20 Minutes France n°3530 4 jun 2020
20 Minutes France n°3530 4 jun 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3530 de 4 jun 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'élection en poing de mire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
GRAND PARIS Harcèlement discriminatoire dans un commissariat du 12 e Contrôle au faciès Le défenseur des droits, Jacques Toubon, dénonce des pratiques de la police Son analyse n’est que consultative mais ses mots pèsent lourd. Dans des observations remises au tribunal judiciaire de Paris le 12 mai et révélées par Mediapart, le défenseur des droits, Jacques Toubon, dénonce l’existence d’une « discrimination systémique » dans un commissariat du 12 e arrondissement de la capitale. « La succession de contrôles, de vérifications d’identité, de palpations, de fouilles et de conduites au commissariat » dont ont été victimes, entre juillet 2013 et juillet 2015, un groupe d’adolescents et de jeunes adultes d’origine maghrébine ou africaine du quartier Erard-Rozanoff ne relève pas, selon l’autorité indépendante, uniquement d’initiatives individuelles des policiers Licence III 1062985 - Licence II 6 -13623 – RCS PARIS N 388 281 586 - Conception  : LOICLEGARS.COM M. Medina/AFP (illustration) GÉRARD DROUOT PRODUCTIONS PRÉSENTE 17 novembre 2020 INFOS & RÉSERVATIONS SUR GDP.FR 0 892 392 192 (0,40 € /MIN), ACCORHOTELSARENA.COM & POINTS DE VENTE HABITUELS Les faits se seraient déroulés entre juillet 2013 et juillet 2015. incriminés, mais d’un système discriminatoire créant pour les victimes « un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant ou offensant ». Ces observations, que 20 Minutes a pu consulter, interviennent dans le cadre WWW.ZUCCHERO.IT d’une procédure civile lancée contre l’Etat en juillet 2019 par 18 mineurs et jeunes adultes. Dans leur plainte, déposée en 2015, ils dénonçaient les pratiques de policiers du groupe de soutien des quartiers à leur encontre. Agressions verbales, physiques et sexuelles lors de contrôles d’identité, arrestations arbitraires… En 2018, trois de ces policiers ont été condamnés à cinq mois de prison avec sursis. Tous ont fait appel de ce jugement. « Ensemble de préjugés » « La procédure pénale nous permettait d’attaquer la responsabilité individuelle des policiers, celle-ci nous permet d’engager la responsabilité de l’Etat », indique l’avocat des plaignants, M e Slim Ben Achour. Et le conseil de préciser  : « A chaque fois que des policiers sont condamnés pour des violences policières, leur hiérarchie les présente comme des «brebis galeuses». Or, ici, le défenseur des droits montre que ces discriminations s’inscrivent dans un ensemble de préjugés qui traverse la société. » Caroline Politi 2019, Maureen Sansone, 48H BD 2020 LA BD EST PARTICIPEZ AUX CENTAINES D'ANIMATIONS GRATUITES en librairies, médiathèques, écoles... Découvrez les 250 000 albums à 2  € * TOUT LE PROGRAMME SUR WWW.48HBD.COM B. Guay/AFP 4 Jeudi 4 juin 2020 Manifestation spontanée des salariés de Renault à Choisy-le-Roi. Soutenus par leurs délégués syndicaux centraux et le leadeur de la CGT, Philippe Martinez (photo), les salariés en grève du site de Renault à Choisy-le-Roi (Val-de- Marne) ont participé à une manifestation spontanée dans la ville, mercredi. « La direction reste douloureusement silencieuse », a précisé Franck Daoût, délégué central CFDT. Les salariés du Parisien inquiets pour leurs éditions locales. Ramenées à un cahier unique depuis le confinement contre neuf habituellement, les éditions départementales du Parisien suscitent l’inquiétude des salariés du quotidien. Ils réclament l’arrêt du chômage partiel, alors que la direction prévoit de présenter mi-juin son projet pour le journal. 3 & 4 juillet 2020 Partout en France et Belgique *Ofre valable dans la limite des stocks disponibles et dans les points de vente participant à l'événement.
GRAND PARIS Les points chauds en Ile-de-France Municipales Le second tour peut réserver des surprises dans la région Dernière ligne droite. Les candidats au second tour des municipales, qui se tiendra le 28 juin, avaient jusqu’à mardi pour déposer leur liste. La campagne peut donc reprendre. Les maires de Boulogne-Billancourt, Montreuil ou Issy-les-Moulineaux ont été réélus au premier tour, mais d’autres élus sortants d’Ile-de-France sont moins assurés de garder leur fauteuil. V Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Coup de théâtre. Un temps envisagée, l’union entre le maire sortant de Saint- Denis, Laurent Russier (PCF), et le candidat de La France insoumise, Bally Bagayoko, ne se fera finalement pas, et ce dernier ne dépose pas de liste. De quoi offrir un ticket gagnant au candidat socialiste, Mathieu Hanotin, arrivé en tête du premier tour avec 35,3% des voix. Ce dernier pourrait également profiter d’une partie des voix du candidat LREM, qui n’est pas parvenu N. Messyasz/Sipa (illustration) Le second tour des élections municipales se tiendra le 28 juin. à se qualifier. Un autre paramètre sera scruté de près  : l’abstention, qui s’est établie à près de 70% au premier tour. V Mantes-la-Ville (Yvelines). Un symbole. Seule ville tenue par le Rassemblement national dans la région, Mantes-la-Ville avait connu en 2014 une quadrangulaire. Le scénario sera différent cette année. Ces derniers jours, la candidate soutenue par les Verts et le PS, Amitis Messdaghi, arrivée troisième du premier tour (17,85%) , s’est retirée de la course pour faire Rachida Dati estime que « tout est ouvert » face à Anne Hidalgo « La victoire sera au rendez-vous le 28 juin », a estimé mercredi Rachida Dati (photo). La candidate LR à la Mairie de Paris, arrivée deuxième avec 22,7% des voix derrière Anne Hidalgo (29,3%) au premier tour, a appelé à la « mobilisation ». « Le seul vote utile, ce sont nos listes », a ajouté la candidate, qui a réussi à unir la droite dans les 15 e et 5 e arrondissements. Elle affrontera une alliance Hidalgo- Verts, arithmétiquement solide dans nombre de secteurs. Fustigeant « le mépris » et « l’arrogance » de l’équipe en place, elle a défendu les « valeurs de solidarité, du travail, de sécurité, de liberté (…) pour changer Paris profondément ». Rachida avec vous G. Fuentes/AP/Sipa Dati a notamment promis d’adopter « un plan de relance économique » pour les entreprises « qui risquent de fermer » après la crise sanitaire. Tous les jours, suivez l’actualité de votre région et participez ! paris@20minutes.fr barrage au RN, comme l’avait fait le 16 mars l’autre candidat de la gauche, Romain Carbonne (14,82%).Le maire sortant, Cyril Nauth, arrivé en tête du premier tour avec 33,72% des voix, sera en duel avec le candidat soutenu par LREM, Sami Damergy (27,22%). V Levallois-Perret (Hauts-de- Seine). Des ombres planent. Malgré leur condamnation fin mai à cinq et quatre ans de prison ferme pour blanchiment de fraude fiscale, Patrick et Isabelle Balkany entendent encore La météo à Paris AUJOURD’HUI ET EN FRANCE 5 Jeudi 4 juin 2020 Suresnes, Aubervilliers… D’autres villes sont à surveiller, comme Suresnes, où aucune alliance n’a été formée. A Aubervilliers, deux listes de gauche affronteront une liste de droite arrivée en tête. A Argenteuil, une triangulaire animera aussi le second tour. peser sur le destin de Levallois. Dans la commune, où s’affrontent trois listes, l’équipe sortante, menée par Agnès Pottier-Dumas (LR-UDI) est désavouée par les Balkany. Patrick Balkany menace même d’appeler à voter Arnaud de Courson (DVD), son ennemi juré, arrivé second au premier tour et qui a fait une alliance avec la candidate LREM, Maud Bregeon, tout en rejetant avec force le patronage de l’ancien maire. « Le rassemblement, je suis d’accord, a insisté Maud Bregeon. Mais qu’il se fasse autour de Patrick Balkany, je le suis beaucoup moins. » Par ailleurs, cette alliance Bregeon-Courson a reçu le soutien d’Edouard Philippe afin de créer « une alternative » au « système Balkany ». Romain Lescurieux DEMAIN matin après-midi matin après-midi 13 °C 16 °C 11 °C 18 °C Le ciel va-t-il nous tomber sur la tête ? Averses et orages s’abattent encore sur tout le pays, et plus intensément sur la moitié sud. Les températures sont en chute libre, nettement en dessous des normales de saison.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :