20 Minutes France n°3588 7 déc 2020
20 Minutes France n°3588 7 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3588 de 7 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : euphoriados, retour sur le succès de la série emblématique de la génération Z.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
CULTURE L’effet « Euphoria » sur la génération Z Série A l’occasion de la diffusion de l’épisode spécial sur OCS ce lundi, retour sur le phénomène populaire du premier teen drama de HBO La première série ado estampillée HBO a su capter l’essence d’une génération désabusée. Encensée par la critique et le public, la série produite par Drake, Euphoria, revient avec deux épisodes spéciaux. Alors que la première partie, intitulée « Trouble Don’t Last Always » en version originale, est diffusée ce lundi à 20 h 40 sur OCS City, et dispo à la demande sur OCS, retour sur un phénomène populaire et arty. Créée par Sam Levinson (le fils du cinéaste Barry Levinson) et basée sur la série israélienne du même nom de Ron Leshem et Daphna Levin, Euphoria raconte le quotidien d’une bande de lycéens lessivés, en quête d’identité, dans un monde ultraconnecté et hypersexualisé. Au centre de l’intrigue, le coup de foudre entre Rue (jouée par Zendaya), toxicomane qui sort de cure, et sa fantasque camarade La famille de Roald Dahl s’excuse Antisémitisme Dimanche, la famille de Roald Dahl a présenté ses excuses pour les propos antisémites tenus par le célèbre auteur pour enfants, mort il y a trente ans. Dans une déclaration publiée discrètement sur le site officiel de la « Roald Dahl Story Company », sa famille et la société précisent  : « Ces propos empreints de préjugés sont incompréhensibles pour nous, et tranchent avec l’homme que nous avons connu et les valeurs qui sont au cœur des histoires de Roald Dahl. Nous espérons que, comme il l’a fait pour le meilleur mais aussi pour le pire absolu, Roald Dahl puisse aider à nous rappeler de l’impact durable des mots. » Le créateur de Charlie et la Chocolaterie (porté à l’écran par Tim Burton en 2005, avec Johnny Depp), Matilda ou Le bon Gros Géant, avait notamment fait des déclarations ouvertement antisémites dans une interview au magazine britannique New Statesman en 1983, légitimant l’antisémitisme et semblant trouver des justifications aux crimes d’Hitler. Amazon Prime Video Jules (incarnée par la mannequin transgenre Hunter Schafer). La transidentité n’est pas la caractéristique principale de Jules, tout comme la fluidité sexuelle n’est pas celle de Rue. Homo ou hétéro, cis ou trans… Euphoria cerne une génération qui veut se libérer des représentations binaires et des frontières de la sexualité, bien plus encore que Sex Education. Nés le 11 septembre 2001 Si la série HBO a été un choc, c’est aussi parce qu’elle dessine une génération qui déprime. Née le 11 septembre 2001, Rue symbolise cette génération Z qui a grandi dans la peur du terrorisme, des fusillades dans les lycées, de la crise de 2008, de l’accélération du réchauffement climatique, de la montée des populismes et du harcèlement en ligne. Trash, sombre et cynique, Euphoria tient du Skins contemporain. C’est aussi une grosse claque visuelle (lire l’encadré). La réalisation est ultraléchée et stylisée. Chaque prologue, par exemple, sous la forme d’une origin story d’un personnage, tient du petit chef-d’œuvre, comme celui du pilote où l’on s’immisce dans l’utérus de la mère de Rue. Enfin, la série a révélé la puissance dramatique de Zendaya. La star d’Euphoria est entrée dans l’histoire des Emmy Awards en septembre, en tant que plus jeune artiste à remporter le prix de la meilleure actrice dans une série dramatique. Elle est en passe de devenir une célébrité emblématique de la génération Z. Anne Demoulin « J’ai plus de liberté sur scène et j’en profite à fond » Vidéo Après être passé des écrans à la scène pour son premier spectacle, et dix ans après son arrivée en solo sur YouTube, Norman débarque sur Amazon Prime Video pour son deuxième one-man-show, Le Spectacle de la maturité. Le deuxième spectacle de Norman est sur Amazon Prime Video. 2019 Home Box Office, Inc. All rights reserved/HBO 12 Lundi 7 décembre 2020 Jules (Hunter Schafer, à g.) et Rue (Zendaya), deux amies au centre de l’intrigue. Est-ce difficile d’attirer un public plus âgé quand on s’est fait connaître sur YouTube ? Certains youtubeurs font des sketchs Bisounours. Contrairement à YouTube qui est un aspirateur à ados, j’essaie de tendre vers quelque chose de plus adulte. J’ai fait une vidéo sur être parent, une autre sur les livres. Un sketch sur le racisme, sur la mobilisation en ligne… Est-ce que ce sont des sujets que vous ne pouvez pas forcément aborder en vidéo ? Il y a plein de trucs que je ne peux pas aborder sur YouTube. Ça peut être censuré ou ça va créer des polémiques, des clashs, ça va bider. Sur scène, je m’en fiche. Clairement, j’ai plus de liberté et j’en profite à fond. Est-ce que vous aimeriez que l’on vous considère comme un humoriste plutôt qu’un youtubeur ? J’ai du mal à choisir. Le terme « youtubeur », ça n’existait pas du tout il y a dix ans. J’aime mettre un soupçon d’artistique dans ce que je fais, et beaucoup s’en foutent complètement. Du coup, je suis associé à ces youtubeurs. Je trouve ça légèrement réducteur. Propos recueillis par Clément Rodriguez Du make-up plein les yeux Le maquillage est un personnage à part entière. Le fard « aile de papillon » strassé de Maddy, le nuage autour des yeux de Jules et les larmes pailletées de Rue… Ce travail a d’ailleurs été récompensé par un emmy. La génération Z a immédiatement adopté ces codes, tout comme les make-up artists sur les défilés  : des larmes pailletées chez Fendi à l’aplat jaune surligné de blanc chez Anna Sui, en passant par le cumulus oculaire chez Cynthia Rowley.nncu secondes Sur Brut, Macron vu par plus de 7 millions de jeunes. L’entretien d’Emmanuel Macron organisé vendredi par Brut a touché plus de 7 millions de jeunes sur les réseaux sociaux. Sa retransmission sur les chaînes d’info a, quant à elle, rassemblé plus de 6 millions de téléspectateurs. Le prix Albert-Londres décerné à un journaliste du Monde. Le 82 e prix Albert-Londres, une récompense prestigieuse du journalisme francophone, a été attribué samedi à Allan Kaval, reporteur du journal Le Monde. Il a été grièvement blessé en octobre, pour une série de reportages sur la Syrie. Gillian Anderson a pris conscience de son propre privilège. L’actrice Gillian Anderson a remercié le mouvement Black Lives Matter pour lui avoir ouvert les yeux  : « Je ne pense pas avoir pris en compte les myriades de façons dont la société travaille contre les personnes de couleur ou les minorités », a admis la star de X-Files au magazine Porter.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :