20 Minutes France n°3593 16 déc 2020
20 Minutes France n°3593 16 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3593 de 16 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : convention citoyenne, vert à moitié plein.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
ACTUALITÉ Pourquoi l’école facultative fait grincer des dents Covid-19 L’absence des élèves sera tolérée jeudi et vendredi Voilà une nouvelle qui réjouit les enfants, moins les parents et les enseignants. Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé, mardi sur Europe 1, que les parents pourraient ne pas envoyer leurs enfants à l’école jeudi et vendredi, pour éviter les contaminations au Covid-19 lors des retrouvailles en famille pour les fêtes de fin d’année. Cette mesure concerne aussi bien les écoliers que les collégiens et les lycéens. Une décision qui fait écho à une note du Conseil scientifique lundi, qui recommande à ceux qui souhaitent passer des fêtes en famille de s’autoconfiner pendant une semaine. « On se sert de l’école comme variable d’ajustement au dernier moment. » Stéphane Crochet, SE-Unsa Du côté des enseignants, cette annonce a pour le moins irrité. « C’est une manière pour le gouvernement d’acter qu’il y a un risque fort de contamination dans les établissements scolaires, tempête Guislaine David, cosecrétaire générale du Snuipp-FSU, premier syndicat du primaire. Alors que, en septembre, Jean-Michel Blanquer [le ministre de l’Education] répétait qu’un enfant était plus en sécurité à l’école que chez lui. Or nous savons qu’il y a des clusters dans les établissements La recommandation ne fait pas l’unanimité parmi nos lecteurs. D. Bancaud/20 Minutes (illustration)X. Francolon/Sipa (illustration) La mesure concerne aussi bien les écoliers que les collégiens et lycéens. scolaires, et nous réclamons un protocole sanitaire plus strict depuis des mois, sans être entendus. » Le fait de laisser le choix aux parents de mettre leurs enfants à l’école ou pas fait aussi tiquer. « Le signal envoyé n’est pas bon, déclare Stéphane Crochet, secrétaire général du SE-Unsa. On fait encore appel à la responsabilité individuelle des familles pour scolariser leurs enfants ces deux jours-là. Et on se sert de l’école comme variable d’ajustement au dernier moment. Mais elle n’est pas une garderie. » La suppression de deux jours de classe, même avant les vacances, n’a rien d’anodin selon les enseignants. D’autant que les élèves ont accumulé Des parents divisés sur la question Bien qu’une certaine partie de la population ait décidé de « s’autoconfiner » en prévision des fêtes de fin d’année, la Lu minutes avec vous recommandation de ne pas envoyer ses enfants à l’école jeudi et vendredi ne fait pas l’unanimité parmi nos lecteurs. Certains peinent à se retrouver dans les diverses mesures, tandis que d’autres, comme Mathieu, sont plus incisifs  : « A quoi ça va servir ? Les personnes vont aller avec leurs enfants faire leurs courses de Noël avec tout le monde. Considérer que l’école est facultative, c’est une honte. » du retard lors de la dernière année scolaire à cause du confinement et de la reprise de la classe en pointillé. « Dans beaucoup de lycées, où les cours ont lieu en demi-groupes, chaque jour de classe est rentabilisé pour avancer le plus possible dans les programmes », note Stéphane Crochet. Visiblement conscient des réactions relatives à l’annonce de Jean Castex, Jean-Michel Blanquer s’est fendu d’un tweet mardi précisant que « tous les élèves seront scolarisés jusqu’au 18 décembre » et que les absences de ceux qui voudraient s’autoconfiner seront « tolérées ». Une manière de sous - entendre le caractère exceptionnel de la mesure. Delphine Bancaud Même du côté des convaincus, cette « permission » est reçue en demi-teinte  : « C’est une bonne initiative mais qui cache quand même une belle hypocrisie, estime Jérémie. Pourquoi ne pas tout simplement faire commencer les vacances deux jours plus tôt ? Les seuls qui n’émettent aucun doute sur la question sont ceux qui érigent la prudence comme principe absolu pour les fêtes  : « J’ai décidé de garder mon fils de 12 ans à la maison, explique Linda. Nous ne ferons pas l’impasse sur la joie de retrouver mes parents à Noël. Nous allons donc profiter de cette soupape de sécurité en nous autoconfinant. » Pierre Cloix 8 Mercredi 16 décembre 2020 A Marseille, Michèle Rubirola passe la main Politique Un séisme politique. Six mois après avoir été élue, Michèle Rubirola ne sera plus maire de Marseille. L’écologiste a décidé de quitter ses fonctions mardi, à la surprise quasi générale. « J’ai connu dès l’été les premières difficultés liées à ma santé, a justifié l’élue. Ces épreuves limitent l’énergie que je peux mobiliser. » Médecin, elle avait été désignée comme tête de liste du Printemps marseillais après une difficile union de la gauche, et après vingt-cinq années au pouvoir de la droite. L’écologiste avait admis, pendant l’entre-deux-tours des municipales, qu’elle était « partie pour être adjointe à la santé » plus que tête de liste. Et maintenant, qui devient maire ? « Je souhaite que notre binôme continue, mais s’inverse », a lancé Michèle Rubirola, désignant son premier adjoint, le socialiste Benoît Payan, comme successeur. Celui-ci la prendrait à son tour comme première adjointe. Mais l’élection du nouveau maire n’est pas faite  : elle dépendra lundi du soutien crucial de Samia Ghali. A Marseille, Mathilde Ceillesnnru secondes La perpétuité requise contre l’assaillant du Thalys. « Il n’y avait aucune issue pour les victimes. » La perpétuité a été requise mardi contre Ayoub El Khazzani, monté surarmé à bord du Thalys Amsterdam-Paris en août 2015, un « plan parfait » de « tuerie de masse » selon l’accusation, déjoué grâce à l’intervention des passagers. Cinq millions d’euros pour lutter contre la précarité menstruelle. Le gouvernement va porter en 2021 à 5 millions d’euros le budget pour lutter contre la précarité menstruelle. Une difficulté éprouvée par près d’une femme sur dix en France, notamment les plus précaires et les jeunes. L’Insee prévoit un rebond du PIB de 3% au premier trimestre 2021. Le produit intérieur brut français devrait rebondir de 3% au premier trimestre 2021, puis progresser de 2% au deuxième, a estimé l’Insee mardi. Le rythme de ce redressement dépendra toutefois de l’évolution des restrictions sanitaires liées à la pandémie.
TOUS RESPONSABLES VOTRETRAIN ARRIVE EN NOUVELLE GARE NÎMES- PONT DU GARD 2H 49 DEPUIS * PARIS BILLETS ÉCHANGEABLES ET REMBOURSABLES SANS FRAIS". POUR VOS ACHATS, PRIVILÉGIEZ LES AGENCES EN LIGNE AGRÉÉES SNCF OU Cii)Ui.sner- PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE DURANT VOTRE VOYAGE. RETROUVEZ TOUTES NOS ACTIONS POUR VOTRE SÉCURITÉ SUR SNCF.COM *Meilleur temps de trajet Paris - Nîmes-Pont du Gard. **Exonération des frais d'échanges et remboursement des voyages jusqu'au 4/01/2021. Dans le cas d'un échange, la différence tarifaire avec le nouveau billet reste à votre charge. 1GV INOUI est une marque déposée SNCF Mobilités. Tous droits de reproduction réservés. SNCF Voyageurs, SA au capital social de 157 789 960 euros, inscrite au RCS de Bobigny sous le numéro 519 037 584 - 9 rue Jean-Philippe Rameau - Saint-Denis cedex- 1,1 F. "T.. TGV In ul VOYAGEZ AVEC VOTRE TEMPS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :