20 Minutes France n°3529ES5 20 mai 2020
20 Minutes France n°3529ES5 20 mai 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3529ES5 de 20 mai 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : l'organisation du second tour des municipales tourne au casse-tête pour le gouvernement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
CULTURE Dans la cour des « Maternelles » Télévision « 20 Minutes » a assisté au tournage en direct de l’émission destinée aux parents, « La Maison des maternelles » L’émission a déménagé temporairement. Depuis le 11 mai, « La Maison des maternelles », diffusée de 9 h à 10 h 10 sur France 5, est tournée à Balard (Paris 15 e), au cœur des locaux de 2P2L, la société qui la produit. Il a fallu recourir au système D. « On est en fin de saison, puisque les tournages vont s’arrêter fin mai. On n’avait pas de budget pour refaire un décor, alors on s’est installés dans la cafeteria, qui est équipée un peu comme dans l’esprit du programme », glisse le producteur, Jérôme Caza, en faisant faire le tour du propriétaire à 20 Minutes, lundi. « Un peu de légèreté » Une table en bois, des chaises colorées, des objets recyclés des précédentes saisons et le décor chaleureux est planté. Pendant tout le confinement, « La Maison des maternelles » est restée à l’antenne avec des animateurs et invités intervenant de chez eux par écrans interposés. « Agathe Lecaron avait une liaison Internet pourrie. Ça la stressait », sourit le producteur. La présentatrice confirme  : « Ça fait du bien de revenir ! C’est important pour l’humeur. On a une mission de service public, on s’adresse à des personnes qui, pour certaines, sont très stressées, c’est une bonne chose de pouvoir répondre à leurs questions tout en apportant un peu de légèreté. » Installé à une distance raisonnable de l’animatrice, le chroniqueur Benjamin Muller enchaîne  : « En ce moment, on ne tente plus les sujets à la marge, on se recentre sur ce qui interroge les parents et futurs parents. » Au menu de cette émission de lundi, un focus sur la maladie de Kawasaki, un échange avec la docteure Kristell Guével-Delarue, médecin généraliste en PMI (protection maternelle et infantile) ou encore Un dispositif jusque-là inédit à la télé « La Maison des maternelles » bénéficie aussi d’un système de « multifenêtrage » (pour faire apparaître plusieurs écrans dans un seul), d’un habillage, de synthés intégrés (bandeaux informatifs ou messages de téléspectateurs), mis en place par la société YouBLive. A l’origine, ce dispositif était destiné aux réseaux sociaux. « On n’avait pas imaginé le décliner un jour pour la télévision », indique Florent Peiffer, son créateur. D’autres voies pour « The Voice » Télécrochet Coronavirus et conséquences, épisode 45 258… En raison des mesures sanitaires prises pour lutter contre l’épidémie, TF1 a annoncé de nouvelles règles pour « The Voice ». La demi-finale et la finale de la saison se dérouleront les samedis 6 et 13 juin. Et à chaque fois le public aura (presque) les pleins pouvoirs. Lors de la demi-finale, les quatre coachs présenteront leurs trois derniers poulains encore en lice. Et F. Randanne/20 Minutes le public, par ses votes, en gardera quatre, toutes équipes confondues. Lara Fabian, Amel Bent, Marc Lavoine et Pascal Obispo pourront donc se retrouver avec aucun ou plusieurs talents en finale. On imagine déjà les dramas possibles… Autre changement, il n’y aura, pour ces émissions, aucun public. Voilà sans doute pourquoi la production a voulu que les téléspectateurs aient encore plus leur mot à dire.Benjamin Chapon. un reportage sur les aménagements dans les écoles pour assurer le respect des gestes barrières. La sage-femme et chroniqueuse Anna Roy, elle, fait son retour en plateau. Elle dit avoir constaté en période de confinement à quel point l’émission a été « un outil précieux »  : « "La Maison des maternelles" a aidé les professionnels de santé de terrain. C’était le seul média parlant des parents et des femmes enceintes. Elles n’avaient plus de préparation à l’accouchement. » Marie Perarnau, autre chroniqueuse du magazine, intervient, elle, depuis son domicile bruxellois. Idem pour la championne de boxe Estelle Mossely, Plan social chez NextRadioTV. La maison mère de BFMTV et RMC, NextRadioTV, anticipe un écroulement des recettes publicitaires. Dans un « plan de transformation et de reconquête post-Covid » présenté aux représentants syndicaux mardi, le groupe prévoit de couper dans ses effectifs et réduire la voilure dans le sport et le divertissement. 10 Mercredi 20 mai 2020 Lundi 18 mai, Agathe Lecaron, Benjamin Muller et Anna Roy, pour France 5, sur le plateau version déconfinement. « C’était le seul média parlant des parents et des femmes enceintes. » Anna Roy, chroniqueuse qui a donné naissance il y a une dizaine de jours à son deuxième enfant. Son témoignage sur cet accouchement en plein confinement est rythmé par les bruits, hors champ, d’un lave-vaisselle en train d’être vidé. La preuve que les stars du sport n’échappent pas, elles non plus, aux tâches ménagères. Car un élément sert de maître mot à l’émission  : « l’authenticité », comme le souligne Jérôme Caza. S’il est probable que, à la rentrée, « La Maison des maternelles » retrouvera sa configuration normale, il restera sans doute quelque chose des adaptations nécessaires au contexte de la pandémie. « Il y aura des leçons à tirer, appuie Jérôme Caza. Parfois, on fait venir certains invités de l’autre bout de la France pour dix minutes en plateau, finalement, on se rend compte qu’il est "acceptable" de les avoir en webcam. » Le déconfinement comme une renaissance pour le magazine consacré aux bébés. Fabien Randanne Le pays gagnant « symbolique » de l’Eurovison 2020 est l’Islande. Si l’Eurovision 2020 a été annulé en raison de la pandémie de coronavirus, plusieurs votes ont été organisés de manière symbolique, pour permettre au public de faire connaître ses préférences. 20 Minutes a compté les points  : c’est l’Islande qui gagne. La France serait, elle, 15e.
CULTURE Plus d’un musée sur dix pourrait ne jamais rouvrir Déconfinement A l’occasion de la Journée internationale des musées, célébrée lundi dans le monde, l’Unesco et le Conseil international des musées (Icom) ont publié un premier bilan de la crise du coronavirus pour les musées. Selon les deux organisations, 90% des musées du monde, soit plus de 85 000 établissements, ont dû fermer leurs portes durant la crise. L’Icom estime que près de 13% des musées pourraient ne jamais rouvrir à cause des répercussions financières. « Les deux enquêtes, conduites auprès des Etats membres et des professionnels des musées, visaient aussi à savoir comment le secteur s’était adapté et quelles seraient les voies de soutien aux établissements à l’issue de la pandémie », explique un communiqué de l’Unesco. L’enquête indique que « les professions liées aux musées, à leur fonctionnement ainsi qu’à leur rayonnement, pourraient être sérieusement affectées. » L’Unesco et l’Icom publieront dans les prochains jours les résultats complets de leurs enquêtes. Nana Productions/Sipa ##JEV#90-249-https://tinyurl.com/ycpydw85##JEV# Quand Piccoli avait le beau rôle Cinéma Un monstre sacré  : à 94 ans et avec quelque 200 films au compteur, Michel Piccoli est décédé le 12 mai. Retour sur quelques rôles de sa prolifique carrière. V Paul Javal dans Le Mépris, de Jean-Luc Godard. Il s’impose comme un acteur de premier plan dans le Michel Piccoli et Brigitte Bardot dans Le Mépris, de Godard, en 1963. chef-d’œuvre de Jean-Luc Godard, Le Mépris, sorti en 1963 et disponible sur MyCanal. Il y campe Paul Javal, un scénariste un peu lâche parti avec sa femme (Brigitte Bardot) à Rome pour remanier un film. Ce rôle révèle la capacité de Michel Piccoli à jouer des personnages pleins de fêlures. V Pierre Bérard dans Les Choses de la vie, de Claude Sautet. Michel Piccoli est avant tout l’acteur fétiche de Claude Sautet dans les années 1970. Les Choses de la vie, disponible sur MyCanal, c’est Romy Schneider et l’acteur dans une histoire déchirante de dilemme amoureux et d’accident de voiture. Michel Piccoli insuffle à son personnage des silences bouleversants et cruels. V Michel dans La Grande Bouffe, de Marco Ferreri. Présenté au Festival de Cannes en 1973, La Grande Bouffe fait scandale. Michel Piccoli y campe l’un des participants à un dîner qui se transforme en suicide collectif, par excès d’ingurgitation de nourriture. Son personnage meurt d’une crise d’aérophagie. Anne Demoulin 11 Mercredi 20 mai 2020 « On n’a jamais vu autant de blagues » Médias A l’occasion de la sortie de « Debout, les damnés de l’Uber ! », Charline Vanhoenacker parle de sa vision de la société et d’humour On a lu le livre Debout, les damnés de l’Uber ! (éd. Denoël), de Charline Vanhoenacker, sorti le 11 mai, et on a bien ri. On a aussi réfléchi, grâce à ce choix de 80 chroniques de la journaliste de France Inter, à cette société « devenue un vaste room service », comme elle l’écrit. On avait donc hâte de savoir comment elle avait vécu cette crise, qui lui a offert un large terrain d’analyses et de blagues. Comment s’est passé le confinement ? Je n’ai pas à me plaindre, j’ai continué à faire ma chronique le matin et mon émission l’après-midi. Si on regarde bien notre société aujourd’hui, on était prêts pour le confinement, on a le streaming ou la VOD pour la culture, pour bouffer on peut se faire livrer… On était conditionnés à rester chez nous. Baltel/Sipa La période de confinement a largement inspiré la chroniqueuse de France Inter. Dans votre livre, vous n’avez pas mis les dates des chroniques… Je pense qu’elles sont toutes intemporelles. Je ne fais pas un bouquin chaque année avec mes chroniques  : c’est 80 chroniques sur environ 600 en trois ans. Je voulais que le livre soit une vision kaléidoscopique de la société, car j’ai l’impression qu’on est à un moment charnière… Aujourd’hui, ce qui est politique, c’est beaucoup plus la façon dont on consomme et dont on fait nos choix de société. Quand on choisit de regarder Netflix, d’utiliser des trottinettes électriques, de commander des pizzas sur Uber Eats… Ça vous déprime le fait de savoir que votre livre risque d’être d’actualité encore quelques années ? Il n’y a pas que des choses négatives dedans, il y a beaucoup d’ironie, et des choses amusantes  : faire une photo de son clafoutis, ça n’est pas dramatique, ça me fait marrer. Moi aussi je travaille sur un MacBook et j’utilise Google, je m’amuse de ces paradoxes. Diapo La carrière de Michel Piccoli en images Vous avez déjà commandé sur Amazon ? Jamais. En revanche, mon livre est dispo sur Amazon, mais ça, ce n’est pas de mon fait, si on m’avait demandé, j’aurais dit non. C’est plus facile de faire des blagues en temps de crise ou c’est pareil ? Forcément, oui. On n’a jamais vu autant de blagues, de sketchs, sur les réseaux sociaux. Charlie Chaplin a dit  : « L’homme n’est jamais aussi drôle que quand il regarde la mort en face. » L’humour est une bouffée d’oxygène. Et ensuite je trouve que la période de crise qu’on a vécue a offert un miroir inversé de notre société. A un moment, on a dit que la nicotine avait des effets positifs pour lutter contre le Covid… Et on disait  : « Mamie, si je ne viens plus te voir, c’est parce que je t’aime. » Tout était à l’envers ! Les SDF ont monté les marches du palais du Festival de Cannes… Donc, est-ce que ça m’a inspirée ? Oui ! Dans la mesure où la crise a renouvelé du sol au plafond le discours sur la société, elle ouvre le champ des possibles pour faire de l’humour. Propos recueillis par Aude Lorriaux Stéphane Bern quitte RTL. « A la Bonne Heure », l’émission quotidienne présentée par Stéphane Bern sur RTL depuis neuf ans, ne sera pas reconduite à la rentrée, a annoncé la station mardi. L’animateur « souhaitait trouver une autre formule qui n’a pu trouver sa place dans la grille de RTL », a expliqué la direction de la station. David Arquette reprend son rôle du shérif dans le prochain Scream. La société de production Spyglass Media Group a annoncé lundi que David Arquette, qui interprétait le shérif Dewey Riley dans les quatre premiers opus de « Scream », allait revenir dans ce rôle culte. Robbie Williams retrouve Take That le temps d’un concert virtuel. Que les fans de Take That se réjouissent  : Robbie Williams a confirmé son retour au sein de la formation, le temps d’un concert. Gary Barlow, Howard Donald, Mark Owen et Robbie Williams chanteront ensemble le 29 mai lors d’un live virtuel au profit de deux associations. *



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :