20 Minutes France n°3529ES8 28 mai 2020
20 Minutes France n°3529ES8 28 mai 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3529ES8 de 28 mai 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : durent, durent les tractations.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
SPORTS « On est très en colère » Football Le club d’Amiens conteste sa relégation en Ligue 2 et compte bien tout faire pour éviter la descente Difficile de se faire entendre dans l’ombre de Jean-Michel Aulas. Le président lyonnais dégaine à tout-va pour que la Ligue 1 reprenne. Pendant ce temps-là, un autre club, plus au nord, tente de faire valoir ses droits. Amiens, 19 e à quatre points du maintien au moment de l’arrêt du championnat, conteste sa relégation sans avoir pu se battre jusqu’au bout. En ayant l’impression qu’on ne fait pas grand cas de son sort. « Il y a le bulldozer Aulas qui fait parler autour de ce combat, mais qui parasite la lecture de tout ça, glisse Boris, en charge du collectif La Ligue 1 pour Amiens. On doit jouer notre carte, parce qu’on sait bien qu’on a un déficit de notoriété. » De fait, le 18 e budget de L1, qui a découvert l’élite en 2016, n’est pas un club historique. Un site Web a été monté et un compte Twitter ouvert pour faire connaître la cause picarde et afficher les soutiens reçus. Sur le terrain judiciaire, le club a saisi le Conseil d’État et attend avec impatience l’audience prévue le 4 juin. « Cette décision est injuste, n’a aucun sens et n’a aucune base. C’est une décision punitive et je ne peux pas l’accepter », dénonce le président Bernard Joannin (qui ne pouvait être joint mercredi après-midi) sur le site Le 11 amiénois. « C’est une loterie » Le dirigeant peut compter sur le soutien de la métropole, qui a elle aussi déposé un recours devant le Conseil d’État pour compléter celui du club en mettant l’accent sur l’aspect économique. Le nerf de la guerre reste toutefois le sportif, comme l’explique Alain Gest, son président  : « On est très en colère. Je respecte le jugement du sport, mais là, ce n’en est pas un, c’est Le Mans et Orléans « déçus » par la décision de la FFF Dans un communiqué commun, les clubs du Mans et d’Orléans, classés 19 e et 20 e de L2 et qui se retrouvent donc finalement relégués en National à la suite de la décision de la FFF, se sont dits « déçus » et ont dénoncé « une décision injuste et cruelle ». Ils ont également annoncé qu’ils n’en resteraient pas là. Kloppet Liverpool bientôt de retour sur les pelouses de pour finir le job ? C. Saidi/Sipa P.Ellis/AFP Les supporteurs amiénois croient aussi au maintien de leur club dans l’élite.complètement arbitraire. Si ça s’était arrêté six journées avant, on n’était pas 19 e et on ne descendait pas. Il ne fallait pas être là à ce moment-là, donc c’est une loterie. » Hier, la fédération a annulé la décision de la LFP d’organiser une Ligue 2 à 22 la saison prochaine, fermant la porte à la même chose pour la Ligue 1, ce qui aurait sauvé le club. Pas un drame, selon Alain Gest. « Tout démontre que c’est une mauvaise décision, dit-il. On s’adresse à une instance judiciaire, on parle de droit. Et pas d’autre chose. » Les supporteurs y croient aussi, même s’ils sont conscients que tout n’est pas une question de pur droit. « On sait bien que c’est un combat compliqué, tout est verrouillé entre la FFF, la LFP et le gouvernement, estime Boris. Mais on est convaincus que l’injustice est manifeste et qu’on se bat pour une cause juste. On ne fait pas de l’esbroufe pour rien. » Nicolas Camus Ailleurs en Europe, direction la reprise Football Le cauchemar de Jean-Michel Aulas prend forme  : la France risque d’être le seul « grand championnat » européen à ne pas terminer sa saison 2019-2020. Après la Bundesliga, déjà de retour, la Liga prête à faire le sien, ce sont désormais l’Italie et l’Angleterre qui se rapprochent d’un accord sur la reprise du football. Mercredi, les 20 clubs du championnat anglais ont voté mercredi « à l’unanimité » la reprise des entraînements avec contacts, étape décisive avant un retour sur les terrains. « Cette décision marque un nouveau pas vers un redémarrage du championnat », a indiqué la Premier League, sans encore s’avancer sur une date, même si celle du 19 juin semble tenir la corde. D’ici là, il se peut que la Serie A italienne soit elle aussi repartie. Jeudi en fin d’après-midi, une réunion entre le ministre des Sports et les instances dirigeantes du Calcio devrait déboucher sur un feu vert général, dont la seule incertitude est, là encore, la date de reprise, le 13 ou le 20 juin. « Il est évident que si l’Italie repart, il est impossible que le sport ne reparte pas, et notamment le football », a ainsi expliqué Vincenzo Spadafora, ministre des Sports italien, pourtant dubitatif il y a encore quelques semaines sur un retour. B.V. Spencer/Sipa 12 Jeudi 28 mai 2020 Deschamps inquiet pour la santé des joueurs Euro Coronavirus oblige, Didier Deschamps se retrouve au chômage technique. Si tout se passe bien, le sélectionneur de l’équipe de France ne retrouvera ses joueurs qu’en septembre, dix mois après le dernier rassemblement. Evidemment, cela ne l’empêche pas de suivre de près les débats autour de la reprise ou non des compétitions. Et il ne cache pas son inquiétude pour la santé des joueurs. Entre les championnats qui vont se finir en août, juste avant voire pendant la reprise de la Ligue des champions, et la reprise dans la foulée de la prochaine saison, DD s’interroge sur l’état dans lequel seront les internationaux en mai-juin 2021, quand l’Euro arrivera. « Certains à l’étranger vont reprendre la compétition sans avoir effectué une préparation complète, a-t-il confié au Parisien mercredi. On a beau dire, pareil arrêt nécessite six semaines de remise à niveau agrémentées au minimum de cinq matchs amicaux. C’est loin d’être le cas. Ils vont enchaîner des rencontres tous les trois jours en été, avec des températures élevées. Le risque de blessure est accentué. » N.C. Mbappé pas obsédé par le Ballon d’or. Dans une interview au Mirror, mercredi, Kylian Mbappé a évoqué le Ballon d’or, sur lequel il prétend ne pas faire de fixette. « Ce serait bien de le gagner, mais ce n’est pas quelque chose qui m’empêche de dormir, a assuré le Parisien, 4 e du classement en 2018 et 6 e en 2019. Je ne pense pas devoir le gagner dès la saison prochaine ou la suivante. » Saison blanche en basket. On efface tout. La Ligue nationale de basket s’est prononcée mercredi pour une saison 2019 figée et repartira avec les 18 mêmes clubs en Jeep Elite et en Pro B la saison prochaine. Le titre de champion de France ne sera pas décerné pour la première fois de l’histoire.
Licence III 1062985 - Licence II 6 -13623 – RCS PARIS N 388 281 586 - Conception  : LOICLEGARS.COM 7 novembre 11 novembre 14 novembre 15 novembre 17 novembre 1er décembre GÉRARD DROUOT PRODUCTIONS PRÉSENTE lyon Amphithéâtre bordeaux Arkéa Arena marseille Le Dôme nice Palais Nikaïa paris AccorHotels Arena lille Zénith Arena D.O.C. nouvel album disponible le 8 novembre INFOS & RÉSERVATIONS SUR GDP.FR 0 892 392 192 (0,40 € /MIN) & POINTS DE VENTE HABITUELS WWW.ZUCCHERO.IT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :