20 Minutes France n°3587 4 déc 2020
20 Minutes France n°3587 4 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3587 de 4 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : covid-19, logistique épique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
CULTURE Du buzz, Giscard en fit un art Souvenir Décédé mercredi à l’âge de 94 ans, l’ex-président a beaucoup joué avec son image et sa communication lors de sa campagne de 1974 Valéry Giscard d’Estaing avait le sens du coup médiatique. Malgré son allure qui semble aujourd’hui guindée, l’ancien président de République, décédé mercredi à l’âge de 94 ans, a filé un sacré coup de jeune à la communication politique. Lors de sa campagne présidentielle en 1974, celui qui allait devenir alors le plus jeune président la V e République innove, en intégrant deux publicitaires dans son équipe. 20 Minutes revient sur trois moments où VGE a maîtrisé l’art du buzz. V Quand Giscard mêlait fantasme et réalité. Lady Di parmi les conquêtes de VGE ? Une folle rumeur lancée par le roman de l’ancien président de la République La Princesse et le Président, sorti en 2009 aux éditions de Fallois, qui raconte la passion amoureuse entre un homme d’Etat français, Jacques-Henri MOINOPR1X 11 € 90 Lambertye, et la princesse de Cardiff, une Britannique prénommée Patricia, dont l’époux est épris de sa maîtresse. Il n’en faut pas plus pour que les tabloïds britanniques s’emballent et les spéculations vont bon train. La rumeur de la liaison sulfureuse fait les gros titres de la presse britannique ou française. Qualifié par la presse britannique de « Latin Lover », Valéry Giscard d’Estaing dément la relation le jour de la sortie du roman, dans une interview accordée au Point  : « J’ai inventé les faits, mais pas les lieux ni les décors, que j’essaie de peindre avec une écriture très visuelle. » V Quand Giscard invitait des éboueurs à l’Elysée. A la veille de Noël 1974, le président de la République décide seul de convier à l’improviste l’équipe des éboueurs de l’avenue de Marigny (un Français, deux Maliens et La bourriche de 24 huîtres Marennes-Oléron Fine de Claire 11'1. jusqu'au 6 décembre* Livraison plateau de fruits de mer gratuite avec la Carte" Retrouvez toutes les offres du moment EN MAGASIN Le4ekerana. irkpeinentizsur inmigaemumerVhe aiser-çaiwamr bprker14 011rermn ampipkiaems. «...tenglm dim. ; wornohn enwire. —àrganaablegurgréstriaLlor ne Cenx.ee bck4t6lvemmn..VoirGnàban5 icletytedefialnien mecamn atm, NONO:117%k Universal Photo/Sipa ##JEV#171-52-https://tinyurl.com/y6x7j4kw##JEV# un Sénégalais), qui dessert le ^palais de l’Elysée, à prendre avec lui le petit-déjeuner. Un photographe de l’AFP a été prévenu in extremis par Philippe Sauzay, son chef de cabinet. Avant de les quitter, Valéry Giscard D’Estaing offre à ses invités un colis contenant une dinde et du champagne, et les raccompagne jusqu’au perron, en leur souhaitant bon courage pour la suite de leur tournée. Une opération de communication rondement menée puisque l’ORTF interrogera les éboueurs au « 13 heures » sur la façon dont la rencontre s’était passée. V Quand Giscard s’invitait à dîner chez les Français. Devine qui vient dîner… Dès son arrivée à l’Elysée, le 16 Vendredi 4 décembre 2020 En 1971, l’allure de VGE était bien moins guindée qu’elle n’y paraît aujourd’hui. nouveau président de la République formule le souhait de s’inviter régulièrement chez les « Français ordinaires », pour mieux « regarder la France au fond des yeux ». Au cours de son septennat, le couple présidentiel s’est donc invité à plusieurs reprises à la table des Français moyens, pour prendre le pouls du pays. Et cela commence le soir du réveillon de la Saint-Sylvestre en 1975  : Valéry et Anne-Aymone Giscard d’Estaing se rendent à Orléans chez Annick et Jean Baschou, dans le plus grand secret. Une idée de communication pour faire proche des gens qui sera reprise par ses successeurs  : Sarkozy chez une agricultrice, Hollande chez Lucette… Anne Demoulin Il touchait aussi sa bille à l’accordéon Mélomane à ses heures perdues, Valéry Giscard d’Estaing avait, entre autres, une passion pour l’accordéon. Les plus jeunes d’entre nous sont probablement passés à côté de ça, mais ceux qui ont connu Giscard dans les années 1970 ont eu à plusieurs reprises l’occasion de lui découvrir un certain sens du swing. Car, oui, VGE jouait du « piano à bretelles », ou plus familièrement du « branle-poumons ». Un instrument qu’il avait appris lors de la Seconde Guerre mondiale. « Au moment de la guerre, j’étais dans la I re armée, et nous sommes entrés en Allemagne, en Autriche, et nous sommes restés en occupation pendant un certain temps, racontait-il à Danièle Gilbert en 1970, quatre ans avant d’être élu chef de l’Etat. L’occupation n’était pas quelque Chesnot/Cham/Facelly/Sipa chose de très actif, et un jour j’ai rencontré un vieux monsieur, dans la banlieue d’Innsbruck, qui m’a proposé de me donner des leçons d’accordéon. Je me suis dit pourquoi pas, et j’ai pris des leçons il y a assez longtemps, ce qui fait que ma pratique est malheureusement un petit peu éloignée. » Bien que modeste dans sa pratique, Giscard a notamment eu l’occasion de jouer aux côtés de la reine de l’accordéon, Yvette Horner. Clio Weickert. VGE muni de son « piano à bretelles ».
NESPRESSO France SAS SIREN 382 597 821 RCS PARIS 27 rue du Colonel Pierre Avia, 75015 Paris *offre valable en France métropolitaine du 2 au 5 décembre 2020 inclus, voir modalités complètes sur www nespresso com BLACK FRIDAY -20% SUR TOUS NOS CAFÉS * Du 2 au 5 décembre 2020 inclus Pour contribuer au respect des règles sanitaires en vigueur, commandez sur Nespresso.com ou au 0 800 55 52 53 et privilégiez une livraison à votre domicile ou le Click & Collect BLACK FRIDAY = vendredi fou Click & Collect = cliqué-retiré ** What else = Quoi d’autre ? **



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :