20 Minutes France n°3585 2 déc 2020
20 Minutes France n°3585 2 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3585 de 2 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : Gérald Darmanin, ça se tasse ou ça casse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
ACTUALITÉ Darmanin sous pression « Sécurité globale » Avec le recul du gouvernement sur l’article 24, le ministre de l’Intérieur est dans une position délicate Il est au cœur de la crise politique que traverse l’exécutif. Depuis plusieurs semaines, Gérald Darmanin défend la proposition de loi « Sécurité globale ». Mais, avec le recul du gouvernement et de la majorité sur l’article 24, qu’il défendait en personne, le ministre de l’Intérieur se retrouve sous pression. Lundi, Emmanuel Macron a rappelé que l’exécutif se serait bien passé d’une nouvelle polémique. Lors d’une réunion de crise à la mi-journée, le chef de l’Etat a reproché aux cadres de la Macronie, et en particulier Gérald Darmanin, de l’avoir mis dans une « situation qui aurait pu être évitée », ont fait savoir des participants à la rencontre. Après la diffusion de plusieurs vidéos de violences policières, le président des députés LREM, Christophe Castaner, annonçait la « réécriture totale » de l’article 24, qui prévoit de pénaliser la diffusion malveillante de l’image des forces de l’ordre… sans manquer d’égratigner son successeur Place Beauvau. ##JEV#118-84-https://tinyurl.com/y4aj9gka##JEV# Car les sorties de Gérald Darmanin sur le « floutage des policiers » ou l’accréditation des journalistes en préfecture avant les manifestations, épinglées par Castaner, ont agacé jusqu’au sein des ministères. « C’est une initiative personnelle, se désole un conseiller ministériel. Ni l’Elysée ni Matignon n’en ont parlé. On a l’impression qu’il travaille plus sa com que ses dossiers. » A Matignon, on assure que le ministre de l’Intérieur n’est « ni désavoué ni « Je n’ai pas changé de conviction » Gérald Darmanin est resté droit dans ses bottes, lundi soir, lors de son audition par la commission des lois de l’Assemblée nationale  : « Les policiers et les gendarmes ne sont pas assez protégés, je n’ai pas changé de conviction. » Mais celui qui « s’étouffait » en juillet en entendant le terme de « violences policières » a admis lundi qu’il existait « peut-être » des « problèmes structurels » au sein des forces de l’ordre. Pour Bruno Retailleau (LR), l’exécutif va « d’erreur en erreur ». A. Jocard/AFPL. Marin/AFP La communication de Gérald Darmanin agace une partie de la majorité.fragilisé », par la réécriture de l’article 24. « Nous parlons d’une même voix », poursuit l’entourage de Jean Castex. Soutenu par l’Elysée Dans la séquence, Gérald Darmanin conserve deux atouts-clés. D’abord, le soutien des syndicats de police, qui avaient en partie lâché son prédécesseur à Beauvau. Le profil de l’ex-LR est aussi utile à Emmanuel Macron dans la perspective de la présidentielle de 2022. « L’aspiration à l’ordre public est fondamentale chez les Français, de droite comme de gauche, assure un proche de l’exécutif, qui met en avant la popularité de Gérald Darmanin. Ceux qui le nient sont en déconnexion avec ce que les gens vivent. » Laure Cometti et Thibaut Le Gal (avec Clément Giuliano) Les sénateurs dénoncent « l’amateurisme » du gouvernement C’est une patate chaude qui file désormais au Sénat. L’annonce d’une réécriture de l’article 24 de la proposition de loi « Sécurité globale » a déclenché la colère d’une grande partie des sénateurs. « L’exécutif et sa majorité vont d’erreur en erreur », a taclé le patron des sénateurs LR, Bruno Retailleau, rappelant que la réécriture de l’article « dépend désormais du Sénat ». Le texte doit en principe y être examiné en janvier. « L’exécutif s’est pris tout seul les pieds dans le tapis, car l’article 24 vient du gouvernement lui-même, renchérit François-Noël Buffet, sénateur LR du Rhône et président de la commission des lois. Il est mal rédigé, mal mesuré, mal contrôlé. Cet amateurisme incroyable a créé de l’inquiétude. » Les partis de la majorité sont restés évasifs sur la manière dont ils comptent modifier la mesure controversée. Une solution consisterait à retirer l’article 24 du texte pour le recycler dans le projet de loi contre les « séparatismes », présenté le 9 décembre en Conseil des ministres. Autre piste  : attendre que la loi revienne à l’Assemblée après son passage au Sénat. T.L.G. 4 Mercredi 2 décembre 2020 Enquête ouverte après l’agression d’un policier Exclusif Le ministre de l’Intérieur avait dénoncé sur son compte Twitter « des violences inacceptables contre les forces de l’ordre ». Samedi, à l’issue d’une manifestation contre la proposition de loi « Sécurité globale », des heurts ont éclaté à Paris. Ce soir-là, une vidéo d’un policier frappé à plusieurs reprises par des individus, poussé au sol et insulté, a suscité de vives réactions au sein de la classe politique. Une enquête de flagrance pour violences en réunion sur personnes dépositaires de l’autorité publique a été ouverte dimanche par le parquet de Paris, a appris 20 Minutes, mardi. Cette enquête, visant à identifier les auteurs de cette agression, a été confiée à la sûreté territoriale. A l’issue de cette manifestation, 29 personnes ont été placées en garde à vue dont 3 mineurs. Parmi elles, 17 ont été déferrées et 5 ont été jugées en comparution immédiate. Un homme a d’ores et déjà été condamné à six mois de prison avec sursis avec une obligation d’effectuer 105 heures de travaux d’intérêt général. Hélène Sergent n n ru secondes Un « conducteur fou » tue quatre personnes en Allemagne. Ivre et souffrant de troubles psychiatriques, un « conducteur fou » a percuté mardi des passants dans une zone piétonne à Trèves (Allemagne), tuant quatre personnes. La police exclut l’hypothèse d’un motif terroriste. Trois victimes d’essais nucléaires français reconnues par la justice. La cour administrative d’appel de Nancy a reconnu trois Alsaciens, dont un appelé du contingent, comme victimes de l’une des campagnes des essais nucléaires français. Le tribunal a notamment remarqué une insuffisance de surveillance médicale spécifique. Trois adolescents blessés dans un accident de car scolaire. Dans le Doubs, département en proie à d’importantes chutes de neige, un accident de car scolaire s’est produit mardi matin, a-t-on appris auprès de la gendarmerie. Trois collégiens, de 11 à 13 ans, ont été blessés.
Of rir unébit d fou n'a jamai été si raisonnable. 1. 1 I 4, Le 1 111 i 1 Soit pour les nouveaux clients Orange  : remises immédiates de 14 € /mols(1) et remboursement différé de 5 € /mois pour Internet avec changement d'opérateurm. Livebox  : Fore + TV UHD 4K + 1-ixe Souscrivez sur orange.fr ou pour des conseils personnalisés, prenez rendez-vous en boutique au 0 800 02 55 55 (appel et service gratuite -.Ir l'appli Orange et moi et sur notre site. Offre soumise à condition du 19/11/2020 au 25/12/2020 avec engagements, réservée aux particuliers en France métropolitaine, valable sous réserve d'éligibilité. Frais de résiliation  : 50 € . Frais d'activation du décodeur  : (1) Remises immédiates de 9E/mois le Bon Plan et de 5 € /mois la remise La Fibre au prix de l'ADSL. (2) Remboursement différé sur facture de 5E/mois pour les nouveaux clients Internet avec changement d'opérateur après le 19/09/2020. Détails et formulaire sur odr.orange.fr te iie



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :