20 Minutes France n°3568 14 oct 2020
20 Minutes France n°3568 14 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3568 de 14 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : vaccins contre la grippe, une piqûre de rappel.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
SPORTS « Ça modifie vraiment la donne » Football Entérinée par la LFP, la règle des cinq changements est une révolution qui pose beaucoup de questions Pendant qu’Arsène Wenger griffonne dans son coin des idées loufoques pour révolutionner le football de demain, celui-ci vient déjà de connaître une évolution notoire. L’instauration, dans la plupart des championnats européens, des cinq changements par match au lieu de trois. Cette règle, édictée en pleine pandémie de Covid-19 pour faire face à l’accumulation des rencontres, a ainsi été adoptée en France pour la saison 2020-2021. Pour Stéphane Jobard, le coach de Dijon, c’est carrément « une nouvelle manière de faire du coaching » qui s’offre à eux. Selon l’entraîneur rennais Julien Stéphan, « cela peut s’apparenter à une révolution, car on a la possibilité de changer la moitié de son équipe ». Le Nantais Christian Gourcuff va dans le même sens quand il explique que « ça modifie vraiment la donne. » Le Tour d’Italie secoué par le coronavirus Cyclisme Panique sur le Giro. L’équipe australienne Mitchelton-Scott a annoncé son retrait du Tour d’Italie à cause de plusieurs cas de Covid-19 détectés chez des membres de son encadrement, mardi, avant le départ de la 10 e étape à Lanciano. Samedi, l’équipe avait déjà annoncé le retrait de son coureur Simon Yates, lui aussi testé positif au coronavirus. Par ailleurs, deux coureurs de deux autres équipes (le Néerlandais de la Jumbo Steven Kruijswijk et Michael Matthews de chez Sunweb) ont également été testés positifs lors de l’opération menée pendant la journée de repos et ont dû quitter la course. La Jumbo-Visma, l’une des équipes les plus fortes du peloton, a à son tour annoncé son retrait de la course en fin de matinée. La course, elle, poursuit malgré tout sa route. Mardi, c’est Peter Sagan qui a enlevé l’étape à l’issue d’un grand numéro en solitaire. C’est la première victoire du Slovaque, après quinze mois de disette. Le maillot rose de leadeur est toujours sur les épaules du Portugais Joao Almeida. J. Spencer/Sipa V Les remplaçants sont plus concernés. C’est l’argument numéro un, à l’image de Julien Stéphan  : « Cela change beaucoup de choses pour les joueurs dans la préparation de la semaine car ils savent qu’ils seront plus nombreux à être concernés par le match et à pouvoir entrer en jeu. Cela donne la chance aux joueurs qui ne débutent pas d’avoir encore plus d’importance. » V Le coach pèse plus sur le match. En pouvant faire rentrer plus de joueurs en cours de match, le coach a désormais la possibilité de modifier plus rapidement son système s’il voit qu’il a tapé à côté au moment de bâtir son onze de départ. C’est ce qui est arrivé à Stéphane Moulin à la pause du match contre Brest lors de la 5 e journée. Dans L’Equipe, il raconte  : « À la mi-temps, il a fallu secouer F. Fife/AFP le cocotier. Il y a eu un changement de joueurs, de système, car il fallait bousculer les choses. On a montré du caractère et je suis content des entrants. » A l’arrivée, les Angevins, qui étaient menés 2-1 à la pause, ont renversé le match pour s’imposer 3-2 en fin de rencontre. Pour le coach Brestois, Olivier Dall’Oglio, cela peut aussi être quitte ou double pour l’entraîneur  : « Cette règle peut être un avantage ou un inconvénient, comme cela a été le cas pour nous, à Angers, où mes remplaçants ont été inefficaces. » V Les gros effectifs sont encore avantagés. Là-dessus, il n’y a pas de débat. A part Quique Setien peut-être, Le rugby français ne tourne plus rond Polémique La guerre entre la Fédération française de rugby (FFR) menée par Bernard Laporte et les clubs pros sous l’égide de la Ligue nationale (LNR) noie chaque jour un peu plus le rugby français dans un océan de ridicule et de divisions. Au cœur du problème, la plage internationale à venir cet automne et le nombre de matchs que le XV de France pourra jouer. Généralement constituée de trois matchs, cette période va être élargie en Merci de trouver Laporte de sortie... 18 Mercredi 14 octobre 2020 Les plus gros effectifs de Ligue 1, comme le PSG, se retrouvent avantagés. raison des rendez-vous manqués de la fin de saison dernière liés à l’épidémie de Covid-19. Au programme, le France- Irlande non joué du dernier Tournoi des VI Nations et les quatre matchs de l’Autumn Nations Cup. A ces cinq rencontres, la fédération veut ajouter un amical contre le pays de Galles le 24 octobre. Un match présenté comme « préparatoire » à l’Irlande, une semaine avant, mais bien utile aussi pour faire tourner la planche à billets – L’Equipe évoque un package à 7 millions d’euros pour les droits télé des six matchs. Mais les clubs, effrayés par le rythme effréné des compétitions et le calendrier incertain qui s’offre à leurs joueurs, refusent catégoriquement de les libérer pour ce match supplémentaire. Sauf que la fédé n’en démord pas, tandis que les clubs, en dehors de Montpellier, ne semblent pas très enclins à donner ce qu’elle veut à la FFR. Alors, quid de ce match face au pays de Galles ? Engagée, la fédération ne peut plus reculer. Face à l’impasse, elle réfléchirait à des solutions rocambolesques, selon des informations de L’Equipe. Entre sélectionner des joueurs de Montpellier, aller puiser en Pro D2 ou promouvoir des jeunes du XV de France des -20 ans. B.V. F. Fife/AFP qui a trouvé le moyen de dire lorsqu’il était encore sur le banc du Barça que cette nouvelle règle allait désavantager les top clubs habitués à faire la différence en fin de match en jouant sur la fatigue physique et mentale de leurs adversaires. « Quand vous avez un effectif comme nous avons à Lille, ces cinq changements sont un avantage », admet ainsi Christophe Galtier. « Les clubs aux budgets élevés vont forcément en profiter plus que nous, embraie David Guion, l’entraîneur rémois, dans L’Equipe. Eux ont au moins 20 joueurs de haut niveau capables de changer le match. Nous, il y aura pas mal de joueurs du centre de formation sur le banc. » Aymeric le GallnnCu secondes Ronaldo chope le virus. Cristiano Ronaldo, la star portugaise du ballon rond, a été testé positif au Covid-19. Il sera forfait contre la Suède ce mercredi soir à Lisbonne en Ligue des nations, a annoncé mardi la Fédération portugaise de football. Il y aura 7 000 supporteurs croates contre la France. La Croatie sera encouragée par 7 000 supporteurs ce mercredi à Zagreb en Ligue des nations contre la France. Le 1er octobre, l’UEFA a autorisé le retour du public en compétitions européennes, dont la Ligue des nations, dans une limite de 30% de la capacité du stade et à la discrétion des autorités locales.
Droit En couple, selon le type d’union, les droits et obligations divergent. Dépenses, immobilier, enfant, séparation… Que vous soyez mariés ou non, il existe des règles spécifiques pour chaque type d’union. Découvrez les principales différences à connaître. V Formalités. L’acte de mariage, délivré par la mairie, atteste d’une vie commune. Chacun peut conserver son nom de naissance, prendre celui de son époux(se) ou les deux. Pour se pacser, l’enregistrement de votre déclaration commune se fait à la mairie du lieu de résidence ou auprès d’un notaire qui délivrera une convention de Pacte civil de solidarité. En union libre, pour démontrer la vie commune, il faut présenter un certificat de concubinage (à demander en mairie si elle l’accepte) et un justificatif de domicile (quittance de loyer, facture de gaz ou électricité...) aux deux noms. V Budget. Marié ou pacsé, chacun doit prendre en charge les dépenses communes proportionnellement à ses moyens. Les biens acquis avant et pendant le Pacs restent la propriété de celui qui les finance. Sauf en cas de régime de l’indivision des biens. La plupart des biens achetés ensemble ou séparément après enregistrement du Pacs appartiennent alors pour moitié à chacun. En union libre, le couple s’entend, de manière facultative et libre, sur le règlement Romuald Meigneux PRODUCTION pour Pacs, mariage ou concubinage ? Immobilier  : Pacs ou mariage, quelle union choisir ? Eclairage avec Me Marie-Hélène Pero Augereau-Hue, porte-parole du Conseil supérieur du notariat. Qu’implique le fait d’être marié quand on acquiert un logement ? Tout dépend du régime et des dispositions testamentaires. Certains régimes sont plus protecteurs pour le conjoint sur la partie patrimoniale. GettyImages Lorsqu'on se marie, c'est le régime matrimonial qui fixe les règles entre époux. des dépenses communes. V Fiscalité. Pour le mariage et le Pacs, l’impôt sur le revenu est calculé pour le foyer fiscal. En union libre, l’imposition est séparée. S’il y a un enfant à charge, chacun peut bénéficier de la moitié du quotient. V Enfants. Quel que soit le type d’union, le couple choisit le nom de l’enfant. Cependant, si vous êtes mariés et qu’aucune déclaration conjointe de choix de nom n’est faite, l’enfant prend le nom de son père. L’autorité parentale est exercée en commun par les deux parents. En Pacs ou en union libre, la mère exerce automatiquement l’autorité parentale lorsque son nom figure sur l’acte de naissance de Sous le régime de la communauté, quelle que soit la personne qui rembourse le prêt avec ses revenus du travail, les deux sont propriétaires à part entière. Si l’on est marié sous le régime de la séparation des biens, chacun est propriétaire à hauteur de son apport. Si un seul achète le logement car il a plus de revenus, il est seul propriétaire. Mais on peut prendre des dispositions testamentaires ou faire un changement de régime. La protection peut être adaptée à chaque situation. Quelle protection offre le mariage ? Quel que soit le régime, le mariage assure une protection minimum sur la résidence principale. Peu importe qui est le propriétaire, l’accord des deux est nécessaire pour vendre le l’enfant. Le père, lui, doit reconnaitre son enfant avant l’âge de 1 an. V Séparation. Pour rompre un mariage, il faut entamer une procédure de divorce par consentement mutuel (l’avocat rédige une convention avec les époux qui est déposée chez le notaire) ou une procédure contentieuse (l’avocat adresse une requête au juge aux affaires familiales). Autre possibilité  : la séparation de corps. Le couple reste marié sans vivre ensemble. L’avocat adresse la demande au tribunal du lieu de résidence. Pour dissoudre un Pacs, les deux partenaires envoient une déclaration conjointe (Cerfa n°15789) par lettre recommandée avec accusé de réception au bien. Et en cas de décès, le conjoint survivant a un droit viager sur la résidence principale. Quelles sont les différences avec un Pacs ? Avec un Pacs séparatiste (sous le régime de la séparation de biens), comme c’est le cas la plupart du temps, chacun est propriétaire du logement à hauteur de son apport. Si l’un décède, la loi prévoit que le conjoint pacsé a droit à une année de jouissance gratuite de la résidence principale. Mais il n’hérite de rien sauf si un testament élargit ses droits. S’il s’agit d’un Pacs dit en indivision des biens, le logement, financé avec les revenus perçus pendant le Pacs, appartient pour moitié aux deux partenaires. Peu importe la Mercredi 14 octobre 2020 notaire ou à la mairie qui a enregistré leur Pacs. Si un seul partenaire est demandeur, il s’adresse à un huissier de justice. En union libre, aucune démarche spécifique n’est requise. V Décès. Si le conjoint survivant est marié, il est héritier légal, même sans testament. Il est exonéré des droits de succession. S’il est pacsé au défunt, il n’est pas héritier sauf si un testament est fait en sa faveur. Cela l’exonère alors des droits de succession. En union libre, seul un testament permet d’hériter du défunt. L’abattement est de 1594 € et au-delà la succession est taxée à 60%. Dorothée Blancheton 20 Minutes Production contribution de chacun. Y a-t-il des différences si l’achat est destiné à un investissement locatif ? La loi protège le logement de la famille qui est en principe la résidence principale. Il n’y a donc ni droit viager au logement, ni droit temporaire de jouissance. Seules des dispositions testamentaires peuvent aménager une protection ou bien un changement de régime si vous êtes mariés. Propos recueillis par Dorothée Blancheton Ce contenu a été réalisé avec le Conseil supérieur du notariat, par 20 Minutes Production, l’agence contenu de 20 Minutes.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :