20 Minutes France n°3570ES 19 oct 2020
20 Minutes France n°3570ES 19 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3570ES de 19 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : attentat, une foule d'inquiétudes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
CULTURE « L’enjeu est la normalisation de la visibilité des outre-mer » Médias La présentatrice des « Témoins d’outremer », Nella Bipat, est ravie d’attirer un plus large public Lancée sur la disparue France O en 2016, l’émission « Les Témoins d’outremer » s’est trouvé un nouveau foyer depuis un an sur France 3. Une migration réussie pour ce rendez-vous d’actualité quotidien (du lundi au vendredi à 8 h 40) et participatif, spécialisé dans les territoires ultramarins. La journaliste et animatrice Nella Bipat revient sur l’importance de normaliser la voix des outre-mer dans les médias français. Vous présentez « Les Témoins d’outre-mer » depuis deux saisons, quelle est la spécificité de cette émission ? C’est une émission généraliste dont le but est de valoriser les patrimoines des outre-mer. On y arrive à travers des portraits. Chaque jour, nous avons une séquence autour d’une personne qui réussit dans les outre-mer. On parle aussi des monuments, de l’histoire, des grands hommes et des grandes femmes des outre-mer. J’ai une chronique dans laquelle j’explique un terme du vocabulaire ou un nom de lieu. On valorise aussi des thèmes comme la solidarité, la jeunesse. Le dernier aspect, c’est la diaspora. Un portrait autour d’un ou d’une Ultramarine qui œuvre dans l’Hexagone. C’est ça, « Les Témoins d’outre-mer ». On jette des ponts. Le manga culte des années 1990 ressort aux éditions Pika. Eden TV/LTOM Naoko Takeuchi Nella Bipat se dit « heureuse de pouvoir parler à tous les publics ». Avez-vous été peinée par la disparition de France O ? (Rires) Franchement, j’aimerais bien connaître l’Ultramarin qui n’a pas été peiné par la fin de France O. Mais ce n’est plus l’enjeu. Aujourd’hui, ce qui se joue, c’est la normalisation de la visibilité des outre-mer. Moi, j’ai cette chance, je suis sur un média national, je parle à tous les publics. Aujourd’hui, il n’y a pas que mon émission. Les lignes sont en train de bouger, à nous de rester vigilants. Vous avez observé une évolution sur les représentations des outre-mer depuis le début de votre carrière ? « Sailor Moon » est repartie pour un tour (de magie) Manga Eternelle. La nouvelle édition du manga Sailor Moon ne pouvait s’offrir meilleur titre  : l’Eternal Edition (chez Pika). Car oui, la plus célèbre des magical girls est éternelle. Après une première édition chez Glénat en 1995, le manga de Naoko Takeuchi est ressorti en 2003 au Japon (en 2012 en France chez Pika), et vient d’avoir le droit à une édition ultime après le reboot Sailor Moon Crystal de 2014. Dans le dessin animé d’origine, en 1992, Usagi Tsukino, collégienne maladroite, se transformait en justicière Sailor Moon. Comme l’explique Akiko Oui ! Vous avez Kareen Guiock tous les midis sur M6, on a Harry Roselmack sur TF1, Patrice Férus sur TV5Monde et bientôt Karine Baste-Régis au « 13 Heures » de France 2. C’est beau, parce que ce sont des gens compétents. Il y a toujours eu des Ultramarins qui sortaient d’école de journalisme, il y avait Audrey Pulvar et Christine Kelly sur le service public. Ce qui a changé aujourd’hui, c’est qu’on a un faisceau convergent dans les contenus proposés et dans les visages. Ça ne veut pas dire que tout va bien, mais il y a eu du changement. Propos recueillis par Sélène Agapé Sugawa, spécialiste en médias et études de genre, Sailor Moon est « une magical girl typique de la «combattante à transformation», qui se métamorphose pour affronter les ennemis ». Sally la petite sorcière est considérée comme la première magical girl. Sailor Moon a révolutionné le genre, en présentant des magical girls non plus mignonnes et solitaires, mais combattantes et en groupe. Ce personnage a aussi aidé nombre d’enfants queer des années 1990. La magical girl continue d’être une figure progressiste, inclusive et miroir de la société. Vincent Julé Bureau233/ITV/TF1 12 Lundi 19 octobre 2020 Laure Manaudou et Frédérique Bel démasquées « Mask Singer » La saison 2 de « Mask Singer » a débuté samedi sur TF1. Le jeu animé par Camille Combal a permis à la Une de se hisser en tête des audiences, avec 4,75 millions de téléspectateurs. Dans ce premier épisode, deux célébrités devaient exceptionnellement être éliminées. Sous le costume du Loup se cachait la nageuse triple championne olympique Laure Manaudou. Un déguisement en référence au prénom de son fils. Elle a interprété Oui ou non, d’Angèle. Jarry a rapidement suivi la piste de la championne, dès la diffusion du portrait où il était question de « bonnet », comme son bonnet de bain. « Pour une fois, on aura bel et bien raison de dire que j’ai une grande bouche », a lancé de son côté celle qui se cachait sous le costume de la Bouche. A la dernière minute, alors qu’elle allait enlever son masque, Kev Adams a évoqué l’une des stars de Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ?, Frédérique Bel. « Eh oui c’est moi ! », a soufflé l’actrice juste après avoir été démasquée. A.D.nnru secondes Abi, le vainqueur de « The Voice », sort son premier single. C’est une reprise de la chanson avec laquelle il avait séduit le jury lors de son audition à l’aveugle. Abi, le vainqueur de la saison 9 de « The Voice » sur TF1, va sortir son premier single, Lovely, une reprise de la chanteuse américaine Billie Eilish. Ce titre paraîtra le 29 octobre, sous son nom complet, Abi Bernadoth. Le festival de Hyères récompense la folie créative de Tom Van der Borght. Le Belge Tom Van der Borght, créateur de vêtements en matériaux recyclés « dont personne ne veut » et qu’il faut « oser porter », a obtenu dimanche le grand prix mode au festival international de Hyères (Var). Colorée et loufoque, cette collection a séduit le jury de la 35 e édition du plus vieux concours de modea
Exposition 9 octobre 2020 25 juillet 2021 ET LES CULTURES DU GOLFE DU MEXIQUE 0,0 DI, Museo



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :