20 Minutes France n°3577 12 nov 2020
20 Minutes France n°3577 12 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3577 de 12 nov 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : interview d'Aya Nakamura.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
GRAND PARIS Des kits de toute bonté Solidarité OlaTaNea distribue des produits de première nécessité aux sans-abri depuis le premier confinement Une idée qui vient d’un constat, d’un moment. « J’ai décidé de me lancer pendant le confinement, car j’avais du temps et il y avait chez les sans-abri un besoin plus pressant que d’habitude », explique Anne-Gabrielle Compagnon. A cette époque, cette femme de 35 ans s’engage en faveur des SDF dans la capitale en leur fournissant des kits de survie, sponsorisés par les citoyens grâce à sa plateforme Olatanea.com. Hygiène et premiers soins « Les gens achètent les kits, et je me charge de les distribuer aux SDF », résume-t-elle. Des sacs à dos composés de produits de première nécessité. Un kit d’hygiène, proposé à 39  € , contient brosse à dents, dentifrice, savon, lingettes, mouchoirs, serviettes hygiéniques et tampons. Un autre type de kit est davantage tourné Mark ha The.pclore A.-G. Compagnon/OlaTaNea Maria Tob -15 Les sacs à dos distribués sont financés en ligne par les citoyens. vers les premiers soins, un kit « très apprécié », relève Anne-Gabrielle Compagnon. On y trouve masques et gel hydroalcoolique, produit désinfectant, pansements, bandages. « Dans la rue, les blessures peuvent très vite dégénérer », précise-t-elle. Enfin, un LE MONDE ENTIER ILLUMINERA LES CHAMPS—ÉLYSÉES Le dimanche 22 novembre 2020 PARTIC/PEZ DÈS MAINTENANT SUR 41LLUMINAil s -CliA M PS- Wire ES.Copél Un temps d’échange « Le but, c’est aussi que la distribution soit un moment d’échange avec les SDF, explique Anne-Gabrielle Compagnon. Eventuellement de comprendre leur situation et de les orienter vers des associations. » troisième kit propose des polaires, des ponchos pour se protéger de la pluie ou encore des chaussettes. Actuellement, 80 kits tout prêts n’attendent plus qu’à être distribués. « Le lien qu’on essaie de créer est très difficile en ce moment avec le confinement et les gestes barrières. » Selon elle, ce second confinement est « plus compliqué que le premier », car les SDF hébergés en urgence « sont souvent retournés dehors ». Désormais, Anne-Gabrielle Compagnon espère aussi séduire des entreprises. « Plus les entreprises feront des dons, moins les kits seront chers et plus on pourra en composer », dit celle qui va aussi partir à la recherche de bénévoles pour aider à la logistique. Romain Lescurieux n n ru secondes Lexe I 2 Jeudi 12 novembre 2020 Incendie volontaire dans une école d’Argenteuil. Le feu a détruit une salle de maternelle dans la nuit de mardi à mercredi à l’école La Croix Duny, à Argenteuil (Val-d’Oise), selon les pompiers, qui ont « évité la propagation du sinistre ». Les premiers éléments accréditent la thèse d’un incendie volontaire, d’après une source policière. Un homme pieds et poings liés poussé du 6 e étage, à Aulnay. Après avoir été poussé du 6 e étage d’un immeuble alors qu’il était pieds et poings liés, un homme de 47 ans est mort mercredi à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint- Denis), a-t-on appris auprès du parquet de Bobigny. Le suspect, âgé de 34 ans et interpellé, est le colocataire de la victime. Dix mois avec sursis requis contre l’ex-ambassadeur du Vatican. L’accusation a requis mardi dix mois de prison avec sursis contre l’ancien ambassadeur du Vatican Luigi Ventura, jugé à Paris pour des agressions sexuelles sur cinq hommes. Le tribunal doit rendre sa décision le 16 décembre.
GRAND PARIS Attentats Le sociologue Gérôme Truc analyse le rôle des mémoriaux éphémères Pendant des mois, des fleurs, des bougies ou des messages ont entouré la statue de la République, mais également tous les lieux où ont été perpétrés les attentats du 13 novembre 2015. Des mémoriaux éphémères dans Paris pour rendre hommage aux 130 victimes. Que disent ces rituels de nos sociétés ? Le sociologue Gérôme Truc a dirigé avec Sarah Gensburger Les Mémoriaux du 13 Novembre (éd. EHESS). F. Mori/AP/Sipa Pourquoi certains ressentent la nécessité de déposer des fleurs ou des messages, parfois plusieurs mois après les attentats ? Ces mémoriaux éphémères sont un rituel classique du deuil collectif. A chaque fois qu’une société est confrontée à une « mauvaise mort » – une mort qui n’est pas dans l’ordre des choses –, la population a besoin d’exprimer son émotion par un geste. Ces mémoriaux sont quasi 3n Lu minutes www2Ominutes.fr/paris www.facebook.com/20MinutesParis twitter.com/20minutesparis vingt.minutes sur Snapchat systématiques dans le cas des attentats, mais il peut y en avoir aussi pour des faits divers marquants ou même lors du décès d’une personnalité. A Paris, la place de la République a rapidement été désignée comme un lieu de mémoire. Comment expliquer ce choix ? Cela remonte aux attentats de janvier 2015, plus précisément à celui contre la rédaction de Charlie Hebdo. Après le choc de cette attaque, de nombreux Parisiens ont ressenti la www.instagram.com/20minutesparis fr.linkedin.com/company/20-minutes www.pinterestfr/20minutes nécessité de se rassembler, mais tout le périmètre était bouclé. Il y avait deux options  : se rendre sur la place de la Bastille ou sur celle de la République. Le fait que cette dernière est piétonne a fait pencher la balance. Qui ressent le besoin de se rendre sur ces mémoriaux ? D’un mémorial à l’autre, la population varie. Devant le Bataclan ou sur la place de la République, on va retrouver plus de touristes ou de curieux. Les messages laissés sont d’ailleurs 3 Jeudi 12 novembre 2020 « Un rituel classique du deuil collectif » P.Clavier/Archives de Paris Maurice Genevoix entre au Panthéon Devant le café La Belle Equipe, après les attentats du 13 novembre 2015. L’image « Ils sont là, ceux de 14 », qui « arrivent par millions pour entrer sous le dôme » du Panthéon. L’écrivain Maurice Genevoix est entré mercredi, jour de la commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918, au « temple des héros de notre patrie », a déclaré Emmanuel Macron. L’auteur, mort en 1980, a rejoint les 5 femmes et les 70 hommes inhumés au Panthéon. avec vous Tous les jours, suivez l’actualité de votre région et participez ! paris@20minutes.fr La météo à Paris AUJOURD’HUI ET EN FRANCE souvent plus politiques. A l’inverse, devant le café-restaurant La Belle Equipe, le mémorial est principalement alimenté par les riverains. Il y a plus de photos, de messages adressés à des victimes par des proches. « Ces mémoriaux documentent la réaction de la population face aux événements. » Tous ces messages sont désormais conservés aux Archives nationales… Ces mémoriaux documentent la réaction de la population face aux événements. Si on n’archive pas ces messages, on perd une dimension de l’histoire. Les chercheurs qui travailleront sur les attentats du 13-Novembre seront contraints de s’appuyer uniquement sur les archives médiatiques ou les documents officiels. On a appris des leçons du passé  : généralement, les mémoriaux disparaissaient d’un coup, ce qui heurtait les riverains. Nous avons donc fait beaucoup de communication pour expliquer cette démarche. Propos recueillis par Caroline Politi DEMAIN matin après-midi matin après-midi 11 °C 15 °C 11 °C 14 °C Un réveil dans les nuages Brouillards et nuages bas laissent place à des éclaircies. La grisaille peut s’avérer tenace du Nord-Est au Centre-Est. L’ouest de la Bretagne voit l’arrivée d'une perturbation avec de la pluie et un renforcement du vent de sud. Prévisions ultra détaillées sur TV-WEB-APPLIS LA.CHAINBA FIEO.COIA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :