20 Minutes France n°3561 30 sep 2020
20 Minutes France n°3561 30 sep 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3561 de 30 sep 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,1 Mo

  • Dans ce numéro : sur le terrain des injures entre PSG et OM.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
SPORTS Il avait les mots, ça l’a rendu à cran Football Chambrage, insulte, provocation… Que se dit-il vraiment sur un terrain ? Deux joueurs qui se parlent mal, une caisse de résonance importante, et voilà que certains semblent découvrir que les joueurs ne s’échangent pas que des amabilités sur un terrain. Oui, les insultes ont volé lors du dernier PSG-OM, le 13 septembre. Il appartient désormais à la commission de discipline de la LFP, ce mercredi, de déterminer si Alvaro a dépassé les bornes en abreuvant Neymar d’injures racistes. « C’est assez courant pour saper la confiance de l’adversaire. » Franck Queudrue, ex-joueur Les insultes entre joueurs sont vieilles comme le foot. « Un terrain, c’est une vraie cour de récré », résume un ancien arbitre. Et pas celle de l’école maternelle. Plutôt celle du lycée, où l’on s’insulte comme on se dit bonjour. Car les gros mots servent avant tout à perturber, désarmer. « C’est assez courant pour saper la confiance de l’adversaire ou le faire sortir du match », estime l’ancien Lensois Franck Queudrue. « L’ambiance n’est pas plus délétère qu’avant, mais ce qui a changé, c’est la portée que l’on donne à certaines insultes », glisse un membre du staff des Girondins. Il fait notamment référence Kristina Mladenovic réclame la VAR Tennis Appelez-la « Kiki la guigne ». Un mois après une défaite improbable au premier tour de l’US Open alors qu’elle avait presque match gagné (6-1, 5-1), Kristina Mladenovic a remis ça à Roland-Garros, mardi, contre l’Allemande Laura Siegemund (7-5, 6-3). Avec, en bonus, une erreur d’arbitrage aussi rare que grotesque. Eva Asderaki, l’une des meilleures juges-arbitres du monde, a tout simplement oublié de signaler un double rebond sur une amortie bien glissée de la Française à 5-1 dans la première manche, sur une balle de set ! La suite ne sera qu’une longue agonie, parsemée de six nouvelles balles de set manquées ou sauvées, c’est selon. La Française n’a pas fait d’esclandre sur le coup, mais elle en avait gros sur la patate en conférence de F. Fife/AFP au terme « enculé », qui a fait l’objet d’un vif débat en début de saison dernière. Mais il n’y a pas que la vulgarité sur un terrain de foot. Une autre méthode a fait ses preuves. Le coup des questions hors sujet, qui vous bouffent à petit feu. « Je n’ai jamais pu me concentrer, à cause de José Maria Giménez, racontait Radamel Falcao au magazine These Football Times, à propos d’un match entre la Colombie et l’Uruguay. Il m’a demandé quelle voiture j’avais. Puis pourquoi les drapeaux de l’Equateur, de la Colombie et du Venezuela avaient les mêmes couleurs ? Il m’avait rendu fou ! » Autre parole très répandue sur presse  : « Ce double rebond aurait dû me donner le set. L’arbitre est la seule dans le stade à ne pas l’avoir vu. On voit qu’un point en tennis ça peut tout changer. » Evidemment, la moitié de l’assistance médiatique réclamait déjà l’arbitrage vidéo, flairant le sujet aux petits oignons pour occuper ce Roland un peu morne. « L’arbitrage vidéo, ce serait génial, ça éviterait d’avoir des scénarios tristes comme celui que j’ai vécu, insistait la Nordiste. C’est dommage d’en arriver à un point où on voudrait remplacer l’être humain par la caméra. Elle ne comprend même pas que l’effet rétro de la balle n’était possible que parce qu’il y avait eu un deuxième rebond. (…) Elle ne fait pas son boulot, sauf qu’elle, son Roland- Garros continue, et que moi, je rentre à la maison. » Julien Laloye Ceccarini/Sipa les terrains, la menace. « L’attaquant qui te met un petit pont, tu lui dis  : « Ne refais pas ça ou je te découpe », décrit Queudrue. Mais c’est une fausse menace, bien sûr. » Et, parfois, ça dépasse les limites. Si les incidents racistes ne sont pas si rares avec les spectateurs dans les tribunes, ils le sont beaucoup plus entre joueurs. « On ne peut pas dire qu’il n’y en a pas, estime Yohan Tavares, un Franco-Portugais qui a beaucoup bourlingué. Quand il s’agit de déstabilisation psychologique, ça va se jouer systématiquement sur le racisme quand la personne visée n’est pas blanche. MaisnnCu secondes Wesley Fofana à Leicester, transfert record pour l’ASSE. Saint-Etienne et le club anglais ont conclu un accord, mardi, pour le transfert du défenseur français chez les Foxes, qui sont leadeurs de Premier League. Les Verts percevront 40 millions d’euros, plus 5 de bonus, ce qui représente un record pour le club forézien. Rai désigné meilleur joueur de l’histoire du PSG. Un jury 16 Mercredi 30 septembre 2020 Neymar et Alvaro se sont longtemps invectivés lors du dernier classique entre Paris et Marseille, le 13 septembre. quand un joueur blanc se fait pourrir, on va avant tout insulter sa mère. » Il faut aussi prendre en compte l’origine du joueur ou la culture du pays où cela se passe. « Les Sud-Américains ont les « hijo de puta » et « concha de tu madre » très faciles, témoigne l’ancien Lyonnais Sidney Govou. Selon les cultures, tout cela a des portées différentes. » Une remarque faite par presque tous les joueurs joints. Balancer « fuck you » passera inaperçu en Premier League. Moins en L1. « J’ai expulsé Balotelli pour ça, confirme l’ex-arbitre Tony Chapron. On me l’a reproché. Chacun met la limite là où il veut. » Nicolas Camus composé de supporteurs, d’anciens joueurs et de journalistes a désigné le Brésilien comme meilleur joueur du club, à l’occasion des 50 ans du PSG, mardi. Rai, qui a évolué à Paris entre 1993 et 1998, a devancé Safet Susic et Ronaldinho. Fin de carrière pour Morgan Ciprès et Vanessa James. Les patineurs français ont décidé de raccrocher les patins, a annoncé la Fédération française des sports de glace, mardi. Ils avaient été sacrés champions d’Europe en 2019 et médaillés de bronze mondial en 2018 en couple. Ciprès (29 ans) et James (33 ans) n’avaient plus patiné en compétition depuis la fin de l’hiver 2019.
OBJECTIF DÉFIEZ Modèles homme LES ÉLÉMENTS THE N ORTHh FACE% DOUDOUNE 199 € 99 1. DOUDOUNE - COMBAL DOWN JKT 100% polyester. Modèles homme. Du XXS au XXL. Noir. 1414484. Du XXS au XL. Marron. 1479179. Modèle femme. Du XXS au XL. Noir. 1414487. Offre promotionnelle valable jusqu'au 02 novembre 2020, non cumulable avec d'autres promotions en cours, dans la limite des stocks disponibles des magasins participants. Voir liste des magasins participants sur go-sport.com/offres. GO Sport France, SAS au capital de 34 000 000 euros - RCS Grenoble 428 560 031 -17 Avenue de la Falaise 38 360 Sassenage. EXCLU Modèle femme 119 € -40% 99 Veste chaude et légère en duvet d’oie FP550.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :