20 Minutes France n°3569 15 oct 2020
20 Minutes France n°3569 15 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3569 de 15 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : Macron serre la vis.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
GRAND PARIS « Je gagnais bien ma vie avec mon trafic de stupéfiants » Attentats de 2015 MohamedFarès, soupçonné d’avoir fourni des armes, était entendu mercredi Encore aujourd’hui, MohamedFarès ignore qui a livré son nom à la justice. Qui, deux ans après les attentats de janvier 2015, a écrit à la juge d’instruction chargée des investigations pour l’inviter à s’intéresser à lui, dealeur notoire de la région lilloise ? « J’ai bien quelques hypothèses, peut-être dans le réseau familial, mais je n’ai aucune certitude », confie l’accusé qui encourt vingt ans de réclusion criminelle, devant la cour d’assises spéciale. MohamedFarès ne s’en cache pas, il a menti tout au long de l’instruction, c’était même sa « ligne de défense ». « J’ai fait l’idiot », reconnaît le trentenaire tout en expliquant avoir eu peur que son nom soit mêlé à une affaire de terrorisme. C’est pour cette raison qu’ilrs TOEIC B. Peyrucq/AFP L’accusé a nié avoir joué les intermédiaires devant la cour. a nié à plusieurs reprises connaître deux autres accusés, Saïd Makhlouf et Amar Ramdani. Confronté à des indices provenant de l’analyse de sa téléphonie, il a finalement reconnu que ces derniers étaient venus le voir à Roubaix à trois LA RÉFÉRENCE MONDIALE POUR L’ÉVALUATION DES NIVEAUX D’ANGLAIS www.etsglobal.org reprises entre octobre et décembre 2014. Pendant cette période, lui-même s’est rendu deux fois en pleine nuit dans la région parisienne. Aux yeux de l’accusation, ces allées et venues étayent l’hypothèse que les trois hommes ont joué les intermédiaires entre des vendeurs d’armes en Belgique et Amedy Coulibaly. « Zéro élément matériel » MohamedFarès jure qu’il s’agissait en réalité d’un trafic de drogue. « Les armes, c’est une peine à deux chiffres, insiste l’accusé. Avec mon trafic de stupéfiants, je gagnais bien ma vie, j’avais pas besoin de ça. » Qui croire au milieu de cet enchevêtrement de mensonges ? « Dans le volet armes, si on compte le nombre de versions des uns et des autres, c’est effarant », soupire le président. Après une matinée d’audition, les zones d’ombre semblent plus épaisses encore. MohamedFarès a-t-il réellement joué les intermédiaires ? « Il y a zéro élément matériel », déplore son avocate, Safia Akorri, qui affirme que le dossier n’est bâti que sur du déclaratif. Caroline Politi ÉLIGIBLE au CPF ** 2 Jeudi 15 octobre 2020 n n ru secondes Vingt-huit ans de prison pour l’assaillant au marteau. La cour d’assises spéciale de Paris a condamné mercredi à vingt-huit ans de réclusion criminelle Farid Ikken pour avoir attaqué des policiers au marteau et blessé l’un d’eux sur le parvis de Notre-Dame, en juin 2017. L’ex-étudiant de 43 ans, qui avait prêté allégeance à Daesh, n’a exprimé ni excuses ni regrets. Mille euros pour une tentative de vol au musée du quai Branly. Le militant congolais Emery Mwazulu Diyabanza a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Paris à 1000  € d’amende pour avoir tenté de s’emparer en juin au musée du quai Branly d’un poteau funéraire d’origine tchadienne. L’activiste voulait dénoncer le « pillage » culturel de l’Afrique. Le fondateur de l’ONG Baraka City en garde à vue pour harcèlement. Le président de l’ONG Baraka City, Driss Yemmou, a été interpellé et placé en garde à vue mercredi dans le cadre d’une enquête pour harcèlement sur les réseaux sociaux, a annoncé le parquet d’Evry. À la hauteur de vos ambitions Assess to Progress.* Copyright 2020 par Educational Testing Service. Tous droits réservés. ETS, le logo ETS et TOEIC sont des marques déposées de Educational Testing Service (ETS) aux Etats Unis et dans d’autres pays, sous licence. RCS 480 969 591 PARIS. * Évaluer pour progresser. ** Compte Personnel de Formation.
GRAND PARIS C’est une mesure dans l’air du temps Santé L’efficacité du port du masque à l’extérieur, obligatoire à Paris et dans la petite couronne depuis le 28 août, est difficile à évaluer Il y a d’abord eu quelques rues commerçantes, puis certains quartiers particulièrement fréquentés. Enfin, depuis le 28 août, c’est dans toute la capitale et la petite couronne que le port du masque est obligatoire en extérieur. Une décision prise pour tenter de limiter le rebond épidémique et la saturation du système de santé. Plus de six semaines après sa généralisation, comment évaluer l’efficacité de cette mesure ? « Les pouvoirs publics ont pris presque simultanément tout un arsenal de mesures [notamment la fermeture des gymnases et des bars] pour freiner la progression de l’épidémie, note Michèle Legeas, enseignante à l’Ecole des hautes études en santé publique. Nous n’avons pas de recul pour dire laquelle a été efficace. » Dans les lieux clos, l’obligation du port du masque a 3n minutes www2Ominutes.fr/paris www.facebook.com/20MinutesParis twitter.com/20minutesparis vingt.minutes sur Snapchat été relativement bien acceptée, faisant la quasi-unanimité dans les milieux politique et scientifique, mais la question de son extension dans l’espace public a suscité de plus amples polémiques. D’abord parce qu’il n’existe aucune étude scientifique sur le sujet, mais aussi car la question même des contaminations en extérieur reste hypothétique. Une étude japonaise menée au printemps sur 110 cas estime que le risque de contamination dans un environnement intérieur est 18,7 fois supérieur qu’en extérieur. Principe de précaution Interrogée, l’agence régionale de santé (ARS) n’a relevé aucun cluster en Ilede-France impliquant un événement exclusivement extérieur. « Lors des «contacts-tracings», certaines personnes nous disaient que la soirée Un policier dans un état grave après avoir été renversé dans l’Essonne Faits divers Un nouveau membre des forces de l’ordre à terre. Dans la nuit de mardi à mercredi, un policier a été hospitalisé après avoir été renversé par le conducteur d’une voiture à Savigny-sur-Orge (Essonne), a-t-on appris de sources policières. Le brigadier de 40 ans souffre d’une fracture à la jambe et d’un traumatisme crânien. Son pronostic vital est engagé. Le conducteur, qui a été identifié par les policiers, est en fuite. Une enquête a été ouverte pour tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique, a indiqué le parquet d’Evry. Ces faits surviennent dans un contexte de malaise policier après l’attaque avec vous du commissariat de Champigny-sur- Marne (Val-de-Marne) et l’agression par balles de deux agents à Herblay (Val-d’Oise). Après avoir été réunies par le ministre de l’Intérieur mardi, les organisations syndicales doivent être reçues ce jeudi par le président de la République. « Une fois encore, un de nos collègues a été sauvagement agressé par un individu qui lui a foncé dessus, a dénoncé Frédéric Lagache, délégué général du syndicat Alliance. On ne peut pas accepter que, tous les jours, on comptabilise plus de 18 blessés chez les policiers. » La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a demandé « des sanctions exemplaires ». Tous les jours, suivez l’actualité de votre région et participez ! paris@20minutes.fr www.instagram.com/20minutesparis friinkedin.com/company/20-minutes www.pinterestfr/20minutesL. Joly/Sipa avait seulement eu lieu dans le jardin, mais on sait bien que, même lorsque des convives ont passé le plus clair de leur temps dehors, ils sont parfois à l’intérieur, précise l’ARS. On ne peut pas savoir précisément où ils ont été contaminés. » Les autorités sanitaires plaident néanmoins pour le principe de précaution, notamment dans les zones densément peuplées, dans lesquelles la distanciation sociale est difficilement applicable. « Il y a encore beaucoup de choses que nous ignorons sur ce virus, insiste l’agence régionale de santé. Il vaut mieux être dans le «trop» que dans le «pas assez». » Caroline Politi 13 12_.1re ire',7 4111110 12 9. " 1.4 11 15 e 1$ 1 4 id météo I a medérare id » nielle> 3 Jeudi 15 octobre 202041 Iii air ire., gerailef tiiee\44* 4404, 44e. 441 -.te gede xe ne\Je. - * Are e'ee-4 r efrdibe4i, 4 -11P1,1',e.1 L’ARS d’Ile-de-France n’a relevé aucun cluster exclusivement à l’extérieur. La météo à Paris AUJOURD’HUI ET EN FRANCE En Europe, d’autres choix Certains pays ont opté pour des solutions différentes. L’Italie a adopté le port du masque en extérieur, alors que la Belgique, en levant une partie des restrictions, a fait le cheminement inverse. En Allemagne, le masque en extérieur est conseillé. « La France a adopté l’une des politiques les plus strictes en matière de port du masque en extérieur, note Michèle Legeas. Pourtant, notre dynamique épidémique n’est pas meilleure que dans d’autres pays. » DEMAIN matin après-midi matin après-midi 8 °C 12 °C 7 °C 13 °C Le soleil a décidé de passer à l’Ouest Les nuages s’imposent du Grand-Est à l'Auvergne- Rhône-Alpes, avec de faibles ondées. Des éclaircies se développent dans l’Ouest et près du golfe du Lion. Le temps reste instable en Corse avec des averses. Prévisions ultra détaillées "r 1V-WEEI-APPL1S LUHMNEWEIIO.COM *



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :