20 Minutes France n°3570 16 oct 2020
20 Minutes France n°3570 16 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3570 de 16 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : couvre-feu et dépression.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
GRAND PARIS « On souffre des politiques appliquées sur des préjugés » Discriminations Un documentaire revient sur la première marche des fiertés en banlieue, à Saint-Denis L’événement était inédit. Le 9 juin 2019, plus d’un millier de personnes défilaient pour la première marche des fiertés en banlieue, à Saint-Denis. En tête des revendications, la dénonciation des discriminations contre les personnes LGBT habitant en banlieue. Mercredi, tandis que la ministre déléguée à l’Egalité femmes-hommes, Elisabeth Moreno, a présenté son plan contre les discriminations anti-LGBT, est sorti en salles un documentaire sur cette manifestation, La Première Marche. « Quand on est banlieusard, on naît et on grandit en sachant qu’on n’est pas grand-chose dans le monde, explique Youssef, femme trans militante, un des piliers du projet. A travers ce film, on veut montrer que les banlieusards LIVE STREAM CARITATIF AU PROFIT DE CHOPITAL DES ENFANTS FG. pn 411> Konbinr Onu 1 trSSA th Ek.y eAFind clYouTube Mireirut 2 Vendredi 16 octobre 2020 Cu secondes ATTENTION ! REPORT AU SAMEDI 17 OCTOBRE A PARTIR DE 21h CET BEIRUTJETAIME.ORG Outplay Films Le film La Première Marche évoque les luttes de personnes LGBT. sont des êtres humains dotés de profondeur. On veut faire comprendre aux gens qu’il est temps d’arrêter d’appliquer des politiques publiques sur des préjugés, parce qu’on en souffre dramatiquement. » Professeur de lettres depuis quinze ans à Saint-Denis et ex-président d’Act Up- Paris, Jérôme Martin a participé à cette marche « réussie ». « Nous sommes dans un Etat qui ne reconnaît pas les trans, où les homos se font agresser quotidiennement, raconte-t-il. Il est impossible de nier la réalité systémique de l’homophobie et de la transphobie. » « Investir l’espace public » « Ce qu’il faut, c’est demander des comptes à l’Etat, sensibiliser, éduquer et légiférer en direction des LGBT », estime Youssef. Pour elle, seul l’accès aux ressources sur ces questions permettra d’avancer. « En banlieue, il y a quand même un tissu associatif, certes menacé par le manque de financements, qui aide les gens », indique Youssef. Maintenant, il faut investir l’espace public à fond. » Pour l’heure, toutes les interventions prévues ont été mises en suspens à cause de la crise sanitaire. L’équipe espère toutefois pouvoir organiser une nouvelle édition de leur marche banlieusarde. Maureen Songne Deux gardes à vue dans l’enquête sur le commissariat de Champigny. Deux personnes ont été interpellées jeudi matin dans le cadre de l’enquête sur l’attaque au mortier du commissariat de Champignysur-Marne (Val-de-Marne) samedi, a indiqué le parquet de Créteil, confirmant une information du Point. L’Eglise de scientologie autorisée à s’installer à Saint-Denis. La justice a annulé mercredi un arrêté municipal qui empêchait l’installation à Saint-Denis du centre de formation de l’Eglise de scientologie, a annoncé jeudi le tribunal administratif de Montreuil. En 2019, l’ex-municipalité PCF avait invoqué des manquements en matière de sécurité, notamment. Manifestation à Roissy pour défendre l’emploi dans l’aérien. Environ 2 000 personnes selon les syndicats, 900 d’après une source policière, ont manifesté jeudi à Roissy pour la sauvegarde des emplois dans le secteur aérien. « Le mot d’ordre, c’est zéro licenciement », a expliqué Joël Le Jeannic, membre de Sud Aérien. THE AVENER BOB SINCLAR FEDER KUNGS MARTIN SOLVEIG MOSIMANN OFENBACH POLO a PAN
GRAND PARIS Renaud toujours debout au musée Exposition La Philharmonie de Paris accueille une rétrospective de la carrière du chanteur, « Putain d’expo ! », à partir de ce vendredi Corona Song, sa dernière chanson dans laquelle il s’en prend au « coronavirus, conard de virus », ne figure pas dans la « Putain d’expo ! » que le musée de la Musique (19 e) , à la Philharmonie de Paris, consacre à Renaud à partir de ce vendredi et jusqu’au 2 mai. En revanche, J’ai embrassé un flic, écrite en réaction aux attentats de janvier 2015, apparaît dans la playlist qui rythme la visite. Un carton précise d’ailleurs que « le chanteur prend le contrepied de ses orientations en affichant son soutien aux forces de l’ordre dans ce contexte si particulier ». Cette rétrospective s’attache à représenter l’aura de Renaud telle qu’elle est ancrée dans la mémoire collective. Celle des santiags, du « cuir un peu zone » et du bandana rouge, de son caractère frondeur et révolté. De nombreux dessins, manuscrits et objets personnels L’agenda du week-end 20 h 30 VENDREDI Dernier tour de chant A l’occasion du festival Le Mois kreyol, Florence Naprix donne un dernier concert avant le couvre-feu. Elle rend hommage à Manuela Pioche, chanteuse guadeloupéenne des années 1950. 12  € . Place Salvador-Allende, Créteil. M o Créteil-Préfecture. 16 h 30 SAMEDI Animaux particuliers Voyage fantastique au parc zoologique de Paris, où petits et grands vont découvrir des animaux étonnants et les créatures fantastiques qui leur sont associées. 3 ro minutes avec vous www2Ominutes.fr/paris www.facebookcom/20MinutesParis twitter.com/20minutesparis vingt.minutes sur Snapchat du chanteur jalonnent le parcours qui commence par Mai-68, l’événement fondateur de la conscience politique du minot. Le 11 de ce « joli mois », il fête ses 16 ans sur les barricades. « Toute la nuit, j’avais soufflé les bougies d’un joli gâteau  : Paris en flammes », écrira-t-il, en 1988, en légendant un livre de photos de Claude Raimond-Dityvon. Les années suivantes, Renaud ne lancera plus de pavé mais continuera à le battre, interprétant dans les rues de la capitale des chansons réalistes. En 1975, Coluche l’invite à assurer sa première partie au Café de la gare. Tremplin. Il Françoise Serre-Collet, spécialiste des reptiles, détaillera pourquoi les serpents sont si fascinants et inquiétants. Ateliers et conférences incluses dans le prix du billet d’entrée (15 à 20  € ). Avenue Daumesnil (12 e). M o Porte-Dorée. Pour figurer dans l’agenda, écrivez à paris@20minutes.fr. Aux côtés d’imageries de fête foraine, on découvre Renaud tintinophile. 11 h-18 h DIMANCHE Expo Largo Winch Tout comprendre à l’économie grâce à Largo Winch, c’est le pari fait par Citéco, la Cité de l’économie, avec une exposition consacrée au héros créé par le Belge Jean Van Hamme (XIII, Thorgal). 9 à 12  € . 1, place du Général-Catroux (17 e). M o Malesherbes. Tous les jours, suivez l’actualité de votre région et participez ! paris@20minutes.fr www.instagram.coni/20minutesparis fr.linkedin.com/company/20-minutes www.pinterestfr/20minutes S. de Sakutin/AFP signe la même année Hexagone, premier titre marquant de son répertoire. Qu’il pourfende le « camarade bourgeois », décrive le quotidien d’une habitante d’une « banlieue rouge » – on peut voir dans l’exposition les paroles rédigées à l’encre carmin sur une page de cahier d’écolier – ou s’agace des « bobos », il a, pendant des années, chroniqué la société française. De chansons et concerts en tribunes et lettres ouvertes, Renaud s’est aussi impliqué dans des dizaines de combats. L’exposition réserve quelques haltes poil à gratter. Par exemple, lorsqu’elle évoque Charlie Hebdo dans les pages duquel il a signé des centaines de lirbe,e,ew météo lamedérammIpmelép 3 Vendredi 16 octobre 2020 De nombreux objets du chanteur, telle une Motobécane, jalonnent le parcours. La météo à Paris AUJOURD’HUI ET EN FRANCE chroniques entre 1992 et 1996. Mais elle se referme sur des notes plus consensuelles, avec un retour à l’enfance. Aux côtés d’imageries de fête foraine, on découvre Renaud tintinophile. Sa musique résonne à nos oreilles  : les Carambar d’antan, les Coco Boer… La nostalgique Mistral gagnant, élue « meilleure chanson française de tous les temps », et son émotion fédératrice, a même le pouvoir de ramener les détracteurs à la bienveillance. Fabien Randanne 221, avenue Jean-Jaurès, 19e. De 6  € à 10  € (gratuit pour les moins de 16 ans). Du mardi au vendredi de 12 h à 18h, le samedi de 10 h à 20h, le dimanche de 10 h à 18h. DEMAIN matin après-midi matin après-midi 8 °C 13 °C 8 °C 14 °C Le temps reste frisquet, mais il y a du progrès Les nuages bas sont tenaces de l'Auvergne-Rhône-Alpes au Grand-Est. Ailleurs, le soleil s'impose. Quelques averses concernent encore la Corse. Les températures sont en légère hausse, mais restent inférieures aux normales. Prévisions ultra détaillées "'TV-WEEI-APPLIS LtMHAMEWFŒOMM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :