20 Minutes France n°3564 7 oct 2020
20 Minutes France n°3564 7 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3564 de 7 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : néonicotinoïdes, l'exécutif rétro-pétale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ACTUALITÉ Bad buzz pour le gouvernement Politique L’exécutif revient sur l’interdiction de certains pesticides pour préserver le secteur de la betterave Un match betteraves-abeilles à l’Assemblée. Pour éviter l’effondrement d’une filière agricole historique, le gouvernement veut réintroduire temporairement les néonicotinoïdes, des pesticides accusés de nuire aux insectes butineurs. Une première étape a été franchie mardi, avec l’adoption du texte par les députés en première lecture. Le texte doit être transmis au Sénat. « Les néonicotinoïdes restent dans les sols pendant des années. » Jean-Charles Colas-Roy, député LREM Tout commence à cause d’un puceron. Favorisé par les hivers et les printemps doux, l’insecte pullule et transmet des virus aux betteraves, dont la jaunisse. Cette maladie peut entraîner des pertes importantes pour les cultivateurs (entre 30 et 50%), qui ont alerté le gouvernement depuis plusieurs mois pour obtenir le droit de pouvoir pulvériser à nouveau des néonicotinoïdes sur leurs champs. Or le pesticide est interdit en France depuis 2018 et l’entrée en vigueur de la loi sur la biodiversité, portée en 2016 par Barbara Pompili, Les soignants quittent l’hôpital public malgré le Ségur Covid-19 On savait la colère forte et ancienne. Chez une partie des soignants français, elle n’est pas retombée. Alors que la France affronte une deuxième vague de l’épidémie de Covid-19, le Collectif inter-urgences (CIH) a tiré la sonnette d’alarme mardi  : l’hôpital public n’a plus les moyens de remplir sa mission. Notamment du fait de départs massifs de soignants. Le CIH prévoit par ailleurs une mobilisation le 15 octobre. « A l’AP-HP, 192 infirmières ont été recrutées récemment. Malheureusement, il y a eu 192 départs, témoigne Olivier Milleron, cardiologue à l’hôpital Bichat et membre du CIH. On se retrouve dans la même situation  : 100 infirmières manquantes. » Pourtant, les accords du Ségur prévoient une revalorisation R. Meigneux/Sipa ##JEV#144-84-https://tinyurl.com/y6y35aey##JEV# secrétaire d’Etat à la Biodiversité sous François Hollande, et aujourd’hui ministre de la Transition écologique. Un scandale pour de nombreux citoyens, élus et associatifs qui ont multiplié les manifestations et les appels à la majorité depuis la rentrée. « J’appelle les députés à ne pas voter cette loi », a déclaré l’ex-ministre de l’Ecologie Nicolas Hulot dans Le JDD. Chez les marcheurs, des voix dissonantes, minoritaires, se font entendre. Jean-Charles Colas-Roy, député LREM de l’Isère, en fait partie  : « Les néonicotinoïdes s’attaquent aux salariale, afin d’améliorer l’attractivité de ces carrières. En septembre, les paramédicaux et les agents techniques des hôpitaux publics et privés ont touché 90 € net par mois. A partir de mars, leur fiche de paie affichera encore 93 € supplémentaires. Mais, pour le collectif, cette amélioration n’était qu’un « rattrapage ». Au ministère de la Santé, on demande un peu de patience. « Cela fait vingt ans que la situation se détériore, reconnaît-on. Les décisions prises lors du Ségur vont dans le bon sens. Dire que le gouvernement ne va pas assez vite, c’est ne pas voir qu’on travaille d’arrache-pied aux recrutements, aux jeux sur les grilles de salaires, aux revalorisations des paramédicaux et des médecins. » Oihana Gabriel E. Zhukova/AFP colonies d’abeilles et restent dans les sols pendant des années. On parle de l’impact économique sur la filière betterave, mais la disparition de la biodiversité a aussi un impact financier sur toutes les filières agricoles. » Le rapporteur du texte à l’Assemblée, Grégory Besson-Moreau, plaide le « pragmatisme »  : « Soit on ne fait rien et on dit au revoir à 46 000 emplois et 25 000 exploitations agricoles, et notre rang de n o 1 du sucre de betterave dans le monde. Soit on a le courage politique d’accompagner ces agriculteurs vers la transition écologique. » nnCu secondes Le mot « séparatisme » supprimé dans l’intitulé du projet de loi. Le texte destiné à lutter contre le « séparatisme » devrait changer de nom pour s’appeler « projet de loi renforçant la laïcité et les principes républicains », a annoncé mardi le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, sur Radio Classique. Le Nobel de physique à un trio d’experts des trous noirs. Le Britannique Roger Penrose, l’Allemand Reinhard Genzel 6 Mercredi 7 octobre 2020 Lors d’une manifestation contre l’autorisation des néonicotinoïdes, néfastes aux abeilles, à Paris le 23 septembre. La majorité n’ignore pas la nuisance politique de s’attaquer à un tel symbole. « Cette décision peut brouiller notre message, alors que nous avons énormément de mesures positives pour l’écologie à annoncer », regrette Jean-Charles Colas-Roy. D’autant que la dérogation est impopulaire  : environ 70% des Français la désapprouveraient, selon un sondage OpinionWay pour Générations futures. Laure Cometti Vidéo C’est quoi, les néonicotinoïdes ? et l’Américaine Andrea Ghez (photo), trois pionniers de la recherche sur les trous noirs, ont reçu mardi le prix Nobel de physique. En 2019, ces régions de l’univers d’où rien ne peut s’échapper ont pu être montrées pour la première fois sur une image. La France prolonge jusqu’à fin avril ses contrôles aux frontières. En raison de « la menace terroriste » qui « demeure très élevée », la France a prolongé jusqu’au 30 avril ses contrôles aux frontières, selon une note des autorités françaises reçue par le Conseil de l’UE, publiée mardi. Elles indiquent notamment que l’ouverture du procès de Charlie Hebdo en septembre « nécessite une vigilance accrue ».
Pull 100% cachemire 69 € ** Du 7 au 18 octobre * 89 € 99 en magasin et sur MONOPRIX.fr * Les 11 et 18 octobre, uniquement pour les magasins ouverts le dimanche. ** Remise immédiate en caisse sur le prix affiché. Offre non cumulable avec toute autre offre ou promotion en cours. Monoprix - SAS au capital de 78 365 040 € - 14-16, rue Marc Bloch - 92110 Clichy - 552 018 020 R.C.S. Nanterre – Pré-presse  :



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :