages exprime au sujet du départ de Jean-Pierre Pernaut du « 13 Heures » de TF1. Bien sûr, certains, comme Didier, qui « ne supporte plus les réflexions et remarques » du journaliste tirant sa révérence vendredi, disent en des termes plus ou moins flatteurs qu’il « a fait son temps ». « Vivement que « On peut imaginer, avec un apprentissage de machine-learning et avec un data set [ensemble de données] assez important de réponses, une interaction qui va se construire en fonction de l’évolution de l’intonation de la discussion », anticipe Vincent Meurisse. Amplify travaille surtout sur le compagnonnage homme-machine. Un assistant intelligent capable de repérer le niveau d’anxiété, de colère, de fatigue, pourrait prévenir l’agent opérateur des centres d’appels et l’aider à adopter le meilleur comportement possible dans une situation donnée (lire l’encadré). La directrice d’Amplify prévoit l’arrivée de cette technologie dans deux ou trois ans. Laure Beaudonnet tous ces anciens qui ont largement passé la barre des 70 ans laissent la place aux plus jeunes », glisse, par exemple, Sylviane. Mais, de manière générale, pour les fidèles, trente ans de rendez-vous quotidiens avec le présentateur, ça ne se balaie pas d’un revers de main. « Je l’appelle affectueusement «papy Pernaut», parce qu’il a toujours ce petit commentaire chaleureux comme mon papy, raconte Mélissa, 22 ans. Sa manière de présenter le journal est très chaleureuse, on se sent «chez soi». Il manquera à mes heures de repas. » Fabien Randanne Lire aussi en p.14 H. Retamal/AFP 24 Vendredi 18 décembre 2020 Le festival d’Angoulême s’arrête en gare BD Crise sanitaire oblige, le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême s’adapte pour son édition 2021, avec deux rendez-vous distincts  : le premier avec la remise des récompenses les 29 et 30 janvier, et le second avec tous les acteurs de la BD, et bien sûr le grand public, du 24 au 27 juin. Mais ce n’est pas tout. Le festival et son partenaire historique, la SNCF, ont décidé d’aller à la rencontre des lecteurs et lectrices, et de s’inviter dans les gares de l’Hexagone. Plus de 40 d’entre elles, dont 7 parisiennes, accueillent, depuis jeudi et pendant deux mois, l’ensemble des Sélections 2021, soit 75 titres, à travers différentes expositions, créations visuelles et autres événements. « Les nouveaux venus ou les artistes reconnus, les univers visuels sophistiqués et les thématiques contemporaines seront donc pareillement et largement mis en lumière », annonce le communiqué de presse. A Paris, vous croiserez ainsi L’Accident de chasse et Peau d’homme à Austerlitz, ou Il faut flinguer Ramirez à gare de Lyon. Vincent Julé -on ru secondes Des courts-métrages dénoncent les violences faites aux femmes. Sur le site du festival 16 Days 16 Films, organisé par Modern Films, et auquel s’est associée la Fondation Kering, des courts-métrages contre les agressions faites aux femmes sont à découvrir (www.16days16films.com). Hector Retamal désigné photographe d’agence de l’année. Hector Retamal, photographe basé à Shanghai pour l’AFP, a été désigné photographe d’agence de l’année par The Guardian, pour son reportage « Quatre Saisons à Wuhan ». La réouverture des lieux culturels le 7 janvier n’est pas garantie. Jeudi, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a rappelé que le 7 janvier est une « clause de revoyure » pour autoriser ou non les cinémas, théâtres et musées à rouvrir.
20 PRODUCTION pour minutes Immobilier Avec ses taux d’intérêt faibles, l’immobilier est un placement attractif, à condition de respecter certaines règles La clé pour réussir votre projet c’est de bien évaluer tous les aspects de votre projet. V Analyser sa situation. Avant d’investir, mieux vaut se pencher sur sa situation patrimoniale et matrimoniale pour définir sa stratégie et se fixer des objectifs pertinents. Regardez quels sont vos biens et liquidités, s’ils sont disponibles facilement ou non. Faites le point sur vos charges et emprunts actuels. En parallèle, tenez compte de votre situation familiale (âge, statut marital, nombre d’enfant, issus d’une même union ou non...). Cette étude peut être menée avec votre notaire et amener parfois un changement de régime matrimonial, une donation... V Choisir un bien adapté. Appartement, maison, commerce, place de parking... Chaque type d’investissement locatif comprend ses avantages et inconvénients (voir article ci-dessous). Un autre aspect mérite votre attention  : l’ancienneté du bien. Acheter dans du neuf réduit les frais d’acquisition et d’entretien et permet de bénéficier de la garantie décennale du constructeur. En revanche, le prix d’achat est 20 à 30% supérieur et se répercute peu sur le loyer. Acheter dans de l’ancien r) erse q. te.à. Nolaires Les 5 clés pour réussir son placement GettyImages La clé pour réussir votre projet c’est de bien évaluer tous les aspects de votre projet. implique souvent des travaux mais ces dépenses peuvent entrer dans le déficit foncier et donc améliorer la rentabilité. V Trouver le bon emplacement. C’est la clé ! Cela permet de répondre à une vraie demande et d’être sûr de trouver un locataire. Privilégiez les villes universitaires ou les zones économiques dynamiques. Veillez à ce que le bien soit desservi par les transports en commun, le réseau routier et dispose d’une bonne connexion Internet. Contactez la mairie pour connaître les projets d’urbanisme en cours ou à venir sur le secteur. V Réfléchir au bail. Le choix du bail varie selon le type de bien. Un logement loué vide a un bail d’une durée de 3 ans qui assure une certaine stabilité. En meublé, la durée est d’un an (ou 9 mois pour les étudiants). Vous devrez déclarer vos revenus en bénéfices industriels et commerciaux. De plus, au-delà de 23 000 € de recettes annuelles et si celles-ci excèdent vos autres revenus, vous devenez loueur en meublé professionnel. Vous achetez un bien déjà loué ? Informez-vous sur le bail établi et la situation du locataire. V Calculer le taux de rentabilité. Renseignez-vous auprès des professionnels de l’immobilier ou sur Internet quant aux loyers pratiqués Dans quel type de bien immobilier investir à long terme ? Xavier Lièvre, notaire à Paris, 3 ème vice-président du Conseil supérieur du notariat en charge des affaires économiques, nous aiguille. Comment expliquez-vous l’attrait pour l’investissement locatif d’habitation ? C’est un marché connu car chacun a besoin de se loger. Il est d’ailleurs souvent réalisé dans une perspective patrimoniale, pour y loger sa famille. On a accès à un panel très large de biens avec des tarifs variés en fonction du lieu et de leur taille. Ça s’adresse donc à un public étendu en capacité d’investir. Toutefois, le reste à vivre doit être confortable et il est préférable d’avoir un fond de roulement pour subvenir aux dépenses imprévues. Il faut également avoir un bon comportement de propriétaire, avec un bien de qualité pour trouver un bon locataire. Quelles sont les particularités d’un achat de garage, parking ou box ? La rédaction du bail est plus souple que pour un logement. On peut louer pour un mois ou un trimestre avec Vendredi 18 décembre 2020 sur le même type de bien que celui envisagé. Puis, pour évaluer sa rentabilité nette, prenez le montant des loyers annuels perçus (après impôts et prélèvements sociaux) et déduisez les autres frais (charges non récupérables, taxe foncière, frais de gestion etc.). Enfin, divisez ce montant par le prix du bien (frais compris) et multipliez le résultat par 100. Si vous vous intéressez à un dispositif de défiscalisation (Pinel, Denormandie...), tenez compte dans vos simulations des conditions imposées en contrepartie (durée fixe, loyer modéré...). Dorothée Blancheton 20 Minutes Production reconduction tacite. Il y a moins de contraintes, d’entretien, de frais de gestion. L’inconvénient, c’est que ça coûte proportionnellement plus cher en frais d’achat en raison du coût fixe des formalités administratives. L’idéal, c’est donc d’acheter plusieurs parkings à la fois. Avec un box, il faut être plus vigilant à ce que l’on peut faire avec ou pas et sur la rédaction du bail. Quels sont les avantages et inconvénients du local commercial ? La conjoncture est difficile pour les commerces physiques sans parler des centres villes désertifiés. L’emplacement est primordial. Il faut regarder à quel type de profession le local s’adresse et l’expérience du locataire. Il s’agit souvent de nouvelles entreprises qui n’ont pas de chiffres à présenter pour rassurer. Il est alors important de faire parler la personne de son activité, de voir si elle a le sens du commerce. L’avantage, c’est que le loyer est plus souple même si le bail est très encadré. Il est aussi plus long (3, 6 ou 9 ans) ce qui limite le turn-over. Enfin, il y a moins d’impayés car le local est nécessaire à l’exercice de l’activité. Propos recueillis par Dorothée Blancheton Ce contenu a été réalisé avec le Conseil supérieur du notariat, par 20 Minutes Production, l’agence contenu de 20 Minutes.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :