20 Minutes France n°3584 27 nov 2020
20 Minutes France n°3584 27 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3584 de 27 nov 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Djaïli Amadou Amal, à coeur et à cri.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ACTUALITÉ « Construire une majorité d’adhésion à un programme » Exclusif Le candidat de LFI à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon, répond à « 20 Minutes » A gauche, il s’est lancé le premier. Jean-Luc Mélenchon est candidat à l’élection présidentielle de 2022 et organise son premier meeting de campagne. Cette réunion publique se tiendra samedi, en ligne, crise sanitaire oblige. Le patron de LFI a répondu aux questions de 20 Minutes. Pourquoi organisez-vous un meeting numérique maintenant ? La démocratie ne doit pas être mise entre parenthèses par la pandémie. Qui prend les décisions ? Pourquoi rouvrir ceci et pas cela ? Pourquoi n’y a-t-il pas assez de lits d’hôpitaux ? Les gens ont la tête dans ces questions politiques ! C’est le moment d’intervenir. Olivier Faure, premier secrétaire du PS, a proposé mardi un « contrat de coalition » aux autres formations de gauche pour la présidentielle de 2022. Que répondez-vous ? Je n’ai rien compris ! Les socialistes veulent donner l’impression qu’ils sont très unitaires et que les autres ne le sont pas, moi en particulier. J’ai proposé à deux reprises de faire une fédération populaire. Pour seule réponse, je n’ai eu que des injures. Ce n’est pas en nous maltraitant ou en nous insultant comme l’a fait Olivier Faure que nous pourrons avancer. Notre sujet ce Ouvertures dominicales avant les fêtes Commerces Ils vont pouvoir relever leur rideau, et plus longtemps que d’habitude. Le gouvernement a confirmé jeudi qu’il allait faciliter l’ouverture des commerces les dimanches précédant Noël, et ce dès ce week-end. Lors d’une conférence de presse menée jeudi par le Premier ministre, JeanL. Marin/Pool/AFP Castex (photo), l’exécutif a donné quelques détails. « Nous faciliterons les dérogations pour l’ouverture des commerces le dimanche, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, a renvoyé une instruction aux préfets en ce sens », R. Meigneux/Sipa pour « 20 Minutes » Jean-Luc Mélenchon juge ridicule la « primaire des idées » proposée par le PS. n’est pas le PS, c’est le peuple qu’il a dégoûté de la gauche. Vous ne participerez donc pas à la « primaire des idées » ? C’est une idée ridicule. Qu’est-ce que ça veut dire, une « primaire des idées » ? Un congrès à ciel ouvert ? A quoi sert le PS si n’importe quel passant dans la rue peut fixer son programme ? Les idées, il faut les prendre au sérieux. Comment alors élargir votre base électorale ? J’espère bien convaincre en chemin. J’observe déjà que nos idées avancent. Sur l’annulation de la dette publique, il y a maintenant aussi Arnaud Montebourg. Sur les violences policières, beaucoup de pleutres étaient cachés sous la table a indiqué Alain Griset, le ministre délégué aux PME. « On fait beaucoup de bruit autour de cette annonce, mais le travail du dimanche n’est pas une nouveauté, surtout en décembre », rappelle toutefois Patrick Ertz, vice-président de la CFTC. Les fédérations et associations de commerçants sont satisfaites de cette possibilité d’ouvrir les dimanches dès fin novembre. Dans un communiqué, cinq organisations du secteur demandent que ces autorisations exceptionnelles soient prolongées en janvier. Nicolas Raffin quand on tabassait les « gilets jaunes ». A présent, beaucoup comprennent le risque du fossé qui se creuse entre la police et la population. J’insiste  : il s’agit de construire une majorité d’adhésion à un programme. Le gouvernement porte-t-il une responsabilité dans les violences survenues ces derniers jours ? Sa responsabilité est totale. Le régime est devenu autoritaire et il y a eu un franchissement de seuil ces jours derniers, avec la loi « Sécurité globale ». La violence policière devient la règle, comme place de la République, lundi soir. Une reprise en main républicaine de la police s’impose ! Propos recueillis par Laure Cometti et Thibaut Le Gal Aide pour les saisonniers Le gouvernement a annoncé jeudi une aide pour les travailleurs précaires, saisonniers ou intermittents de 900 € par mois jusqu’en février. La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a précisé que l’aide concernera « ceux qui ont travaillé plus de 60% du temps en 2019 ». Pour les syndicats, le compte n’y est pas. « Au mieux, un saisonnier travaille six mois par an », estime Eric Becker, secrétaire fédéral à FO. Soit moins de 60% du temps. Par ailleurs, « ce n’est pas suffisant pour vivre », ajoute Antoine Fatiga, représentant CGT de la branche saisonniers. 6 Vendredi 27 novembre 2020 Le procès de Sarkozy va bien reprendre Affaire des écoutes Un sursis de quelques jours pour Nicolas Sarkozy. Le tribunal judiciaire de Paris a ordonné, jeudi, la poursuite du procès « des écoutes de Paul Bismuth ». Prévenu dans ce dossier, tout comme l’ancien chef de l’Etat, le magistrat Gilbert Azibert avait demandé, lundi dernier, le renvoi de l’audience en raison de son état de santé et des risques que lui fait courir l’épidémie de Covid-19. « L’expertise [de Gilbert Azibert] a permis d’objectiver qu’il est dans un état de santé satisfaisant », a indiqué Christine Mée, la présidente de la 32 e chambre du tribunal, avant de donner rendez-vous aux protagonistes du dossier lundi à 13 h 30. « On est des pragmatiques, avait confié peu avant Dominique Allegrini, l’avocat du magistrat, à 20 Minutes. Si un expert dit qu’il peut comparaître, il va comparaître. » Une surveillance médicale sera toutefois mise en place deux fois par jour pour s’assurer qu’il se porte bien. Personnage central du dossier, Gilbert Azibert est accusé d’avoir noué un pacte de « corruption » avec Nicolas Sarkozy. Vincent Vantighemnnru secondes Darmanin auditionné à l’Assemblée nationale lundi. Après les dernières violences qui ont entaché l’action des forces de l’ordre, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, sera auditionné lundi par la commission des lois de l’Assemblée nationale. En outre, selon un rapport de l’IGPN, un commissaire est accusé d’un usage disproportionné de la force, place de la République à Paris lundi. Castex souhaite « une nouvelle écriture » de l’article 24. Le Premier ministre, Jean Castex, a déclaré qu’il allait instaurer une commission « chargée de proposer une nouvelle écriture de l’article 24 » de la proposition de loi « Sécurité globale », a indiqué Matignon. L’article prévoit de pénaliser la diffusion malveillante de l’image des forces de l’ordre. General Electric va supprimer près de 300 postes en France. L’américain General Electric s’apprête à supprimer près de 300 postes dans l’Hexagone. Plus d’un millier d’emplois ont déjà disparu en cinq ans sur le site de Belfort (Territoire de Belfort).
VIVREAVECUNE INSUFFISANCE CARDIAQUE:UN QUOTIDIENBOULEVERSÉ L’insuffisance cardiaque est une maladie encore méconnue dugrand public. Ses symptômes (essoufflement, prise de poids rapide, œdèmes, fatigue) sont souvent confondus avec les signes du vieillissement. Pourtant, une personnes sur cinq peut êtreaffectéeaucours de sa vie. Unemaladie grave, qui évolue en silence L’insuffisance cardiaque est une maladie chronique graveetévolutive qui toucheplus d’un million de personnes en France, dont 10% des plus de 70 ans. Leur cœur, affaibli et incapable de se contracter normalement, ne pompe plus assez desang pour couvrir les besoins en oxygène de l’organisme. Pendant longtemps, l’organisme fait face en mettant en place des mécanismes de compensation (accélérationdurythme cardiaque, augmentation du volume cardiaque), mais ceuxci finissent par aggraver l’état de santé. Chaque année, plus de 165 000 hospitalisations et 70 000 décès sont dus àcette maladie (4,5 fois plus que l’infarctusdumyocarde) 7. Dans la peau d’une personne insuffisancecardiaque Malgré cette situation alarmante, l’insuffisance cardiaque reste méconnue. Pour preuve, seulement 3% des personnes sont capables d’en identifier les symptômes les plus courants  : EPOF (Essoufflement, Prise de poids, Œdème, Fatigue) souvent pris pour les signes du vieillissement. Pour faire prendre conscience de la gravité de cette maladie, Novartis, en collaboration avec les associations de patients (Alliance du cœur, Association pour les Patients Insuffisants Cardiaques et leurs proches, Association Vie Et Cœur, Association pour le Soutien à l’Insuffisance Cardiaque), adéveloppé une approche inédite sur le site suistoncoeur.fr. Plongezdans la vie d’un patient insuffisant cardiaque àtravers une vidéo immersive. L’objectif ? Faire découvrir les symptômes et leurs conséquences sur la vie quotidienne des patients. Quatresymptômes àsurveiller Bien connaître les symptômes de l’insuffisance cardiaque permet d’en repérer les premiers signes et d’intervenir auplus vite. Pour s’en souvenir facilement, le Groupe Insuffisance 1personne sur 5 peut êtreaffectée au cours de sa vie Cardiaque et Cardiomyopathie (GICC) * les a désignés sous l’acronyme EPOF  : Essoufflement au repos et/ou àl’effort, Prise de poids rapide (2-3 kg en quelques jours), Oedèmes deschevilles puis des jambes, Fatigue excessive par rapport à l’effortfourni.L’apparition d’un de ces signesdoit conduire àcontacter immédiatement son médecintraitant ou son cardiologue. *Groupe de la Société Française de Cardiologie dédié àl’insuffisance cardiaque et aux cardiomyopathies Desdifficultés quotidiennes Si les symptômes apparaissent tout d’abordlors des efforts, ils surviennent ensuite lors des activités habituelles, puis lors d’une activité moindrequ’àl’accoutumée, et enfin aurepos. Préparer ses repas, faire satoilette, s’habiller... Toutes les tâches courantes de la vie quotidienne deviennent plus difficiles. L’insuffisance cardiaque peut alors rapidement devenir invalidante. S’ils laissent la maladie progresser, Publi-communiqué les patients peuvent vite se retrouver en situation de dépendance. Améliorer la qualité de vie des patients La prise encharge des patients repose àlafois sur une bonne hygiène de vie et un suivi médical régulier. Son objectif  : rallonger les périodes sans symptômes pour retarder les épisodes d’aggravation (décompensations aiguës), améliorer la qualité de vie des patients etéviter leur hospitalisation. Pour cela, la surveillance du patient doit être quotidienne, et se faire demanière coordonnée entre les professionnels de santé, les proches et le patient lui-même. Desprochessur qui compter Les proches ont eneffet un rôle précieux dans le dépistage et/ou l’aggravation de l’insuffisance cardiaque. Celle-ci progressant de manière insidieuse, certains patients s’adaptent sans même s’en rendre compte ou l’attribuent au vieillissement ; d’autres, comme pourtoute maladie chronique, risquent, avec le temps, de moins bien suivre leur traitement. Quelle que soit la situation, les proches sont parfois mieuxàmême de noter l’apparition ou la dégradation d’un symptôme et d’inciter le patient àconsulter. www.suistoncoeur.fr -Facebook/SuisTonCoeurOfficiel I530118 –novembre 2020 -Novartis Pharma SAS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :