20 Minutes France n°3574 6 nov 2020
20 Minutes France n°3574 6 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3574 de 6 nov 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : fever de vivre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
CULTURE « Musicalement, ça a tout de suite matché » Collab Angèle et Dua Lipa ont accordé à « 20 Minutes » un entretien exclusif pour la sortie de leur clip « Fever » Dans nos routines confinées, la fièvre du samedi soir semble loin. Dua Lipa et Angèle, elles, ont entrepris de chanter leur Fever en duo pour réchauffer l’ambiance. Dans le clip dévoilé ce vendredi à 14h, la Britannique et la Belge jouent les noctambules dans les rues de Londres et nous ramènent dans nos nuits « du monde d’avant ». Entretien croisé par écrans interposés. Comment avez-vous travaillé ensemble, notamment dans le processus d’écriture ? Dua Lipa  : On communiquait par SMS pour parler de nos idées. C’était une expérience collaborative intéressante  : nous étions si loin, mais on a pu se retrouver sur cette chanson. J’ai adoré. C’était complètement dans l’air du temps. Il va peut-être falloir s’habituer [elle sourit] à ce que de telles collaborations se fassent comme ça. Angèle  : Cela pouvait être un peu frustrant de ne pas nous rencontrer pour faire le morceau, mais, finalement, comme on est beaucoup restées en contact et que ça a été très simple dès le début – musicalement, ça a tout de suite matché –, c’était effectivement super intéressant. Vocalement, il y a ce gimmick en français que j’ai apporté et que Dua a fini par chanter elle aussi en français. Elle ajoutait également des choses de son côté. Cela donnait un peu d’espoir, dans cette période compliquée, de se dire qu’on peut continuer à faire des choses. Quel est le message de Fever ? Dua Lipa  : Je pense qu’il s’agit plutôt d’une sensation, d’une excitation. Cela parle de gens qui se rassemblent, que ce soit parce qu’ils s’aiment, parce qu’ils se retrouvent entre amis pour sortir… Cela évoque ce moment où l’énergie et l’adrénaline grimpent et où vous êtes enfiévré. Angèle  : C’est aussi une question de connexion entre deux personnes. Cette sorte de fièvre, ça parle aussi de chaleur. La fièvre est une allégorie d’un moment humain fort entre deux personnes, ça peut être amical, amoureux, familial… Joel Smedley Dua Lipa (à dr.) et Angèle ont écrit Fever, qu’elles chantent en duo. Dans ce clip, vous êtes deux femmes sorties pour faire la fête. Comment vous sentez-vous en cette période de confinements, quarantaines et couvre-feux ? Dua Lipa  : Cette période est un challenge pour tout le monde, puisqu’il faut s’adapter à cette nouvelle manière de vivre. Je ne pense pas être la seule à dire que je me sens terriblement nostalgique des choses comme elles étaient avant. J’aime beaucoup ce clip qu’on a tourné parce qu’on a joué ce fantasme des sorties que nous connaissions. Angèle  : Malgré les contraintes – nécessaires – à respecter, ce tournage a permis, sur le moment, de faire un saut dans le passé, celui du temps où l’on était insouciantes et insouciants, et où on ne réalisait sans doute pas non plus la chance qu’on avait. Ce tournage, c’était ma dernière sortie, ma dernière « fête », je ne l’oublierai pas de sitôt ! Dua, vous avez annoncé un concert virtuel, « Studio2054 », pour le 27 novembre. Vous y verra-t-on chanter avec Angèle ? Dua Lipa  : Oui ! Ma prestation avec Angèle sera même, pour moi, l’un des temps forts de « Studio2054 ». Performer m’a tellement manqué, c’est pourquoi je suis tellement excitée par ce show. Angèle  : J’ai vraiment hâte de pouvoir performer avec Dua pendant « Studio 2054 ». Remonter sur scène, chanter, danser, ça fait si longtemps. Ça va nous faire un bien fou, et j’espère que les spectateurs pourront apprécier depuis chez eux ce moment, qui sera différent de tous les lives qu’on aura vus jusqu’à présent. J’ai cru comprendre qu’il y aura plein de surprises, et je suis honorée de pouvoir faire partie d’un tel événement. Propos recueillis par Fabien Randanne P.Kovarik/AFP 12 Vendredi 6 novembre 2020 Vous avez un message (éphémère) WhatsAppLa messagerie WhatsApp, propriété de Facebook, a annoncé jeudi qu’elle allait introduire une nouvelle option faisant disparaître les messages au bout de sept jours. Utilisée par plus de deux milliards de personnes à travers le monde, WhatsAppa précisé, dans un post de blog, qu’elle permettrait désormais aux utilisateurs de choisir entre garder les messages ou les effacer eux-mêmes. Le but de la messagerie est de résister à Snapchat, dont l’atout charme réside dans les messages éphémères. Actuellement, il y a un historique de toutes les conversations tenues sur WhatsApp. Et même quand l’utilisateur supprime le contact, ces conversations reviennent une fois que ce contact renvoie un message. « Notre but est de faire en sorte que les conversations sur WhatsAppressemblent aux échanges que les gens peuvent avoir en face-à-face, ce qui signifie qu’elles ne doivent pas être éternelles », explique le groupe.nnc 11u secondes L’Etat prend en charge les frais d’expédition des librairies. Le gouvernement a annoncé jeudi que l’Etat allait prendre en charge les frais d’envoi des livres commandés auprès des librairies indépendantes pendant le confinement. Le but est de les aider à poursuivre leur activité. Michel Drucker va « de mieux en mieux » après son opération. Opéré du cœur en septembre, Michel Drucker est toujours en convalescence. Des rumeurs sur son état de santé ont poussé l’animateur à communiquer par SMS avec Télé- Loisirs  : « Je vais de mieux en mieux. » Décès du metteur en scène Jean- Pierre Vincent à l’âge de 78 ans. Le metteur en scène Jean-Pierre Vincent est décédé à l’âge de 78 ans, a annoncé jeudi sa famille à l’AFP. Il a été compagnon de la première heure de Patrice Chéreau et a dirigé plusieurs théâtres.
CULTURE Elles ont le totem d’immunité Aventures Les candidates de « Koh-Lanta » enchaînent les victoires au détriment de leurs acolytes masculins. Ce qui ne passe pas inaperçu « Quand est-ce que les hommes vont se réveiller ? » La question, un brin provocatrice, posée par Denis Brogniart lors du dernier conseil de « Koh- Lanta », avait de quoi égratigner les ego masculins. Mais elle est inspirée par un constat sans appel  : sur les sept épreuves de confort ou d’immunité disputées depuis la réunification, six ont été remportées par des femmes. « Les femmes ont toujours été fortes à «Koh- Lanta» et ont beaucoup gagné l’émission de manière générale [11 sur 26], indique auprès de 20 Minutes SwannBorsellino, journaliste qui suit le jeu de TF1 pour le site SoFoot. Mais, cette année, on est particulièrement gâtés. » Parmi les aventurières qui sortent du lot, on trouve Alexandra. La trentenaire originaire de l’Ain a impressionné à plusieurs reprises, notamment lors d’une épreuve de confort où elle semblait parfaitement sereine en portant trois lourds sacs à bout de bras tandis que ses acolytes avaient le plus grand mal à en tenir deux. « J’ai eu l’impression de devoir en faire toujours plus, alors que certains ont un charisme ou une légitimité d’entrée de jeu, parce qu’ils sont sportifs de haut niveau ou autre, explique la comptable. Quand on est une femme, c’est plus dur. » Elle déplore aussi le « côté macho » ayant tendance à s’exprimer sur l’île. « Les maîtresses du jeu » Le sexisme dégouline par ailleurs sur les réseaux sociaux. « J’ai remarqué qu’on était beaucoup critiquées, nous les femmes, sur les poils, le physique, regrette Alexandra. Quand on va à «Koh- Lanta», on veut montrer qu’on peut être là, avec la détermination, avec le mental, la force physique, et se battre surL. Vu/ALP/TF1 ##JEV#172-54-https://tinyurl.com/yxfoeohq##JEV# Dès décembre 2020 en librairie et dans les points de vente habituels. 13 Vendredi 6 novembre 2020 Alexandra est l’une des aventurières emblématiques de cette saison. les épreuves. Lorsque, ce qui ressort, ce sont des choses superficielles comme ça, ça me dégoûte. On résume nos victoires au mental, parce qu’on est des femmes. » Depuis la réunification, Alexandra, Alix et Angélique ont chacune glané une victoire et Lola, trois. Jodie, éliminée à l’issue du dernier épisode, se réjouissait en débriefant avec 20 Minutes de ces triomphes féminins  : « On ne se laisse pas marcher sur les pieds pendant les épreuves. Il faut que ça continue dans la vie réelle. On est des femmes de tous âges, tout le monde peut s’identifier. » Alexandra, qui voue une admiration à Wonder Woman, est consciente qu’elle peut être un modèle pour les téléspectatrices, notamment les plus jeunes  : « C’est important d’être une femme indépendante et forte dans notre société. Une de mes motivations était de montrer que je pouvais être aussi forte qu’un homme sur les épreuves. Depuis la réunification, ce sont les femmes qui sont les maîtresses du jeu, au niveau de la stratégie et des épreuves ! » Ce vendredi, les hommes auront l’opportunité de renouer avec la victoire. Et pour cause  : les naufragés seront répartis en binômes mixtes. Chaque épreuve sera donc remportée par un homme et une femme. La parité au secours de ces messieurs. Fabien Randanne Jouez de la guitare sans prise de tête ! LA méthode de guitare simple et sans solfège de Jean-Félix Lalanne ! Apprenez à maîtriser l’instrument… et à vous faire plaisir ! En quelques notes et quelques accords, vous pourrez jouer rapidement vos airs et chansons préférés... Tous à vos guitares !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :