20 Minutes France n°3556 21 sep 2020
20 Minutes France n°3556 21 sep 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3556 de 21 sep 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : la France a d'introuvables talents.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
ACTUALITÉ Péril jeunes étrangers à la fac Enseignement Pandémie oblige, des étudiants renoncent à poursuivre leurs études supérieures en France La France ressemblera moins à une auberge espagnole cette année. En raison de la crise sanitaire, les étudiants étrangers seront moins nombreux dans les campus en cette rentrée. Le ministère de l’Enseignement supérieur n’avance encore aucun chiffre précis, car la rentrée pour les étudiants étrangers a été décalée au 30 septembre pour les écoles, et au 15 octobre pour les universités. « Certains pays sont très en retard sur la délivrance de leurs propres diplômes, ce qui diffère d’autant les démarches administratives des candidats aux études en France », explique-t-on dans l’entourage de la ministre, Frédérique Vidal. Chute des demandes de visa Mais même si les chiffres ne sont pas stabilisés, on sait que la tendance sera à la baisse  : « On table sur une baisse de 20% du flux d’étudiants internationaux, estime Florent Bonaventure, directeur des études à Campus France [organisme public qui promeut l’enseignement supérieur à l’étranger]. Et cette baisse sera plus importante pour les jeunes venant d’Asie et d’Amérique, dont les demandes de visa sont en baisse de 40% en septembre par rapport à la même période l’an dernier. » Pour limiter la casse, le gouvernement a publié mi-août une circulaire qui rend les étudiants et les chercheurs étrangers prioritaires dans l’examen de leur Un dispositif expérimental d’enseignement à distance Pour les étudiants étrangers qui ne pourraient pas venir en France en ce début d’année, le ministère de l’Enseignement supérieur propose un dispositif expérimental, « Enseignement numérique France ». Il permettra « d’accéder à un campus connecté, explique l’entourage de Frédérique Vidal. Les étudiants disposeront d’une formation à distance opérée par l’établissement où ils sont inscrits et d’un accompagnement par un tuteur. » Le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, et Donald Trump. A. Koch/Pixabay M. Ngan/AFP Les étudiants étrangers seront moins nombreux cette année dans l’Hexagone. demande de visa. « C’est une bonne mesure, indique Orlane François, présidente de la Fage, fédération d’associations d’étudiants. Car nous avions notamment des retours de démarches complexes pour demander un visa concernant les étudiants algériens. » Si elle se prolonge, la baisse du nombre d’étudiants étrangers aura forcément des conséquences pour les établissements du supérieur. D’abord sur la recherche  : « 40% de nos doctorants sont étrangers », souligne Florent Bonaventure. Mais aussi sur le rayonnement d’un établissement  : « Le nombre d’étudiants étrangers dans un établissement est pris en compte dans les classements internationaux. » Delphine Bancaud Washington rétablit les sanctions Iran-Etats-Unis Depuis le retrait de Washington de l’accord de 2015 sur le programme nucléaire de Téhéran, les coups de chaud ont été nombreux entre l’Iran et les Etats- Unis. Le dernier en date vient de tomber  : les Etats-Unis ont rétabli unilatéralement ce week-end les sanctions imposées par l’ONU avant l’accord de 2015, au grand dam de Téhéran mais aussi des autres partenaires de l’accord (la Chine, la Russie, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni). « On n’est ni dans l’esprit de l’accord, ni dans l’esprit du droit international », explique Frédéric Encel, enseignant à Sciences po Paris. Cela dit, « les menaces de sanction sont si sérieuses, notamment sur le plan financier, que les 5+1 et la quasi-totalité des autres Etats s’y soumettent, directement ou non, poursuit l’auteur des 100 Mots de la guerre (PUF). Le président américain joue de ce rapport de force favorable pour vider le traité de sa substance. » Téhéran a raillé dimanche « l’isolement maximal » des Etats-Unis. Pour Frédéric Encel, l’Iran ne peut toutefois « pas construire une coalition économique, financière et même pas sérieusement militaire contre les Etats-Unis et leurs alliés. Les possibilités de ripostes iraniennes sont extrêmement faibles. » Rachel Garrat-Valcarcel 4 Lundi 21 septembre 2020 Plus d’une centaine d’arrestations Biélorussie Les arrestations d’opposants se poursuivent en Biélorussie. Plus de 100 personnes ont été interpellées dimanche, en marge de nouvelles manifestations de l’opposition contre la réélection du président Alexandre Loukachenko, selon le groupe de défense des droits humains Viasna. L’ONG a identifié au moins 80 interpellations à Minsk, la capitale, où une marche pacifique a rassemblé plusieurs dizaines de milliers de personnes. Vêtus de rouge et de blanc, les protestataires se dirigeaient en milieu d’après-midi vers le palais de l’Indépendance, la résidence d’Alexandre Loukachenko. Les manifestants se sont rassemblés malgré le déploiement de véhicules blindés, de canons à eau et de dizaines de policiers antiémeutes. Des images diffusées dans la soirée par des médias locaux ont montré des arrestations, parfois brutales, par des policiers cagoulés. Une cinquantaine d’interpellations ont en outre été recensées au cours de manifestations en province, notamment dans les villes de Grodno, Gomel et Brest, d’après Viasna.nnCu secondes Deux portés disparus dans le Gard. Après les intempéries record qui ont frappé samedi le Gard, deux personnes étaient portées disparues dimanche. « Il faut que les maires puissent dès [ce lundi] demander l’état de catastrophe naturelle », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin. Un scientifique lié à la création du Novitchok présente ses excuses. Un chimiste disant être impliqué dans le programme secret soviétique ayant mis au point l’agent innervant Novitchok a présenté ses excuses à Alexeï Navalny, lors d’une interview pour une chaîne russe indépendante. L’opposant a été victime de ce neurotoxique, selon Berlin. LE CHIFFRE 14 sarcophages ont été découverts dans la nécropole de Saqqara, a annoncé dimanche le ministère des Antiquités égyptien. Cette découverte, faite vendredi, s’ajoute à celle de 13 autres sarcophages, il y a une semaine.
Quelques pièces pour des cambrioleurs. joui son tresor pour votre enfant. Maison Protégée Télésurveillance 24/7 g  € 9/mois* pendant 6 mois puis 25,99 € /mois pour un appartement en étage Installation par nos professionnels incluse Déplacement sans frais d'un agent de sécurité 24/7 orange Tarif fixe, quel que soit le nombre de détecteurs installés** arveiii, dem Offre soumise à conditions, réservée aux abonnés particuliers Orange mobile ou internet pour les logements en France métropolitaine d'une surface jusqu'à 200 m2 et dont la valeur des biens mobiliers ne dépasse pas 100000 € . Frais de résiliation de 49 € . Conditions sur telesurveillance.orange.fr *Tarif pour un appartement en rez-de-chaussée ou une maison  : 26,99 € /mois pendant 6 mois puis 32,99E/mois. Promotion valable pour toute 1re souscription (méme titulaire et même adresse) jusqu'au 18/11/2020. **Le technicien détermine le type, le nombre et l'emplacement des détecteurs suite au diagnostic personnalisé du logement, afin de sécuriser les axes stratégiques et les zones de valeur. Maison Protégée est une offre de télésurveillance proposée par Orange Télésurveillance (SASU au capital de 33610000 € - Siège social  : 1 avenue du Président Nelson Mandela 94110 Arcueil - RCS Créteil 824 353 973), titulaire de l'autorisation d'exercer AUT-094-2117-05-16-20180654177 délivrée par le CNAPS. L'autorisation d'exercice ne confère aucune prérogative de puissance publique à l'entreprise ou aux personnes qui en bénéficient. Matthieu Joffres



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :