20 Minutes France n°3584 27 nov 2020
20 Minutes France n°3584 27 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3584 de 27 nov 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Djaïli Amadou Amal, à coeur et à cri.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
V. Isoré ACTUALITÉ La lutte contre le sida continue Santé La présidente de Sidaction, Françoise Barré-Sinoussi, rappelle qu’on ne guérit pas de la maladie Avec son logo ruban rouge, Sidaction est connue de tous. En revanche, les mécanismes du sida, la prise en charge de la maladie et les défis de la recherche sont moins clairs pour le grand public. A l’occasion, mardi, de la Journée internationale de lutte contre le sida, Françoise Barré-Sinoussi (photo), présidente de Sidaction, participera lundi à une soirée spéciale sur France 3 (lire l’encadré), dont 20 Minutes est partenaire. Depuis la création de Sidaction en 1994, comment les traitements contre le VIH ont-ils évolué ? La prise en charge thérapeutique a beaucoup évolué. A la fin des années 1990, les patients devaient prendre des dizaines de comprimés chaque jour. Aujourd’hui, un comprimé par jour suffit. En outre, la performance de ces médicaments est telle qu’elle entraîne une charge virale indétectable  : les patients ne transmettent plus le virus. Quelles sont les nouvelles pistes thérapeutiques explorées ? Grâce aux trithérapies, il est possible de vivre avec le VIH. C’est évidemment un point positif, mais c’est un traitement à prendre à vie. Or, les patients le disent, c’est compliqué d’être adhérent à ce Le ras-le-bol des infirmières scolaires face à la crise sanitaire Mobilisation C’est une profession dont on parle peu. Et qui, pourtant, est en première ligne dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19. Jeudi, le Syndicat national des infirmières conseillères de santé (Snics) organisait une mobilisation nationale et un congrès extraordinaire (à distance), afin notamment d’alerter sur les conditions de travail, dégradées par l’épidémie et les décisions gouvernementales, des infirmières scolaires. Depuis la rentrée, ces dernières sont chargées d’expliquer les gestes barrières et de réaliser le « contact-tracing » quand un élève est infecté. « La charge de travail devient intenable, prévient Saphia Guereschi, secrétaire générale du Snics. On a des collègues en burn-out, qui démissionnent. F. Naeem/AFP (illustration) traitement toute la vie. L’une des priorités est de développer des traitements qui pourraient induire une rémission. Dans le contexte actuel de pandémie du Covid-19, qu’attendez-vous de cette Journée de lutte internationale contre le sida ? Les gens n’ont plus conscience du danger. Il y a une démobilisation du grand public, mais elle existait avant le Covid-19. Par la voie du Sidaction, nous nous battons pour soutenir la recherche et les associations, qui apportent beaucoup aux personnes touchées par l’infection. Beaucoup cherchent à sortir de l’Education nationale. » Alors, quand le 6 novembre, ces professionnels de la santé scolaire découvrent qu’ils seront en plus sollicités pour réaliser les tests antigéniques dans les établissements, ça a été la goutte de trop. « C’est normal d’être sollicité en tant que professionnel de santé, mais les moyens ne nous sont pas donnés pour faire face à cette crise, explique la secrétaire générale du syndicat. On a la certitude que d’autres professionnels seraient disponibles, notamment des infirmières libérales. » Le Snics suggère également, dans une lettre au ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, d’installer des espaces de dépistage proches des établissements. Oihana Gabriel S. Garcia/AP/Sipa Quelles sont les conséquences de cette démobilisation ? Les nouveaux cas d’infection en France touchent les jeunes, mais aussi des personnes de plus de 50 ans. S’ils s’infectent, c’est qu’ils ne prennent plus de précautions. Mais pourquoi ? Notre dernière enquête annuelle montre que 23% des jeunes se sentent mal informés et pensent même que l’on guérit du sida, or on n’en guérit pas ! Cette mésinformation montre combien il faut réactualiser la communication et l’information sur le VIH. Propos recueillis par Anissa Boumediene Le président du Burkina Faso réélu au premier tour. Le président sortant Roch Marc Christian Kaboré (photo) a été réélu dès le premier tour (57,87% des suffrages) à la tête du Burkina Faso pour un deuxième mandat, a annoncé jeudi le président de la Commission électorale indépendante, Newton AhmedBarry. L’opposition, accusant le pouvoir de fraudes, a dit prendre acte des résultats, tout en se réservant le droit de recours. 4 Vendredi 27 novembre 2020 « La recherche poursuit ses travaux pour développer de nouvelles thérapeutiques », explique la présidente de Sidaction. Soirée de remobilisation Après la diffusion du film 120 Battements par minute à 21 h 05, un débat sera organisé. L’occasion pour Françoise Barré- Sinoussi d’appeler à l’unité  : « Les sources d’espoir sont nombreuses, alors que la recherche poursuit ses travaux pour développer de nouvelles thérapeutiques. Mais tout cela n’est possible que si le grand public se remobilise face au sida. » Le vaccin d’AstraZeneca demande une étude supplémentaire. Le vaccin contre le Covid-19 développé par le laboratoire britannique AstraZeneca et l’université d’Oxford nécessite une étude de plus, a indiqué jeudi le directeur général du groupe. Selon lui, ces procédures ne devraient toutefois pas retarder l’approbation des régulateurs dans l’Union européenne. La Sécu propose un demi-milliard aux médecins. Après deux mois de négociations sur l’organisation des soins, l’Assurance-maladie a proposé près de 550 millions d’euros aux syndicats de médecins libéraux. Ces derniers jugent cependant la somme encore insuffisante pour signer un accord.
or dr Livebox Up Série Limitée  : Fibre + TV + Fixe + OCS + Netflix Offre soumise à conditions valable du 19/11/2020 au 05/01/2021 en France métropolitaine, pour toute première souscription, engagement de 12 mois. Souscrivez sur orange.fr ou pour des conseils personnalisés, prenez rendez-vous Doutique au 0 800 02 55 55 (appel et service gratuits), sur l'appli Orange et moi et sur notre site. Le prix comprend le Pack OCS + Netflix Standard HD à 9E/mois pendant 12 mois, puis 19,99E/mois, avec 14f/mois de remise immédiate et 5 € /mois remboursés pour les nouveaux clients Internet avec changement d'opérateur après le 19/09/2020. Détail et formulaire sur odr.orange.fr orange



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :