20 Minutes France n°3573 5 nov 2020
20 Minutes France n°3573 5 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3573 de 5 nov 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : lutte des classes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
GRAND PARIS Un policier jugé pour des violences contre un dealeur Seine-Saint-Denis Le fonctionnaire est aussi soupçonné d’avoir falsifié la procédure C’est peut-être le premier d’une longue série. Ce jeudi, un policier de la compagnie de sécurisation et d’intervention de Seine-Saint-Denis (CSI 93), soupçonné d’avoir commis des violences à l’encontre d’un dealeur et d’avoir falsifié la procédure, comparaît devant le tribunal correctionnel de Bobigny. Le procès intervient cinq mois après le scandale qui a entouré cette unité  : une quinzaine d’enquêtes, notamment pour des violences, du trafic et de la détention de drogue ou des falsifications de procédures visant des fonctionnaires sont toujours en cours. Cette affaire semble illustrer les dérives reprochées à la CSI 93. Le 9 août 2019, cité Cordon, près de la mairie de Saint-Ouen, trois policiers de cette Dès décembre 2020 en librairie et dans les points de vente habituels.C. Follain/20 Minutes L’agent comparaît devant le tribunal correctionnel de Bobigny, ce jeudi.compagnie interpellent un dealeur de 20 ans. Dans leur rapport, les policiers indiquent avoir surpris une transaction de drogue et être intervenus dans le cadre d’un flagrant délit. Selon leur récit, l’homme aurait alors opposé une résistance, les obligeant à faire usage de la force, ce qui expliquerait son visage Jouez de la guitare sans prise de tête ! tuméfié dès son arrivée au commissariat. Trois jours d’incapacité totale de travail lui avaient été prescrits. Tirs de Taser Des propos contredits par une vidéo amateur filmée depuis un immeuble. On y voit un policier en civil se battre avec le dealeur puis le rouer de coups de poing alors même qu’il est à terre. Un collègue lui donne alors un coup de pied au niveau de la tête. La victime assure que les violences se sont poursuivies au commissariat, affirmant avoir été la cible de tirs de Taser. Les images de vidéosurveillance sont aussi venues préciser les circonstances de cette interpellation. Et mettre à mal la version initiale livrée par les fonctionnaires. Il ne s’agirait pas d’une intervention en flagrant délit mais d’un « coup d’achat », au cours duquel le policier se fait passer pour un acheteur de drogue. Ce type d’intervention est prévu par le Code de procédure pénale mais dans un cadre strict. Le policier encourt trois ans de prison et 45 000  € d’amende. Caroline Politi Suivez V aventure sur 2Orninutes.tr 1111i Il 2 Jeudi 5 novembre 2020nnC u secondes VENDÉE GLOBE 2020 Suivez l’aventure sur 20minutes.fr Vers un allègement des transports publics aux heures creuses. La fréquence des transports en commun d’Ile-de-France pourrait être réduite ces prochains jours aux heures creuses, à cause de la baisse de la fréquentation liée au reconfinement, a indiqué mercredi la présidente d’Ile-de-France Mobilités, Valérie Pécresse. Interpellation après des menaces près d’une école d’Athis-Mons. Un homme a été interpellé mercredi matin après qu’une enseignante l’a entendu menacer de « venger le Prophète » et de s’en prendre à des professeurs près d’une école primaire d’Athis-Mons (Essonne), a-t-on appris de source policière, confirmant une information du Parisien. Les illuminations de Noël sur les Champs-Elysées maintenues. Malgré le reconfinement, le Comité Champs-Elysées a décidé de maintenir le dispositif d’illuminations sur la célèbre avenue parisienne. L’événement se tiendra du 22 novembre jusqu’au 6 janvier, a annoncé l’organisateur. 20 Minutes sur le pont avec Thomas Ruyant
GRAND PARIS Reconfinement « 20 Minutes » a suivi des policiers, à Barbès, chargés de vérifier les attestations A l’entrée de la station de métro Barbès-Rochechouart, à Paris (18 e) , un vendeur de cigarettes dissimule un sac rempli de paquets derrière un mur. Il jette un coup d’œil côté rue, préoccupé par la présence de dizaines de Les fêtes clandestines, un phénomène « très marginal » Quelques jours après le début du reconfinement, ce week-end, plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées aux abords d’un tunnel de la petite ceinture dans le 15 e arrondissement, pour une « rave party ». Quinze personnes ont été verbalisées et les deux organisateurs, interpellés. Ce type d’événement a failli motiver la remise en place du couvre-feu dans la capitale, d’abord annoncée par le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, lundi sur BFMTV, puis démentie quelques minutes plus tard par Matignon. En réalité, le phénomène des soirées dites clandestines est « très marginal », selon la préfecture de police (PP), sollicitée par 20 Minutes. « Ce sont des cas isolés, 3n minutes avec vous www2Ominutes.fr/paris www.facebook.com/20MinutesParis twitter.com/20minutesparis vingt.minutes sur Snapchat ##JEV#118-71-https://tinyurl.com/y4pwj4um##JEV# Tous les jours, suivez l’actualité de votre région et participez ! paris@20minutes.fr www.instagram.com/20minutesparis friinkedin.com/company/20-minutes www.pinterestfr/20minutes,.hiale.. meharnf meteo Inmedérammkmren 3 Jeudi 5 novembre 2020 « Il faut rentrer à la maison maintenant » néanmoins accordée aux fumeurs. Devant la brasserie Barbès, les policiers contrôlent une étudiante qui a fini les cours et rentre chez elle. Elle sort son iPhone et tente de retrouver son attestation. En vain. « Ça n’a pas marché ?, demande le fonctionnaire. Il faut la générer mais, ensuite, il faut bien penser à la télécharger. » Après avoir été invitée à réitérer l’opération – avec succès –, elle reprend sa route, sans avoir été verbalisée. « Elle est de bonne foi, et elle était bien sur le chemin de son domicile », souligne le fonctionnaire.commissaire centrale du 18 e Dans le 18e, les forces de l’ordre s’assurent du respect des mesures sanitaires. « Ma famille m’attend ! » Quelques mètres plus loin, un homme commissaire centrale du 18 e arrondissement de Paris, Emmanuelle Oster. tion pour sortir. » Les snacks sont ou- son attestation à Emmanuelle Oster. travaillent et disposent d’une attesta- est contrôlé à la sortie du travail. Il tend Or, souligne-t-elle, « on a constaté ce verts, tout comme les boutiques de téléphones qui jalonnent le boulevard la maison maintenant », lui lance en Tout est en règle. « Il faut rentrer à week-end que les gens avaient du mal, ici, à rentrer dans les clous ». Barbès. Des dealeurs se cachent dans souriant la commissaire. « Oui, ma famille m’attend ! » répond-il en rigolant. Terminée la pédagogie. « Désormais, les rues alentour. Le carrefour est embouteillé. Ce n’est pas tout à fait un Avec une circulation du virus très active on entre dans une phase de contrôles et de verbalisations », poursuit jour normal, mais presque. en Ile-de-France, ces contrôles vont Emmanuelle Oster. Il est 17h, horaire Parmi la foule, les policiers ciblent se multiplier dans les prochaines semaines. Emmanuelle Oster l’assure  : des sorties de bureau. Il y a du monde particulièrement les personnes « qui dans la rue, en tout cas « bien plus que stagnent, se regroupent » ou ne portent « On répétera ce genre d’opération si lors du précédent confinement, remarque un agent. Plus de personnes saire. Une petite tolérance semble au quotidien. » Thibaut Chevillard pas de masque, explique la commis- nécessaire. L’idée, c’est de s’adapter La météo à Paris AUJOURD’HUI DEMAIN explique-t-on à la PP. En tout cas, on ne voit pas dix rave partys par weekend. » Si les astuces et filouteries pour danser en douce ont foisonné à la rentrée dans la capitale, l’heure n’est plus à la fête avec ce nouveau confinement et une météo moins clémente. Le tunnel du 15 e pourrait-il toutefois revoir l’organisation d’une rave party ? matin 5 °C ET EN FRANCE après-midi 11 °C matin 4 °C après-midi 13 °C Philippe Goujon, maire (LR) du 15e, n’est S’exposer un peu pas inquiet. « Oui, la configuration du plus au soleil lieu est propice a des rassemblements plus ou moins occultes avec des gens qui viennent y faire la fête, affirme-t-il auprès de 20 Minutes. Ça arrive régulièrement. Mais, actuellement, nous n’avons pas de signalements, ni trop Beau temps ensoleillé sur de remontées. » Romain Lescurieux « On entre dans une phase de contrôles et de verbalisations. » Emmanuelle Oster, policiers. Ce mardi après-midi là, les forces de l’ordre quadrillent le quartier. Objectif de l’opération  : s’assurer du respect des mesures de confinement. « C’est important que les gens suivent les consignes afin que cette mesure soit la plus efficace et la moins longue possible », explique la T. Chevillard/20 Minutes la plus grande partie du pays. Les températures sont toujours un peu justes au nord de la Loire, de saison sur les régions centrales, et légèrement au-dessus des normales sur le piémont pyrénéen et en Méditerranée. Prévisions ultra détaillées TV-WEH-APPLIS ÉACHAMEMETE0.00 111



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :