20 Minutes France n°3593 16 déc 2020
20 Minutes France n°3593 16 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3593 de 16 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : convention citoyenne, vert à moitié plein.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
SPORTS Sur Téléfoot, on rit Jaume Droits TV L’ambiance est pesante dans les locaux de la chaîne de Mediapro, dont les jours sont comptés Paul de Saint-Sernin ne reviendra pas pour le prochain multiplex de L1 sur Téléfoot, ce mercredi. Rassurez-vous, le chroniqueur n’a pas reçu sa lettre de licenciement, lundi, en mangeant ses Chocapic. Il semblerait même que la chronique drolatique de l’humoriste, partagée avec Jenny Demay, dimanche soir, sur le plateau, ait bien amusé Jean- Michel Roussier, le patron opérationnel de la chaîne. Pour ceux qui l’ont ratée ? Le récit réussi du pot d’adieu fictif de Mediapro, du moins son carton d’invitation, quatre mois à peine après la pendaison de crémaillère. Trois minutes d’exutoire collectif, où même les nerfs de la présentatrice Anne-Laure Bonnet ont fini par lâcher. « Tout le monde a applaudi à la fin, raconte un technicien présent en plateau. On a vécu un vrai moment de télé et, vu le contexte, ça faisait du bien de se détendre un peu. » Ceux qui bossaient sur le terrain ont tous envoyé un texto de soutien. Court, le plus souvent  : « Merci, on en avait besoin. » « Tout le monde s’est ramené avec ses notes de frais. » Un salarié Le contexte, donc. Quelque 150 journalistes, techniciens, consultants et leurs sous-traitants floués, comme tout le monde, par Jaume Roures. Le L’ex-boss de la LFP est le premier à présenter sa candidature. B. Guay/AFP F. Fife/AFP Les journalistes, ici Anne-Laure Bonnet, gardent le sourire tant bien que mal. dirigeant catalan était passé dans les bureaux, fin octobre, pour remobiliser les troupes avec une promesse. Dans le pire des cas, « Mediapro ne laisserait personne sur le carreau ». Vendredi, il n’était pas présent pour signer le certificat de décès. Injoignable, même par les pontes de la chaîne. Commentaire de l’un d’entre deux au moment d’annoncer la terrible nouvelle  : « J’espère qu’il aura les couilles de venir vous expliquer en personne pourquoi ça ferme. » Difficile de préparer le match du weekend après un tel coup de massue. D’autant qu’il faut faire la queue à la photocopieuse. « Tout le monde s’est ramené avec ses notes de frais », témoigne un salarié. Se faire rembourser au plus vite, avant la banqueroute ? Jusqu’ici, personne n’a eu à déplorer de retard de salaires. Y compris les pigistes, qui ont été envoyés au feu le lendemain sur la Ligue 2.v Il reste au moins deux journées à commenter, si ce n’est plus, le temps que la Ligue se mette d’accord avec un nouveau diffuseur. Dans les bureaux d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), les plannings sont affichés jusqu’au 15 janvier, même si personne n’y croit vraiment. « Dans ma tête, dimanche, c’est la dernière », souffle une journaliste. Elle ira tout de même faire son job en bord de terrain sans état d’âme, ce mercredi, sur un match de L1, « en donnant le max et avec le sourire, si possible ». Puis s’arrangera pour rejoindre les camarades devant le tribunal de Nanterre. Mediapro et la LFP doivent y entériner l’accord de cession des droits, mais les salariés ont décidé de marquer le coup. Pas tellement pour récupérer des indemnités mirobolantes, après quatre mois d’ancienneté à peine, mais au moins pour le principe  : « Il faut dénoncer ce qu’il se passe, prévient l’un d’entre eux. Dénoncer ce modèle spéculatif, ainsi que la manière dont sont gérés les business plans sur les droits sportifs. » Julien Laloye Frédéric Thiriez candidat à la FFF Parmi tous les come-back possibles dans le foot, ce n’est pas sur celui-là qu’on aurait misé notre bas de laine. L’ancien boss de la LFP Frédéric Thiriez a en effet annoncé, mardi, sa candidature à la prochaine élection présidentielle de la Fédération française de foot. Voilà donc un concurrent de poids qui se présente devant l’actuel patron, Noël Le Graët, si tant est que ce dernier se lance dans la course. Alors que les élections ont été reportées au mois de mars (elles devaient avoir lieu à l’origine le 12 décembre) à cause de la pandémie de Covid-19, le Breton n’a pas encore officiellement dit qu’il briguait un troisième mandat à la tête du football français. Frédéric Thiriez est donc le premier candidat à se lancer, sans qu’on sache si d’autres noms sortiront du chapeau dans les semaines à venir. « Après quatre années où j’ai pris du recul et beaucoup réfléchi, je me porte candidat parce que le football français traverse une crise sans précédent, notamment le footballamateur, dont on ne parle pas souvent, a-t-il déclaré à L’Equipe. Le foot amateur est la raison d’être et la raison de vivre de la fédération. Je sais bien qu’il y a la vitrine, l’équipe de France ou la Coupe de France. Mais c’est la masse qui fait l’élite. » Aymeric Le Gall T. Camus/AP/Sipa 24 Mercredi 16 décembre 2020 Ligue 1 - 15 e journée Mercredi  : Paris-Lorient, Lyon-Brest, Bordeaux-Saint-Etienne, Rennes-Marseille, Monaco-Lens, Angers-Strasbourg, Nîmes-Nice, Montpellier-Metz, Reims-Nantes, Dijon-Lille Classement Pts Diff. 1 LILLE 29 +16 2 Lyon 29 +14 3 Paris 28 +23 4 Marseille 27 +9 5 Montpellier 26 +4 6 Monaco 23 +5 7 Angers 23 -2 8 Rennes 22 +2 9 Lens 21 0 10 Brest 21 -2 11 Bordeaux 19 -1 12 Nice 18 0 13 Metz 17 -1 14 Nantes 14 -8 15 Saint-Etienne 13 -8 16 Strasbourg 11 -6 17 Lorient 11 -9 18 Nîmes 11 -16 19 Reims 10 -7 20 Dijon 9 -13nnru secondes Neymar de retour contre Lille ? Présent en conférence de presse, mardi, à la veille de la réception de Lorient, Thomas Tuchel a évoqué l’éventuel retour de sa superstar Neymar, touchée à une cheville contre Lyon, pour le choc du championnat de France à Lille, dimanche. « Ce n’est pas impossible qu’il joue, on va tout essayer », a déclaré le technicien allemand. La famille de Thiago Mendes menacée de mort. Après son très vilain tacle sur Neymar, le Lyonnais Thiago Mendes et sa femme auraient reçu une flopée de messages insultants, mais aussi des menaces de mort. Très active sur Instagram, Kelly Mendes, la compagne du milieu de terrain brésilien, a indiqué que les messages menaçants seraient transmis à la police.
LE PLUS SPECTACULAIRE DES CONCOURS DÈS LE MERCREDI 23 DÉCEMBRE À 21.05 Wlad SIMITCH/M6



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :