20 Minutes France n°3565 8 oct 2020
20 Minutes France n°3565 8 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3565 de 8 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,6 Mo

  • Dans ce numéro : je peux et je veux aider la recherche.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
GRAND PARIS « Ils m’ont dit qu’ils avaient besoin de moi » Terrorisme Jugé pour assassinat et tentative d’assassinat à Villejuif, Sid AhmedGhlam a retracé son parcours à son procès Sur le banc des parties civiles, mardi, Jean-Luc Châtelain a du mal à contenir son émotion. Sa fille, Aurélie, aurait fêté ce jour-là ses 38 ans. Le poing serré, il fixe l’homme qui se trouve dans le box des accusés, notamment jugé pour l’assassinat de cette mère d’une fillette de 4 ans, en 2015, à Villejuif (Val-de-Marne). Sid AhmedGhlam, 29 ans, répond laborieusement aux questions de la présidente de la cour d’assises spéciale, Xavière Simeoni. La magistrate tente de cerner le parcours de cet homme qui voulait commettre un attentat au nom de Daesh dans une église, mais qui nie avoir tué la professeure de fitness. Sid AhmedGhlam a grandi en Algérie, avec ses frères et sœurs, dans une B. Peyrucq/AFP LIVE STREAM CARITATIF AU PROFIT DE L'HOPITAL DES ENFANTS JEUDI15 OCTOBRE 2020 A PARTIR DE 21H L’homme de 29 ans comparaît devant la cour d’assises spéciale, à Paris. famille musulmane « par tradition, par culture ». Il n’avait que 10 ans quand ses parents ont quitté le Maghreb pour s’installer en France du côté de Saint- Dizier (Haute-Marne). Après l’évocation de ses études, interrompues car « incompatibles » avec sa pratique de la religion, Sid AhmedGhlam raconte ses vacances en Algérie, à l’été 2014. C’est de l’autre côté de la Méditerranée qu’il est « embrigadé » par des personnes rencontrées par l’intermédiaire d’un ami d’enfance. Quelques mois plus tard, en octobre, il part en Turquie avec l’espoir de réussir à rejoindre la Syrie pour « combattre ». Mais ses interlocuteurs ont un autre projet pour lui. « Ils m’ont dit qu’ils avaient besoin de moi en France », explique-t-il. Avant d’ajouter  : « Ils m’ont fait croire que les terroristes, c’était les autres. » « Mourir en martyr » En février 2015, Sid AhmedGhlam repart en Turquie. Ses commanditaires lui ont remis environ 5 000  € ou 6 000  € afin d’acheter du matériel. De retour en France, il hésite à passer « de la théorie à la pratique ». Il savait à l’époque qu’il pouvait « mourir en martyr » au cours de cette opération  : « Je l’ai accepté. » Aujourd’hui, il affirme être déradicalisé et ne plus adhérer à l’idéologie de Daesh. Le procès doit durer jusqu’au 6 novembre. Thibaut Chevillard n n ru secondes THE AVENER BOB SINCLAR FEDER KUNGS MARTIN SOLVEIG MOSI MANN POLO a PAN BEIRUTJETAIME.ORGie7.87 A. cu FG. YouTube B. Marguerite/RATP 4 Jeudi 8 octobre 2020 Vingt ans requis contre l’homme accusé de viols en forêt de Sénart. Le parquet a requis mercredi, devant la cour d’assises de l’Essonne, vingt ans de réclusion contre Aïssa Z. pour une trentaine de viols et d’agressions sexuelles commises dans la forêt de Sénart entre 1995 et 2000. Le verdict est attendu d’ici à la fin de semaine. Les rames nouvelle génération du RER B entrent en piste. La présidente de la région Ilede-France, Valérie Pécresse, a inauguré mercredi la remise en service de la première rame rénovée sur le RER B, promettant, entre autres, l’ajout de la ventilation réfrigérée et de la vidéoprotection. Les rames MI84 comptent désormais plus de places assises, passant de 216 à 312, indique la RATP. Au total, 31 trains seront rénovés par Alstom d’ici à 2022.
GRAND PARIS Les associations gagnent de l’agent Solidarité Le département de la Seine-Saint- Denis lance un dispositif permettant à ses fonctionnaires de s’investir dans une association Un dispositif « inédit », rappelle-t-on fièrement au conseil départemental de la Seine-Saint-Denis. « Ces deux jours vont me permettre d’aider l’association Nous aussi on a le droit, qui s’occupe des personnes porteuses de handicaps et de leurs familles », explique Leïla Pinson, agente administrative au département. La Seine-Saint-Denis vient de lancer un système de mécénat de compétences appelé « agent.e.s solidaires ». Ainsi, ses 8 200 agents peuvent s’engager auprès d’associations en parallèle de leur emploi. Pour s’investir dans leur mission, ils peuvent prendre d’une demi-journée à deux jours par mois sur leur temps de travail. Et ce, en maintenant leur salaire. « Ce dispositif est la suite de l’engagement de nos agents pendant le confinement », se réjouit auprès de 20 Minutes Stéphane Troussel, président du conseil 3n minutes www2Ominutes.fr/paris www.facebook.com/20MinutesParis twitter.com/20minutesparis vingt.minutes sur Snapchat départemental. L’objectif est de pérenniser ces initiatives, prises notamment grâce à la plateforme d’appels solidaires, mise en place en avril, pour lutter contre l’isolement des personnes âgées et handicapées du département. Durant cette période, 250 agents ont contacté près de 55 000 personnes en difficulté pour les aider. Ce que faisait Leïla Pinson  : « J’appelais les gens pour savoir comment ils allaient et s’ils avaient besoin de quelque chose. Une expérience riche. » Le parquet demande un procès aux assises dans l’affaire Théo Violences policières Les violences dont a été victime Théo, grièvement blessé lors d’un contrôle de police en 2017 à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), sont de nature criminelle, a estimé le parquet de Bobigny. Il a indiqué, mercredi, avoir requis le renvoi du principal accusé, un policier, devant les assises pour violences volontaires avec arme par personne dépositaire de l’autorité publique ayant entraîné une mutilation ou une incapacité permanente partielle. Le parquet a aussi demandé le renvoi de deux autres membres des forces de l’ordre pour les délits connexes de violences volontaires en réunion par personnes dépositaires de l’autorité publique. Les avec vous « On a voulu que les agents puissent donner du sens à leur mission. » Stéphane Troussel, président du conseil départemental charges ont été abandonnées pour le quatrième mis en examen. Le parquet a, en revanche, requis l’abandon des poursuites pour viol aggravé, estimant que les éléments constitutifs de ce crime – en l’occurrence l’intentionnalité – n’étaient pas réunis. Malgré cette requalification, l’avocat du jeune homme, M e Antoine Vey, s’est dit satisfait de la décision du parquet. La demande de renvoi aux assises est notamment liée aux séquelles dont souffre Théo. Selon une expertise médicale, la victime est atteinte d’incontinence nécessitant une prise en charge à vie. Il appartient aux juges de suivre, ou non, les réquisitions du parquet. Caroline Politi Tous les jours, suivez l’actualité de votre région et participez ! paris@20minutes.fr www.instagram.com/20minutesparis friinkedin.com/company/20-minutes www.pinterestfr/20minutes Syspeo/Sipa (illustration) « Nous avons voulu prolonger cet état d’esprit pour que les agents puissent s’engager dans une action de solidarité, précise Stéphane Troussel. Que ce soit pour un renfort ponctuel ou en allant apporter leur aide auprès des associations qui font un travail social ou d’éducation. » On compte actuellement parmi ces associations le Secours populaire, les Restos du cœur, Article 1, Parrains par mille, Proxité, France parrainage ou Un enfant, une famille. Le nombre d’associations partenaires disponibles devrait s’étoffer progressivement. Particulièrement touchée par la crise sanitaire, mais également sociale et% OP 11> e Ts 1, 16 115 212 21 21 22 29. 22 21 f  : trete° larreérammlpmele...ara. MCI.":P[rinlaire.É1 Prévisions ultra détaillées "'TV-WEB-APPUIS LACHAINEMEFEO.CON 5 Jeudi 8 octobre 2020 Le Secours populaire fait partie des organismes partenaires du dispositif. La météo à Paris AUJOURD’HUI ET EN FRANCE économique, la Seine-Saint-Denis avait présenté en juillet son plan de rebond solidaire et écologique pour le territoire, au sein duquel un volet était consacré à ce plan de volontariat et de mécénat de compétences. « On a voulu que les agents du service public puissent donner du sens à leur mission dans une période de crise sanitaire, sociale, économique, conclut Stéphane Troussel. La solidarité, c’est l’ADN de la Seine-Saint-Denis. » Le dispositif est en expérimentation jusqu’au 31 décembre. Cent cinquante agents se sont d’ores et déjà montrés intéressés. Romain Lescurieux DEMAIN matin après-midi matin après-midi 13 °C 18 °C 14 °C 17 °C Cinquante nuances de bleu-gris Le soleil gagne du terrain au sud de la Loire, avec un bel après-midi aux allures printanières. Au nord de la Loire, les nuages sont bien plus fréquents avec de la pluie entre la Manche et la Belgique.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :