20 Minutes France n°3577 12 nov 2020
20 Minutes France n°3577 12 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3577 de 12 nov 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : interview d'Aya Nakamura.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
R. Meigneux/Sipa pour « 20 Minutes » 20 MINUTES AVEC Aya Nakamura, artiste francophone la plus écoutée au monde « Il y a des goûts musicaux qu’on ne peut pas diriger » Musique Chaque semaine, un témoin commente un phénomène de société Plus de deux milliards de vues cumulées sur YouTube. Un deuxième album (Nakamura, sorti en 2018) vendu à plus d’un million d’exemplaires à travers la planète, et certifié disque de diamant en France. En deux ans seulement, grâce à ses nombreux tubes comme Copines, Pookie ou Doudou, Aya Nakamura, 25 ans, est devenue « l’artiste francophone la plus écoutée au monde ». Consciente de ne pas forcément faire l’unanimité, la jeune femme accepte les critiques sans sourciller et se soucie, surtout, de faire la musique qu’elle aime. Avec votre deuxième album, vous avez rencontré un succès soudain et immense. Comment l’avez-vous vécu ? Je n’avais pas assez de recul, je pense que j’ai savouré les choses comme elles venaient. Je ne me disais pas que j’étais la meilleure et que c’était un truc de ouf ce qu’il se passait. C’était un kif, mais j’avais vraiment la tête dans le guidon. Pendant plusieurs mois, en France, on vous a demandé sans cesse d’expliquer vos textes, votre nom a été écorché à plusieurs reprises, notamment aux NRJ Music Awards 2018… Cela vous a-t-il agacée, voire blessée ? Ça m’a agacée, et j’ai montré mon mécontentement. Je suis quelqu’un de très impulsif, dès que je ne suis pas contente ou qu’il y a un truc qui ne me plaît pas. Je ne sais pas faire semblant. Pour ce qui est d’expliquer mes textes, au début, deuxtrois fois, c’est marrant. Par la suite, on voit ça comme un manque de curiosité, ou du dédain. C’est relou, oui. ##JEV#119-89-https://tinyurl.com/y6eld42s##JEV# Vous êtes devenue, au fil des mois, l’artiste francophone la plus écoutée au monde. Avez-vous le sentiment que votre musique a été mieux comprise à l’étranger qu’en France ? Il y a des goûts musicaux qu’on ne peut pas forcément diriger et, moi, je suis arrivée avec un style atypique. C’est normal que des gens se demandent pourquoi je continue à faire de la musique, qu’ils ne perçoivent pas mon art comme de la musique ou qu’ils ne me perçoivent pas comme une vraie chanteuse. Ça, je pouvais le comprendre, je me disais que c’était normal. En général, en France, on voit Aya Nakamura comme la chanteuse qui chante pour les boîtes de nuit, alors que ce n’est pas du tout mon cas… Je ne me suis pas dit que j’avais un meilleur accueil à l’étranger, mais je peux comprendre que, en dehors de la France, il y a une autre manière de voir ma musique. A travers vos chansons, vous vous décrivez comme une femme indépendante, qui gagne sa vie toute seule. Etre une femme forte, de pouvoir, c’est une image de vous qui vous plaît ? Je ne suis pas forcément une femme de pouvoir, j’aime bien dire ce que je pense, c’est tout ! Vous parlez de mon titre Mon Lossa ? Ou de Biff ? Parce que c’est le son où je mentionne l’argent. Mais, en vérité, dans cette chanson, je parle d’une relation amoureuse. Dans l’un des titres bonus de votre nouvel album, 8 Jeudi 12 novembre 2020 A l’occasion de la sortie, vendredi, de son troisième album (Aya), Aya Nakamura s’est confiée sur son succès planétaire et sa gestion de la notoriété. « A l’étranger, il y a une autre manière de voir ma musique. » « Avant, il n’y avait que du sarcasme. Là, je m’ouvre plus. » vous dites  : « Je vais assumer que je ne suis plus la même qu’avant. » En quoi êtes-vous différente, désormais ? Avant, j’étais plus naïve, je voulais toujours voir le côté positif des choses. Maintenant, je suis plus terre à terre, j’ai moins la tête dans les nuages. Dans cet album, plus calme, plus personnel, vous parlez de vos sentiments, de vos failles… On a un peu l’impression que vous vous dévoilez plus… Je ne sais pas. Peut-être que je raconte beaucoup plus de choses. Avant, il n’y avait que du sarcasme. Là, je m’ouvre aussi un peu plus. Sur les réseaux sociaux, vous Le contexte 20 Minutes a rencontré l’autricecompositriceinterprète française à l’occasion de la sortie, vendredi, de son troisième album, Aya. Une sortie annoncée avant le reconfinement et qui n’a pas été décalée  : « Je ne sais pas quand on sortira de tout ça, justifie-t-elle. Autant essayer de motiver les gens. » parlez d’un autre amour, celui de la famille. Vous avez publié une vidéo de votre petite fille  : elle a pu vous aider à relativiser ce tourbillon de la notoriété ? Je sais qu’elle me voit comme sa maman, et non comme Aya Nakamura, ça joue aussi. Parfois, on peut avoir des proches qui ne voient que notre notoriété et qui, sans s’en rendre compte, peuvent changer. Mais je pense que, pour ma famille, ma fille, je resterai toujours Aya. 99 Propos recueillis par Clio Weickert
.. ; 7... : -r.01... le 7...g.. e b. w... i -4'..4"q0 ; 7 gitie.:...-reih.]:16.. 4:.e le, V 4,. ;tzeliillie,. -T.*. FNAC SA - RCS CRETEIL 775 661 390 de. VOUS COMMANDEZ SUR FNAC.COM ET VOUS SOUTENEZ AUSSI VOS MAGASINS RÉCUPÉREZ VOS ACHATS CLICK& FNAC.COM EN (II ceLLEcT DANS VOTRE MAGASIN PRÉFÉRÉ DANS LE STRICT RESPECT DES MESURES SANITAIRES fnace E dO



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :