20 Minutes France n°3576 10 nov 2020
20 Minutes France n°3576 10 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3576 de 10 nov 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : vacciner, c'est gagné ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
SPORTS Et la tête, à l’ouest Football La question de l’usure mentale chez les joueurs préoccupe, avant France-Finlande, mercredi en amical On aime nos Bleus d’amour, mais il va falloir se faire violence pour ce France- Finlande, mercredi (21 h 10). Disputer un match amical contre la 55 e nation mondiale alors que vous êtes en plein marathon en club, que vous n’avez pas eu de préparation, que l’hiver arrive et le risque de blessure augmente dangereusement, on a quand même connu plus engageant. Ces derniers jours, beaucoup d’entraîneurs ont tiré la sonnette d’alarme. Avec la pandémie de coronavirus et la fin de saison dernière décalée, le calendrier des matchs depuis début septembre est surbooké. Douze matchs en huit semaines pour le PSG, par exemple, qui compte, en plus, une majorité d’internationaux. « Le football est à la traîne sur ce sujet. » Delphine Herblin, psychologue du sport Quelques heures avant son alerte musculaire sur la pelouse de Nantes, Kylian Mbappé avait longuement parlé sur le site du PSG de son ressenti sur le début de cette saison. Plus que la fatigue physique, il évoquait surtout une usure mentale très prononcée. « La reprise a été difficile physiquement, mais surtout mentalement, car il n’y a pas eu de préparation, explique-t-il. Là, on est juste dans les prolongations, c’est un marathon qui continue. » Le défenseur vit une mauvaise passe. F. Fife/AFP F. Fife/AFP Kylian Mbappé sera-t-il titularisé ou laissé au repos pour ce match ? Certes, tout le monde n’a pas joué une finale de Ligue des champions en août, mais cette sortie n’en demeure pas moins très instructive. Elle met en lumière des petites alarmes qui peuvent parler à tous et auxquelles il faut prêter attention. « Le burn-out, la décompression psychologique, est un vrai risque, disait récemment le préparateur physique Nicolas Dyon à l’AFP. Car, à un moment, c’est le cerveau qui décide. » Ce thème est rarement abordé dans le foot. « Les joueurs n’avaient pas mesuré, jusqu’ici, l’impact du mental dans leurs performances, pose Delphine Herblin, psychologue du sport qui travaille avec le RC Lens. Dans les sports individuels, beaucoup d’athlètes ont intégré cette notion depuis longtemps. Ça fait partie de leur hygiène de vie. On en parle aussi dans le rugby. Mais le football est complètement à la traîne sur ce sujet. » Le lien entre la fatigue mentale et le niveau sur le terrain ne fait pourtant « aucun doute », selon la spécialiste. Une étude anglaise publiée il y a déjà quatre ans dans la revue Medicine & Science in Sport and Exercise l’avait d’ailleurs étayé. Cette saison, les facteurs aggravants sont multiples. Pas de coupure, des temps de repos réduits, et tout ce qui a trait au coronavirus  : le protocole sanitaire drastique, jouer dans des stades vides, la crainte d’être testé positif à tout moment ou qu’un cas arrive dans le vestiaire, le report possible de chaque match. « Toutes les habitudes sont bouleversées, observe Delphine Herblin. Il y a une grande incertitude, et le sport de haut niveau n’aime pas ça du tout. » Didier Deschamps, qui a appelé Kylian Mbappé malgré les réticences du PSG, sait bien que la fatigue, physique et mentale, est un vrai sujet. « Pour Kylian, on va voir ça avec tranquillité et sérénité, par rapport à ce qu’on voit et au ressenti du joueur, a-t-il expliqué. C’est très important aussi. » Nicolas Camus Deschamps se détache du cas Varane Visé après son match cataclysmique en fin de saison dernière contre Manchester City en Ligue des champions, Raphaël Varane connaît à nouveau un trou d’air avec le Real Madrid. Auteur d’un but casquette contre son camp (le deuxième de la saison après le premier en C1 face au Shaktior), dimanche, à la suite d’un dégagement complètement raté, le Français a pleinement participé au naufrage madrilène (4-1) contre Valence, à Mestalla. Ce qui n’inquiète pas plus que ça le sélectionneur Didier Deschamps. « Ça arrive à tout le monde d’avoir un match ou deux moins bien, a-t-il avancé en conférence de presse avant le match amical contre la Finlande, mercredi. Son équipe a perdu, elle a pris des buts, il est défenseur, mais ce n’est pas que lui [le fautif], même s’il peut avoir la responsabilité sur un but plus que sur un autre. » De toute manière, pour Deschamps, l’explication est toute trouvée. On en revient encore et toujours à la cadence indécente imposée aux internationaux depuis le début de la saison  : « C’est la troisième semaine de rang où les joueurs ont dû enchaîner des matchs tous les trois jours. C’est normal qu’ils soient un peu en dessous de leur niveau habituel. » A.L.G V. Hache/AFP 12 Mardi 10 novembre 2020 L’idée d’une L1 à 18 clubs fait son retour Football Secoué par le conflit avec Mediapro, humilié en coupes d’Europe, le foot français cherche une sortie de secours. Pourquoi ne pas baisser le nombre de clubs en Ligue 1 ?, C’est une proposition du président de la Ligue de football professionnel, Vincent Labrune. « Ce que nous traversons est l’occasion de repenser notre modèle », a-t-il lâché au JDD. Le nouveau patron de la LFP a ainsi lancé un débat de fond à un moment où les clubs n’ont pas la forme. « Nous devons redessiner le format de nos compétitions. C’est obligatoire, sinon nous mourrons d’ennui en matière de spectacle et d’épuisement en matière d’investissements, a développé Labrune.De manière générale, en Europe, il y a trop de compétitions, trop de clubs, trop de joueurs. Ça tire le niveau moyen vers le bas. » Revoilà réveillé un des serpents de mer du foot français, le passage de 20 à 18 clubs de la L1. « Il n’est pas question de ligue fermée, a assuré l’ancien dirigeant de Marseille. Il s’agit simplement d’ouvrir un débat sur le nombre de clubs participant à la L1 et la L2. » nnru secondes Le Monégasque Aguilar appelé. Le latéral droit de Monaco, Ruben Aguilar, a été convoqué pour la première fois en équipe de France, lundi soir par le sélectionneur Didier Deschamps en vue des prochains matchs des Bleus. * Le Lyonnais Aouar forfait. HoussemAouar, appelé par Didier Deschamps en remplacement de Nabil Fekir, blessé, est désormais luimême forfait pour le rassemblement de l’équipe de France, à cause d’une blessure. Une annonce faite lundi par le sélectionneur.
SPORTS Dès décembre 2020 en librairie et dans les points de vente habituels. 13 Mardi 10 novembre 2020 Ils mettent le cap sur la connaissance Vendée Globe Des marins profitent de ce tour du monde pour se mettre au service de la science Des Sables-d’Olonne (Vendée), il s’agit de dévaler l’Atlantique du nord au sud, de faire le tour de l’Antarctique, puis de repartir en sens inverse. Ce tour du monde à la voile fait 40 075 km. Le tout sans assistance, sans escale et sur un bateau de soixante pieds (18 m). « Je veux raconter des choses, être utile. » Fabrice Amedeo Parmi les 33 skippeurs engagés, Fabrice Amedeo, sur son bateau Newrest– Art&Fenêtres, prévoyait, au départ, de couper la ligne d’arrivée après 80 ou 85 jours de course et espérait accrocher le top 10. Mais une avarie sur sa voile avant l’a contraint à rebrousser chemin et à rentrer au port, en espérant repartir au plus vite, sitôt les réparations S. Salom-Gomis/Sipa Le skippeur Fabrice Amedeo a embarqué deux capteurs sur son bateau. nécessaires effectuées. Voilà pour le volet sportif. « Mais naviguer ne me suffit pas, raconte Fabrice Amedeo, qui était journaliste au Figaro il y a quatre ans encore. Je veux aussi raconter des choses, être utile, participer à la connaissance sur les océans. » Alors, sur son bateau, le marin a trouvé un peu de place pour deux capteurs. Le premier mesurera, tout au long du parcours et 24 h/24, la salinité, la température de l’eau en surface ainsi que sa concentration en CO 2 (pCO 2). Trois données utiles pour comprendre, entre autres, les impacts du changement climatique sur les masses d’eau. Le deuxième capteur s’intéressera aux microplastiques, un autre fléau pour les océans. « Même chose  : l’eau passe H24 dans ce capteur doté de trois filtres qui permettent de piéger des microplastiques de différents diamètres [30, 100 et supérieur à 300 µm] », explique Fabrice Amedeo. Ce n’est pas la première fois que le navigateur embarque des instruments scientifiques en course. Le capteur océanographique était déjà à bord lors de la dernière transat Jacque-Vabre (Le Havre-Salvador de Bahia) en octobre 2019 et le capteur « microplastique » a déjà été testé, cet été, lors de la Vendée-arctique-Les Sables. Fabrice Amedeo n’est pas non plus le seul skippeur à avoir pris l’habitude de naviguer aussi pour la science. Sur ce seul Vendée Globe, 12 autres marins le font, chacun à leur façon. Il n’y a pas d’autres bateaux équipés de capteurs microplastiques. En revanche, « deux autres marins – Alexia Barrier et Boris Herrmann– ont un capteur océanographique qui mesurera la température, la salinité et le pCO 2 de l’eau en surface tout au long du parcours », précise Thierry Reynaud, ingénieur de recherche au laboratoire océanographie physique et spatiale à l’Ifremer, qui récupérera les données recueillies par les trois marins à leur retour. En parallèle, Imoca, le nom de la classe des bateaux qui participent à ce Vendée Globe, a passé un partenariat avec la commission océanographique intergouvernementale de l’Unesco pour que des skippeurs lâchent en route des instruments scientifiques. Dix bouées et trois flotteurs Argo seront ainsi déployés sur le parcours par 12 marins. Il n’y en a jamais eu autant. Fabrice Pouliquen Jouez de la guitare sans prise de tête ! LA méthode de guitare simple et sans solfège de Jean-Félix Lalanne ! Apprenez à maîtriser l’instrument… et à vous faire plaisir ! En quelques notes et quelques accords, vous pourrez jouer rapidement vos airs et chansons préférés... Tous à vos guitares !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :