20 Minutes France n°3583 26 nov 2020
20 Minutes France n°3583 26 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3583 de 26 nov 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Diego Maradona.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
CULTURE :  : « e"..- -=r.:.ee 12 Jeudi 26 novembre 2020 Ils ne font pas encore de claquettes… Déconfinement Musées et théâtres vont rouvrir en minijauge, mais sont déjà remplis de doute Le bout du tunnel, vraiment ? Plusieurs acteurs de la culture semblent, à la suite des mesures d’Emmanuel Macron sur le déconfinement à venir, comme pris dans les phares d’une voiture. Alors que le président de la République a annoncé, notamment, que cinémas, théâtres et musées pourraient à nouveau accueillir du public à partir du 15 décembre, de très nombreuses questions demeurent. A quoi va ressembler le nouveau protocole sanitaire ? Réponse dans quelques jours, affirme le ministère de la Culture. D’ici là, l’optimisme est de mise. Cet été, puis au mois de septembre, théâtres et musées avaient connu un afflux de spectateurs et visiteurs que la seconde vague est venue faire violemment refluer. « Pour prolonger une exposition, il faut renégocier chaque prêt d’objet. » Constance Rubini, directrice du Madd-Bordeaux « On a bien senti en septembre qu’il y avait un besoin, un réel besoin de culture », constate Jean-Marc Dumontet, propriétaire de plusieurs théâtres à Paris. Avec cette annonce de réouverture prochaine, une nouvelle La Sylphide, ballet de Noël, va pouvoir se produire. N. Chauveau/Sipa M. Bosredon/20 Minutes Les équipes des théâtres et musées n’ont pas cessé de travailler d’arrache-pied malgré leurs fermetures. phase commence. Mais le travail, lui, n’a jamais cessé. « Pour les pièces qui étaient en cours, c’est difficile de rester mobilisés, reprend Jean-Marc Dumontet. Mais c’est possible… En revanche, on navigue à vue pour ce qui est des créations qu’il faut lancer. Sans calendrier, on était perdus. » Dans les musées, aussi, le travail a continué. La difficulté est de pouvoir prolonger les expositions ouvertes juste avant le confinement. Fruits de longs mois de travail, ces événements sont conçus pour accueillir du public sur plusieurs mois. « Pour prolonger une exposition, il faut renégocier chaque prêt d’objet », explique Constance Rubini, directrice du Madd-Bordeaux. Théâtres et musées sortent aussi exténués de ce second confinement, à cause du développement des offres en ligne. « Le travail que ça demande, il n’est pas du tout virtuel », souligne Constance Rubini. Certains théâtres ont dû développer des captations de leurs spectacles un peu en catastrophe. « On ne savait pas faire, on a essayé, on s’est plantés, rigole un directeur de théâtre qui souhaite rester anonyme. La Comédie-Française et le Théâtre de la ville, quand ils s’y mettent, ça dépote. Mais pour les plus petites structures, l’innovation numérique dont a parlé Emmanuel Macron, ça demande un boulot de dingue. » Benjamin Chapon … Mais l’opéra de Bordeaux, lui, chante un air libérateur Soulagé et heureux. Olivier Lombardie, l’administrateur général de l’Opéra national de Bordeaux, voit « enfin le bout du tunnel » après l’annonce de la réouverture des théâtres et salles de spectacle au 15 décembre. « Nous avions des échos plutôt optimistes depuis 48 heures, même s’il y a quelques jours encore je n’y croyais pas du tout. » Reste maintenant à connaître les conditions précises d’accueil du public, qui devraient être annoncées ce jeudi. « Il est possible que ce ne soit pas une demi-jauge, que ce soit plus drastique que cela, craint Olivier Lombardie. En revanche, nous sommes très heureux du système d’horodatage, qui va nous permettre de jouer le soir sans proposer des horaires quasi impossibles au public. » L’établissement bordelais, qui ne s’était pas arrêté depuis sa reprise en septembre, est en tout cas prêt pour cette réouverture. « Notre choix de ne rien supprimer pendant le confinement est aujourd’hui validé, car toutes nos équipes sont prêtes à reprendre, ajoute Olivier Lombardie. Nous avons effectivement poursuivi notre programmation sans public dans la salle, et quasiment toutes nos représentations ont eu lieu et ont été captées. » Enfin, l’Opéra de Bordeaux est ravi de pouvoir donner La Sylphide, son ballet de Noël  : « Cela représente des coûts énormes. » A Bordeaux, Mickaël Bosredon r- Fin d’écran noir pour les cinémas Les exploitants de salles ont poussé un grand soupir de soulagement lorsqu’ils ont appris de la bouche d’Emmanuel Macron que les cinémas allaient pouvoir rouvrir le 15 décembre. A l’arrêt depuis le 29 octobre et après trois mois de fermeture au printemps, les professionnels avaient bien besoin de cette bonne nouvelle. « Nous savons que nous avons une épée de Damoclès au-dessus de la tête, mais nous sommes optimistes pour l’avenir. Nous serons prêts pour la réouverture », confie Richard Patry, président de la Fédération nationale des cinémas français, à 20 Minutes. Et d’expliquer que 25 millions de spectateurs étaient revenus au cinéma après le premier confinement, sans que le moindre cluster soit à déplorer dans les salles. Un système d’horodatage Les raisons de se réjouir sont nombreuses pour Richard Patry et ses collègues. Le gouvernement a accepté le principe de tickets horodatés permettant de conserver la séance de 20h. « Nous avions proposé ce système lors du premier couvre-feu, se souvient-il. Le voir adopter est bénéfique, cela signifie que les spectateurs pourront se rendre au spectacle après le travail, puis rentrer ensuite chez eux en toute légalité. » Le 15 décembre, jour J de la réouverture, sera consacré aux œuvres sorties le 28 octobre, tels ADN, de Maïwenn, ou Garçon chiffon, de Nicolas Maury. Caroline Vié
CULTURE L’affaire Dupont de Ligonnès sort en livre ##JEV#118-71-https://tinyurl.com/y38jpyxw##JEV# (e)nn13 Jeudi 26 novembre 2020 Avis de lecture aux jeunes chevaliers Littérature Estelle Tolliac présente « Noir de lune », premier roman lauréat du prix « 20 Minutes » mis en vente ce jeudi Le roman Noir de lune ? Voilà « une épopée héroïque au souffle romanesque à lire absolument ». Le conseil vient de l’écrivain Maxime Chattam, président du jury du prix 20 Minutes du roman, sur le bandeau de couverture du premier livre d’Estelle Tolliac, qui sort ce jeudi. « J’ai un faible pour les personnages comme Kriss de Valnor dans la saga de BD Thorgal. » Estelle Tolliac, autrice « C’est un travail qui se compte en années de vie, insiste l’autrice, professeure de lettres de 38 ans. Je l’ai commencé, je n’étais pas mariée. Librairie Que les lecteurs déçus de ne pas avoir réussi à mettre la main sur l’un des deux exemplaires de Society consacrés à l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès se rassurent. Après son succès en kiosques cet été, l’enquête du magazine de société sera réunie dans un livre à paraître le 9 décembre, ont annoncé mercredi les éditions So Lonely et Marabout. Très étayée et révélant plusieurs éléments inédits concernant le passé du principal suspect de la tuerie de Nantes, qui a eu lieu en avril 2011, et celui de son entourage, l’enquête de Society, publiée en deux volets les 23 juillet et 6 août, avait été vendue à 400 000 exemplaires, rencontrant un engouement du public « proche de la folie », selon les termes de Franck Annese, le patron de So Press, éditeur du magazine. C’est son contenu intégral (mais rien de plus) qui est reproposé à la lecture dans un ouvrage de 192 pages baptisé Xavier Dupont de Ligonnès, l’enquête. Frédéric Brenon M. Willequet Valinco/Sipa L’autrice a écrit un roman d’aventures, d’initiation et à l’univers fantasy. Entre-temps, j’ai eu deux enfants. » Sur le thème « l’avenir appartient à la jeunesse », l’écrivaine haut-savoyarde a propulsé ses jeunes personnages dans un monde imaginaire, à une époque plus médiévale que contemporaine. C’est ce qui donne son vernis fantasy à un excellent récit d’aventures. Roman d’initiation, aussi, où les « premières fois » ne manquent pas. Les personnages vont s’entraider pour sauver une princesse rescapée d’un massacre et éviter une guerre entre peuples. Patreon, la plateforme qui garde les youtubeurs en forme Crowdfunding 2.0 Non, YouTube, ce n’est pas que Squeezie, Tibo InShape et Natoo. Derrière ces grands noms aux millions d’abonnés se cache une liste interminable de créateurs. Et les revenus publicitaires de YouTube sont un Les revenus publicitaires de YouTube sont un Graal que peu atteignent. Noir de lune est un roman saisissant par la modernité des intrigues qui s’entremêlent, tout en fustigeant les préjugés sexistes et racistes. Les femmes y jouent un rôle déterminant. « J’ai toujours aimé les caractères de femmes fortes et indépendantes, explique l’écrivaine. J’ai un faible pour les personnages un peu doubles, comme Kriss de Valnor dans la saga de BD Thorgal. Et j’ai imaginé des méchants dont la cruauté est à la frontière de l’humanité. Je suis une grande Graal que peu atteignent. C’est face à ce constat que Jack Conte, musicien américain, décide en 2013 de créer une plateforme sur laquelle des contributeurs, en échange d’un investissement pécuniaire, auraient accès à un contenu privilégié. Patreon est né. Ina Mihalache confie gagner l’équivalent d’un smic, avec 360 contributeurs. Ina Mihalache, plus connue sous son pseudonyme Solange te parle, a décidé de rejoindre Patreon pour s’éloigner du terrain miné que peut parfois représenter YouTube  : « On attire toutes sortes de commentaires et de gens qui ne comprennent pas l’humanité du créateur qui est derrière », explique la youtubeuse à 20 Minutes. De plus, avec 360 contributeurs, Ina Mihalache confie gagner l’équivalent d’un smic. « Notre but est de faire en sorte que notre outil soit leur source de revenus principale », affirme Thomas Roch, directeur marketing France de Patreon. Clément Rodriguez En deux tomes La longueur du manuscrit d’origine (plus de 700 pages) a incité Les Nouveaux Auteurs et Prisma Media, nos partenaires chargés de l’édition du livre, à le sortir en deux tomes. Le second, à paraître au printemps 2021, s’intitulera Bleu de lune. amatrice de littérature de genre, de BD, de films d’horreur, et notamment de films de zombies… Malgré tout, je n’ai pas voulu exagérer les passages violents. Noir de lune est un roman de chevalerie, que j’ai souhaité rendre accessible à de jeunes lecteurs. » Estelle Tolliac caresse déjà l’envie de publier un troisième tome (lire l’encadré). Qui s’appellerait Rouge de lune ? Le temps le dira, mais on a guère de doute. L’avenir n’appartient pas seulement à la jeunesse, mais aussi aux auteurs audacieux. Stéphane Leblanc Podcast Qui est Estelle Tolliac, la grande gagnante ? Cu secondes En évoquant sa fausse couche, Meghan Markle brise un tabou. Mercredi, en parlant de sa fausse couche dans le New York Times, Meghan Markle a brisé un tabou, ont salué plusieurs associations. Ecrit à la première personne, l’article de la duchesse de Sussex décrit aussi la souffrance de son mari, le prince Harry. Thibault de Montaigu remporte le prix de Flore. Le romancier Thibault de Montaigu a remporté mercredi le prix de Flore avec La Grâce (Plon), récit de la rédemption d’un homme qui devient franciscain. Ce prix a l’originalité d’offrir à son lauréat un verre de pouilly-fumé chaque jour pendant un an au célèbre café-restaurant, à Paris, sur un verre gravé à son nom. Marina Foïs présentera la cérémonie des César. Il y aura bien une édition des César l’an prochain, et elle sera présentée par Marina Foïs. L’actrice populaire a été désignée « maîtresse de cérémonie » des César 2021, a annoncé Canal+. Elle succède ainsi à Florence Foresti.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :