20 Minutes France n°3532 8 jun 2020
20 Minutes France n°3532 8 jun 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3532 de 8 jun 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : des vacances sur un plateau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
SPORTS « Ses soutiens le disent très loyal, ses opposants, sans scrupule », explique un journaliste espagnol. Jaume Roures, le magnat trotskiste de Mediapro Ligue 1 Le patron de la chaîne qui a racheté les droits TV du foot français est un homme mystérieux et paradoxal Si l’ubiquité portait un nom, elle s’appellerait sûrement Jaume Roures. Le patron de Mediapro, à la tête d’un empire qui part d’Espagne, est implanté dans 26 pays et vient d’étendre ses frontières à la France, où il a acquis la plupart des matchs de Ligue 1 et Ligue 2 sur la période 2020-2024 pour 800 millions d’euros. Mediapro édite aussi des chaînes de télévision, produit des émissions, des séries (dont The Young Pope, avec HBO), des documentaires et des films. Et pourtant, si Jaume Roures peut en dire le moins sur lui, il ne s’en prive pas. « C’est un personnage obscur, nous dit un journaliste espagnol qui préfère taire son nom. Ses soutiens le disent très loyal, ses opposants, sans scrupule. Tout ce qu’on sait, c’est qu’il a Aulas ne lâche rien et (re)propose des play-off Football Jeudi, au moment de conclure l’audience de l’OL, Amiens et Toulouse devant le Conseil d’État, le juge Bertrand Dacosta avait demandé qu’on lui remette, entre autres, des éclaircissements au sujet de la date du 3 août. Supposée être la limite fixée par l’UEFA pour terminer le championnat, elle avait été au cœur des débats, Jean-Michel Aulas martelant qu’elle n’avait rien d’une du pouvoir. » Et qu’il sait se montrer convaincant. Quand il débarque le 12 décembre devant l’assemblée générale de la LFP pour y présenter son modèle économique pour le foot français, peu de gens savent que penser du bonhomme. « On était tous un peu sceptiques avant son intervention, mais à la fin, tout le monde l’a applaudi », raconte Fulvio Luzi, président de Chambly (L2). On verra si l’enthousiasme sera toujours de mise avec Téléfoot, la chaîne payante (aux alentours de 25 € par mois) née du partenariat fraîchement annoncé avec TF1, accessible dès août. Son coup de maître en Liga Dans la grande histoire de l’influence de Mediapro, les années 2006 et 2007 revêtent une importance capitale. D’un point de vue structurel, d’abord, car c’est là que Roures développe un empire médiatique ancré très à gauche, et ensuite sur le terrain des droits TV. Notre source raconte le coup de maître du boss de Mediapro. « Le Barça et le Real ont signé en 2006 les contrats de télévision les plus chers de l’histoire du obligation et donc que le gouvernement et la LFP s’étaient trompés en se basant dessus pour mettre un terme à la L1. Pas si évident, selon les éclairages apportés par l’UEFA ce weekend. Dans un courrier envoyé à l’OL, le président de l’instance, Aleksander Ceferin, explique que, si cette date « ne sera officiellement confirmée [que] lors de la réunion du Comité exécutif du football [1,1 milliard d’euros sur sept ans pour le Real, 1 milliard pour le Barça]. Du jour au lendemain, ils sont devenus les mieux payés du monde par les télés. Tout ça, c’est l’œuvre de Roures. Mais ça a aussi contribué à augmenter les inégalités au sein de la Liga. » Jaume Roures n’est plus à un paradoxe près. Le puissant homme d’affaires, qui vend 53,5% du groupe audiovisuel Imagina (Mediapro) pour un milliard d’euros en 2018 et explique la même année que non, payer 25 € par mois pour du football à la télé n’est pas cher, se revendique trotskiste comme à la première heure, celle de la lutte contre la dictature et de ses sept passages dans les geôles franquistes. Il vote Podemos et se rapproche des indépendantistes catalans. « Roures a fait affaire et signé des contrats avec des gens qui lui sont opposés idéologiquement, conclut le journaliste. Beaucoup de ses socios sont d’extrême droite. C’est très contradictoire. Il y a peutêtre une différence entre ce que dit être Roures et ce qu’il est vraiment. » William Pereira 17 juin », il demande bel et bien « à toutes les associations nationales de respecter ce délai ». Le président lyonnais, plein de ressources, a donc remis au juge une proposition de play-off qui se termineraient le 2 août. Suffisant pour que le Conseil d’Etat, qui a également entre les mains les arguments d’Amiens et Toulouse, se prononce pour une reprise ? Réponse ce lundi ou mardi. N.C. F. Fife/AFP J. Cortez/AP/Sipa 14 Lundi 8 juin 2020 Jefferson Poirot dit déjà au revoir au XV de France Rugby Le pilier gauche français Jefferson Poirot (36 sélections), vice-capitaine des Bleus lors de la dernière Coupe du monde au Japon, a annoncé dimanche sur son compte Instagram sa retraite internationale, à seulement 27 ans. « C’est l’heure pour moi de vous faire part de la décision difficile (…) prise il y a quelques mois. Celle de prendre du recul vis-à-vis de ce Graal qu’est l’équipe de France, cette équipe merveilleuse qui fait tant rêver, qui est si dure à atteindre mais qui est, aussi, parfois éprouvante, a écrit le joueur de l’Union Bordeaux-Bègles. Après cinq saisons à m’y investir, à participer à cette course contre la montre, j’ai décidé de prendre du recul pour me consacrer pleinement à d’autres objectifs personnels. » Inamovible sous l’ère Brunel, avec 31 titularisations depuis ses débuts en bleu en février 2016, la position de Poirot dans le groupe France a ensuite vacillé depuis l’élimination en quarts de la Coupe du monde et l’arrivée de Fabien Galthié au poste de sélectionneur. Conor McGregor annonce sa retraite pour la troisième fois. « Le sport m’ennuie un peu. Rien ne m’excite. » La star irlandaise des arts martiaux mixtes (MMA), Conor McGregor, 31 ans, a de nouveau annoncé sa retraite dimanche, après avoir déjà mis un terme à sa carrière sportive en 2016 puis en 2019. « Hé les gars, j’ai décidé de me retirer du combat. Merci à tous pour les souvenirs incroyables ! Quelle aventure ! », a-t-il tweeté. Villas-Boas, encore un an et puis s’en va ? L’entraîneur de l’OM, André Villas-Boas, n’a pas prévu de faire de vieux os sur la Canebière et il ne s’en cache pas. « Si on prend en compte les quatre ans au cours desquels je me vois encore entraîner, il y a une année à Marseille, puis une expérience plus exotique au Brésil ou au Japon », a-t-il déclaré samedi aux médias portugais.
Licence III 1062985 - Licence II 6 -13623 – RCS PARIS N 388 281 586 - Conception  : LOICLEGARS.COM 7 novembre 11 novembre 14 novembre 15 novembre 17 novembre 1er décembre GÉRARD DROUOT PRODUCTIONS PRÉSENTE lyon Amphithéâtre bordeaux Arkéa Arena marseille Le Dôme nice Palais Nikaïa paris AccorHotels Arena lille Zénith Arena D.O.C. nouvel album disponible le 8 novembre INFOS & RÉSERVATIONS SUR GDP.FR 0 892 392 192 (0,40 € /MIN) & POINTS DE VENTE HABITUELS WWW.ZUCCHERO.IT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :