20 Minutes France n°3578 16 nov 2020
20 Minutes France n°3578 16 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3578 de 16 nov 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : natalité, pas toujours un jeu d'enfant.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
La vie est Belt ENGAGÉS A 27 ans, Hubert Motte (photo) fait travailler quatre personnes en situation de handicap dans l’atelier de La vie est Belt. La vie est Belt en a dans le ventre Upcycling La société transforme les pneus usagés en accessoires de mode avec l’aide de salariés handicapés Redorer le blason de la consommation, une idée saugrenue en 2020 ? Pas tant que cela si l’on en croit l’aventure La vie est Belt. Fondée il y a presque quatre ans par Hubert Motte, cette entreprise lilloise s’attelle à démontrer que le cycle de consommation peut être vertueux. Grâce à une production raisonnée basée sur le recyclage de matières premières et une fabrication confiée à des adultes en situation de handicap, le jeune patron tente de nous prouver qu’une entreprise peut avoir un impact positif. Parce que justement « produire positif, c’est réconcilier les gens avec une consommation responsable et raisonnable », assure Hubert Motte, le créateur de La vie est Belt. Son produit phare, c’est la ceinture en pneus de voitures et de vélos recyclés. A l’origine de cette idée, un constat alarmant  : « Chaque année en Europe « Je suis parti de zéro, et aujourd’hui je sais fabriquer une ceinture de A à Z. » Gaëtan, salarié près de 10 millions de pneus en tout genre sont mis à la poubelle et incinérés. » Un processus de destruction à la fois coûteux pour les entreprises et extrêmement polluant pour la planète. Sorti d’une école d’ingénieurs et riche d’une expérience dans une entreprise française de grande distribution de sport et de loisirs, Hubert voit alors dans ce tas de déchets une mine d’or. Un constat dramatique Sa matière première en poche et après avoir lui-même confectionné ses premières ceintures depuis sa colocation lilloise, le chef d’entreprise veut aller encore plus loin dans sa vision positive de l’entrepreneuriat. Il se nourrit alors d’un autre constat dramatique  : en France près de 500 000 personnes en situation de handicap sont au chômage en 2017. Raison pour laquelle il décide de s’associer à la société AlterEos, qui propose un travail protégé à des adultes fragilisés par le handicap. « Travailler avec des personnes en situation de handicap coulait de source pour moi et s’inscrivait parfaitement dans les valeurs que je voulais insuffler à La vie est Belt », explique le jeune entrepreneur. Christophe a été le premier à rejoindre l’aventure en 2017. Formé à l’époque par Hubert Motte lui-même, il est aujourd’hui le plus expérimenté et a « largement dépassé le maître ». Suivront ensuite Gaëtan, Anne et Kamel qui n’avaient, pour aucun d’entre eux, jamais travaillé dans la maroquinerie. « Moi je suis parti de zéro et aujourd’hui je sais fabriquer une ceinture de A à Z », raconte fièrement Gaëtan, salarié de l’atelier depuis trois ans. Une collaboration qui prend du temps, qui doit s’installer dans un climat de confiance et qui n’est pas toujours évidente, de l’aveu de tous. « Former des personnes en situation de handicap demande plus de patience, c’est certain », confie Hubert. « Nous avons dû stopper toutes les ventes et la production des ceintures le temps de former Christophe par exemple », ajoute-t-il. De son côté, Gaëtan confesse que les changements de gabarits ou de modèles de ceinture peuvent parfois être difficiles à assimiler pour lui mais, comme il l’assure, « il Ecologique, sociale et locale, la PME d’Hubert Motte se veut triplement vertueuse. 14 Novembre 2020 finit toujours par s’en sortir ». Malgré la crise sanitaire qui a stoppé quelques semaines sa production, La vie est Belt peut se targuer aujourd’hui d’être une entreprise complètement autosuffisante, qui n’a pas besoin de se serrer la ceinture. Leur gamme de produits s’est d’ailleurs élargie avec des masques et caleçons fabriqués à partir de vieux draps recyclés. Côté équipe, Hubert espère pouvoir la faire grandir rapidement avec comme objectif, pour 2021, de rendre la vie plus belt, évidemment. Camille Poher
ENGAGÉS Nouvelle ère pour les aires de jeu Accessibilité La première aire ludique inclusive de France a vu le jour cet été à Vannes et peut accueillir tous les publics Le samedi vers 15 h 30, c’est l’heure de pointe sur l’aire de jeux de Tohannic, à Vannes (Morbihan). Les bandes d’enfants vont et viennent autour d’une trentaine de structures agréées (balançoires, structure multiactivités, parcours sensoriel, toboggans…) dans un décor de fleurs aux couleurs acidulées. Sur le trampoline, Louna, une blondinette de 7 ans, s’éclate aux côtés de Madenne et d’Amaël qui s’en donnent à cœur joie. En fauteuil roulant comme Louna, Thaïs, 13 ans, et Lucie, 11 ans, attendent leur tour, entourées de leurs parents… Il y a quelques mois, avant que cet espace de 750 m² ne soit inauguré, les trois fillettes polyhandicapées regardaient toujours de loin les autres enfants jouer dans les squares… Un obstacle de 1,5 à 2 cm au sol ou un revêtement de copeaux #dyslexique #hémophile #malentendante de bois suffit à leur en interdire l’accès. Alors, faire du trampoline ? N’y songeons même pas… C’est bien pour permettre à tous les enfants de faire valoir leur droit aux loisirs que Le Tiroir ouvert, une association de parents d’enfants handicapés, s’est mobilisée à partir de 2017 autour de ce projet. La France accuse du retard « En vacances à Tarifa, en Espagne, nous avons découvert un espace ludique totalement adapté, se souvient Laure, la mère de Lucie. Après des recherches, nous avons constaté que des entreprises spécialisées fabriquaient des balançoires à plateau ou des trampolines aux normes PMR (personnes à mobilité réduite) pour l’Espagne ou la Grande-Bretagne, des pays qui sont en avance sur le sujet. Pas pour #paraplégique #diabétique #autiste A. -E. Bertucci/20 Minutes Cet espace de 750 m² peut recevoir tous les enfants de 2 à 14 ans. la France. » Psychomotricienne de formation, Laure fait également partie de la commission communale d’accessibilité. « Très vite, le projet a trouvé un écho favorable auprès de la collectivité », se souvient Chrystel Delattre, adjointe au maire en charge de l’accessibilité et l’inclusion. En 2018, la programmation est lancée pour un investissement de 500 000 € . En 2019, c’est l’entreprise Proludic, installée à Vouvray (Indreet-Loire), qui est retenue. En juillet 2020, l’aire de jeu inclusive Les Fleurs de Tohannic se découvre au public. A tous les publics, sans distinction. Anne-Elisabeth Bertucci #épileptique #bipolaire #cardiaque #caniyFe a Shutterstock. 15 Novembre 2020 Un projet qui essaime La ville de Gouesnou (Finistère) s’est dotée d’une aire de jeux sportive, ludique et inclusive, pour la somme de 150 000 € . L’inauguration a eu lieu le 20 septembre. Installé dans le quartier de Kerloïs, ce projet est le fruit d’une collaboration entre les collectivités locales (Brest métropole et la commune), les associations et les parents d’enfants en situation de handicap. Le site de la mairie indique également vouloir mettre à disposition du mobilier urbain inclusif dans la zone. modis VOUSAVEZ LE BON PROFIL POUR REJOINDRE MODIS, QUEL QUE SOIT VOTRE HANDICAP Tous différents, Tous compétents ! SOCIÉTÉ DE CONSEIL EN INGÉNIERIE ET SERVICES NUMÉRIQUES DANS LES « SMARTINDUSTRIES » www.modisfrance.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :