20 Minutes France n°3529ES7 27 mai 2020
20 Minutes France n°3529ES7 27 mai 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3529ES7 de 27 mai 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : appli sous surveillance.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
CULTURE « L’art est vital pour la cohésion » Coronavirus Faut-il un New Deal de la culture, à la Roosevelt ? Margaret Rung, professeure d’histoire à Chicago, évoque cette expérience Alors que le secteur artistique fait face à une crise sans précédent après la pandémie de coronavirus, faut-il un New Deal de la culture ? Il est intéressant dans cette optique de se pencher sur les politiques mises en place dans ce domaine par Franklin Delano Roosevelt dans les années 1930. Nous avons demandé l’éclairage de Margaret Rung, professeure d’histoire à l’université Roosevelt à Chicago et directrice du centre d’études sur le New Deal. Pouvez-vous nous expliquer ce qui avait été fait pour les artistes dans le contexte du New Deal ? Le New Deal a soutenu la création artistique à travers divers programmes, le plus connu étant Federal One, en 1935. Le premier programme a émergé dans les cent premiers jours de l’ère La lumière bientôt rallumée dans les salles obscures ? Cinéma Pourra-t-on se faire un théâtre en juin et une toile en juillet ? « Pour les salles de cinéma, on travaille sur une réouverture à partir du 1er juillet ou début juillet. Pour les salles de spectacle, on essaie de se dire  : peut-être pouvons-nous commencer à rouvrir progressivement à partir de juin », a déclaré mardi sur France Info le ministre de la Culture, Franck Riester. « Ce n’est pas décidé, mais ce sont des scénarios sur lesquels nous travaillons », a-t-il poursuivi, ajoutant que des annonces sur ces sujets seraient faites jeudi à l’issue du Conseil de défense qui portera notamment sur la suite du déconfinement et la période estivale. « Ma conviction, c’est qu’on puisse en même temps rouvrir progressivement les salles de spectacle, les théâtres, et que les artistes retrouvent leur public », a insisté le ministre. Il a rappelé que, d’après les exploitants de salles obscures, la réouverture devrait se faire en même temps sur l’ensemble du territoire, sans distinction de départements en zone « rouge ou verte ». J. Mars/JDD/Sipa Roosevelt, dans le contexte de la relance industrielle, et sélectionnait les artistes dans le besoin, compétents pour décorer des jardins publics et des bâtiments. Les travaux les plus connus sont les fresques peintes sur la Coit Tower à San Francisco (Californie). Quel était le but de ces programmes ? Roosevelt pensait que financer la culture était à la fois bon pour l’économie, car cela permettait de mettre des gens au travail, et bon pour les Américains, car cela permettait à tout le monde d’avoir accès à l’art. Et parce que cela incitait la culture à se mettre au service du bien public. Ces programmes établissaient des liens forts entre la culture et la démocratie. Est-ce que cela a marché ? A la fois en termes économiques et artistiques ? Ce fut un succès énorme. Grâce à cette politique, l’époque connut un R. Ben-Ari/Cham/Newscom/Sipa déferlement de créativité artistique. Le projet pour les écrivaines et écrivains (Federal Writers’Project) produisit par exemple près de 1 200 publications et 14 000 manuscrits, avec des écrivains tels que Richard Wright, Zora Neale Hurston et Studs Terkel. Cet effort pionnier n’a pas seulement soutenu les artistes américains, en leur offrant un travail, mais a aussi légué un riche héritage créatif et culturel, au milieu d’une décennie de désastre économique. En France, des personnalités ont appelé à un « New Deal de la culture », pour reprendre les mots de Jack Lang. Qu’en pensez-vous ? Après sa une jugée sexiste, « Le Parisien » passe à l’action Info « 20 Minutes » Pour oublier la polémique, place aux actions. Après la une du Parisien du 5 avril, qui avait créé un tollé parce qu’elle montrait uniquement des hommes – quatre – pour représenter Une charte est élaborée au Parisien pour mieux représenter les femmes. 10 Mercredi 27 mai 2020 Une fresque peinte dans les années 1930, à la Coit Tower (San Francisco). le « monde d’après », le journal s’est mis en branle. Selon nos informations, une « charte » est en cours de réalisation pour une meilleure représentation des femmes dans les pages du journal, ainsi qu’un travail pour une plus grande parité dans la rédaction. « C’est un objectif éditorial et managérial », résume Marie-Christine Tabet, la directrice adjointe des rédactions, qui reconnaît que le journal est « loin d’être exemplaire ». « Dans un an, les choses auront changé. » Marie-Christine Tabet, directrice adjointe des rédactions Selon Bérangère Lepetit, du collectif des femmes du Parisien, l’objectif affiché par la direction avec cette charte est d’atteindre « 50% de femmes à tous les niveaux dans la rédaction ». « On se reparlera dans un an et vous verrez que les choses ont changé », promet Marie-Christine Tabet, pleine de résolution  : « On va forcer le naturel et les habitudes ! » A.L. Ce n’est pas seulement une bonne idée, c’est nécessaire. L’art est au centre de l’expérience humaine et il est vital pour la cohésion sociale. Les programmes artistiques du New Deal ont ouvert de nouvelles conversations sur des sujets fondamentaux aux Etats-Unis  : qu’est-ce qui constituait le canevas de la vie américaine ? Pourquoi les Etats-Unis étaient organisés en régions ? Les artistes du New Deal n’ont pas seulement élevé le peuple américain à travers la production esthétique, ils ont aussi utilisé leur art au service de la justice sociale. Propos recueillis par Aude Lorriaux Décès de Jimmy Cobb, le batteur de Kind of Blue. Jimmy Cobb, le batteur de jazz américain qui a participé à l’album mythique de Miles Davis, Kind of Blue (1959), est mort à l’âge de 91 ans, ont annoncé des médias américains. Il est décédé d’un cancer du poumon, dimanche. Castaner ne saisira pas la justice contre Camélia Jordana. Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, n’a pas l’intention de saisir la justice après les propos de Camélia Jordana sur la police. La chanteuse avait accusé les policiers de « massacrer » des hommes et femmes pour leur couleur de peau. Un spectacle inédit de Bigard sur le confinement. Jean-Marie Bigard se produira le 20 juin en direct sur Internet avec un spectacle inédit sur le confinement, a annoncé l’humoriste sur sa page Facebook. « Croyez-moi… Y a des têtes qui vont tomber ! » assure-t-il dans une vidéo mise en ligne lundi soir. Il sera seul et sans public sur la scène de l’Apollo Théâtre.
Licence III 1062985 - Licence II 6 -13623 – RCS PARIS N 388 281 586 - Conception  : LOICLEGARS.COM 7 novembre 11 novembre 14 novembre 15 novembre 17 novembre 1er décembre GÉRARD DROUOT PRODUCTIONS PRÉSENTE lyon Amphithéâtre bordeaux Arkéa Arena marseille Le Dôme nice Palais Nikaïa paris AccorHotels Arena lille Zénith Arena D.O.C. nouvel album disponible le 8 novembre INFOS & RÉSERVATIONS SUR GDP.FR 0 892 392 192 (0,40 € /MIN) & POINTS DE VENTE HABITUELS WWW.ZUCCHERO.IT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :